La langue française

Jalouse

Définitions du mot « jalouse »

Trésor de la Langue Française informatisé

JALOUSER, verbe trans.

Qqn jalouse qqc./qqn.Ressentir de la jalousie envers quelqu'un ou pour quelque chose. Synon. envier.Il comprit sa vie petitement et jalousa tout ce qui n'était pas flétri et brisé comme lui (Sand, Lélia,1839, p. 509).Je jalouse le sort des plus vils animaux Qui peuvent se plonger dans un sommeil stupide (Baudel., Fl. du Mal,1857, p. 52):
1. Quand même il était pas content, il me jalousait moi, mes idées, mes trésors spirituels, ma prestance, la façon qu'on m'appelle « docteur ». Céline, Mort à crédit,1936, p. 44.
Emploi pronom. réciproque. Les deux sœurs se jalousent, voyez-vous? C'est encore une preuve de leur tendresse (Balzac, Goriot,1835, p. 150).Je n'ai traversé que pays qui se suspectent, que villes qui se jalousent (Cocteau, Maalesh,1949, p. 232):
2. Les deux hommes qui, par leur situation personnelle et leur popularité, pouvaient prétendre à un grand rôle, La Fayette et Mirabeau, se jalousaient et ne s'entendaient pas. Tous deux se servirent des mêmes moyens, (...) pour arriver au pouvoir. Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 49.
REM.
Jalousé, -ée, part. passé en emploi adj.Considéré avec jalousie. Il ramassa les papiers épars sur le lit, il les déchira, les broya, comme s'il avait voulu anéantir tout ce travail imbécile et jalousé (Zola, Argent,1891, p. 425).En emploi subst. De la part d'un amoureux qui ennuie, la jalousie doit inspirer un souverain dégoût qui va même jusqu'à la haine, si le jalousé est plus aimable que le jaloux (Stendhal, Amour,1822, p. 113).
Prononc. et Orth. : [ʒaluze], (il) jalouse [ʒalu:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Fin xives. (Cent ballades, éd. G. Raynaud, p. 94). Dér. de jaloux*, -ouse; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 201. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 187, b) 403; xxes. : a) 352, b) 267.

JALOUX, -OUSE, adj.

A. − [Correspond à jalousie1A]
1. [En parlant d'une pers.] Jaloux de + inf. ou subst. (le subst. désigne un inanimé abstr.).Qui, d'une manière vive et inquiète, est très attaché à. Jaloux de sa liberté, du succès. Elle [la France] se trouverait, par sa taille et par sa structure, très heureusement établie à égale distance des empires géants et de la poussière des petites nations jalouses de leur indépendance (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 206).− Excusez-moi d'être franc, papa. Mais vous vous montrez bien jaloux d'une autorité que vous n'exercez guère (H. Bazin, Vipère,1948, p. 216):
1. Outougamiz, il faut partir : la patrie te réclame (...). Cependant si tu te sentois foible, dis-le moi : nous chercherons un autre guerrier jaloux de faire vivre son nom dans la bouche des hommes. Chateaubr., Natchez,1826, p. 412.
2. [En parlant d'un inanimé abstr.] Très attentif. Soin jaloux. Cette vieille dévouée (...) qui s'était faite domestique de son neveu et ne voulait personne pour l'aider dans ce service, où elle mettait une adoration jalouse (Goncourt, Journal,1883, p. 290).Il arrosait les verres : trois gouttes pour l'un, trois gouttes pour l'autre, avec une parcimonie jalouse et calculée de vieil artiste méticuleux (Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., 4, p. 45).
B. − [Correspond à jalousie1B]
1. [En parlant d'une pers.]
a) Jaloux de qqn.Qui souffre de jalousie; qui est victime du sentiment douloureux et irritant que fait éprouver la crainte ou la certitude de l'attachement de l'être aimé à une autre personne. Jaloux d'une femme. C'est quand elle ne soupçonnait pas encore que j'étais jaloux d'elle, que j'aurais dû lui demander ce que je voulais savoir (Proust, Prisonn.,1922, p. 58):
2. M. Van Hop était loyal, affectueux même, mais il était jaloux. Il était horriblement jaloux de sa femme, non point jaloux à la façon de l'homme qui se croit trahi, mais comme l'est celui qui redoute de l'être jamais. Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 89.
Qui prend ombrage de tout attachement d'une personne aimée à un nouvel objet. En emploi subst. Ce frère et cette sœur sont des jaloux sublimes (...) Pascal ne veut pas que Jacqueline appartienne au monde. Jacqueline ne veut pas que son frère appartienne au monde (Barrès, Maîtres,1923, p. 115).
b) En emploi abs. Qui est très exclusif dans ses relations amoureuses ou dans ses amitiés. Amant, homme, mari jaloux; femme jalouse. Il paraît que le jour de la mort de mon père, ma mère s'est écriée : Et moi qui était jalouse! à présent, je ne le serai donc plus (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 236).Le jour de ton mariage ne sera pas un jour gai pour tes deux vieux compagnons. Bien que je sois naturellement peu jaloux, le coco qui deviendra ton époux (...) me déplaira tout d'abord (Flaub., Corresp.,1863, p. 123):
3. Comme jaloux, je souffre quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche de l'être, parce que je crains que ma jalousie ne blesse l'autre, parce que je me laisse assujettir à une banalité : je souffre d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun. R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, Paris, éd. du Seuil, 1977, p. 173.
Jaloux comme un tigre*.
[P. réf. à la Bible, Exode 34, 14] Dieu jaloux. Dieu qui veut être aimé et servi sans partage. Le dieu des esprits, le dieu de l'éternelle vérité, n'est-il pas un dieu jaloux? Son culte et le soin de sa gloire ne tiennent-ils pas le premier rang parmi toutes les œuvres que les créatures peuvent opérer? (Saint-Martin, Homme désir,1790, p. 99).
c) En emploi subst. Gabrielle : Mon petit, le doute, voilà la vraie torture des jaloux! Le Guenn sent obscurément qu'il y a eu, dans ton existence, de l'amour (Bernstein, Secret,1913, I, 7, 1913, p. 11):
4. Un des malheurs du jaloux est qu'il se rend haïssable, et qu'il le sait, et que ses résolutions n'y changent rien. Alain, Propos,1929, p. 832.
2. [En parlant d'un sentiment, d'une attitude] Qui témoigne de la jalousie. Amour jaloux; fureur, haine, rage jalouse. Elle m'aima d'une passion terrible, incessante, jalouse, féroce. « Tu m'as voulu », disait-elle. Que pouvais-je répondre? (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Pétition, 1882, p. 771).L'attitude jalouse et agressive de l'enfant mâle qui veut ravir à son père la tendresse de sa mère pour la posséder exclusivement (Divin.1964, p. 173):
5. N'aspirons-nous qu'au doux avantage de plaire au beau sexe, autre enfer! Les soins, les rivalités, les soupçons jaloux, les duels, le meurtre, le poison, fondent sur les malheureux amans comme sur des candidats politiques. Lemercier, Pinto,1800, I, 8, p. 28.
C. − [Correspond à jalousie1C]
1. [En parlant d'une pers.]
a) Jaloux (de qqc.)Qui ressent de la jalousie, désire ce que d'autres possèdent ou pourraient posséder; qui a peur de devoir partager avec autrui un avantage. Jaloux de l'amitié, de la fortune, des lauriers (de qqn). Comme le petit Pierre a beaucoup d'esprit (...) pour son âge, on craint de rendre les autres mères un peu moins jalouses, si on le leur présente un peu plus âgé qu'il n'est (France, Livre ami,1885, p. 245).Tu ne vois pas que le monde il est jaloux du bonheur que je te donne. Tu connaîtras plus tard le bonheur que tu avais (Camus, Étranger,1942, p. 1145):
6. Je dus la quitter [l'école] au bout d'un mois : les élèves, − tous − me persécutaient et auraient fini par me tuer. On a pensé qu'ils étaient jaloux de mes habits de bourgeois, de mes bonnes manières, de la richesse de mon père... Larbaud, F. Marquez,1911, p. 167.
[P. méton.] Cœur jaloux, âme jalouse (Ac.).
b) Jaloux (de qqn).Qui désire pour soi, le bonheur ou la réussite (de quelqu'un). Quand j'avais dix-neuf ou vingt ans, à l'Université, j'étais absurdement jaloux de Gœthe. Cela me rendait furieux de penser que je n'étais pas l'auteur de ses poésies (Green, Journal,1954, p. 255):
7. Quand on a un mort on y tient Et quand on n'en a pas on en voudrait bien un (...) Les gens sont jaloux Ils nous prendraient notre mort Notre mort à nous Ils pleureraient à notre place Prévert, Paroles,1946, p. 65.
c) Emploi subst. Il [Bernardin de Saint-Pierre] en voulait un peu à la gloire bruyante de Chateaubriand (...) comme tous ces vieux et illustres jaloux le ressentent à l'égard de leurs jeunes héritiers (Sainte-Beuve, Chateaubr., t. 1, 1860, p. 205).
2. Au fig., littér. [En parlant d'un inanimé] Qui fait obstacle à un désir. Il essaya d'examiner la voyageuse et fut singulièrement désappointé, car un voile jaloux lui en cachait les traits (Balzac, Chouans,1829, p. 79):
8. Le Brun, qui nous attends aux rives de la Seine, Quand un destin jaloux loin de toi nous enchaîne, Toi, Brazais, comme moi sur ces bords appelé. Chénier, Épîtres,1794, p. 179.
D. − Région. (Méditerranée). [En parlant d'un petit bâtiment, d'une barque] Qui est sujet au roulis :
9. panisse : (...) J'ai peut-être oublié de vous dire qu'il est un peu jaloux. m. brun : César est jaloux? panisse : Non, le bateau est jaloux. Ça veut dire qu'il penche facilement sur le côté, vous comprenez? Pagnol, Fanny,1932, II, 3, p. 116.
Prononc. et Orth. : [ʒalu], fém. [-u:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 gelos de « qui convoite ardemment quelque chose » (Éneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 5374); 2. id. jalos « qui est farouchement attaché à la conservation d'un bien, d'un avantage » (ibid., 7096); 3. a) ca 1170 gelus « qui est exclusif dans son attachement pour quelqu'un ou quelque chose, qui n'admet aucun partage » ici, dans le domaine amoureux (Marie de France, Lais, éd. J. Rychner, Guigemar, 213); id. subst. id. (Id., ibid., Yonec, 71); b) xiiies. Dieu fort et jaloux (Bible fr., ms BN 15392, fo38 vods Trénel, p. 256); 4. 2emoitié xiiies. « envieux » (La Contenance des femmes ds Nouveau Rec. Fabliaux, éd. A. Jubinal, t. 2, p. 172 : On se prent a sa chamberiere, Dont aucune foiz est jalouse). Mot d'hist. complexe. Du b. lat. zēlōsus « plein d'amour et de prévenance » attesté au veou vies. (v. FEW t. 14, p. 660a), dér. du lat. zēlus « jalousie, zèle » surtout attesté en lat. chrét. (v. Blaise Lat. chrét.), du gr. ζ η ̃ λ ο ς « empressement, ardeur, rivalité, envie ». Pour justifier la finale, au lieu de la forme en -eux attendue, on a invoqué dep. E. Boehmer (ds Romanische Studien t. 3, pp. 581-599) et H. Suchier (Alt-franz. Gramm., p. 14) un empr. à l'a. prov. gelos « jaloux » attesté ds le vocab. amoureux dep. 1135-45 (gilos ds Cercamon d'apr. E. Köhler in Mél. J. Frappier, 1970, p. 547); le mot serait passé en fr. (comme amour*) par l'intermédiaire de la lyrique d'oïl influencée par celle d'oc. Wartburg (FEW t. 14, pp. 659b-660a) a poussé plus loin encore cette hyp. en expliquant que zēlōsus vient directement du gr. ζ η ̃ λ ο ς, plus riche de sens, et qui serait passé dans le lat. de la Narbonnaise. Cependant la diversité et l'ancienneté des sens du mot en a. fr., où il n'est pas limité au vocab. amoureux contrairement à l'a. prov., rendent douteuse l'hyp. d'un empr. à cette langue. D'autres solutions ont été proposées : − hypothèses dialectales : le mot viendrait (comme amour*) de la Champagne orientale, centre courtois de première importance (Fouché, p. 307); pour G. Hilty (ds Mél. A. Kuhn, 1963, pp. 237-254), il serait issu du croisement entre le norm. jeloux (dep. ca 1280, Clef d'amours ds T.-L.) et la forme du Centre et du Nord-est jaleux (qui n'est attestée qu'au xvies. ds Hug.); − hypothèse morphol. : jaloux a été refait d'apr. jalousie1(Meyer-Lübke, Gramm. des lang. rom., t. 1, p. 121) mais ce dernier est plus rare et plus tardif; − hypothèse sav. : Chr. Schmitt (ds Neuphilol. Mitt. t. 75, pp. 295-304) a soutenu que le mot, comme époux* et amour*, appartient au vocab. relig. (cf. supra sens 3 b) et que l'infl. du lat. eccl. a entravé l'évolution phonét. normale; le a de la syll. initiale est gén. attribué à l'infl. de la liquide suivante (cf. Bourc. 94) et il ne paraît ni utile ni vraisemblable d'invoquer un type *zalosus, répondant à la forme dorienne ζ α ̃ λ ο ς qui correspond à l'ionien-attique ζ η ̃ λ ο ς (Chr. Schmitt, loc. cit.). Fréq. abs. littér. : 3 428. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 581, b) 5 882; xxes. : a) 4 763, b) 3 794. Bbg. Guerlin de Guer (Ch.). Fr. mod. 1939, t. 7, pp. 272-275. - Spitzer (L.). Romania. 1938, t. 64, pp. 256-261.

Jalousé, -ée, part. passé en emploi adj.Considéré avec jalousie. Il ramassa les papiers épars sur le lit, il les déchira, les broya, comme s'il avait voulu anéantir tout ce travail imbécile et jalousé (Zola, Argent,1891, p. 425).En emploi subst. De la part d'un amoureux qui ennuie, la jalousie doit inspirer un souverain dégoût qui va même jusqu'à la haine, si le jalousé est plus aimable que le jaloux (Stendhal, Amour,1822, p. 113).

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

jalouse \ʒa.luz\

  1. Féminin singulier de jaloux.

Forme de verbe

jalouse \ʒa.luz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de jalouser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de jalouser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de jalouser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de jalouser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de jalouser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JALOUSER. v. tr.
Avoir de la jalousie contre quelqu'un. Jalouser ses concurrents. On ne voit que trop souvent les gens de même métier se jalouser entre eux.

Phonétique du mot « jalouse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jalouse ʒaluz

Citations contenant le mot « jalouse »

  • D'après Evening Standard, entendues en audience publique, certaines parties de la déclaration d'Amber Heard dressent un portrait particulièrement sombre de l'acteur qui, selon ses dires, l'a "agressée à plusieurs reprises, à de nombreuses occasions" et était "une personne jalouse" qui "ne respecte pas les femmes". Alors que plusieurs , Amber Heard accuse Johnny Depp : "Il a menacé de me tuer"
  • Coralie Porrovecchio, Hillary Vanderosieren, Mélanie Dedigama... Alors que ces candidates de télé-réalité sont (re)devenues mamans, la rédac se demande si Sarah Lopez est jalouse du couple que forment Vincent Queijo et Rym. Pour ceux qui auraient oublié, la candidate des Anges 12 a été en couple avec ce jeune homme. S'ils se sont rencontrés à l'extérieur des tournages, Sarah Lopez et Vincent Queijo se sont retrouvés dans Secret Story 10. À l'époque, ils se sont mis en couple et ils ont vécu leur histoire d'amour pendant un peu plus d'un an. D'ailleurs, dans Les Vacances des Anges 2, Vincent Queijo a même demandé la jeune femme en fiançailles. Mais, malheureusement, quelques mois plus tard, leur couple a rompu. Depuis, ils ont chacun refait leur vie ! , Sarah Lopez (Les Anges 12) jalouse du bonheur de Vincent Queijo et Rym ? Elle fait des révélations | melty
  • Elizabeth II jalouse de Diana : les coulisses d’une “situation explosive” Gala.fr, Elizabeth II jalouse de Diana : les coulisses d’une “situation explosive” - Gala
  • Elle est donc beaucoup plus populaire que sa grande soeur, mais cela provoque-t-il des conflits entre elles ? Dixie D'Amelio est-elle jalouse du succès de l'ex de Chase Hudson ? La réponse est non. Charli D'Amelio et sa big sister sont toujours aussi complices malgré leur carrière différente, un peu comme Kendall et Kylie Jenner : "Charli et moi sommes deux personnes différentes. On essaie toujours de ne pas être en compétition. Je ne veux pas faire ce qu'elle fait. Je ne veux pas devenir danseuse parce que c'est son truc et j'ai mon truc", a d'ailleurs confié Dixie à Insider. purebreak.com, Dixie D'Amelio jalouse du succès de sa soeur Charli D'Amelio ? Elle se confie - Purebreak
  • « La vieille reine est jalouse » : Emmanuel Macron craignait-il Édouard Philippe ? Gala.fr, « La vieille reine est jalouse » : Emmanuel Macron craignait-il Édouard Philippe ? - Gala
  • Plus belle la vie est bientôt de retour ! Et il se pourrait que Samia devienne très jalouse de son ex Jean-Paul ! On vous dit tout ! MCE TV, Plus belle la vie: Samia est-elle jalouse de Jean-Paul ?

Traductions du mot « jalouse »

Langue Traduction
Anglais jealous
Espagnol celoso
Italien geloso
Allemand eifersüchtig
Chinois
Arabe غيور
Portugais com ciumes
Russe ревнивый
Japonais 嫉妬
Basque jeloskor
Corse celoso
Source : Google Translate API

Synonymes de « jalouse »

Source : synonymes de jalouse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jalouse »

Jalouse

Retour au sommaire ➦

Partager