La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « manutentionnaires »

Manutentionnaires

Définitions de « manutentionnaires »

Wiktionnaire

Nom commun - français

manutentionnaires \ma.ny.tɑ̃.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Pluriel de manutentionnaire
    • Il [Napoléon 1er] conservait des préjugés souvent injustes contre les manutentionnaires de deniers publics, contre les entrepreneurs des services, et en même temps quelque goût pour les expédients qui retardent les payements. — (Mollien, Mémoires, t. I, page 360.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « manutentionnaires »

 Dérivé de manutention, avec le suffixe -aires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manutentionnaires »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manutentionnaires manytɑ̃tjɔnɛr

Évolution historique de l’usage du mot « manutentionnaires »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « manutentionnaires »

  • La Tech peut aussi créer des emplois industriels en France et K-Ryole souhaite le démontrer. La start-up de remorques et chariots électriques « intelligents » fabriqués en France vient de réunir 10,5 M€ pour augmenter ses capacités industrielles et porter ses effectifs à 150 personnes d’ici 2024, contre 50 aujourd’hui. Cette série B mobilise Quadia, Bpifrance, IFP Investissements, Edify, Aquiti et Ardev. Elle complète un premier tour de table de 1,7 M€ réalisé en 2019, principalement auprès de 200 actionnaires individuels. K-Ryole entend donc investir dans son outil de production qui compte déjà 5.000 mètres carrés en France et qui lui a déjà permis de générer 6 M€ de chiffre d’affaires à date en servant quelque 120 clients. Positionné sur les secteurs du BTP-manutention et de la logistique, la jeune entreprise a déjà convaincu des groupes d’envergure dont La Poste, Monoprix, Vinci, Bouygues Construction ou Kiloutou. K-Ryole leur offre une solution qui se démarque des triporteurs ou fenwick actuellement sur le marché en alliant software et hardware. En effet, ses chariots pour vélo et remorques à tirer à la main équipés de moteurs électriques distribuent automatiquement la force permettant une traction sans effort en analysant simplement la pression exercée sur le timon. L’entreprise permet donc aux livreurs à vélo ou ouvriers et manutentionnaires de transporter des charges allant jusqu’à 500 kg. Capital Finance, ​K-Ryole acte une série B de 10,5 M€ pour ses remorques électriques | Capital Finance
  • J.F. : Au global, oui. Les créations d’emplois seront favorables aux plus diplômés. Là aussi c’est une tendance lourde. On estime que 46 % de la population active sera diplômé du supérieur en 2030. C’est 41 % aujourd'hui. Mais pas seulement : beaucoup de métiers dynamiques dans nos projections - cuisiniers, manutentionnaires, aides à domicile… - ne nécessitent pas de dépasser le bac. , Métiers en 2030 : à quoi s’attendre ? | France Stratégie
  • Un semi-remorque en plein centre-ville, entouré d’une montagne de palettes de caisses d’eau et de sodas, le tout agrémenté du roulement métallique d’un transpalette et des cris que se lancent trois manutentionnaires en nage, pressés de débarrasser le trottoir. Les bouteilles sont en verre ou en poly­téréphtalate d’éthylène (PET), un plastique très stable et résistant. La scène se déroule devant le magasin de l’enseigne Getränke Hoffmann où travaille Wolfgang Zehle depuis vingt ans, à Berlin-Charlottenbourg. En Allemagne, il est en effet d’usage d’acheter ses boissons non alcoolisées, outre les... Alternatives Economiques, Bouteilles d’eau : le modèle allemand à la peine | Alternatives Economiques
  • Transporter des vivres frais à travers le pays pourrait devenir une mission de plus en plus délicate. Près de Rennes, autour de l’association de la chaîne logistique du froid, les employeurs du transport et de la logistique ont eu une « discussion à bâton rompu » ce vendredi 24 février. En cause, la pénurie de conducteurs routiers, de caristes, de manutentionnaires ou des préparateurs de commandes dans le domaine des produits frais. Le Telegramme, Près de Rennes, la chaîne du froid tire la sonnette d’alarme - Rennes - Le Télégramme

Manutentionnaires

Retour au sommaire ➦

Partager