La langue française

Membré

Sommaire

  • Définitions du mot membré
  • Étymologie de « membré »
  • Phonétique de « membré »
  • Citations contenant le mot « membré »
  • Images d'illustration du mot « membré »
  • Traductions du mot « membré »

Définitions du mot « membré »

Trésor de la Langue Française informatisé

MEMBRÉ, -ÉE, adj.

A. − Rare. [Déterminé par un adv.]
1. − [En parlant d'une pers., d'un animal] (Bien, mal) pourvu quant à la qualité physique, esthétique des membres. Corps bien, mal membré. De grandes filles bien membrées, de belles couleurs, de la gorge, un œil pur, mais l'air froid (Stendhal, Journal, 1811, p. 31).Si jamais je deviens ambassadeur, mon secrétaire général et plusieurs de mes attachés devront avoir cinq pieds six pouces, être bien membrés, épouser des femmes vigoureuses, les nourrir amplement (Taine, Notes Paris, 1867, p.129).Le braque bleu d'Auvergne (...) fortement membré (...) est un passionné de la chasse (Vidron, Chasse, 1945, p. 113).
2. [En parlant d'un homme] (Bien, mal) pourvu quant au pénis. [Marceline] avait été violée de toutes parts (...) par un Réunionnais séparatiste membré (d'après l'expert de la partie civile) comme un Sénégalais du temps de la conquête (M. Audiard, Répète un peu ce que tu viens de dire, p.142 ds Cellard-Rey 1980).
B. − HÉRALD. [En parlant d'un oiseau] Qui a les membres d'un émail différent de celui du corps. Un écusson d'azur à une aigle d'argent couronnée, becquée et membrée d'or (Péladan, Vice supr., 1884, p.51).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃bʀe]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Ca 1135 «qui a les membres bien faits» (Couronnement Louis, 786 ds T.-L.); 1500 hérald. (Archives du Nord, IV, 9); 1785 «pourvu sous le rapport du pénis» (Sade, Les 120 journées de Sodome, part. 1, t. 1, 163 ds Quem. DDL t. 14). Dér. de membre*; suff. *. Bbg. Quem. DDL t. 14.

Wiktionnaire

Adjectif

membré \mɑ̃.bʁe\

  1. Qui a des membres bien faits, bien proportionnés. — Note : Il s’emploie surtout avec un adverbe.
    • Semblable aux hommes, un cheval bien membré et bien constitué est plus robuste et se reproduira davantage qu'un grand corps, disproportionné dans toutes ses parties, et dont le défaut d'ensemble ôte tous les moyens physiques. — (René Julian Chatelain, Mémoire sur les chevaux arabes, page 87, 1816)
  2. (Familier) Relatif à la taille du pénis. — Note : Il s’emploie surtout avec un adverbe.
    • Qu' une touche de rose sur son visage mafflu ; lorsqu'il est en service, monsieur le sous-brigard maîtrise ses émotions. A peine murmuré : — Insatiable ! Toujours maté de misaine. Et membré comme un âne ! — (Denis Guelpa, L'âne de Malte, page 141, 1993)
    • Il conviendrait pourtant d'en finir, d'anéantir tous ces corps torturants qui malmènent vos désirs, à donner la nausée, à vous désespérer d'être membré comme Priape. — (Hans Bellmer, Anatomie du désir, page 58, Gallimard, 2006)
    • Il n'est certes pas très membré, pas autant que Marcel par exemple, mais il bande dur quand il bande et sa queue est à peine plus grosse que cette canule que vous avez dans le derrière : […]. — (Édith continue..., volume 2, page 66, éd. Dominique Leroy, 1972)
    • […] et c'était lui qui me cravachait pendant qu'il pilonnait mon arrière-pays par des coups de reins de routier, je te dis qu'il était membré comme un King Kong, […]. — (Alain Mabanckou, Verre Cassé, page 50, Seuil, 2005)
  3. (Héraldique) Qualifie les membres et les cuisses d'un oiseau, lorsqu'ils sont d'un émail différent de celui du corps.
    • Duroie — d'azur, au cygne d'argent, becqué et membré de gueules, au chef d'or, chargé de trois merlettes de sable. — (Jacques-Paul Migne, Encyclopédie théologique, colonne 249, 1852)

Forme de verbe

membré \mɑ̃.bʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de membrer.

Adjectif

membré \Prononciation ?\ masculin

  1. Renommé, illustre.
    • Hervis li dus membrés — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 276, 1200-25)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MEMBRÉ, ÉE. adj.
Il ne s'emploie guère qu'avec un adverbe. Qui a des membres bien faits, bien proportionnés. Il est fortement, solidement membré.

Littré (1872-1877)

MEMBRÉ (man-bré, brée) adj.
  • usité seulement avec quelque adverbe. Bien membré, qui a des membres bien faits, bien proportionnés. On dit de même : membré fortement, solidement.

    Terme de blason. Se dit d'un animal dont les membres sont d'un autre émail que le corps.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MEMBRÉ, adj. en termes de Blason ; il se dit des cuisses & jambes des aigles, des cygnes & autres oiseaux, quand ils les ont d’un autre émail que le reste du corps.

Foissi, d’azur au cygne d’argent, bequé & membré d’or.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « membré »

Membre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir membrer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Emploi du participe passé du verbe membrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « membré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
membré mɑ̃bre

Citations contenant le mot « membré »

  • Albigeois au sang bleu dégénéré, dandy difforme et fragile, érotomane bien membré (d’où son surnom de «cafetière»), tête pleine quoique souvent embrumée par les cocktails les plus détonants, Toulouse-Lautrec semble être né avec l’œil de l’investigateur. Lié à un trait aussi vif que sûr, celui-ci a permis ces représentations du quotidien des cabarets et des lupanars que l’on imagine au plus cru mais qui résultent en réalité d’un art consommé et d’un grand sens de la fantasmagorie. L’aîné et modèle Degas avait dans son collimateur l’Opéra et ses ballerines. Le petit Henri (haut col, barbichette, binocle et melon) a continué de creuser dans les coulisses de la vie. Soit sous les jupons, dans les draps froissés ou autour des tables des poètes anti-académiques et autres critiques anarchistes. Le jour, il retrouvait un Fénéon ou un Wilde au cirque ou à la foire du Trône. La nuit, c’était porte ouverte dans toutes les maisons closes et son verre d’absinthe l’attendait brûlant dans nombre de cafés. Les copines s’appelaient Mlle Églantine, Jane Avril, Marcelle Lender, May Belfort cette Irlandaise égarée qu’il aimait écouter chanter tandis qu’elle caressait son minou noir… Ces belles étaient ses marraines, ses bonnes fées. Il les a honorées comme personne. Chaque portrait sonne comme un merci. On y retrouve en quelques touches merveilleusement senties et couleurs électriques les blasons caractéristiques de la personnalité. Au point qu’on peut soutenir que Toulouse-Lautrec fut l’inventeur du gimmick. Le Figaro.fr, Toulouse-Lautrec, un phare à Montmartre

Images d'illustration du mot « membré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « membré »

Langue Traduction
Anglais member
Espagnol miembro
Italien membro
Allemand mitglied
Chinois 会员
Arabe عضو
Portugais membro
Russe член
Japonais メンバー
Basque kidea
Corse membru
Source : Google Translate API
Partager