La langue française

Oiseaux

Sommaire

  • Définitions du mot oiseaux
  • Phonétique de « oiseaux »
  • Citations contenant le mot « oiseaux »
  • Images d'illustration du mot « oiseaux »
  • Traductions du mot « oiseaux »
  • Synonymes de « oiseaux »

Définitions du mot oiseaux

Trésor de la Langue Française informatisé

OISEAU, subst. masc.

I.
A. − Animal ovipare appartenant à la classe des vertébrés tétrapodes, à sang chaud, au corps couvert de plumes, dont la tête est munie d'un bec corné dépourvu de dents, dont les membres postérieurs sont des pattes et les membres antérieurs des ailes, ce qui le rend le plus souvent apte au vol. Croupion, gésier, jabot, oeuf, plume d'oiseau; bande, volée d'oiseaux; baguage des oiseaux; marchand d'oiseaux; piège à oiseaux; l'oiseau becquète; l'oiseau chante, crie, picore, siffle; l'oiseau vole; attraper, élever des oiseaux; oiseau apprivoisé, domestique, de basse-cour. Raboliot arriva comme déja elle [la buse] «finissait», les yeux mi-clos, les ailes raidies d'une contraction dernière. Il ramassa l'oiseau, un bel oiseau brun de plumage, taché de blanc. Du sang coulait à la pointe du bec; les serres noires et brillantes se repliaient, inertes, au bout des pattes vernies de jaune (Genevoix, Raboliot,1925, p.299):
1. Les ornithologistes auront également les moyens de satisfaire amplement leur curiosité; car ils y trouveront [en Louisiane] des oiseaux de toutes les grandeurs, dont le plumage est varié à l'infini, et depuis l'oiseau-mouche jusqu'à l'aigle, ou jusqu'au vautour, il y a des degrés incalculables à parcourir. Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p.174.
ORNITH. Les oiseaux, ou l'oiseau, au sing. à valeur coll. Cette classe des vertébrés. Le bec des oiseaux est susceptible de mouvements beaucoup plus compliqués que les mâchoires des quadrupèdes; puisque non seulement le bec supérieur se meut plus ou moins sur la tête, mais que les parties de ce bec se meuvent les unes sur les autres (Cuvier, Anat. comp., t.3, 1805, p.60).Le squelette de l'Oiseau est très spécialisé et homogène dans ses caractéristiques, car il est organisé pour permettre le vol (Zool.,t.4, 1974, p.331 [Encyclop. de la Pléiade]).
[Espèces] Oiseaux aquatiques, marins, terrestres; oiseaux migrateurs, de passage, voyageurs; oiseaux coureurs, grimpeurs, plongeurs, sauteurs; oiseaux de proie; oiseaux diurnes, nocturnes. Il est fréquent chez les Oiseaux coureurs (...), marcheurs (...) ou nageurs (...) de voir le pouce [des membres postérieurs] très réduit, parfois vestigial, voire absent (Zool.,t.4, 1974p.335).
1. En partic.
a) [Espèces] V. oiseau-chameau, oiseau-chat, oiseau-lyre, oiseau-moqueur, oiseau-mouche.
Oiseau des îles*; oiseau de paradis*.
Oiseau royal. ,,Espèce du genre grue`` (Littré).
HIST. DE LA MODE, loc. adj. ou adv. À l'oiseau (royal). Avec des plumes d'oiseau (dans la coiffure). Le gaillard rendait rêveuses des douairières coiffées à l'oiseau (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p.128).Une perruque à l'oiseau royal, aux ailes de pigeon, qui se terminait par une queue nouée (Morand, P. de Saligny,1947, p.122).
Oiseaux des tempêtes. Groupe d'oiseaux voisins des pétrels. Les Hydrobatidae, très proches des Pétrels, groupent de petits Oiseaux dits «Oiseaux des tempêtes» répandus dans toutes les mers (Zool.,t.4,1974,p.479 [Encyclop. de la Pléiade]).
Au sing. à valeur générique. L'oiseau des tempêtes, de la taille d'une hirondelle, au corps noir brunâtre avec une tache blanche au-dessus de la queue (Rouch,Régions polaires,1927,p.193).
b) Spécialement
FAUCONN. Oiseau dressé pour la chasse. Oiseau niais; porter, faire voler l'oiseau. Un jour qu'elle allait chasser à l'oiseau, doña Maria d'Avalos vit le duc d'Andria (France, Puits ste Claire,1895, p.272).
Oiseaux de leurre. ,,Les faucons, les gerfauts et en général tous ceux qui servent à la haute volerie ou à la fauconnerie proprement dite et qui sont dressés à revenir au leurre`` (Ac.).
Oiseaux de poing. Oiseaux ,,qui sont dressés à revenir sur le poing tels que les vautours et les éperviers`` (ibid.).
Loc. verb. fig. vieillie. Être battu de l'oiseau. Être abattu par des malheurs ou des revers. Il se présente dans tout son livre comme si mécontent, si battu de l'oiseau, (...) qu'il est impossible de ne pas voir dans tout cela une disposition morale existante (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.3, 1862, p.46).
HÉRALD. ,,On nomme oiseau dans l'écu, celui dont on ne peut désigner l'espèce, on dit d'un oiseau becqué, langué, membré lorsque son bec, sa langue et ses jambes sont d'un autre émail que son corps`` (Grandm. 1852).
HIST. ROMAINE. Oiseau de bon, de mauvais augure. Oiseau qui, selon certaines croyances antiques, annonçait un événement heureux ou malheureux. Le Romain (...) ne sort jamais de chez lui sans regarder s'il ne paraît pas quelque oiseau de mauvais augure (Fustel de Coul., Cité antique, Paris, Hachette, 1885 [1864], p.255).
MYTH., POÉS.
L'oiseau de Junon. Le paon. Le Grec, pour encadrer, humaniser le paysage, élève ces gradins du théâtre qui s'épanouissent pareils à la roue de l'oiseau de Junon (Mauriac, Journal 2,1937, p.194).
L'oiseau de Jupiter. L'aigle. Que de fois j'enviai l'oiseau de Jupiter, Qui, traversant vos flots de ses rapides ailes, Superbe, prend l'essor aux voûtes éternelles (Delille, Trois règnes nature,1808, p.67).
L'oiseau de Minerve. La chouette. Les méchants, en forçant Marat à se cacher dans les trous, en avaient fait un oiseau de nuit, l'oiseau de Minerve (France, Dieux ont soif,1912, p.247).
L'oiseau de Vénus. La colombe. Les oiseaux de Vénus autour de ma fenêtre Du plus chéri des mois proclament le retour! (Lamart., Méditations,1820, p.212).
P. métaph. Shakespeare aimait, mais il ne croyait pas plus à l'amour qu'il ne croyait à autre chose; une femme pour lui était un oiseau, une brise, une fleur, chose qui charme et passe (Chateaubr., Mém., t.2, 1848, p.191).
2. Expr. et loc. fam.
a) [fondées sur la légèreté, l'insouciance de l'oiseau]
Avoir un appétit d'oiseau, manger comme un oiseau. Manger très peu. À cet âge-là, on est bête, on n'aime rien, on mange comme un oiseau (A. France, Crime,Paris, Calmann-Lévy, 1900 [1881], p.225).
Baiser d'oiseau. Baiser tendre et léger. Elle se pencha, vite, très vite, et mit sur la tempe du jeune homme un baiser d'oiseau, une caresse imperceptible (Duhamel, Combat ombres,1939, p.187).
Chanter comme un oiseau. Être très joyeux. Je l'ai mise sur le lit. Elle chantait comme un oiseau (Jouve, Scène capit.,1935, p.123).
Être, vivre comme l'oiseau sur la branche*.
Cervelle, tête d'oiseau. Esprit léger, insouciant, étourdi. Les idées de vengeance ne tenaient guère, avec sa cervelle d'oiseau (Zola, Nana,1880, p.364).V. cervelle ex.11.
Léger, légère comme un oiseau. Qui semble voler comme un oiseau. Elle glissa le long des larges corridors (...), heureuse et légère comme un oiseau (L. de Vilmorin, Lit à col.,1941, p.262).
Libre comme un oiseau dans l'air. Sans aucune entrave. Te voilà libre encore une fois comme un oiseau dans l'air (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p.104).
Vivre en oiseau, comme un oiseau. Vivre avec insouciance, sans se préoccuper du lendemain. Le lendemain n'existait pas, elle vivait en oiseau, sûre de manger, prête à coucher sur la première branche venue (Zola,, Nana,1880p.1357).
b) Familier
Donner à qqn des noms d'oiseaux. Injurier, insulter quelqu'un. V. nom II A 1.
Le petit oiseau va sortir! [Formule plaisante par laquelle le photographe demande à ceux qu'il photographie, de ne plus bouger et de fixer l'objectif]:
2. Du plus loin qu'il nous voyait, il se «plaçait», pour obéir aux injonctions d'un photographe invisible: la barbe au vent, le corps droit, les pieds en équerre, la poitrine bombée, les bras largement ouverts. À ce signal je m'immobilisais, je me penchais en avant, j'étais le coureur qui prend le départ, le petit oiseau qui va sortir de l'appareil... Sartre, Mots,1964, p.16.
3. Loc. adv.
a) À vol d'oiseau
α) En ligne droite, sans suivre de détours. Où sont les tranchées bulgares? demanda le père Dubreuil. −Trois mille deux par le ravin, deux mille sept à vol d'oiseau (Vercel, Cap. Conan,1934, p.200).
β) En regardant de très haut, selon une perspective aérienne. Quand la clarté du jour se fera, on distinguera au fond de la perspective de toute une contrée vue à vol d'oiseau (Valéry, Variété III,1936, p.125).
P. métaph. [Venise] Le luxe se cache et la gaiété met des sourdines: cela rend difficiles les observations de moeurs à vol d'oiseau (Gautier, Italia,1852, p.297).
b) À vue d'oiseau. Synon. vieilli (supra β).Un plan à vue d'oiseau (Ac.).
c) Aux oiseaux (vieilli). Très bien. Il est meublé aux oiseaux (Larch. 1858, p.618).
4. Proverbes. Il a battu les buissons* et un autre a pris les oiseaux. La belle cage* ne nourrit pas l'oiseau. Il vaut mieux être oiseau de campagne qu'oiseau de cage*. Petit à petit l'oiseau fait son nid. ,,On arrive progressivement à un résultat, à faire fortune, etc.`` (Rey-Chantr. Expr. 1979). À chaque oiseau son nid est beau. ,,Chacun trouve beau ce qui lui appartient`` (Ac. 1935).
B. − P. anal.
1. Péj. Individu. Il reviendra à la reprise de l'audience. Qu'est-ce que tu peux bien avoir à lui dire à cet oiseau-là? (A. France, Crainquebille,1905, 3etabl.).
Un drôle d'oiseau, un vilain oiseau. Un individu peu recommandable, déplaisant. Qu'est-ce que Suzanne, qui est intelligente et jolie, peut aimer dans ce vilain oiseau?... c'est incompréhensible (Gyp,Raté,1891, p.151):
3. Un drôle d'oiseau [Ucello], entre nous, capable de fraterniser un jour, au Louvre, avec notre peintre, tellement dur et tendre qu'il combine en sa personne les longues dames des tapisseries à la Licorne et les Chevaliers considérables d'un tournoi. Cocteau, Poés. crit. I,1959, p.262.
2.
a) Oiseau de malheur, de mauvais augure. [P. réf. à l'ornithomancie antique] Personne dont la présence annonce ou provoque quelque chose de fâcheux. Sturel gardait les yeux fichés à terre, pendant que le chef se rangeait ainsi à des vues sur lesquelles, deux mois auparavant, il le traitait d'oiseau de malheur (Barrès, Appel soldat,1900, p.437).Ne joue pas les oiseaux de mauvais augure (Vailland, Drôle de jeu,1945, p.45).
b) Souvent iron. Oiseau bleu, oiseau rare. Personne (plus rarement chose) impossible à trouver, possédant des qualités idéales. Je crois que nous avons déniché l'oiseau rare, disait Louise (Dabit, Hôtel Nord,1929, p.176).Rirette pensait au bonheur, à l'oiseau bleu, à l'oiseau du bonheur, à l'oiseau rebelle de l'amour (Sartre, Mur,1939, p.107).
3. Oiseau de passage. Personne qui ne reste pas longtemps dans le même lieu. Cette méthode offrait à Pierrotin la possibilité d'empocher le prix de deux places pour une, quand un habitant du pays venait demander de bonne heure une place appartenant à un oiseau de passage qui, par malheur, était en retard (Balzac, Début vie,1842, p.305).
4. Oiseau de nuit. Personne qui veille quand les autres dorment. Il est onze heures, la plupart des lits sont vides: les oiseaux de nuit ont déniché (L. Barron, Paris étrange, in La Vie pop., 16avr.1882, p.117 ds Quem. DDL t.25).
5. Expr. L'oiseau s'est envolé. [En parlant d'un prisonnier ou d'une pers. recherchée par la police; p. ext. en parlant d'une pers. que l'on comptait rencontrer] Il n'y a plus personne. Anton. prendre, trouver l'oiseau, la pie au nid*.Un beau matin, à leur réveil, les villageois trouvent la porte de leur église ouverte et l'église vide: l'oiseau s'est envolé (Sartre, Diable et Bon Dieu,1951, ii, 5etabl., 4, p.167).
II. − TECHNOL. ,,Sorte de caisse ouverte que les maçons emploient pour transporter le mortier à dos`` (Chabat 1881). ,,Chevalet dont les couvreurs se servent pour poser une planche et former un échafaud sur un toit`` (Chabat 1881).
REM.
Oisel, subst. masc. var. anc. rare et littér.V. oiselle ex. de Moréas.Au fig. Le coeur de ma mie Est un val fleuri Où chante l'oisel de mon rêve (Privas, Chans. sent.,1906, p.129).
Prononc. et Orth.: [wazo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1100 oisel ornith. (Roland, éd. J.Bédier, 1616); ca 1165 oiseaus plur. (Benoît de Ste-Maure, Troie, 6752 ds T.-L.); b)1771 à vol d'oiseau «en ligne droite» (Trév.); 2. a) α) fin du xives. «individu» (Froissart, Chroniques, éd. L.Mirot, t.12, p.167, 20); β)1665 rare oiseau (La Fontaine, Joconde, 136 ds OEuvres, éd. Ad.Régnier, t.4 p.75); 1829 oiseau rare (Béranger, Chans., t.2, p.156); γ)1883 drôle d'oiseau (Delvau); 3. 1872 se donner des noms d'oiseaux (Larch., p.184, avec citat. d'aut.). B. 1. 1358-59 maçonn. (Doc. ds Delaville-Le-Roux, Registre des comptes municipaux de la ville de Tours, RegistreI, p.47, §244); 2. 1832 «sorte d'auge à l'usage des couvreurs, des ardoisiers» (Raymond). Du b. lat. aucellus «oiseau» (cf.TLL), forme syncopée de *avicellus, dimin. de avis «oiseau». Oiseau, terme de maçonn., a prob. subi l'infl. de auge* et ses dér. (cf. aubjoel «id.», 1290 ds Gdf. Compl. et augeot «id.», Boiste 1808, s.v. oiseau, v. aussi FEW t.24, p.380b). Fréq. abs. littér.: 9928. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 16 126, b) 18798; xxes.: a) 11944, b) 11205. Bbg. Chautard Vie étrange Arg. 1931, p.451. −Gilliéron (G.). Pathol. et thérap. verbales. Paris, 1921, pp.53-66. −Quem. DDL t.1, 6, 18.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OISEAU. n. m.
Animal ovipare, formant une classe des Vertébrés, qui est couvert de plumes et dont les membres postérieurs servent seuls à la marche, les membres antérieurs ou ailes étant adaptés au vol. Il a un féminin peu employé : OISELLE. Oiseau rare. Oiseau mâle. Oiseau femelle. Oiseaux de proie. Oiseaux domestiques. Oiseaux apprivoisés. Oiseaux nocturnes. Oiseaux de nuit. Oiseaux aquatiques. Oiseaux de mer. Oiseaux de rivière. Oiseaux pêcheurs. Oiseaux voyageurs. Oiseaux migrateurs. Oiseaux de passage. Oiseaux des îles. Oiseaux de volière. Les anciens observaient le vol des oiseaux. Oiseaux de bon, de mauvais, de sinistre augure. Le chant, le ramage des oiseaux. Le gazouillement des petits oiseaux. Mettre un oiseau en cage. Un oiseau qui couve. Les petits d'un oiseau. Un nid d'oiseau. Oiseau de paradis, Oiseau des Indes, aux flancs garnis de faisceaux de longues plumes effilées, dont les femmes se servent comme parure. Oiseau-mouche. Voyez OISEAU-MOUCHE. Poétiq., L'oiseau de Jupiter, L'aigle. L'oiseau de Junon, Le paon. L'oiseau de Minerve, La chouette. L'oiseau de Vénus, La colombe. Fig. et pop., Oiseau de mauvais augure se dit d'un Homme dont l'arrivée fait prévoir quelque mauvaise nouvelle. Fig. et fam., Un vilain oiseau, Un homme méprisable. On dit aussi Un drôle d'oiseau en parlant de Quelqu'un de bizarre, d'étrange et de peu estimé. Fig. et fam., L'oiseau rare, Une personne possédant des qualités difficiles à trouver. Prov., Être comme l'oiseau sur la branche, Être dans un état incertain, sans savoir ce qu'on deviendra. Prov et fig., Petit à petit l'oiseau fait son nid, On fait peu à peu sa fortune, sa maison. Prov. et fig., À chaque oiseau son nid est beau, Chacun trouve beau ce qui lui appartient. Fig. et fam., L'oiseau n'y est plus ou L'oiseau s'est envolé se dit de Quelqu'un qui s'est évadé, qui n'est plus où l'on va le chercher. Fig. et fam., Il a battu les buissons et un autre a pris les oiseaux, Il s'est donné toute la peine et un autre en a eu le profit. Tirer l'oiseau se dit d'un Certain exercice où l'on propose un prix pour celui qui abat d'un coup de fusil ou d'un coup de flèche la figure d'un oiseau attachée au haut d'une perche.

OISEAU s'est dit absolument, en termes de Fauconnerie, d'un Oiseau de proie. Un oiseau dressé pour la chasse. Oiseau niais, hagard, mué. Oiseau de haut vol. Porter l'oiseau. Faire voler l'oiseau. Dresser un oiseau. Un oiseau qui vole la perdrix, le lièvre, le héron, la corneille. Un oiseau qui prend l'essor. Chasse à l'oiseau. Oiseaux de leurre, Les faucons, les gerfauts, et en général tous ceux qui servent à la haute volerie ou à la fauconnerie proprement dite et qui sont dressés à revenir au leurre; à la différence des Oiseaux de poing, qui sont dressés à revenir sur le poing, tels que les vautours et les éperviers. Prov et fig., Être battu de l'oiseau, Être découragé, rebuté par une suite de traverses.

OISEAU se dit par analogie, en termes d'Arts, d'une Sorte de hotte dont les manœuvres se servent pour porter le mortier sur leurs épaules. Porter l'oiseau.

À VOL D'OISEAU, loc. adv. En ligne droite. De Paris à Rouen, il n'y a que vingt lieues à vol d'oiseau. Il signifie aussi De la façon dont on verrait un édifice, une ville. un paysage en volant au-dessus. Vue à vol d'oiseau. On disait aussi en ce sens. À vue d'oiseau. Un plan à vue d'oiseau.

Phonétique du mot « oiseaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oiseaux wazo

Citations contenant le mot « oiseaux »

  • Il y a un poème à faire sur l'oiseau qui n'a qu'une aile. Guillaume Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire, Calligrammes, les Fenêtres , Gallimard
  • À l'origine n'est pas le mot, mais la phrase, une modulation. Écoutez le chant des oiseaux ! Frédéric Sauser, dit Blaise Cendrars, Blaise Cendrars vous parle, Denoël
  • On voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver. De Françoise Lefèvre / Consigne des minutes heureuses
  • Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres. L'homme aima les oiseaux et inventa les cages. De Jacques Deval
  • Les poètes sont des oiseaux : tout bruit les fait chanter. De François René de Chateaubriand / Mémoires d’outre-tombe
  • Pauvres oiseaux qui ne mangent qu'à grand-peur. De Louis Scutenaire / Mes inscriptions IV
  • Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu. Il chante avant de s'envoler. René Char, Les Matinaux, Gallimard
  • Pleurez, doux Alcyons ! ô vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétys, doux Alcyons, pleurez ! Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine ! André de Chénier, La Jeune Tarentine
  • Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ? François Coppée, Promenades et Intérieurs, Lemerre
  • Je suis oiseau : voyez mes ailes […] Je suis souris, vivent les rats ! Jean de La Fontaine, Fables, la Chauve-souris et les Deux Belettes
  • Le poète est semblable aux oiseaux de passage Qui ne bâtissent point leurs nids sur le rivage, Qui ne se posent pas sur les rameaux des bois ; Nonchalamment bercés sur le courant de l'onde, Ils passent en chantant loin des bords et le monde Ne connaît rien d'eux que leur voix. Alphonse de Prât de Lamartine, Nouvelles Méditations, le Poète mourant
  • Même quand l'oiseau marche on sent qu'il a des ailes. Antoine Marin Lemierre, Les Fastes ou les Usages de l'année
  • La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres. Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres D'être parmi l'écume inconnue et les cieux ! Stéphane Mallarmé, Poésies, Brise marine
  • Et toi, sors des étangs léthéens et ramasse En t'en venant la vase et les pâles roseaux, Cher Ennui, pour boucher d'une main jamais lasse Les grands trous bleus que font méchamment les oiseaux. Stéphane Mallarmé, Poésies, l'Azur
  • Il n'y a que les oiseaux, les enfants et les saints qui soient intéressants. Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, dit O. V. de L. Milosz, Propos rapporté par A. Godoy in Milosz, poète de l'amour
  • […] La rime, oiseau qu'on prenait D'un grain de sel sur la queue. Germain Nouveau, Premiers Vers, Retour , Gallimard
  • Les petits oiseaux entretiennent l'amitié. René de Obaldia, Les Richesses naturelles, les Amitiés difficiles , Julliard
  • Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ? Aux petits des oiseaux il donne leur pâture, Et sa bonté s'étend sur toute la nature. Jean Racine, Athalie, II, 7, Joas
  • Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles, Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ? Arthur Rimbaud, Poésies, le Bateau ivre
  • Voyez les oiseaux du ciel : ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu'eux ? , Évangile selon saint Matthieu, VI, 26
  • Et tandis que je considère longuement et bats le buisson, D'autres gens viennent et attrapent les oiseaux. John Heywood, Proverbes Proverbs
  • Fais que je puisse atteindre la branche des oiseaux ! Frédéric Mistral, Mireille, I Mirèio, I
  • Les hommes sont des oiseaux de passage. De William Shakespeare
  • Les belles plumes font les beaux oiseaux. De Bonaventure Des Périers / Nouvelles Récréations et joyeux devis
  • Chaque oiseau vole avec les oiseaux de son espèce. De Mahomet
  • Dieu nourrit les oiseaux qui s’aident de leurs ailes. De Proverbe danois
  • Un bon arbre peut loger dix mille oiseaux. De Proverbe birman
  • Nos émotions sont dans nos mots comme des oiseaux empaillés. De Henry de Montherlant / Carnets
  • Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loin. De Proverbe tzigane
  • Les adieux ressemblent à des oiseaux qui apprennent à voler. De Dominique Sampiero / La Petite Présence
  • La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler ! De Coluche / Y s’foutent bien de notre gueule
  • Les oiseaux, c'est comme l'amour, ça a toujours existé. Toutes les espèces disparaissent, mais pas les oiseaux. Comme l'amour. De Marguerite Duras / Le Marin de Gibraltar
  • Les chants des oiseaux changent à cause des incendies de forêt. C’est la conclusion d’une étude menée par Brett Furnas et son équipe d’ornithologues, en se basant sur l’analyse des chants d’oiseaux vivant dans les forêts californiennes qui ont connu des changements dus aux incendies de forêt. Fredzone, En Californie, le répertoire des oiseaux s'enrichit avec les feux de forêts
  • C'est une opération conjointe des polices en Espagne, au Portugal et au Maroc avec le soutien d'Europol qui a permis de démanteler un vaste trafic d'oiseaux exotiques. leparisien.fr, Les trafiquants d’oiseaux exotiques arrêtés en Espagne - Le Parisien
  • Ce drone ornithoptère s'inspire du martinet, le plus rapide des oiseaux et l'un des plus agiles. Il en reprend le battement d'ailes et ses capacités de voltigeur. Futura, Est-ce un oiseau ou un drone ?
  • Il y a tellement d’enfants de son âge qui préfèrent rester devant une tablette ! Lui passe la majorité de son temps dans ses livres d’ornithologies ou dehors à observer les oiseaux, la nature, les plantes et insectes. Et nous profitons de sa passion pour apprendre plein de choses. » , Nord Mayenne : à seulement 8 ans, Robin veut protéger les oiseaux | Le Courrier de la Mayenne
  • Cinq mille oiseaux d’eau recensés par les ornithologues de la société des sciences naturelles de Tarn-et-Garonne. ladepeche.fr, 5 000 oiseaux sont recensés dans le Tarn-et-Garonne - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « oiseaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « oiseaux »

Langue Traduction
Anglais birds
Espagnol pájaros
Italien uccelli
Allemand vögel
Chinois 鸟类
Arabe الطيور
Portugais pássaros
Russe птицы
Japonais
Basque hegaztiak
Corse acelli
Source : Google Translate API

Synonymes de « oiseaux »

Source : synonymes de oiseaux sur lebonsynonyme.fr
Partager