La langue française

Janviers

Définitions du mot « janviers »

Trésor de la Langue Française informatisé

JANVIER, subst. masc.

A. − Premier mois de l'année dans le calendrier grégorien et suivant l'usage actuel. Début, courant, fin janvier; fête du premier janvier. Je la trouvai assise, dans le pâle soleil de janvier, près d'une fenêtre (Michelet, Journal,1858, p. 402).L'offensive russe de janvier 1945 (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 355):
D'abord très bien durant les deux premiers mois. Puis, survient au jour de l'an, pour étrennes, deux ou trois maladies nouvelles plus douloureuses que tout ce que j'avais ressenti jusque-là. Ceci a duré un mois. Février a heureusement réparé les torts de janvier. Tocqueville, Corresp. [avec Gobineau], 1859, p. 299.
P. métaph. [Connoté avec l'idée de froideur] Hartman : Tu as le mois de mai sur les joues. Fantasio : C'est vrai; et le mois de janvier dans le cœur (Musset, Fantasio,1834, I, 2, p. 185).
Fam. Du 1erjanvier à la Saint-Sylvestre. Toute l'année. Nous tendons à retrouver un état d'esprit très antique (...) : l'état d'esprit du guerrier, au milieu du reste de la société. Pas le militaire professionnel des époques récentes, non : le guerrier d'autrefois; l'homme qui fait la guerre du 1erjanvier à la saint-Sylvestre pendant que les autres ne la font pas (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 212).
Père ou bonhomme janvier. Personnage légendaire se montrant bienveillant à l'égard des enfants. Juillet caduc voudrait s'asseoir au coin du feu; Le bonhomme janvier geint, et sans verve épanche La neige qui jaunit de l'ennui d'être blanche (Hugo, Quatre vents esprit,1881, p. 167).
B. − Au fig. ,,Un soleil de janvier. Une personne sans énergie`` (Lar. 20e).
Prononc. et Orth. : [ʒ ɑ ̃vje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [xies. janvier (s. réf. ds FEW t. 5, p. 29b)] 1119 jenvier (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 1121); fin xiies. janvier (Brut de Munich, 3533, sqq. ds T.-L.). Du b. lat. jenuarius (cf. ital. gennaio, esp. enero), lat. januarius « janvier » (FEW t. 5, pp. 29-30), dér. de Janus, nom du dieu des portes, des passages et des commencements dans la myth. romaine, représenté avec deux visages opposés, il présidait au début de l'année et le mois de janvier lui était consacré. Fréq. abs. littér. : 5 095. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 850, b) 9 216; xxes. : a) 9 343, b) 6 117. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 182.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JANVIER. n. m.
Le premier mois de l'année, suivant l'usage actuel. Ce fut Charles IX qui établit que l'année, au lieu de commencer à Pâques, commencerait le premier janvier, au premier janvier.

Phonétique du mot « janviers »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
janviers ʒɑ̃viɛr

Citations contenant le mot « janviers »

  • Aujourd’hui, l’application mobile rassemble plus d’un milliards d’utilisateurs actifs à travers le monde (huit cents millions en janviers 2020) et ceci grâce notamment avec la période de confinement où de nombreux internautes ont rejoint la plateforme dans l’ensemble des pays du monde. , Emmanuel Macron a désormais un compte TikTok et félicite les bacheliers 2020

Traductions du mot « janviers »

Langue Traduction
Anglais january
Espagnol enero
Italien gennaio
Allemand januar
Chinois 一月
Arabe كانون الثاني
Portugais janeiro
Russe январь
Japonais 1月
Basque urtarrila
Corse ghjinnaghju
Source : Google Translate API

Janviers

Retour au sommaire ➦

Partager