La langue française

Lods

Définitions du mot « lods »

Trésor de la Langue Française informatisé

LODS, subst. masc. plur.

DR. FÉOD. Lods et ventes. Redevances dues au seigneur en cas de vente d'une censive relevant de son domaine et payées par l'acheteur (lods) et le vendeur (ventes). Un droit universel et très onéreux est celui des lods et ventes (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 93).
Prononc. et Orth. : [lo]. Lods et ventes [lozevɑ ̃:t]. Homon. los, lot. Étymol. et Hist. 1265 los dr. médiév. (Livre de jostice et de plet, éd. P. N. Rapetti, p. 241 : Los si est une chose que l'en doit a son seignor, quant aucun vant sa terre); 1489, 20 nov. loadz et vends (Lettre de Charles VIII à J. de Sassenage ds Bibl. Éc. Chartes, 3esérie, t. 4, 1853, p. 65). Emploi jur. de l'a. fr. los au sens de « consentement, approbation, avis favorable » (début xiies., Benedeit, St Brendan, éd. E.G. Waters, 79; v. aussi los), issu du lat. laus, laudis « louange, éloge; honneur, estime, mérite » à l'époque class.; « approbation » (1050 ds Nierm.), « paiement pour obtenir le consentement du seigneur à l'aliénation d'une tenure, droit de mutation » (1159 ds Du Cange, s.v. laudare 4 - laudes).

Wiktionnaire

Nom commun

lods \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de los.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LODS. (On prononce LOZ.) n. m. pl.
T. d'ancienne Jurisprudence. Il n'est usité que dans l'expression Lods et ventes, qu'on payait au seigneur quand on vendait une partie du territoire sur lequel s'étendaient ses droits.

Littré (1872-1877)

LODS (lô ; l's se lie : lô-z et ventes) s. m. pl.
  • Terme de jurisprudence, usité seulement dans cette locution : lods et ventes, droit dû au seigneur par celui qui acquiert un bien dans sa censive. Payer les lods et ventes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Los si est une chose que l'en doit à seignor, quant aucun vent sa terre, Liv. de jost. 241.

XIVe s. La tierce partie des louz, que l'on doit pour raison des vendues et des gagies que l'on fait à Tournus, Du Cange, laudes.

XVe s. Afin que aucuns laods et vends n'en fussent payez, en racheptant la dite place…, Lett. de Charles VIII, Bibl. des chartes, 3e série, t. IV, p. 65. Que le dit sieur de Sassenage pourroit vendre la dite ville de Pont en Royans, et icelle rachepter, sans qu'il fut tenu nous payer aucuns laods et vends pour cette fois…, ID. ib.

XVIe s. Pour vente de fruits faite à plus de dix ans, sont dus lods et ventes, et non pour vente à vie, Loysel, 543.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lods »

Bas-lat. laudes, lods, et laudare, promettre, consentir, du latin laudare, louer (voy. LOUER 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lods »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lods loz

Images d'illustration du mot « lods »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « lods »

Traductions du mot « lods »

Langue Traduction
Anglais lods
Espagnol lods
Italien lods
Allemand lods
Chinois ds
Arabe اللوز
Portugais lods
Russe lods
Japonais lods
Basque lods
Corse alloghji
Source : Google Translate API

Lods

Retour au sommaire ➦

Partager