La langue française

Maréchaux

Sommaire

  • Définitions du mot maréchaux
  • Phonétique de « maréchaux »
  • Citations contenant le mot « maréchaux »
  • Images d'illustration du mot « maréchaux »
  • Traductions du mot « maréchaux »

Définitions du mot « maréchaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARÉCHAL, subst. masc.

I. − Grade ou dignité militaire donné(e) suivant les époques à divers officiers ou sous-officiers.
A. − HISTOIRE
1. Maréchal des écuries. Officier responsable du soin de l'écurie et du cheval du Roi au moyen âge (d'apr. Marion 1968).
2. Maréchal de camp. Grade d'officier général jusqu'au xviiiesiècle, remplacé depuis par celui de général de brigade. L'autre colonne était commandée par Neuwinger, un ancien rengagé six mois avant comme volontaire, et que la République venait de nommer maréchal de camp (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 30).
3. Maréchal, Maréchal de France d'Empire. Grade le plus élevé d'officiers généraux depuis le xiiesiècle, auxquels étaient confiées de hautes fonctions de commandement ou d'administration dans les armées royales ou impériales et qui au moyen âge exerçaient avec des prévôts une juridiction dont dépendait un corps de troupe chargé du maintien de l'ordre public (cf. maréchaussée). Uniforme de maréchal; État major du Maréchal. Quittez votre sommeil, mes Maréchaux d'Empire, Mes soldats d'Italie! Allons, ouvrez vos yeux. Vous dormirez demain; et jamais sous les cieux, Non, jamais sous mon toit, sous mes tentes guerrières, Un sommeil plus pesant n'aura clos vos paupières (Quinet,Napoléon,1836, p. 230).Peut-être viendra-t-il un temps où elles [ces inimitiés] n'existeront pas plus qu'elles n'existaient sous le principat du Maréchal de Mac-Mahon, ou du moins dans les prémices trompeuses de ce principat, et sous le ministère décevant du 16 mai (A. France,Orme,1897, p. 145):
1. Pendant que les défenseurs du camp repoussaient ainsi la contre-attaque de Saladin, Philippe Auguste recommençait l'assaut de la tour maudite. Il fut bien près de réussir. Le Maréchal de France Aubri Clément, qui avait juré de prendre Acre ou de mourir, se jeta sur la brèche de la tour, mais les échelles se brisèrent et il fut tué. Grousset,Croisades,1939, p. 268.
Rem. Sous le Premier Empire le titre de maréchal était parfois une dignité conférée à un officier qui n'avait plus de fonction de commandement dans l'armée mais qui occupait un poste civil, par exemple celui de sénateur d'Empire.
B. − Moderne
1. Maréchal de France et p. ell. Maréchal. Dignité la plus élevée conférée à un officier général de l'armée de terre, généralement pour de hauts faits en temps de guerre. Dois-je vous confier, Mesdemoiselles, que j'ai vu, du côté de la Coupole, des écrivains célèbres, que dis-je... des maréchaux de France, des hommes qui ont commandé des millions d'hommes, tout déconcertés, tout émus et inquiets à la pensée qu'ils allaient paraître et prendre la parole devant une assemblée presque purement composée de dames (Valéry,Variété IV,1938, p. 145).Malgré tout le chiqué de ses thuriféraires et les appels, les trémolos du Maréchal de France à la radio nationale, jamais Pétain n'a pu mettre la main sur un poète français assez bas pour rédiger ses manifestes et ses belles promesses du Retour à la terre (Cendrars,Bourlinguer,1948, p. 138).
Étoiles de Maréchal. Insigne marquant le grade de Maréchal. Les cinq étoiles du Maréchal, peintes sur les assiettes et les menus, foisonnaient déjà au-dessus des têtes (Giraudoux,Siegfried et Lim.,1922, p. 52).
Absol. [Le plus souvent avec une majuscule] Le Maréchal. Le Maréchal Pétain occupant les fonctions de chef du Gouvernement de Vichy pendant la Deuxième Guerre mondiale. Maurois se trompe parce qu'il est trompé. Il croit de son devoir de demeurer fidèle au Maréchal, et le croit d'autant plus que ce devoir lui coûte et que, ce faisant, il se met à dos tous ses amis d'hier (Gide,Journal,1943, p. 248).Célestin revint avec les premières notes de: Maréchal, nous voilà... Il alla à la radio, la ferma (Triolet,Prem. accroc,1945, p. 62).
Bâton de maréchal. Signe distinctif de la dignité de maréchal. Si l'Empire eût été plus fort que ses fautes et que ses ennemis, nous eussions vu le général Drouot porter le bâton de maréchal, siéger au Sénat, et gouverner comme ministre le département de la guerre (Lacordaire,Éloge fun. Drouot,1847, p. 22).
Au fig. Le grade ou l'emploi le plus élevé auquel on peut prétendre dans une activité donnée (cf. aussi giberne A loc.). Au moment où Pons rencontra Schmucke, il venait d'obtenir, sans l'avoir demandé, le bâton de maréchal des compositeurs inconnus, un bâton de chef d'orchestre! (Balzac,Cous. Pons,1847, p.21).
P. métaph. V. bâton ex. 4.
2. Maréchal des logis, maréchal des logis-chef et p. ell. maréchal-chef, maréchal des logis-major. Grade de sous-officier de cavalerie et actuellement d'artillerie, de gendarmerie et de l'armée blindée. Synon. (p. abrév.) margis, marchis, marchef (infra rem.).J'étais alors maréchal des logis de hussards, et depuis quinze jours rôdant en éclaireur en face d'une avant-garde allemande (Maupass.,Contes et nouv.,t.2, Rois, 1887, p.289).De temps en temps, une grognasse comme celle-là, ça te met la vie en belle. Seulement, voilà: faut du rupin. Y a eu le vaguemestre, le maréchal-chef, maintenant le brigadier. Toujours occupée... Alors, tu comprends? (Giono,Gd troupeau,1931, p.90).Le maréchal des logis chef Gaspard, commandant la brigade de Monistiers et ses quatre gendarmes, MM. Lagoutte, Nizan, Pierpont et Ghil, n'ont guère chômé pendant l'année 1923 (Sartre,Nausée,1938, p.204).
II. − Maréchal (vieilli), maréchal grossier (vx). Artisan dont le métier était de façonner le fer et dont l'activité se confondait parfois avec celle du forgeron ou du serrurier. Synon. maréchal-ferrant.Nous avons besoin d'un maréchal, pour réparer nos instrumens (car, comme vous le savez, le fer est le sceptre de notre puissance) (Crèvecoeur,Voyage,t.1, 1801, p.149).À moins que le maréchal et le serrurier ne descendent du forgeron, descendant lui-même de l'armurier primitif. En tout cas, le titre de maréchaux grossiers, encore usité au XVIIIesiècle, semble indiquer une origine commune (Fillon,Serrurier,1942, p. 45).
III. − Titre porté par une personne exerçant de hautes fonctions dans un ordre, une cour, un gouvernement dans certains pays. Ermolaï venait de descendre de la villa et traversait le jardin, allant à la rencontre d'un personnage en uniforme que le jeune homme reconnut immédiatement pour être le grand maréchal de la Cour qui l'avait introduit auprès du Tsar (G. Leroux,Roul. tsar,1912, p. 50).Tout va être rendu clair. Notre maréchal de la noblesse, général Silvestrius, qui est, en même temps, ministre de Courtelande pour les affaires étrangères, voyage avec nous. Il eut l'occasion de voir maintes fois le roi d'Occident (Audiberti,Mal court,1947, i, p. 143):
2. Seul le couvent-forteresse des Templiers tenait toujours. Situé sur la mer, avec des murailles énormes, c'était le suprême réduit. Après la mort du grand maître, le maréchal du temple Pierre de Sevry et le commandeur Thibaut Gaudin s'y barricadèrent avec les derniers survivants, après avoir fait réunir au pied des murailles toutes les embarcations encore disponibles. Grousset,Croisades,1939, p. 383.
IV. − Au fig. Chef de file d'une idéologie, d'une politique, d'un courant artistique. Pour la première fois, je me plains à Dieu de n'être pas de race militaire. Nous autres grands industriels, nous sommes les maréchaux de la paix (Sandeau,Sacs,1851, p. 28).V. aussi connétable ex. 2.
REM. 1.
Marchis, margis, subst. masc.,arg. milit. Abrév. de maréchal des logis. Le certificat d'aptitude donne le droit de choisir son régiment, celui d'être brigadier au bout de 4 mois, sergent ou marchis au bout de 8 ou 10 et officier pendant les 6 derniers mois (Alain-Fournier,Corresp.[avec Rivière], 1914, p. 243).Son père, margis de gendarmes vient d'être affecté ici au commandement de la brigade (Genevoix,Avent. en nous,1952, p.15).
2.
Marchef, subst. masc.,arg. milit. Abrév. de maréchal des logis-chef. L'excellent bougre, haussant sa voix jusqu'à des diapasons inconnus même aux plus étonnants marchefs, commanda: − Halte! (Verlaine, Œuvres compl.,t. 4, L. Leclercq, 1886, p. 141).
Prononc. et Orth.: [maʀeʃal], plur. [-o]. Ac. 1694, 1718 mareschal; dep. 1740 -ré-. Étymol. et Hist. 1. 1086 dans un texte lat. marescal «artisan dont le métier est de ferrer les chevaux et les animaux de trait» (Domesday book ds Z. rom. Philol. t. 8, 1884, p. 338); 1230 (Gaidon, 37 ds T.-L.); 2. 1155 «officier préposé au soin des chevaux» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 10343); 3. 1213 «grand officier chargé du commandement d'une armée» (Fet des Romains, éd. Flutre et Sneyders de Vogel, t. 1, p. 527); 4. a) 1263 marichauz de France «maréchal de l'Ile-de-France» (Arch. Mus., vit. 45, pièce 263 ds Gdf.); b) 1617 mareschal de France «officier qui occupe le grade le plus élevé dans l'armée» (A. d'Aubigné, Aventures du baron de Faeneste, I, 9 ds Œuvres complètes, éd. E. Réaume et F. de Caussade, t.2, p.410); 5. a) 1545 mareschal des logis «officier chargé du logement» (J. Bouchet, Epistres morales du Traverseur, II, 2 ds Hug.); b) 1824 «sous-officier de cavalerie dont le grade correspond à celui de sergent dans l'infanterie» (Balzac, Annette, t. 1, p. 128); c) 1835 maréchal des logis chef (Ac.). De l'a. b. frq. *marhskalk «domestique chargé de soigner les chevaux», cf. l'a. h. all. marahskalk «id.», comp. de marh «cheval» et de skalk «valet». Le mot s'est développé d'une part dans le sens de «maréchal-ferrant» (1), d'autre part dans celui d'«officier», d'abord «officier préposé au soin des chevaux» (2-5). Le lat. médiév. mariscalcus, marescalcus est attesté au sens de «valet d'écurie» dès la Loi salique, au sens de «chef de l'écurie et de l'armée» dep. le ixes. (Nov. Gloss.), au sens d'«officier chargé du logement» dep. le xies. (ibid., Nierm.). Fréq. abs. littér.: 2786. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 6019, b) 2286; xxes.: a) 2551, b) 3952.
DÉR.
Maréchalat, subst. masc.Dignité de maréchal de France. Mon autorité s'exercerait de Paris, où je serais en contact intime avec le Gouvernement, et, pour la renforcer, M. Briand m'annonça ma prochaine élévation au maréchalat (Joffre,Mém., t.2, 1931, 407).P. métaph. Fonction la plus élevée à laquelle on peut prétendre. Synon. bâton de maréchal.Il eut un cri. − Le chef est mort ! (...) C'était leur rêve caché, caressé: la mort du chef de bureau, pour que lui, sous-chef depuis dix ans, pût enfin monter au grade suprême, son maréchalat (Zola,Lourdes,1894, p.252).Au fig. Fonction d'un précurseur, d'un chef de file dans une discipline. Barrès (...) s'est affirmé l'homme des «magnifiques luttes rhénanes». Déjà l'ironie sourit des métaphores casquées du civil, mais enfin la littérature est un maréchalat (Thibaudet,Princes lorr.,1924, p. 121). [maʀeʃala]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1830 «dignité de maréchal de France» (Balzac, Paix mén., p. 329); de maréchal, suff. -at*.
BBG. Quem. DDL t. 16; 17 (s.v. margis). _ Scoones (S.). Les N. de qq. officiers féodaux des orig. à la fin du 12es. Paris, 1976, pp.97-103.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARÉCHAL. n. m.
Titre de la plus haute dignité dans la hiérarchie militaire. En récompense de ses victoires, ce général a été élevé à la dignité de maréchal. Le doyen des maréchaux. On l'a fait maréchal de France. On lui a donné le bâton de maréchal, ou simplement le bâton. La femme d'un maréchal de France s'appelle Madame la maréchale. Fig., Tout soldat porte dans sa giberne le bâton de maréchal. Voyez BÂTON.

MARÉCHAL se dit aussi de Certains grands officiers en divers pays. Grand maréchal du Palais. L'électeur de Saxe était grand maréchal de l'Empire. Maréchal héréditaire. Maréchal de la Diète. Maréchal de la foi. Feld-maréchal, Le plus haut grade militaire dans certaines armées européennes. Maréchal des logis, Sous-officier des troupes de cavalerie ou d'artillerie. Le grade de maréchal des logis répond à celui de sergent dans l'infanterie. Celui de maréchal des logis chef, au grade de sergent-chef. Maréchal des logis était aussi, sous l'ancien régime, le Titre des officiers chargés de faire préparer les logements pour la cour en voyage. Grand maréchal des logis chez le roi, chez la reine. Maréchal de camp, Officier général dont le grade était immédiatement au-dessus de celui de colonel. Ce titre est remplacé aujourd'hui par celui de Général de brigade. Un maréchal de camp commandait sous les ordres d'un lieutenant général.

Phonétique du mot « maréchaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maréchaux mareʃo

Citations contenant le mot « maréchaux »

  • Les médecins et les maréchaux tuent les gens et les chevaux. De Proverbe français
  • Dans le cadre des journées européennes du Patrimoine. Récit de Yves Boucaud-Maitre, biologiste, comédien, historien et auteur. Jean-Baptiste Goiffon retrace avec passion les étapes de sa vie aventureuse de médecin dans les armées de Louis XIV, puis sa vie de praticien et d’échevin Lyonnais, au cours de laquelle il fait d’étonnantes rencontres de personnalités célèbres, maréchaux, princes, reine d’Espagne ou archevêques. Il devient un acteur majeur de la vie de Lyon et de Sainte-Foy-lès-Lyon, où il possède le château de Bramafan. Parallèlement à son récit, il nous conte la terrible histoire de l’épidémie de peste qui a soudainement ravagé la Provence en 1720. Il nous explique comment, 150 ans avant Pasteur, il est le seul à avoir compris que cette maladie était due à des êtres microscopiques et non à des «miasmes» répandus dans l’air. (A partir de 12 ans). , Theatre "Moi, Goiffon, medecin des Lumieres face a la peste" : Theatre classique a Sainte Foy les Lyon
  • Un chantier titanesque qui a pu être mené à bien grâce à la mobilisation de plusieurs mécènes(*). Mais cette opération est également l’occasion de se replonger dans l’histoire étonnante de ces statues qui remonte à Napoléon 1er. En 1810, l’Empereur a l’idée de réaliser des statues majestueuses afin de rendre gloire à ses généraux et maréchaux. La chute de l’Empire en 1814 met un terme à ce projet. Enfin presque. Parce que Louis 18 reprend cette idée mais avec avec la volonté de dédier ces statues aux valeurs monarchiques. Il commande alors 12 statues représentants 4 ministres, 4 marins et 4 militaires (Bayard, Du Guesclin, le Grand Condé et Turenne). Celles sont installées sur le Pont de la Concorde à Paris en 1828 mais leur poids menace la stabilité du pont. Elles sont alors transférées dans la cour d’honneur du château de Versailles en 1837. A l’époque le château de Versailles est en piteux état et Louis 18 envisage d’en faire un musée de l’histoire de France pour rendre hommage à toutes les gloires nationales. Les 12 statues font partie de ce projet qui est démantelé en 1931. Les Infos du Pays Gallo, Guer. De Versailles à Coëtquidan: l'étonnant périple de Bayard et Du Guesclin - Les Infos du Pays Gallo
  • Vendredi 10 juillet, en audience correctionnelle à Limoges, il a bien fallu entrer un peu dans le détail pour comprendre ce qui est reproché à cette quadragénaire, qui exerce comme pédicure équin depuis 2007. Elle est poursuivie pour exercice illégal d’une activité artisanale par l’Union française des maréchaux-ferrants. www.lepopulaire.fr, Une pédicure équin poursuivie à Limoges pour exercice illégal du métier de maréchal-ferrant - Limoges (87000)
  • Le DHS, qui a été formé après les attaques du 11 septembre 2001 pour améliorer la réponse de la nation à la menace du terrorisme international, supervise certains des plus grands organismes d’application de la loi américains. Cela inclut la patrouille frontalière ainsi que les douanes et l’application de la loi en matière d’immigration, qui voient moins leur activité habituelle à cause du COVID-19. Le DHS supervise également le Service fédéral de protection, qui garde les bâtiments fédéraux avec le US Marshals Service. Le DHS a envoyé des membres de la patrouille frontalière, ainsi que des agents des services secrets, des maréchaux de l’air et d’autres, à Portland pour protéger le complexe du palais de justice du centre-ville. News 24, Agents américains lourdement armés dans les rues de la ville: Trump peut-il faire ça? - News 24
  • Mme Hernandez a rencontré jeudi les maréchaux de rue à Truro pour parler de la façon dont les services de police « remontent aux niveaux » auxquels ils étaient avant la pandémie. Urban Fusions, La police affirme qu'elle ne répondra pas à tous les appels d'acheteurs refusant de porter des masques faciaux | Coronavirus
  • L’administration a recruté des agents fédéraux, y compris le groupe des opérations spéciales des maréchaux américains et une équipe d’élite des douanes et de la protection des frontières américaines basée sur la frontière américano-mexicaine, pour protéger les biens fédéraux. News 24, L'Oregon poursuit les autorités fédérales pour protester contre Portland alors que les troubles se poursuivent - News 24

Images d'illustration du mot « maréchaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maréchaux »

Langue Traduction
Anglais marshals
Espagnol mariscales
Italien marescialli
Allemand marschälle
Chinois 元帅
Arabe حراس
Portugais marechais
Russe маршалы
Japonais 元帥
Basque marshals
Corse marisali
Source : Google Translate API
Partager