Lâché : définition de lâché


Lâché : définition du Wiktionnaire

Adjectif

lâché \la.ʃe\

  1. Quelque chose qui est négligé, qui manque de précision, de vigueur.
    • Une composition lâchée.
    • Un dessin, un style lâché.

Forme de verbe

lâché \la.ʃe\

  1. Participe passé masculin singulier de lâcher.
    • Durant les événements bulgares, ils s’attendrissaient aux larmes sur le prince Alexandre, croyant plaire à M. de Bismarck. Or, M. de Bismarck ayant lâché ledit prince brusquement, il a fallu brusquement aussi se désapitoyer sur son sort. — (La Nouvelle revue, 1886, page 670)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lâché : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÂCHER. v. tr.
Détendre, desserrer quelque chose. Cette corde est trop tendue, lâchez-la un peu. Il faut lâcher ce corset qui est trop serré. Lâcher un cordon, lâcher une courroie. Les cordes de cette harpe se sont lâchées. Dans cette acception, il s'emploie aussi intransitivement pour signifier Se desserrer, se détendre. Prenez garde que la corde ne lâche. En termes de Manège, Lâcher la bride, la main à un cheval, Lui tenir la bride moins courte pour le laisser ou le faire courir. Il signifie figurément Donner à quelqu'un plus de liberté qu'à l'ordinaire. Lâcher la bride à ses passions, S'y abandonner entièrement. À certains jeux de Cartes, Lâcher la main, La laisser aller à un autre, quoiqu'on ait de quoi la lever. Il signifie aussi figurément Céder de ses prétentions, diminuer du prix qu'on demandait d'une chose. Lâcher pied, Reculer, s'enfuir. Il signifie figurément Céder, montrer de la faiblesse. N'allez pas lâcher pied dans cette occasion : tenez ferme.

LÂCHER signifie aussi Laisser aller, laisser échapper. Il tenait cela dans ses mains, il l'a lâché. Lâcher un prisonnier. Lâcher un oiseau. Lâcher sa proie. Lâcher un âne dans un pré. Lâcher prise, Laisser aller ce qu'on tient avec force. Il signifie aussi, figurément, Cesser une poursuite, une dispute, un combat, etc., ou Rendre malgré soi ce qu'on a pris. Lâcher les chiens, Les laisser courir après la bête. Lâcher une laisse de lévriers. À la Chasse du vol, Lâcher l'autour, l'épervier, etc., Le laisser partir. Lâcher des pigeons, Donner l'essor à des pigeons voyageurs. On dit aussi Lâcher un ballon. Substantivement, Un lâcher de pigeons, un lâcher de ballons. Fig. et fam., Lâcher une personne après une autre, sur une autre, La mettre à sa poursuite, pour l'inquiéter, pour la tourmenter, ou pour l'amener à faire quelque chose qu'on désire. Lâcher les huissiers après un débiteur, sur un débiteur, Leur donner charge de faire contre lui des actes de leur ministère. Lâcher la bonde d'un étang, lâcher une écluse, Lever la bonde d'un étang, lever la vanne d'une écluse. On dit aussi dans le même sens Lâcher les eaux. Lâcher le robinet d'une fontaine, Le tourner de manière que l'eau s'échappe. Fam., Lâcher une parole, lâcher un mot, Dire inconsidérément quelque chose qui peut nuire ou déplaire. Lâcher une épigramme contre quelqu'un. Il a lâché une parole qu'il voudrait bien avoir retenue. Je suis fâché de ce que j'ai dit, mais le mot est lâché. Il signifie aussi Dire une chose avec quelque dessein. Il lâcha un mot qui fit une grande impression. Fam., Le grand mot est lâché, Le mot qu'on retenait est enfin échappé. Dans ce sens, LÂCHER s'emploie pronominalement dans le langage familier et signifie Tenir des propos offensants, indiscrets, indécents. Il se repentit de s'être tant lâché devant eux. Se lâcher en propos imprudents, en propos injurieux contre quelqu'un. Fig. et fam., Lâcher la parole, lâcher le mot, Dire le dernier prix qu'on veut avoir ou donner quand on discute les conditions d'un marché, ou Donner son consentement, dans une négociation, après avoir fait quelques difficultés. Le mot est lâché, vous ne pouvez vous en dédire. Lâcher un coup de fusil, un coup de revolver, un coup de canon, Faire partir ces armes, en tirer un coup. Il lui lâcha un coup de fusil dans la tête. Le vaisseau lâcha une bordée. Le participe passé

LÂCHÉ, ÉE, s'emploie adjectivement et se dit de Quelque chose qui est négligé, qui manque de précision, de vigueur. Une composition lâchée. Un dessin, un style lâché.

Lâché : définition du Littré (1872-1877)

LÂCHÉ (lâ-ché, chée) part. passé de lâcher
  • 1Rendu moins tendu. Une corde lâchée.
  • 2Qu'on a laissé aller. Le prisonnier lâché.

    Par extension. Adieu ; ce mot lâché me fait rougir de honte, Corneille, Cid, V, 1. Une parole lâchée sans attention, Massillon, Carême, Médis.

  • 3 Terme de beaux-arts. Qui a le caractère d'une certaine négligence, soit voulue et cherchée, soit provenant d'un manque de talent. Ce tableau a l'air d'une ébauche, le dessin y est lâché. Cela est trop lâché.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Lâché : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « lâché » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « lâché »

Étymologie de lâché - Wiktionnaire

Du participe passé de lâcher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lâché »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lâché laʃe play_arrow

Images d'illustration du mot « lâché »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lâché »

Langue Traduction
Corse soltu
Basque galduko
Japonais ゆるい
Russe потерять
Portugais solto
Arabe واسع
Chinois 疏松
Allemand lose
Italien perdere
Espagnol suelto
Anglais loose

Antonymes de « lâché »

Mots similaires

Site partenaire

Ma Dictée