La langue française

Liseré

Définitions du mot « liseré »

Trésor de la Langue Française informatisé

LISERÉ, subst. masc.

A. − COUT. Ruban étroit dont on borde ou garnit un vêtement. Une casquette à liseré d'or le coiffait jusqu'aux oreilles (Hamp, Marée,1908, p. 11):
1. Au crépuscule, la promenade de M. Godeau était pareille, toute faite de solennité royale et d'humilité. Ils rentrèrent. M. Godeau revêtit sa robe de nuit blanche, garnie d'un liséré vieil or, une casaque de velours et des sandales. Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 292.
B. − P. anal.
1. Raie généralement étroite bordant un ruban, un mouchoir, une étoffe p. ex., et qui est d'une autre couleur que le fond. Les représentants, siégeant en séance, portent à la boutonnière un signe distinctif, conforme au modèle, et consistant en un ruban rouge, à liseré blanc et bleu, orné des faisceaux de la République, surmontés de la main de justice (Règlement Ass. nat.,1849, p. 35):
2. À ce moment, apercevant que le mouchoir brodé qu'il avait dans sa poche laissait dépasser des lisérés de couleur, il le rentra vivement avec la mine effarouchée d'une femme (...) dissimulant des appas que, par un excès de scrupule, elle juge indécents. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 764.
MÉD. Liséré gingival; liséré de Burton. ,,Liséré de coloration bleutée ou ardoisée, localisé sur le bord libre des gencives (...) et dû au dépôt dans les tissus de sulfure de plomb lors d'une intoxication chronique par le plomb`` (Méd. Biol. t. 2 1971). La symptomatologie de l'intoxication saturnine, insidieuse dans son apparition, a quelques signes révélateurs, tels que la coloration gris ardoisé du rebord gingival (liséré de Burton), la teinte grisâtre du tégument externe, l'aspect blafard et plombé du visage (Macaigne, Précis hyg.,1911, p. 315).
2. Bande étroite qui borde quelque chose, généralement en tranchant sur l'ensemble, sur le fond. La voiture s'engagea dans une route à ornières entre deux taillis où tremblotaient des feuilles mortes bordées d'un liséré de glace (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 165):
3. Ce qui le changeait surtout, c'était d'avoir perdu, au grand air des Vosges, ce teint pâle et mat, qui naguère formait une si particulière opposition avec le noir des prunelles, des cheveux, du fin liséré de moustache qui courait sur la lèvre. Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 209.
P. métaph. À l'amour il faut un décor moral, composé de toutes les essences sentimentales (...) et qui vont de l'exaltation à la pitié, en passant (...) par tous les lisérés de la joie et de la tristesse (L. Daudet, Idées esthét.,1939, p. 158).
Prononc. et Orth. : [liz(e)ʀe]. Ac. dep. 1798 : liséré [-zeʀe]. Forme liseré [-zʀe] ds DG, Lar. Lang. fr. (var.), Lexis 1975 (var.). V. aussi Littré,,malgré l'accent, la prononciation usuelle est un e muet``. Étymol. et Hist. V. lisérer B. Fréq. abs. littér. : 123. Bbg. Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 299.

Wiktionnaire

Nom commun

liseré \li.zə.ʁe\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Couture) Tresse ou ruban fort étroit dont on borde un vêtement.
    • Il apprend peu à peu le rituel des chasseurs chez qui tout est bleu, même les liserés et les galons jaunes des uniformes, qui deviennent « bleu jonquille ». L’instruction est assurée à un rythme d’enfer. — (Georges Fleury, Le sous-off, éd. Grasset, 1986, chap.5)
  2. Bande plus ou moins étroite qui borde un ruban, un mouchoir, etc., et qui est d’une couleur différente de celle du fond.
    • Un ruban blanc avec un liseré rose.
    • Leur costume consistait en une grossière vareuse de laine noire […], un chapeau à vastes bords, un pantalon à liseré rouge et un morceau de cuir replié en manière de chaussure. — (Jules Verne, Voyage au centre de la Terre)
  3. (Cartographie) Bande étroite constituée d’un élément graphique zonal ou d’un blanc, disposée le long d’une ligne pour la mettre en évidence[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LISÉRÉ. n. m.
Tresse ou ruban fort étroit dont on borde un vêtement. Liséré de soie. Volant de robe orné d'un liséré. Liséré de gilet. Il se dit aussi d'une Bande plus ou moins étroite qui borde un ruban, un mouchoir, etc., et qui est d'une couleur différente de celle du fond. Un ruban blanc avec un liséré rose.

Littré (1872-1877)

LISERÉ (li-ze-ré, rée) part. passé de liserer
  • Bordé en liserage.

    Terme de botanique. Fleur liserée, fleur bordée d'une couleur différente de celle du fond.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « liseré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
liseré lizee

Traductions du mot « liseré »

Langue Traduction
Anglais border
Espagnol frontera
Italien confine
Allemand rand
Chinois 边境
Arabe الحدود
Portugais fronteira
Russe граница
Japonais 境界
Basque muga
Corse cunfini
Source : Google Translate API

Liseré

Retour au sommaire ➦

Partager