La langue française

Mégaflops

Sommaire

  • Définitions du mot mégaflops
  • Phonétique de « mégaflops »
  • Citations contenant le mot « mégaflops »
  • Traductions du mot « mégaflops »

Définitions du mot « mégaflops »

Wiktionnaire

Nom commun

mégaflops \me.ɡa.flɔps\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Métrologie) (Informatique) Unité de mesure de puissance de calcul numérique, valant 106 flops.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mégaflops »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mégaflops megaflɔp

Citations contenant le mot « mégaflops »

  • Pendant ce temps-là et sans faire de bruit, l’entreprise Atos-Bull vient de concevoir un supercalculateur de classe pétaflopique. Et ça, c’est vraiment la classe. Sachez donc qu’un supercalculateur de classe pétaflopique est un supercalculateur d’une capacité de calcul/performance crête de 1,4 pétaflops. Dit autrement (je vous sens légèrement inquiet), c’est un machin capable de faire 1,4 million de milliards d’opérations par seconde. Comme vous allez me demander ce que c’est que cette histoire de pétaflops (qui fait beaucoup rire les enfants, essayez sur les vôtres), je suis heureux de vous préciser que FLOPS est un acronyme qui, en anglais, désigne l’opération en virgule flottante par seconde. Ne me remerciez pas, c’est tout naturel. Tant qu’on est dans les flops, sachez qu’en 1964 on a atteint le mégaflops, en 1985 le gigaflops, en 1997 le téraflops et en 2008 le pétaflops, celui qui nous occupe aujourd’hui. Que de flops, que de flops ! Et ce n’est pas fini : à l’horizon 2020, Atos-Bull compte bien franchir le cap de l’exaflops, soit un supercalculateur capable d’effectuer plus d’un milliard de milliards d’opérations par seconde. Maintenant, réfléchissez une seconde. Combien avez-vous mis de temps pour lire ce billet ? Un sacré paquet de secondes. Vous imaginez les milliards de milliards de milliards d’opérations qu’un machin à exaflops aurait eu le temps de faire ? Ne me demandez pas pour quoi faire, s’il vous plaît. La Croix, BILLET Histoires de flops par Alain Rémond
  • Les nouvelles « machines de course » annoncées par Bull reposent sur des serveurs lames, à base de Xeon d’Intel. Elles visent les grands centres de calcul. Le constructeur met l’accent sur la puissance -en mégaflops, bien sûr- mais également sur l’efficacité énergétique: car le refroidissement liquide fait son retour – sous de nouvelles formes. Silicon, Bull : des supercalculateurs Bullx B700 DLC, refroidis à l'eau tiède... | Silicon
  • Total n’en est pas à son premier supercalculateur. En 1983, le groupe s’équipait du Cray 1M. Ses 160 mégaflops représentent aujourd’hui l’équivalent d’un petit Smartphone… ou du dixième de la puissance d’un d’Ipad 2 ! Depuis 30 ans, 8 supercalculateurs ont été installés. Ils servent deux objectifs : l’analyse des données sismiques et la simulation du comportement des réservoirs en production. La capacité à réaliser des analyses sismiques hyperprécises est le nerf de la guerre pour Total. "La réussite des forages d’exploration se situe entre 20 et 50 %", rappelle Jean-François Minster, directeur scientifique de Total. Le groupe va réaliser 60 forages en 2013 pour un budget de 2,8 milliards de dollars… Il s’agit de ne pas se tromper de quelques mètres et passer à côté d’un réservoir de pétrole majeur ! "D’autant plus que nous forons dans des zones de plus en plus complexes et profondes", ajoute Philippe Malzac, directeur des systèmes d’information de l’exploration-production. usinenouvelle.com/, Total s’équipe du 9e plus puissant calculateur au monde - L'Usine Energie
  • Même si cela semble de plus en plus difficile, la vitesse de calcul des ordinateurs va encore augmenter. Prochain objectif : l’exaflop, soit 1 000 000 000 000 000 000 d’opérations par seconde. Un ordinateur doté d’une telle puissance de calcul pourrait ainsi faire des milliards de milliards de divisions chaque seconde, de quoi améliorer les simulations de phénomènes complexes, tels que les changements climatiques. Dans les années 1960, les ordinateurs les plus puissants réalisaient quelques millions d’opérations à la seconde – soit quelques mégaflops. Le gigaflop (un milliard) a été franchi en 1985, le téraflop (un billion, soit 1 000 milliards d’opérations ou 1 suivi de 12 zéros) en 1997 et le pétaflop (un billiard, soit un milliard de millions ou 1 suivi de 15 zéros) en 2008. En 2009, la stratégie américaine de l’innovation a placé l’exaflop sur la liste des « grands défis » à relever au 21e siècle. L’actualité, 35 inventions qui vont tout changer | L’actualité

Traductions du mot « mégaflops »

Langue Traduction
Anglais megaflops
Espagnol megaflops
Italien megaflops
Allemand megaflops
Chinois 百万币
Arabe ميغافلوبس
Portugais megaflops
Russe мегафлопс
Japonais メガフロップ
Basque megaflops
Corse megaflops
Source : Google Translate API
Partager