La langue française

Paradoxaux

Sommaire

  • Définitions du mot paradoxaux
  • Phonétique de « paradoxaux »
  • Citations contenant le mot « paradoxaux »
  • Traductions du mot « paradoxaux »
  • Synonymes de « paradoxaux »
  • Antonymes de « paradoxaux »

Définitions du mot « paradoxaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARADOXAL, -ALE, -AUX, adj.

A. − [Corresp. à paradoxe A 1] Qui exprime un paradoxe. Définition, doctrine, esprit, idée, opinion, vérité paradoxale. Dans le volume intitulé De l'Église gallicane (...) il y a toute une moitié expressément dirigée contre Port-Royal, contre Pascal et les Provinciales. Nulle part la verve de ce génie paradoxal ne s'est déployée avec plus de feu (Sainte-Beuve,Port-Royal, t.3, 1848, p.160).Suivant une certaine école paradoxale, il n'y aurait plus de Grecs en Grèce; tout le peuple serait albanais, c'est-à-dire slave (About,Grèce,1854, p.39).M. Clemenceau, voyez-vous, c'est un paradoxal mélange de scepticisme naturel... de pessimisme réfléchi... et d'optimisme résolu... (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.805):
1. Il faut choisir: ou admettre les paradoxes de l'épiphénoménisme, ou accepter cette thèse, paradoxale seulement en apparence: si l'on pouvait construire un appareil physique, reproduisant toutes les liaisons physiques du système nerveux, cet appareil serait conscient. Ruyer,Esq. philos. struct.,1930, p.169.
Il est, il n'est pas paradoxal (de dire, admettre, affirmer, penser) que... Il serait paradoxal que le mystère des êtres eût pour siège leur apparence la plus superficielle (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p.7).
Empl. subst. rare. Diogène le paradoxal aimait à dire que c'est la peine qui est bonne; il entendait la peine choisie et voulue; car, pour la peine subie, personne ne l'aime (Alain,Propos,1922, p.448).
B. − [Corresp. à paradoxe A 2] Qui exprime des paradoxes, des contradictions dans les termes et de ce fait étonne ou éblouit. Formule, phrase paradoxale. Il parlait bien, d'une façon étrange et paradoxale avec des mots d'une bizarrerie étudiée et une sorte d'âpreté éloquente (Gautier,Hist. romant.,1872, p.22).
P. anal. [À propos de qqc.] Qui surprend, qui est étrange, extraordinaire, incroyable, invraisemblable. Un trou grisâtre se creusa dans le noir abîme des nuages. Par là se glissa, comme un rire rouge, un paradoxal rayon de soleil (L. Daudet, Voyage Shakesp.,1896, p.28).À un angle de rue, dans un quartier de maisons à peine hautes, il [un gratte-ciel] se dressa tout seul, grêle, efflanqué, paradoxal (Loti,Vertige mond.,1917, p.194):
2. N'ai-je pas, dans mon jardin, un certain jasmin jaune, qui fleurit en plein décembre, une bruyère paradoxale qui fleurit avec les lauriers-tin, tout le mois de janvier... E. de Goncourt,Mais. artiste, t.2, 1881, p.576.
C. − [Corresp. à paradoxe B] Qui tient du paradoxe, qui est contradictoire. Fait paradoxal; morale, philosophie, situation paradoxale. Dans ce monde paradoxal du théâtre, où toute l'histoire d'un empire peut durer le temps d'un vers bien dit (Mallarmé,Dern. mode,1874, p.750).La parole est donc cette opération paradoxale où nous tentons de rejoindre, au moyen de mots (...) une intention qui par principe va au delà (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p.445).Le rêve est plus que paradoxal, il est incompréhensible pour une conception de la conscience comme liberté pure, qui rejette comme des superstitions l'inconscient, la multiplicité psychique (Ruyer,Paradoxes de la conscience, Paris, Albin Michel, 1966, p.258):
3. Le charme évasif (...) qui est simple et raffiné, ingénu et savant, naïf et rusé, limpide et mystérieux, transparent et profond, qui est tendre et imperturbable, qui est présent-absent, il ne devient audible que dans des sonorités elles-mêmes paradoxales: jouer forte et en sourdine, obtenir un pianissimo sonore, ce sont des contradictions qu'on ne peut réaliser physiquement et que seule résout l'opération de l'âme. Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957p.89.
[À propos de qqn] Un homme paradoxal. Le pessimiste aurait beau jeu à déplorer la venue de cette créature paradoxale, accablée par sa supériorité, qui ne doit qu'un surcroît de tourments à l'hypertrophie de son intelligence et de son affectivité, qui traverse la vie dans l'épouvante de la mort, qui s'attache sans mesure à d'autres créatures éphémères, qui, trop bestiale ou trop peu, souffre quand elle réprime ses instincts et ne souffre pas moins quand elle y cède, qui ne sait pas défendre son coeur contre les rêves que lui interdit sa raison... (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p.202).
MÉD., PSYCHOL.
Contraction paradoxale. ,,Cette contraction qui se produit avec un excitant électrique est en désaccord avec le principe selon lequel la transmission nerveuse est restreinte à la fibre excitée`` (Lar. Lang. fr.).
Pouls paradoxal. Pouls lent qui accompagne une forte fièvre. Les conditions physiologiques (...) provoquent également (...) l'altération du pouls décrite (...) sous le nom de pouls paradoxal (Aviragnet, Weill-Hallé, Marie dsNouv. Traité Méd. fasc. 21928, p.736).
Sensation paradoxale. Il y a sensation paradoxale de froid ou de chaud quand une stimulation punctiforme mécanique suscite une sensation thermique (Piéron1973).
Sommeil paradoxal. Le sommeil est schématiquement divisé en cinq stades (...). Le cinquième, nommé le sommeil avec rêve, encore nommé sommeil paradoxal (SP), est reconnu grâce à la présence simultanée d'un stade de type 1, de mouvements oculaires rapides et de l'abolition de tonus musculaire (O. Benoit, Les Réglages fins des horloges du sommeil ds Science et Vie, mars 1983, no142, p.40).
Prononc. et Orth.: [paʀadɔksal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.A. Adj. 1. a) 1588 [éd.] «qui tient du paradoxe» (Saint-Julien de Balleure, Mél. hist., p.1: Livre Premier des meslanges paradoxalles de Pierre Sainct Julien); b) 1812 «bizarre, inconcevable» (Mozin-Biber); c) 1928 méd. pouls paradoxal (Aviragnet, Weill-Hallé, loc. cit.); 2. 1588 «qui aime le paradoxe (d'une personne)» (Saint-Julien de Balleure, ibid., foa 8 ro). B. Subst. 1733 [éd.] «ce qui tient du paradoxe» (Le Pour et le Contre, t.2, p.130, no21). Dér. de paradoxe*; suff. -al*. Fréq. abs. littér.: 414. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 139, b) 214; xxes.: a) 494, b) 1229.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

paradoxaux \pa.ʁa.dɔk.so\

  1. Masculin pluriel de paradoxal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARADOXAL, ALE. adj.
Qui tient du paradoxe. Opinion paradoxale. Il signifie aussi Qui aime le paradoxe. Esprit paradoxal.

Phonétique du mot « paradoxaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paradoxaux paradɔksɔ

Citations contenant le mot « paradoxaux »

  • Les personnages de Shakespeare sont totalement paradoxaux; héroïques, mais complètement effrayés aussi. De Eric Ruf / Le Figaro, 4 décembre 2015 à propos de la nouvelle production jouée à la Comédie Française
  • C'est un recours des plus paradoxaux que dépose Brice Lafontaine. Il ne vise pas le vainqueur Louis Aliot, mais le perdant Jean-Marc Pujol, dont il fut conseiller municipal, puis opposant. Il s'appuie sur des dénonciations ou des alertes faites par Lous Aliot et Clotilde Ripoull, mais n'avance aucun élément nouveau. Enfin, assure n'agir "qu'à titre personnel" et non en service commandé de Romain Grau, dont il était colistier aux dernières municipales.  lindependant.fr, Perpignan : un colistier de Romain Grau veut faire annuler l'élection de Louis Aliot - lindependant.fr
  • S'il fallait caractériser le travail du belge Harry Gruyaert, on évoquerait forcément son sens de la construction des images à la géométrie toujours parfaite et la puissance de son travail sur la couleur, le rendant capable tout aussi bien de paradoxaux contrastes que d'images (on allait écrire des toiles) en demi-teinte. Notre lapsus est pour le coup révélateur : s'il est photographe, Harry Gruyaert compose des images que ne renieraient pas des peintres.  usinenouvelle.com/, [Entracte - Livres] Last call d'Harry Gruyaert ou les aéroports sont des cathédrales modernes - Entracte
  • D’ailleurs, dès le lendemain, certains walis ont dû intervenir pour corriger les effets paradoxaux de l’interdiction de déplacement de et vers un grand nombre de wilayas. Si une mesure nécessite des rectifications rapides c’est qu’elle pèche par impréparation et qu’elle comporte une part d’improvisation. Et si un message peut si largement interloquer, c’est que son contenu n’a pas été assez bien conçu pour être clairement formulé. C’est peut-être valable pour tous les domaines de l’action humaine : dans l’imperfection de la décision de gestion se devine l’imprécision de la stratégie, sinon son absence. À ce sujet, la pandémie de coronavirus, qui frappe la planète entière, constitue, pour les gouvernements, un commun test de management de crise. Bien qu’ils ne partent pas sur une même base, en termes de moyens, la comparaison reste possible sur le plan de la méthode. Le traitement d’une crise appelle une réaction à double détente : des mesures à effet immédiat, d’abord et des mesures à impact ultérieur. On peut dire qu’en matière de réactivité, le pays s’en est plutôt bien tiré ; en tout cas, nous n’avons pas connu l’explosion alors observée ailleurs et redoutée ici. Mais ce ne semble pas être le cas pour le côté projectif, celui qui concerne les prévisions de l’évolution sanitaire, la préparation des moyens et l’organisation de la vie sociale. Heureusement que, dans tout cela, et cela continuera à lui profiter, le pays bénéficie d’un niveau de compétence et d’engagement remarquables du personnel de santé. Lors de la réunion en question, le chef de l’Etat, bien que “soulagé de l’augmentation des cas rétablis” et de “stabilité du nombre de décès”, n’a pas caché “son inquiétude face au nombre croissant des cas de Covid-19, ce qui a induit une saturation des structures sanitaires dans certaines wilayas”. Et hier, le ministre de la Santé tentait, à son tour, d’improviser des mesures de compensation au problème de saturation des places dans les hôpitaux en recourant à la “solidarité interwilayas”, une formule qui laisse deviner un déficit de moyens, une difficulté à organiser leur répartition, ou les deux à la fois. Dans le discours d’approche de l’épidémie, encore “sous contrôle”, il n’était pas question d’une évolution qui nous mettrait en état de manquer de moyens. Comme le laissent comprendre les propos du Président, quelque chose n’a pas fonctionné comme prévu.  Et si cela peut aider, la courte expérience Covid montre déjà la prédominance de deux fronts dans la lutte contre la maladie : un seuil minimal de niveau des tests et une bonne gestion du processus, certes complexe, confinement-déconfinement.  Il y a certainement matière à amender la stratégie anti-Covid. http://www.liberte-algerie.com/, Covid : entre moyens et stratégie: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Les résultats des sondages sont, à première vue, paradoxaux : ils révèlent à la fois un énorme soutien à la coopération européenne et une déception tout aussi grande à l’égard des institutions existantes. D’une part, de larges majorités de personnes dans tous les pays sondés - de 51 % à 52 % en Suède et en France, à 80 % en Espagne et 91 % au Portugal - déclarent que la crise les a rendues plus convaincues de la nécessité d’une coopération européenne plus poussée. D’autre part, des majorités dans tous les pays interrogés se plaignent que l’UE n’a pas été à la hauteur du défi. C’est notamment le cas de 63 % des personnes interrogées en Italie et 61 % en France. Ce qui est peut-être plus inquiétant, ce sont les chiffres encore plus élevés indiquant que les actions de l’UE n’ont pas été pertinentes (plus de la moitié des personnes interrogées en France sont de cet avis). Libération.fr, Sauver l’Etat-nation, autre mission post-Covid de l’Europe ? - Libération
  • La grande peur du numérique est une cause qu'agite certaines personnes issues de tous les milieux et de toutes les origines intellectuelles. Il s'agit de trouver un bouc émissaire pour éviter de se poser les questions de fond. Si l'on trouve un coupable c'est plus facile de le condamner que de s'interroger sur le sens et le système. Il faut pourtant écouter ces plaintes, ces reproches, ces critiques. Car elles font écho à d'autres discours qui sont parfois aussi déconnectés de la population réelle. Le passionné peut subir l'effet loupe et oublier l'environnement réel. On en veut pour illustration ces propos paradoxaux : les jeunes sont bien plus à l'aise que nous, mais ils sont très souvent incompétents et très inégaux dans leurs accès et leurs compétences dans le domaine du numérique. Ces plaintes font aussi émerger une problématique essentielle et largement mise de côté habituellement : le besoin d'interactions humaines et le rôle social de l'école et aussi des activités de loisirs en temps de vacances. , Bruno Devauchelle : Rentrée : La grande querelle du numérique
  • Imediacenter dévoile sa nouvelle étude sur les attentes et rapports parfois paradoxaux qu’entretiennent les Français avec leur opérateur de téléphonie. Si les consommateurs peuvent parfois être défiants vis-à-vis du prix des abonnements et produits, ils n’en restent pas moins fidèles à leur opérateur comme l’indiquent 62% d’entre eux. Plus largement, le secteur de la téléphonie bénéficie d’une bonne image, tant sur des aspects technologiques que sociétaux. Détail des chiffres : https://www.imediacenter.com/actu/francais-telephonie-sur-meme-longueur-donde , Les Français et la téléphonie, Insight 2 : fidèles à tout prix ? | Offremedia

Traductions du mot « paradoxaux »

Langue Traduction
Anglais paradoxical
Espagnol paradójico
Italien paradossale
Allemand paradox
Chinois 矛盾的
Arabe متناقض
Portugais paradoxal
Russe парадоксальный
Japonais 逆説的
Basque paradoxikoa
Corse paradossali
Source : Google Translate API

Synonymes de « paradoxaux »

Source : synonymes de paradoxaux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « paradoxaux »

Partager