La langue française

Interlocutive

Définitions du mot « interlocutive »

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

interlocutive \ɛ̃.tɛʁ.lɔ.ky.tiv\

  1. Féminin singulier de interlocutif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interlocutive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interlocutive ɛ̃tɛrlɔkytiv

Citations contenant le mot « interlocutive »

  • En dehors de tout calcul rhétorique concernant les effets que peut produire la mise en intrigue, au-delà de toute stratégie communicationnelle ou commerciale, l’intérêt commun que partagent le narrateur et son auditoire envers ce qui "fait événement" dans la vie, ce qui se manifeste par l’éclat ou la saillance d’un survenir imprévisible ou mystérieux, nous paraît être une garantie suffisante pour remplir les conditions de succès de la narrativité : cet intérêt partagé à l’intérieur de la relation interlocutive définit un a priori de la narrativité dans lequel sa configuration prototypique se trouve pour ainsi dire préformée (p. 406-407). , L’intérêt du récit (Acta Fabula)
  • L’intersubjectivité, notion au carrefour entre linguistique et philosophie, peut se définir comme une rencontre – ou du moins une tentative de rencontre – entre les subjectivités, autrement dit entre les représentations des interlocuteurs. Selon Gadamer (1960), l’intersubjectivité, se traduisant par la confection d’un langage provisoirement commun, est la condition de toute communication véritable. Une telle approche peut toutefois sembler utopiste, et la réalité des interactions verbales montre que, même dans le meilleur des cas, l’intersubjectivité se présente davantage comme un horizon que l’on cherche à approcher par ajustements successifs. En effet, les mots font rarement l’objet d’un consensus quant à leur acception, les représentations ainsi que les conceptions des locuteurs étant encore plus rarement partagées. Lors d’un échange, l’interlocuteur se positionne en outre de façon plus ou moins coopérative, ce qui peut encore faire reculer l’horizon de cette intersection des représentations, et des mots pour les dire. L’intersubjectivité peut ainsi se présenter, non pas sur un mode congruent, mais sous l’angle d’aspérités et de dissonances configurant elles aussi la relation interlocutive. Par voie de conséquence, toute une série de stratégies énonciatives et discursives peuvent être mises en œuvre par le locuteur, afin de négocier le sens de façon plus ou moins explicite. La négociation du sens est ici entendue comme un ensemble d’opérations visant à transmettre, faire admettre, ou même imposer un contenu – qu’il soit lexical, propositionnel, ou discursif. , "Stratégies intersubjectives en discours et négociation du sens" (Toulouse)
  • Non que la situation interlocutive était attendue sur une levée de l’état d’urgence,- on le supputait- mais que le public réceptif s’attendait  à concevoir les formes progressives de retour à l’état de permanence. Ce discours n’ayant pas honoré sa promesse énoncée, c’est-à-dire l’amorce des mesures de « déconfinement », il était de trop et en ces termes-là, il y’avait lieu de s’en passer. EcoActu, Entre Communication Et Politique, Il Y’ A Un Passage, Nécessaire, Par La Communication Politique
  • Par ailleurs, les « lieux construits du bonheur » invitent à considérer le concept autrement, non seulement dans sa dimension subjective et individuelle, mais encore selon des représentations d’un bonheur possible, pensé comme collectif, voire communautariste. Si les genres littéraires ont à voir avec cette articulation, on pourra en étudier les modélisations dans l’espace et le temps. Ainsi le lyrisme poétique semble nourrir (comme l’autobiographie, l’autofiction, les journaux intimes, le roman épistolaire) les écritures de « soi », pour mieux questionner le bonheur (et son envers), dans une perspective subjective, interlocutive et discursive. Quant aux genres romanesques (formes longues ou brèves fictionnelles), récits de voyages et autres genres littéraires où la dimension fictionnelle doit être interrogée, ils seraient plus enclins à développer la matérialisation d’un bonheur collectif, entre utopies et dystopies, lieux possibles, imaginés et représentés, de bonheur pour tous, voire de désenchantement. Pourra-t-on également soumettre ces questions à l’aune des études de genre, du masculin et du féminin, à ce que le bonheur veut dire quand on est homme ou femme ?Une autre direction plus formelle est possible : l’objet-livre comme lieu construit par l’acte même de l’écriture est en soi susceptible de constituer un refuge pour l’auteur/l’autrice, pour le lecteur/la lectrice, de favoriser, également de privilégier certaines formes de bonheur. On interrogera la littérature comme un lieu du bonheur dans lequel on se « recueille ».L’objet-livre pour son auteur.e peut encore être le lieu d’un engagement, volontariste et politique dans lequel se rejoue le débat entre bonheur individuel et bonheur collectif. , "Les Lieux du Bonheur". Approches littéraires (Nantes)

Traductions du mot « interlocutive »

Langue Traduction
Anglais interlocutive
Espagnol interlocutiva
Italien interlocutive
Allemand interlocutive
Chinois 语言间的
Arabe محادثة
Portugais interlocutivo
Russe interlocutive
Japonais 間語
Basque interlocutive
Corse interlocutivu
Source : Google Translate API

Interlocutive

Retour au sommaire ➦

Partager