Millier : définition de millier


Millier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

millier \mi.lje\ masculin

  1. Nom de nombre collectif exprimant la quantité de mille.
    • Un bon terrain peut fournir jusqu’à cent milliers de betteraves par hectare, j’en ai même récolté jusqu’à cent vingt sur un pré nouvellement défriché. — (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • Nous avons constaté l'essor d'Alès, et Nîmes même a gagné quelques milliers d'âmes de 1912 à 1926. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le rezzou comprendrait un millier d'hommes avec deux fois autant de chameaux de selle et de bât. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 34)
    • À l’apogée de l'empire maritime athénien, un millier de cités lui versaient un tribut. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)
    • Ce n'est qu'en 1930 que son assistant, Clyde Tombough, a trouvé, après une recherche exhaustive parmi des milliers de plaques photographiques, une nouvelle planète. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
  2. Nombre indéfini, mais considérable.
    • Et nous autres, leurs fils lointains, à travers les milliers d'années, nous ne sommes guère moins touchés en lisant aujourd’hui ces vénérables enfances du genre humain. — (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.28)
    • Il serait bon encore d'invoquer la protection du grand thaumaturge vers qui des milliers et des milliers de pèlerins venaient de toutes les provinces, de toutes les nations. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Au plafond de ma chambre pendait un attrape-mouches. Elles étaient légion, les mouches ! Des milliers à vibrionner dans la tringle du store. — (Christian Cogné, Requiem pour un émeutier: La naissance d'un tiers monde de l'éducation, Actes Sud Littérature, 2013, chap. 5)

Nom commun

millier \Prononciation ?\ masculin

  1. Millier (environ mille).
    • De dulce France i ad quinze milliers. — (La Chanson de Roland, édition critique de Léon Gautier, viii)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Millier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MILLIER. n. m.
Nom de nombre collectif exprimant la quantité de mille. Un millier d'épingles, de tuiles, de clous, etc.

MILLIER se dit encore pour exprimer Un nombre indéfini, mais considérable. Je connais un millier de gens qui pensent ainsi. Je pourrais vous en citer un millier d'exemples. Je vois dans cette affaire des milliers d'inconvénients.

PAR MILLIERS, loc. adv. En très grand nombre. Autour de ce marais il y a des moustiques par milliers.

Millier : définition du Littré (1872-1877)

MILLIER (mi-lié ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des milié-z entiers) s. m.
  • 1Nom de nombre collectif contenant mille. Il en tombe [des cailles] une quantité si prodigieuse sur les côtes occidentales du royaume de Naples, aux environs de Nettuno, que, sur une étendue des côtes de quatre ou cinq milles, on en prend quelquefois jusqu'à cent milliers dans un jour, Buffon, Ois. t. IV, p. 256.

    Un millier de foin, de paille, un millier de bottes de foin, de paille.

  • 2Un millier, mille livres pesant. Dans Arnheim seul on a trouvé trente-trois milliers de poudre et trente-quatre pièces de fonte, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 173, dans POUGENS.
  • 3Un nombre indéterminé, mais considérable. Faire un millier de malheureux, Patru, Plaidoyer 7, dans RICHELET. On le trouva [le comte des Fontaines] parmi ces milliers de morts [à Rocroy] dont l'Espagne sent encore la perte, Bossuet, Louis de Bourbon. Après avoir sacrifié des milliers d'hommes pour acquérir et pour conserver une possession éloignée, il faut en immoler encore davantage pour la perdre, Raynal, Hist. phil. XIII, 5.

    À milliers, par milliers, loc. adv. En très grand nombre. Cette crainte de piété et de religion a produit des exemples à milliers dans la pure antiquité, Guez de Balzac, le Romain. Il a ce qui fait seul le mérite et l'esprit, Des ducats à milliers, Th. Corneille, D. César d'Avalos, III, 4. Hier j'avais des châteaux ; j'avais de belles villes, Des Grecques par milliers à vendre aux Juifs serviles, Hugo, Orientales, XVI.

HISTORIQUE

XIe s. De doulce France i a quinze milliers [quinze mille hommes], Ch. de Rol. VIII.

XIIe s. En la compaigne furent bien cinq millier, Ronc. 133.

XVe s. Que les archiers soient à milliers ; car en petit nombre ne vallent riens, Commines, I, 3.

XVIe s. Que ce seroit s'embarquer sans biscuit d'entreprendre tel ouvrage, sans estre accompagné de deux cens milliers de poudre, douze mille balles, et deux mille pionniers, Lanoue, 579. Tant de milliers de soldats, Lanoue, 585.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Millier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MILLIER, s. m. (Gramm. Arithmétiq. & Comm.) c’est le nombre ou le poids d’un mille ou de dix fois cent. Il se dit dans le commerce des clous, des épingles, du fer, du foin, de la paille, des fagots, des fruits, des poids, &c. Cette cloche pese douze milliers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Millier : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « millier » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « millier »

Étymologie de millier - Wiktionnaire

Du latin, voir ci-dessus
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de millier - Littré

Provenç. millier, milier ; catal. miller ; espagn. millar ; portug. miglar ; ital. migliaio ; du lat. milliarium, dérivé de mille, mille. Il y avait dans l'ancien français milie (prononcé mille, ll mouillées), qui avait même sens et venait du latin millia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de millier - Wiktionnaire

(c. 1100)[1] Du latin milliarium[2][1] (voir milliaire) ou dérivé de mille avec le suffixe -ier[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « millier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
millier milje play_arrow

Citations contenant le mot « millier »

  • Alors que la France a enregistré ce mercredi un millier de nouveaux cas de coronavirus, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que 40 millions de masques vont être distribués gratuitement à sept millions de Français « au seuil de pauvreté ». Les Echos, Coronavirus : 40 millions de masques distribués aux Français précaires, annonce Véran | Les Echos
  • Sur ce site, le collectif comptabilisait 166 tentes il y a un mois, contre plus de 400 désormais. S'ajoutent deux autres campements plus modestes, vers Saint-Denis. Ce qui fait dire aux associations qu'un millier de personnes vivent le long du canal.  LExpress.fr, "Il est là le corona !": au canal Saint-Denis, un millier de migrants sans mesures barrière - L'Express
  • Plus d'un millier de personnes se sont réunies ce lundi à Bayonne pour les obsèques de Philippe Monguillot, le chauffeur de trambus mort après avoir été violemment agressé le 5 juillet dernier pour avoir notamment réclamé le port du masque à des passagers. France Bleu, Au moins un millier de personnes présentes aux obsèques du conducteur de bus Philippe Monguillot à Bayonne
  • Insultes, menaces ou simple silence pesant… Le prévenu a téléphoné près d'un millier de fois à son ex entre le 5 et 23 juin. Soit près de 55 contacts par jour dans un endroit où les portables sont pourtant interdits. Devant les enquêteurs, il a nié le caractère malveillant des appels et a assuré l'avoir fait pour prendre des nouvelles de ses enfants. leparisien.fr, Oise : il passe un millier d’appels à son ex depuis sa cellule - Le Parisien
  • Le coronavirus a contaminé près d'un millier de personnes supplémentaires en l'espace de 24 heures en France et en a tué sept de plus dans le même laps de temps, ont annoncé ce mercredi les services du ministère de la Santé. lindependant.fr, Coronavirus - Près d'un millier de nouveaux cas recensés en France en 24 h, le nombre de cas graves toujours en baisse - lindependant.fr
  • Nous faisons vivre des millions de travailleurs. Il vaudrait mieux faire travailler des milliers de viveurs. De Alfred Capus / Les Pensées
  • Une religion qui offrirait des récompenses sûres dans l'autre vie verrait disparaître ses dévots à milliers. De Montesquieu / Pensées
  • La médecine a fait depuis un siècle des progrès sans répit, inventant par milliers des maladies nouvelles. De Louis Scutenaire
  • Des amis pour faire la fête, on en trouve des milliers, mais dès que l’on tombe dans la misère, il n’y a plus personne. De Proverbe chinois
  • Un touriste, c'est quelqu'un qui parcourt des milliers de kilomètres pour se faire photographier devant sa voiture. De Emile Genest
  • On peut conquérir des milliers d’hommes dans une bataille ; mais celui qui se conquiert lui-même, lui seul est le plus noble des conquérants. De Dalaï Lama
  • Tuez un homme, vous êtes un assassin ; tuez des milliers d'hommes, vous êtes un héros. De Beilby Porteus
  • Innover, c'est savoir abandonner des milliers de bonnes idées. De Steve Jobs
  • Ils sont sales, mes mots, D'avoir traîné dans des milliers de bouches. De Adriaan de Roover / Longtemps, longtemps
  • Du millier de sortes d'amour qui existent en ce bas monde, seul, l'amour de Dieu ou pour Dieu est valable et digne de la plus haute considération, autant que du respect le plus total. De Jean-Michel Wyl / Les chiens de Satan
  • Passerait-on un millier de siècles en présence de Dieu, qu'on ne le verrait jamais que pour la première fois. De André Frossard / Il y a un autre monde
  • Millénaire. Période d'un millier d'années, quand le couvercle peut être revissé avec tous les réformistes en dessous. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • C'est trop d'un seul ennemi et trop peu d'un millier d'amis. De Abu Shakour / Les premiers poètes persans
  • Le sexe, c'est un millier de femmes. Une femme, un millième de sexe. De Georges Perros / Papiers collés
  • Une mesure exacte vaut l'avis d'un millier d'experts. De Grace Hopper

Images d'illustration du mot « millier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « millier »

Langue Traduction
Corse mille
Basque mila
Japonais
Russe тысяча
Portugais mil
Arabe ألف
Chinois
Allemand tausend
Italien mille
Espagnol mil
Anglais thousand
Source : Google Translate API

Synonymes de « millier »

Source : synonymes de millier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires