La langue française

Liteaux

Définitions du mot « liteaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

LITEAU1, subst. masc.

A. − CHARPENT., MENUIS. Pièce de bois généralement rectangulaire, de faible section, qu'on cloue sur les poutres pour servir de support aux tuiles et qu'on utilise aussi en menuiserie pour divers usages. La glace bien solidement déposée, on la fixe en clouant à chacun de ses angles un liteau qui coupe l'angle de la caisse diagonalement (Nosban, Manuel menuisier,1857, p. 221).Le liteau employé pour la tuile est une tringle de 0,020 X 0,025 (...) de section (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 4, 1928, p. 28):
C'était une longue pièce au plancher raboteux, mal éclairée par quatre tabatières. Pas de plafond, on touchait de la main l'envers des tuiles brunes, clouées sur les liteaux poudreux. Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 116.
B. − Raie de couleurs tissée d'une lisière à l'autre près du bord extérieur d'une toile, d'une serviette. Maman prétend que j'ai laissé une serviette à liteau rouge et un mouchoir (Balzac, Corresp.,1822, p. 201).Les essuie-mains (...) sont, écrus, ou blanchis, ou encore tissés à carreaux rouges ou à liteaux (Lar. mén.1926, p. 754).
Prononc. et Orth. : [lito]. Ac. 1762, 1798 et 1935 liteaux, ,,n. m. pl``; Ac. 1835, 1878 liteau. Étymol. et Hist. 1. 1262 listel « bordure, lisière » (Bans aux échev., OO, ass. s. les draps, fo2 ro, Arch. mun. Douai ds Gdf. : Couverture a listel); 1723 liteau « raie de couleur parallèle à la lisière d'une étoffe, ou qui traverse l'étoffe d'une lisière à l'autre » (Savary); 2. 1595 « forte tringle de bois fixée au mur et servant à divers usages » (Comptes de la ville de Lyon ds Hav.). Dér. de liste1*; suff. -el, -eau*. Bbg. Boulan 1934, p. 36.

LITEAU2, subst. masc.

CHASSE. Lieu où le loup se repose durant la journée. Pensez aux nids dit l'un [des forestiers], aux liteaux, aux terriers, aux chambres de feuilles où les biches allaitent leurs faons (Genevoix, Routes avent.,1958, p. 117).
Prononc. et Orth. : [lito]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1655 licteau (Salnove, Venerie, p. 20 d'apr. DG). Dér. de lit*; suff. -eau*. Bbg. Delb.Matér. 1880, p. 191.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LITEAU. n. m.
T. de Chasse. Lieu où le loup se repose pendant le jour.

Phonétique du mot « liteaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
liteaux lito

Citations contenant le mot « liteaux »

  • Voliges, liteaux, lucarnes lemoniteur.fr, Rénovation de la toiture d'un pigeonnier en Touraine
  • Le défaut de planitude générale des supports de liteaux ne doit pas dépasser 1/100 de la portée des liteaux, en tous points du support de la couverture. , DTU 40.23 - Couverture en tuiles plates de terre cuite DTU 40 -
  • Un constat a été fait par l’architecte en chef des bâtiments de France. Il est apparu urgent de procéder aux travaux puisque le versant nord de la couverture de la nef était actuellement bâchée et qu’une partie des ardoises posées au crochet, tuiles faîtières, liteaux et chevrons avaient été emportés, selon le couvreur. , Endommagée par la tempête, la toiture de l'église de Châteauneuf-sur-Sarthe se refait une beauté | Haut Anjou

Images d'illustration du mot « liteaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « liteaux »

Langue Traduction
Anglais battens
Espagnol listones
Italien stecche
Allemand latten
Chinois 板条
Arabe عوارض
Portugais sarrafos
Russe латы
Japonais バテン
Basque rastrela
Corse battene
Source : Google Translate API

Synonymes de « liteaux »

Source : synonymes de liteaux sur lebonsynonyme.fr

Liteaux

Retour au sommaire ➦

Partager