La langue française

Marmoréenne

Sommaire

  • Définitions du mot marmoréenne
  • Phonétique de « marmoréenne »
  • Citations contenant le mot « marmoréenne »
  • Traductions du mot « marmoréenne »

Définitions du mot marmoréenne

Trésor de la Langue Française informatisé

MARMORÉEN, -ÉENNE, adj.

A. − GÉOL., MINÉR. Qui est de la nature du marbre. Roche calcaire et marmoréenne; calcaires marmoréens. La dolomie peut être compacte, saccharoïde ou marmoréenne et grenue (...). La dolomie grenue se distingue en général par un toucher beaucoup plus rude que celui des marbres calcaires (Lapparent,Minér., 1899, p. 521).Du haut de son roc de texture marmoréenne, Angoulême voit sourdre à ses pieds dans les prairies des eaux magnifiques (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 369).
B. − Gén. littér.
1. Qui évoque le marbre, les caractères du marbre (teinte, immobilité, froideur). Immobilité marmoréenne. Au-dessus des arbres, les blancs sommets des Apennins dessinaient un de ces fonds à la fois nuageux et marmoréens que Shelley avait tant admirés (Maurois,Ariel, 1923, p. 349).Il [Bailleul] pouvait (...) distinguer tous les cailloux du fond. Il y en avait d'un blanc marmoréen (...) d'autres lie de vin. Mais leurs nuances se fondaient dans la teinte rousse de tous les autres (Genevoix,Boîte à pêche, 1926, p. 113).
P. métaph. J'ai assisté hier à une réception de l'Académie de Bordeaux. Hilarant! Bafouillage quasi muet du président. Éloquence du récipiendaire. Profession de foi poétique. (C'était un poète!) Le Parnasse, pureté de la forme, splendeur marmoréenne, etc., etc. (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p.142).
2. En partic.
a) [En parlant d'une pers., de son caractère, de son aspect] Rigidité marmoréenne; une froideur marmoréenne. Il sortit encore une fois de son mutisme marmoréen (Barbusse,Feu, 1916, p. 282):
. Les indigènes demeurèrent fixes dans leur dernière attitude, comme des personnages de tableaux vivants. On les eût dit pétrifiés. Quelle était la cause de ce changement, et pourquoi tout d'un coup cette immobilité marmoréenne. On ne tarda pas à le savoir. Verne,Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 176.
De marbre. Une vie de privations, l'isolement (...). C'était le devoir implacable (...), une honnêteté farouche, un mouchard marmoréen, Brutus dans Vidocq (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p.214).
À toute épreuve. Synon. de fer.J'ai été très chaste dans mon voyage, mais très gai − et d'une santé marmoréenne et rutilante (Flaub.,Corresp., 1858, p. 263).
b) [En parlant du corps hum.] Front marmoréen. J'ai des envies folles de manger vos épaules marmoréennes (Flaub.,Corresp., 1877, p. 324).Figure immobile, marmoréenne, excepté dans les moments rares où paraît le sourire; alors tout se transforme (Loti,Mon frère Yves, 1883, p. 12).Le temps n'osa jamais toucher à ces traits purs et les pâlit seulement, de plus en plus, jusqu'à les rendre marmoréens. N'eût été l'éclat du regard, on se serait demandé par moments s'il vivait (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p. 59).
P. métaph. La passion d'une autre n'a jamais fait palpiter ce coeur d'airain dans cette poitrine marmoréenne (Gautier,Rom. momie, 1858, p. 312).
c) MÉD. Le choc hémorragique se caractérise par sa pâleur considérable (blancheur marmoréenne) (Langlois, Binet dsNouv. Traité Méd.fasc. 7 1924, p. 221).
[En parlant d'un os] ,,Devenu compact comme du marbre`` (Vignaud 1973). En dehors (...) d'opacités en taches ou de condensations marmoréennes, c'est l'ostéoporose que l'on rencontre le plus fréquemment dans la sclérodermie (Ravault, Vignon,Rhumatol., 1956, p. 559).
REM.
Marmorin, -ine, adj.,var. vieillie. a) De marbre. Vous devez comprendre l'amour comme un principe qui ne se développe dans toute sa grâce que (...) sous la lueur d'opale d'une lampe marmorine (...) devant un foyer doré (Balzac,Ferragus, 1833, p. 69).Tout, dans cette figure marmorine, exprimait la force et le repos (Balzac,Séraphita, 1835, p. 195).b) Chim. ,,Qui possède les propriétés du marbre`` (Duval 1959).
Prononc. et Orth.: [maʀmɔ ʀeε ̃], fém. [-eεn]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1840 «qui appartient, qui ressemble au marbre» (Ac. Compl. 1842); 1852 fig. flot marmoréen (Leconte de Lisle, Poèmes ant., p. 122). Dér. sav. du lat. marmoreus «de marbre; blanc, dur comme le marbre»; suff. -éen*. Fréq. abs. littér.: 33.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

marmoréenne \maʁ.mɔ.ʁe.ɛn\

  1. Féminin singulier de marmoréen.
    • Partout le marbre blanc régnait. De la pierre marmoréenne émanait une douce clarté que les délicates nervures noires qui la parcouraient ne suffisaient pas à affaiblir. — (Claire-Lise Marguier, Le Sceau de la reine, Rouergue, 2014, page 365.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARMORÉEN, ENNE. adj.
Qui a la nature ou l'apparence du marbre. Calcaires marmoréens. Fig., Épaules marmoréennes. Visage marmoréen. Froideur marmoréenne.

Phonétique du mot « marmoréenne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marmoréenne marmɔreɑ̃n

Citations contenant le mot « marmoréenne »

  • Alexis Kohler , entouré d'une poignée de fidèles, les mains derrière le dos, figé dans une posture marmoréenne, laissait planer un silence de plomb dans son bureau, sis au premier étage de l'escalier Murat, séparé du bureau présidentiel par le salon bleu. Les Echos, Le roman de l'été : les hommes du président | Les Echos
  • Une figure marmoréenne L'Opinion Maroc, L’Académie française perd l’Immortel Marc Fumaroli
  • Marc Fumaroli, c’était d’abord un style. Une figure marmoréenne qui avait « ce quelque chose de retenu, d'imperceptiblement lent, comme le souligne une ancienne élève, l’universitaire Karin Ueltschi-Courchinoux. Quand il tournait son regard vers vous pour poser ses yeux dans les vôtres, comme s'il venait de très loin, comme s'il voulait atteindre en vous ce fond où vous êtes vrai ». Il enseignait comme s’il entamait une conversation de salon, de sa voix « enveloppante, profonde, lente elle aussi ». L’historien s’inscrivait dans le temps long. A la colère, il lui préférait la querelle. Marianne, Marc Fumaroli, des mots plutôt que des modes
  • A la dernière Mostra de Venise, pour « Gloria Mundi », de Robert Guédiguian, son épouse et actrice Ariane Ascaride a été primée, et c’était justice. Mais on aurait aimé que Gérard Meylan le fût aussi. Car il incarne ici, avec une force marmoréenne, le mot terrible de Mallarmé : « calme bloc ici-bas chu d’un désastre obscur ». Daniel, qu’on surnomme « le gitan », a payé cher d’avoir tué. Sorti de prison, il retrouve Marseille, où son ex-femme, qui fait des ménages en entreprise (Ariane Ascaride), s’est remariée avec un chauffeur de bus (Jean-Pierre Darroussin), et où sa fille vient de lui donner une petite-fille, Gloria. L'Obs, « Gloria Mundi » : Guédiguian face à la fin des utopies
  • Comme il semble loin le temps des premiers pas d’Emmanuel Macron à l’Élysée. C’était il y a plus de deux ans, autant dire une éternité. Le moment inaugural fut salué comme un retour à la fonction sacrale du chef de l’État. Le pas lent, le cérémonial au cordeau, le classicisme de la forme, la parole économe, les références à l’histoire profonde: la promesse d’une présidence posée, sobre, économe de ses moyens avait séduit jusque dans les rangs de ses opposants. L’État au sommet paraissait retrouver sa respiration marmoréenne. Le Figaro.fr, Angoulême: «Emmanuel Macron renoue avec la désinvolture»
  • Entièrement construit en flashbacks à la façon d’un Agatha Christie d’aujourd’hui (le scénario original est de Rian Johnson lui-même), le film multiplie les chausse-trappes pour s’adonner à un jeu de massacre sociologique et familial, de la veuve recluse, muette comme un batracien mais qui détient bien sûr une partie de la vérité, jusqu’à Jamie Lee Curtis, marmoréenne en wonder woman qui a pris la place du père. Tribune de Lyon, Notre Top 5 des sorties cinéma à voir en Vod - Tribune de Lyon
  • Le préau nord se remplit, côté rue où veille la marmoréenne patrouilleuse scolaire. Par tous les temps, postée devant le bureau de tabac et la boulangerie, elle sécurise le passage à piétons. Bardée du gilet jaune, volontariste, elle évoque déroutée une très longue pause: «Cela dépend maintenant de notre hiérarchie évidemment!» dit-elle en repoussant courageusement un SUV à l’assaut mécanique de la rue paisible comme le blindé de l’inconscience automobile. La ligne de mire, L’ENNEMI INVISIBLE (2). Le préau triste – La ligne de mire
  • Ce sont tantôt des « oranges », tantôt des « pommes », surmontées d'une « cerise » ou d'une « framboise ». Sans doute pour dire l'inextinguible faim que l'on en a. Chaque époque invente ses variations pour en parler. On les dit « éminences gracieuses à la fermeté marmoréenne », « boules de billard », aujourd'hui « airbags ». Lorsque la science s'en empare, à pleine main, les voilà « énigme anatomique », « pôle d'attraction sexuel », « attributs de la féminité », « métaphore de la fécondité ». Le Point, Les seins dans l'art #1 : "La Vierge à l'enfant" - Le Point

Traductions du mot « marmoréenne »

Langue Traduction
Anglais marmoreal
Espagnol marmóreo
Italien marmoreo
Allemand marmoreal
Chinois marmoreal
Arabe مرمري
Portugais marmórea
Russe мраморный
Japonais マルモレアル
Basque marmoreal
Corse marmoreale
Source : Google Translate API
Partager