Intestin : définition de intestin


Intestin : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INTESTIN, -INE, adj.

A. − Vieilli
1. Qui se trouve dans l'intestin. Synon. intestinal.Vers intestins (cf. Nysten1824, s.v. intestinal).V. ascaride ex. 1.
2. Qui est, se produit dans le corps. Chaleur, douleur, fièvre intestine (Ac.). Les vaisseaux s'insinuant par des troncs considérables dans presque tous les organes, (...), leur pulsation y fait naître une agitation intestine (Bichat, Rech. physiol. vie et mort,1822, p. 287).Dans ce lieu étaient des multitudes de malades, toutes les maladies qui causent d'horribles spasmes (...) les cruels catarrhes, la pierre intestine, et l'ulcère, la colique aiguë, la frénésie démoniaque (Chateaubr., Paradis perdu,1836, p. 411).
3. BOT. Parasites intestins. ,,Cryptogames qui se développent sous l'épiderme des végétaux vivants`` (Littré).
B. − Au fig., le plus souvent au plur. Qui est, se produit à l'intérieur de quelqu'un, de quelque chose. Synon. intérieur.Dans mes portraits, le plus souvent la louange est extérieure, et la critique intestine. Pressez l'éponge, l'acide sortira (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p. 3).Il y a en nous la destinée de l'âme et la destinée du corps. Le corps tire de son côté, l'âme ailleurs; c'est une lutte intestine (Barrès, Cahiers, t. 5, 1907, p. 195).Les menaces intestines se multiplient au sein de la biosphère et de la noosphère. Invasions microbiennes. Contre-évolutions organiques. Stérilité. Guerres. Révolutions (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 306):
Ignorent-ils donc la situation critique dans laquelle ces colonies, devenues indépendantes, se trouvèrent en 1783, lorsqu'après tant de sacrifices faits pour chasser l'ennemi commun, mille germes imprévus de rivalités, de jalousies, de discordes, et même de guerres intestines, se manifestèrent de tous côtés. Crèvecœur, Voyage, t. 3, 1801, p. 278.
SYNT. Déchirement(s), mouvement(s) intestin(s); crise(s), discorde(s), dissension(s), division(s), querelle(s) intestine(s); pays déchiré, divisé par une/des guerre(s) intestine(s).
REM.
Intestinement, adv.De façon intestine. Ainsi cette société, si paisible en apparence, était intestinement aussi agitée que peuvent l'être les cercles diplomatiques où la ruse, l'habileté, les passions, les intérêts se groupent autour des plus graves questions d'empire à empire (Balzac, Vieille fille,1836, p. 340).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tεstε ̃] ou [-te-], fém. [-in]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1351-56 (Bersuire, T. Liv., BN 20312 ter, fol. 39 rods Gdf. Compl. : par intestine et privee sedicion). Empr. au lat.intestinus « intérieur » (p. ex. bellum intestinum « guerre civile »). Fréq. abs. littér. : 123.

INTESTIN, subst. masc.

A. −
1. Cour., au sing. ou au plur. Partie du tube digestif qui va de l'estomac à l'anus. Synon. boyau (en parlant d'un animal), boyaux (pop.), entrailles (vieilli), tripes (pop.).La peur me montait des intestins, m'attrapait le cœur (Céline, Voyage,1932, p. 528).Le Chinois sentit un corps énorme qui entrait en lui, déchirait ses intestins : la baïonnette (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 386).Elle m'a parlé de ses maladies, la matrice, les intestins et la vessie, il paraît que ça ne va pas du tout (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 58).
2. ANAT., au sing.
a) Intestin grêle. Segment du tube digestif allant du pylore au gros intestin mesurant en moyenne 7 mètres de longueur, comprenant le duodénum et le jéjuno-iléon (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1974).
b) Gros intestin. Dernière partie du tube digestif, se subdivisant en cæcum, côlon et rectum, d'une longueur moyenne de 1,50 mètre (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1974).
SYNT. Avoir l'intestin, les intestins délicat(s), fragile(s); affections, désordres, douleurs, maladies, troubles de l'intestin, des intestins; cancer, inflammation, ulcère de l'intestin, des intestins; cavité, membranes, paroi de l'intestin, des intestins.
B. − P. métaph., littér., au sing. ou au plur. Ce qui, se trouvant à l'intérieur de quelque chose, ressemble à l'intestin par sa forme ou sa fonction. On m'avait logé dans la chambre la plus fantomale, située dans une tourelle en ruines, isolée (...). Un escalier en colimaçon servait d'intestin à ce phare (Jammes, Mém.,1923, p. 21).Deux très vieux cuirassés sont démontés, leurs squelettes de rouille et leurs intestins de chaînes, rangés à côté d'eux sur le môle (Morand, Bouddha,1927, p. 50):
L'intestin de Paris est un précipice. Comme le prophète, il était dans le ventre du monstre. Il eut brusquement une surprise. À l'instant le plus imprévu, et sans avoir cessé de marcher en ligne droite, il s'aperçut qu'il ne montait plus; l'eau du ruisseau lui battait les talons au lieu de lui venir sur la pointe des pieds. L'égout maintenant descendait. Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 534.
Prononc. et Orth. : [ε ̃tεstε ̃] ou [-te-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xves. [ms.] (Chir. de G. de Chauliac, ms. fr. BN 14816, fol. 80 ds DG : six intestins ou boyaulx); xves. [ms.] (Somme Gautier, BN 1288, fol. 10 c ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.intestinum « intestins, entrailles »; le m. fr. intestine, fém. (xvies. ds Hug.) est empr. au plur. intestina. Fréq. abs. littér. : 859. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 298, b) 579; xxes. : a) 275, b) 357.

Intestin : définition du Wiktionnaire

Nom commun

intestin \ɛ̃.tɛs.tɛ̃\ masculin

  1. (Anatomie) Viscère abdominal, partie du tube digestif qui suit l’estomac jusqu’à l’anus.
  2. Subdivision de ce viscère.
    • Des nausées l'assiégeaient et des borborygmes travaillaient sournoisement ses intestins. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 86)
    • Les viscères herniés se trouvaient donc à la partie supérieure : c'était une masse d’intestins réunis en bloc, toutes les circonvolutions réunies par de fausses membranes, une fausse membrane générale enveloppant toute la masse ; […]. — (Bulletin général de thérapeutique médicale et chirurgicale, publié par J.-E.-M. Miquel, Paris, 1841, vol.22, p.96)
    • L'appareil ballottait comme un ivrogne dans l'air froid, oscillant dans un vent de travers. […]. Leurs intestins yoyotaient de bas en haut sous l'effet du tangage et du roulis. — (Dan Abnett, Zone de guerre, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julien Drouet, éd. Eclipse/Panini Books, 2013, chap. 12)

Adjectif

intestin

  1. Qui est interne, dans le corps.
    • Douleur, chaleur, fièvre intestine.
  1. (Figuré) Qui a lieu au sein d’une communauté (famille, société, pays,…), en évoquant une atmosphère conflictuelle.
    • C’est le seul moyen peut-être de mettre un terme aux dissensions intestines qui agitent les nouvelles républiques. — (Anonyme, Brésil. - situation financière, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • …sorcière ou non, il vaut mieux que cette misérable fille meure que de voir Bois-Guilbert perdu pour l’ordre des templiers, ou l’ordre divisé par des dissensions intestines. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les rois norvégiens cessèrent de s'intéresser à la lointaine colonie ; la discorde survint ; des luttes naquirent, soit intestines, soit entre colons et esquimaux. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Au Ve siècle, l'empire romain, miné par les luttes intestines, tombe en déliquescence. Des invasions de peuples barbares désolent et bouleversent aussi bien Rome que les Gaules. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Intestin : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTESTIN, INE. adj.
Qui est interne, qui est dans le corps. Douleur, chaleur, fièvre intestine. Il se dit figurément, surtout en parlant de Guerres civiles. Lutte intestine. Discorde intestine. Divisions intestines.

Intestin : définition du Littré (1872-1877)

INTESTIN (in-tè-stin, sti-n') adj.
  • 1Qui est dans l'intérieur du corps ou d'un corps. Chaleurs intestines. La chaleur n'est pas produite par un mouvement intestin et circulaire des parties, Voltaire, Feu, I, art. 1er. Divers faits prouvent le mouvement intestin des liquides, par exemple l'évaporation, la dissolution…, Bonnet, Contemplation, III, 3. Vous connaissez ce mouvement intestin si remarquable que l'abbé Conti a découvert dans l'intérieur des vaisseaux de la chara et de quelques autres plantes, soit aquatiques, soit terrestres, et que l'abbé Fontana a aussi observé, Bonnet, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 488, dans POUGENS.

    Terme de botanique. Parasites intestins, cryptogames qui se développent sous l'épiderme des végétaux vivants, et se font jour au dehors en le brisant.

  • 2 Fig. Qui est dans l'intérieur du corps social, d'un État. Il n'y eut jamais plus de maux intestins, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 50. Reine, tout est paisible, et la ville calmée… N'a plus à redouter le divorce intestin Du soldat insolent et du peuple mutin, Corneille, Pomp. IV, 3. Il dompta les mutins, reste pâle et sanglant Des flammes, de la faim, des fureurs intestines, Racine, Bérén. I, 4. Quelle guerre intestine avons-nous allumée ? Racine, Esth. III, 4. Les scandales et les troubles intestins affligèrent Rome et son Église, Voltaire, Mœurs, 35. Étouffer des méchants les fureurs intestines, Et de la liberté réparer les ruines, Voltaire, Mort de Cés. III, 7. Le règne d'Alexis fut troublé par des séditions sanglantes, par des guerres intestines et étrangères, Voltaire, Russie, I, 3.
  • 3 Fig. Qui se passe dans l'intérieur de l'âme. Aidez-nous encore plus à éteindre le feu de nos passions et cette guerre intestine qu'elles excitent au fond de notre cœur, Bourdaloue, Dév. à la Vierge, Myst. t. II, p. 395. Le philosophe renonce… pour s'occuper, dans le silence et l'obscurité de la retraite, des dissensions intestines de sa raison avec ses penchants, Diderot, Claude et Nér. I, 13. Si une impulsion intestine réveille alors quelques idées étrangères, l'âme ne se livre point à cette idée, Bonnet, Ess. analyt. âme, ch. 23.

HISTORIQUE

XIVe s. La intestine et privée sedicion, Bercheure, f° 39, recto.

XVIe s. Une inclination [l'amour de la gloire] si intestine, que vous avez peu que tenir à l'encontre, Montaigne, I, 321.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Intestin : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INTESTIN, adj. (Phys.) signifie la même chose qu’intérieur, c’est-à-dire, qui existe, ou qui se passe au-dedans.

Mouvement intestin se dit du changement de place entre les parties constituantes de quelque corps ou masse que ce soit, sans que la masse totale change de place.

Les Cartesiens supposent un mouvement intestin pour expliquer la fluidité. V. Fluidite. Chambers.

Intestins, en termes d’Anatomie, sont des parties creuses, membraneuses & cylindriques, qui s’étendent depuis l’orifice droit de l’estomac jusqu’à l’anus, au moyen desquelles le chyle passe dans les veines lactées, & les excrémens se vuident. Voyez Viscere, Chyle, Chylification, &c.

Les intestins ne paroissent être qu’une continuation du ventricule, car ils ont le même nombre de tuniques, & sont construits de la même maniere que lui. Ils aboutissent par différentes circonvolutions & inflexions à l’anus, par lequel ils déchargent les excrémens. Voyez Estomac.

Ils sont, après qu’on les a séparés du mesentere auquel ils adherent, d’une longueur fort considérable, ordinairement six fois aussi longs que le corps qui les porte ; & quoiqu’ils ne paroissent être qu’un tuyau continu, néanmoins comme leur grandeur, leur figure & leur épaisseur varient, on les divise généralement en gros & en grêles, & chacun de ceux ci en trois autres. Les intestins grêles sont le duodenum, le jejunum & l’ileum ; & les gros le cœcum, le colon, & le rectum.

Ils ont tous en commun une espece de mouvement vermiculaire, qui commence à l’estomac, & qui se continue dans toute leur longueur auquel on donne le nom de mouvement péristaltique. C’est pour faciliter ce mouvement, qu’ils sont tous humectés d’une grande quantité de graisse, principalement les gros, dont la surface étant un peu plus inégale, & le contenu moins fluide que celui des grêles, ont besoin d’en avoir un peu plus pour être plus glissans. Voyez nos Planches d’Anatomie Voyez aussi Péristaltique.

Des intestins grêles le premier est le duodenum qui s’étend depuis le pilore jusqu’à l’extrémité des vertebres du dos du côté droit, & se termine à l’endroit où les intestins forment le premier angle ; il a environ douze pouces de longueur, d’où il semble avoir tiré son nom ; il s’en faut de beaucoup que cette mesure soit exacte, & que cet intestin ait cette longueur ; il reçoit l’ouverture du conduit choledoque & du pancréatique, qui y conduisent la bile & le suc pancréatique, qui s’y mêlent avec le chyle. Voyez Duodenum.

Le second est le jejunum qui tire son nom de ce qu’il est ordinairement plus vuide que les autres, ce qui peut venir, tant de la fluidité du chyle qui est beaucoup plus grande dans cet intestin que dans aucun de ceux qui le suivent, que de sa capacité qui étant plus grande que celle du duodenum, laisse plus aisément passer la matiere, & peut-être aussi de l’irritation que souffre cet intestin de l’acrimonie de la bile, qui se vuide dans les intestins un peu au-dessus de l’origine de celui-ci, & qui est cause en partie qu’il ne retient pas les matieres ; néanmoins il peut se faire que le grand nombre des veines lactées dont cet intestin abonde plus qu’aucun autre, facilite la descente des matieres qui sont ici privées de leurs parties les plus fluides. Cet intestin occupe presque toute la région ombilicale, & a ordinairement douze ou treize palmes de longueur.

L’ileum, qui est le troisieme des intestins grêles, est situé sous l’ombilic, & remplit l’espace qui est entre les os des iles par ses plis & ses circonvolutions. Il est le plus long de tous les intestins, car on lui donne vingt-une palmes de longueur ; mais cette mesure est assez arbitraire, parce que les Anatomistes ne conviennent point de l’endroit où le jejunum finit, & où l’ileum commence, ce qui importe tres peu. La tunique interne de ces deux intestins est extrémement ridée, & l’on a cru que les plis lâches du dernier font en quelque sorte l’office de valvules, ce qui les a fait appeller valvules conniventes. Elles sont formées, comme dans l’estomac, par la tunique interne qui est beaucoup plus grande que l’externe.

Des gros intestins, le premier est le cœcum qui s’insére lateralement dans l’extrémité supérieure du colon ; il n’est point percé à son autre extrémité, mais il ressemble au doigt d’un gant ; il a trois ou quatre pouces de longueur. On ne sait point encore quel est son usage ; quelques Anatomistes modernes croient que ce nom ne lui convient point, & prétendent qu’il est différent du cœcum des anciens, qui, suivant eux, n’est autre que cette partie sphérique du colon, qui tient immédiatement à l’ileum, ce qui fait qu’ils lui ont donné le nom d’appendice vermiculaire. Le cœcum, ou l’appendice est à proportion beaucoup plus grosse dans les enfans que dans les adultes, & dans plusieurs animaux bien plus petite que dans l’homme, & elle tient, par l’extrémité qui est fermée, au rein droit. Voyez Cœcum.

Le colon qui vient après, est le plus considérable des gros intestins ; il a la même origine que le cœcum, & s’attache avec lui au rein droit. Il s’avance de-là vers le foie, où il est quelquefois attaché à la vésicule du fiel, qui lui communique une teinture jaune en cet endroit. De-là l’arc du colon se porte devant la grande convexité de l’estomac, quelquefois plus bas, & vient s’attacher à la rate par des membrane extrémement minces ; il passe ensuite par dessus le rein gauche, où sa cavité se trouve quelquefois très-resserrée, jusqu’au bas de l’os des iles, d’où il remonte à la partie supérieure de l’os sacrum, où après avoir formé les contours de l’s romaine, il vient aboutir au rectum. A l’endroit où l’ileum s’unit au colon, on trouve une valvule formée par l’allongement de la tunique interne à l’ileum, qui semblable au doigt d’un gant dont on a coupé l’extrémité, pend dans la cavité du colon, & empêche le retour des excrémens, quoiqu’elle soit quelquefois inutile pour cet usage, comme il arrive dans le miserere. On y remarque un grand nombre de cellules ou cavités distinctes, lesquelles sont formées par le resserrement de l’intestin par deux ligamens ou trousseaux de fibres membraneux, d’environ un doigt de large, qui s’étendent à l’opposite l’un de l’autre le long de l’intestin qu’ils entourent par intervalle, & le font ressembler à un verre dont les incorporateurs se servent pour mêler l’huile & le vinaigre.

Le dernier des intestins est le rectum, qui s’étend depuis l’os sacrum jusqu’à l’anus, & qui est sans cellules. Il est attaché à l’os sacrum & au coccyx par le moyen du péritoine, au col de la vessie dans les hommes, au vagin dans les femmes, auquel il tient fortement par une substance membraneuse ; il est presque impossible de distinguer la substance du vagin de celle de l’intestin. Sa longueur est ordinairement d’une palme & demie ou deux, & sa largeur de trois doigts. Son extrémité à laquelle on donne le nom d’anus est munie de quatre muscles ; savoir, de deux sphincters & de deux releveurs, dont on peut voir la description en leur place.

On trouve encore dans les intestins un grand nombre de glandes, qui forment dans les grêles comme autant de grappes de raisin ; elles sont très-petites dans ces derniers, & on les distingueroit à peine si elles ne formoient plusieurs amas. Elles sont plus grosses dans les gros intestins, & dispersées, & on leur donne le nom de glandes solitaires, malgré leur nombre, qui est très-considérable : ces glandes déchargent une liqueur dans les intestins ; mais on ne sait si elle sert à quelque chose de plus qu’à les lubrifier & à délayer les matieres qu’ils contiennent, quoique ce soit par ces glandes que se fait la plus grande partie de la décharge que l’on a souvent occasion d’observer dans les diarrhées extraordinaires, ou dans l’administration des carthartiques.

Les intestins reçoivent du sang des arteres mésentériques, lequel retourne par les veines mésaraïques : mais le duodenum reçoit une branche d’artere de la cœliaque, qu’on appelle duodenate, à laquelle répond une veine de même nom, qui ramene pareillement le sang dans la veine porte. Le rectum en reçoit d’autres, auxquelles on donne le nom d’hémorroïdales ; savoir, l’interne de la mésentérique inférieure, & l’externe de l’hypogastrique, avec des veines correspondantes qui ont le même nom, & qui aboutissent aussi à la veine porte. Ces vaisseaux fournissent aux intestins une infinité de ramifications, & varient souvent dans plusieurs sujets de même espece. Il s’en faut de beaucoup aussi qu’ils ayent une apparence uniforme dans les animaux de différente espece. Les intestins reçoivent leurs nerfs de ceux de l’estomac ; il leur en vient aussi du grand plexus mésentérique, qui donne des branches à tous les intestins. Les autres vaisseaux des intestins sont les conduits lymphatiques & les veines lactées. Voyez Lactée & Conduit lymphatique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « intestin »

Étymologie de intestin - Littré

Lat. intestinus, dérivé de intus, en dedans, avec affaiblissement de l'u en e, et le suffixe tinus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de intestin - Wiktionnaire

Du latin intestinum (« entrailles »), d’intus, « à l’intérieur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « intestin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intestin ɛ̃tɛstɛ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « intestin »

  • Le cancer colorectal, également appelé cancer du côlon ou du rectum, prend naissance dans la dernière partie du gros intestin, lorsque des tumeurs commencent à se former dans la muqueuse interne ou externe de l’intestin, près du côlon ou du rectum. Ils apparaissent en général plus fréquemment chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans. Presse santé, Cancer colorectal: causes, symptômes, traitement et prévention
  • Le ralentissement du transit peut résulter d’une paresse intrinsèque de l’intestin, d’une anomalie anatomique (hernie entre le vagin et le rectum par exemple), d’une sédentarité excessive, d’une hydratation insuffisante ou d’une alimentation désordonnée. La prise de certains médicaments est également susceptible de modifier le transit : anxiolytiques, anti-dépresseurs, antalgiques puissants type morphine, sels ferreux… Le stress est aussi un facteur perturbateur. Marie Claire, Comment lutter contre la constipation ? - Marie Claire
  • Le sigle FODMAP désigne un ensemble d’aliments glucidiques à chaîne courte. Ceux-ci engendrent des difficultés d’absorption intestinale et se qualifient de fermentescibles. Leur digestion provoque des symptômes digestifs qui constituent le syndrome de l’intestin irritable. Pour éliminer les effets de ce trouble, la nutritionniste australienne Sue Shepherd prescrit le régime FODMAP. Il consiste en une privation provisoire des aliments riches en FODMAP. Presse santé, Soigner le symptôme de l’intestin irritable avec le régime FODMAP
  • En effet, dans l’intestin, les bonnes bactéries entrent en compétition avec les bactéries nocives pour les mêmes nutriments, et en aidant à éliminer ces dernières, les bonnes bactéries peuvent prévenir les problèmes de santé que ces processus métaboliques peuvent entraîner. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, l’équipe estime que E. limosum possède un grand potentiel pour être utilisé à des fins thérapeutiques. Des études antérieures ayant déjà établi que la bactérie limitait l’inflammation intestinale. Daily Geek Show, Découverte d'une bactérie intestinale qui réduit le risque de problème cardiovasculaire
  • Une étude montre que le mucus intestinal offre un abri aux bactéries de notre microbiote afin que l'équilibre entre les microorganismes soit conservé. Cette découverte permettrait de comprendre davantage les maladies liées au microbiote. Science-et-vie.com, Microbiote intestinal : les bactéries ont leurs refuges ! - Science & Vie
  • Le syndrome de l’intestin irritable résulte d’une hyper activité et d’une hyper distension du côlon. Il peut engendrer des spasmes et des crampes abdominales. Le trouble provient de l’ingestion d’aliments irritants. Le régime pour intestin irritable introduit les aliments adéquats et bannit les substances nocives. Presse santé, Ce qu’il faut savoir sur le régime pour intestin irritable
  • Les bactéries et les bactériophages (également appelés phages) sont les composantes les plus abondantes du microbiote intestinal. Bien que les phages tuent les bactéries, ces deux populations antagonistes coexistent en équilibre dans l’intestin. Si de précédents travaux ont montré que les bactéries intestinales peuvent développer une résistance à cette prédation à travers des modifications génétiques, cette résistance n’a toutefois pas été observée dans cette nouvelle étude, effectuée sur un modèle de microbiote murin en collaboration avec l’université de Munich[1]. Salle de presse | Inserm, Microbiote : la géographie intestinale influence les interactions entre les bactéries et leurs virus | Salle de presse | Inserm
  • Dans cette sélection du 17 juillet 2020 : la découverte d'un mur de matière dans le pôle sud céleste, un lien neurologique entre anxiété et peur et un nouveau facteur de risque identifié dans les maladies inflammatoires de l'intestin. Sciences et Avenir, Mur de matière céleste, anxiété et peur et maladies inflamma - Sciences et Avenir
  • L'amour ! Alors on aime un appareil respiratoire, un tube digestif, des intestins, des organes d'évacuation, un nez qu'on mouche, une bouche qui mange, une odeur corporelle ? Si on pensait à cela, comme on serait moins fou ! De Paul Léautaud / Passe-temps
  • L'avenir est aux peuples qui resteront unis, qui ne se feront pas de guerres intestines et qui sauront s'assurer la liberté de leurs alliances. De Henri Massis / L'Occident et son destin
  • Un acteur qui joue avec ses tripes est un acteur qui va mourir d'un cancer de l'intestin. De Guy Bedos

Traductions du mot « intestin »

Langue Traduction
Corse intestino
Basque heste
Japonais
Russe кишка
Portugais intestino
Arabe الأمعاء
Chinois
Allemand darm
Italien intestino
Espagnol intestino
Anglais intestine
Source : Google Translate API

Synonymes de « intestin »

Source : synonymes de intestin sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires