La langue française

Matines

Sommaire

  • Définitions du mot matines
  • Étymologie de « matines »
  • Phonétique de « matines »
  • Citations contenant le mot « matines »
  • Images d'illustration du mot « matines »
  • Traductions du mot « matines »
  • Synonymes de « matines »
  • Antonymes de « matines »

Définitions du mot « matines »

Trésor de la Langue Française informatisé

MATINES, subst. fém. plur.

LITURG. CATH. ,,Première partie de l'office divin qui se dit au point du jour, voire au milieu de la nuit`` (Lep. 1948). Aller à matines; chanter matines; sonner (les) matines. Chaque nuit (...) l'on descendait chanter matines dans la crypte, alors que les offices du jour se célébraient, au contraire, en haut, dans l'église (Huysmans,Oblat,t.1, 1903, p.282).En négligeant les matines, les laudes, les petites heures (prime, tierce, sexte et none), qui du reste ont certains points communs avec les vêpres pour l'ordonnance générale, nous trouvons dans le cadre liturgique paroissial: la messe chantée (grand'messe); les vêpres et les complies; les bénédictions; les processions du saint sacrement; seule la langue latine (et la langue grecque pour quelques rares passages) y est admise (Potiron,Mus. église,1945, p.9).
Rem. L'emploi au sing. de ce mot est rare: Sous le ciel noir, j'entends les fruits tomber, Faustine, Temps n'est plus ni printemps de te chanter matine (Toulet, Contrerimes, 1920, p.146).
Prononc. et Orth.: [matin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1100 «première partie de l'office catholique se disant ordinairement à la première heure du jour après minuit» (Roland, éd. J. Bédier, 164); 2. 1392 «livre d'heures contenant les prières du matin et surtout l'office de la Vierge» (J.J. 142, p.256 ds La Curne); 3. 1752 «livre dans lequel on commence à apprendre à lire aux enfants» (Trév.). Du lat. eccl. matutinae, fém. plur. subst. de l'adj. lat. class. matutinus «du matin» (v. Blaise Lat. chrét., s.v. matutina 2; et TLL s.v. matutina2, 507). Fréq. abs. littér.: 94. Bbg. Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1933, t.45, pp.152-153.

Wiktionnaire

Nom commun

matines \ma.tin\ féminin au pluriel uniquement

  1. (Liturgie catholique) (Au pluriel) La première partie de l’office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit (très tôt le matin).
    • […], et il aimerait mieux entendre, au point du jour, la trompette sonner le boute-selle pour monter à cheval, que la cloche tinter matines pour courir à l’église! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • La renommée vous proclame un moine jovial, qui a l’habitude d’entendre sonner matines avant de quitter son verre, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Dans Mam’zelle Nitouche, fort de son expérience, Hervé créa l’archétype du personnage double, à la fois Célestin pour les cocottes du demi-monde et Floridor pour les grenouilles de bénitier de matines et de vêpres. — (Jean-François Kahn, Faut-il faire la guerre à BHL ?, dans Marianne n°670 du 20 février 2010)
    • Dans les vigiles , les prières fériales se disent seulement à matines et dans les Heures : mais aux vêpres suivantes on ne les dit point, parce que de là on fait de la fête. — (Pierre Jean Baptiste de Herdt, Pratique de la liturgie selon le rit romain, traduit de la 3e édition latine par F.-L.-M. Maupied, tome 2, Paris : chez Gaume frères & J. Duprey, 1858, p. 218)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATINES. n. f. pl.
T. de Liturgie catholique. La première partie de l'office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisième nocturne des matines. Aller, assister à matines. Chanter matines. On a dit matines et laudes. Sonner les matines. Matines sont sonnées. Prov., Être étourdi comme le premier coup de matines, Être fort étourdi.

Littré (1872-1877)

MATINES (ma-ti-n') s. f. pl.
  • 1 Terme de liturgie catholique. La première partie de l'office divin, qui se dit ordinairement la nuit. Matines sont sonnées. La coutume de dire matines dès le soir vers les quatre à cinq heures pour le lendemain, est si répandue, que je ne crois pas qu'on en doive faire aucun scrupule, Bossuet, Lett. abb. 39. Je finis hier ma journée par les matines pour le service du roi [Louis XIV mort] ; jugez de l'état où je suis, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, 30 août 1716. Sans sortir de leurs lits, plus doux que leurs hermines, Ces pieux fainéants faisaient chanter matines, Boileau, Lutr. I.

    Il est étourdi comme le premier coup de matines, locution prise de ce qu'au premier coup de matines on est encore à demi endormi.

    Le magnificat à matines, voy. MAGNIFICAT.

  • 2Livre d'église contenant les prières du matin, et surtout l'office de la Vierge.
  • 3Matines de Paris, le massacre de la Saint-Barthélemy, ainsi dit à cause de l'heure à laquelle il commença.

PROVERBES

Des matines bien sonnées sont à demi dites.

Le retour est pire, est pis que matines, que les matines, c'est-à-dire les suites d'une mauvaise affaire sont plus fâcheuses que les commencements. Le retour vaudra bien matines, le retour vaudra pis que matines, c'est-à-dire la vengeance qu'on prendra d'une offense sera sévère.

Dans un sens contraire, le retour vaudra mieux que matines.

Donner du retour de matines, mettre à mal. Tant lui donna du retour de matines…, La Fontaine, Herm.

HISTORIQUE

XIe s. Messe et matines a li reis escouté, Ch. de Rol. X.

XIIe s. Einsi fu sainte iglise hunie et violée ; Ne matines, ne vespres, messe n'i fu chantée, Ne Deus n'i fu serviz ne chandeille allumée, Th. le mart. 153.

XIIIe s. Mi ami de l'ordene de Cystiaus sont relevé pour canter matines et pour proier pour nous, Chr. de Rains, 49.

XVe s. Lesquelz du dit colleige diront et chanteront toutes les heures canoniales, savoir est, matines, prime, tierce, midi, nonne, vespres et complies, la grand messe devotement et convenablement, Ordonn. mai 1482. Ne s'en souvient-on non plus que des vieilles matines, Aresta amorum, p. 291, dans LACURNE.

XVIe s. L'heure doncques de la nuict et des matines de ceste sanglante feste [la Saint-Barthélemy] estant venue…, Brantôme, l'Admiral de Chastillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « matines »

Matin ; bourg. mattaigne ; provenç. matinas ; esp. maytines ; port. matinas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « matines »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matines matin

Citations contenant le mot « matines »

  • Mais qui était Pons ? Il était né à Rome de parents païens dans une famille sénatoriale. Après avoir étudié avec succès les belles-lettres et la philosophie, il avait choisi de se convertir après avoir entendu une psalmodie des matines et reçut le baptême des mains du pontife Pontien. À la mort de son père, Pons avait distribué tous ses biens et s’était consacré à la prédication de l’Évangile dans la vallée de l’Ubaye. Alors que débutait la persécution de Valérien, il avait quitté Rome pour se réfugier à Cimiez, près de l’actuelle ville de Nice. Mais il était reconnu et arrêté avant d’avoir la tête tranchée en l’an 257. midilibre.fr, Mais qui était Saint-Pons de Cimiez ? - midilibre.fr
  • Les idées et ressources ne manquent pas et la demande déborde. Peut-être serait-il temps de sonner les matines ? France Musique, Eveil musical en France : sonnez les matines !
  • ACTU tu as raison MAIS CE GENRE D'INDIVIDU ( certainement franc maçon ) SE FOUT PAS MAL DE L'EMPOISONNEMENT QU'IL CAUSE. !!!!!!! Et matines nous prend pour des cons. Lyonmag.com, Matines cesse de collaborer avec l’élevage de poules dénoncé par l’association L214
  • 18 mai 1302: matines brugeoises Le Soir, 18 mai 1302: matines brugeoises - Le Soir

Images d'illustration du mot « matines »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « matines »

Langue Traduction
Anglais matins
Espagnol maitines
Italien mattutino
Allemand mette
Chinois matins
Arabe صباح
Portugais matinas
Russe утреня
Japonais マティン
Basque matins
Corse matini
Source : Google Translate API

Synonymes de « matines »

Source : synonymes de matines sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « matines »

Partager