La langue française

Infuse

Définitions du mot « infuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFUS, -USE, adj.

A. − Vx. Qui est infusé, qui trempe dans. Synon. infusé. (Ds Guérin 1892, DG, Rob.).
B. − Au fig. [En parlant de choses intellectuelles et morales, de qualités, de sentiments] Que l'on possède naturellement, qui sont répandues dans. Force, pensée, simplicité infuse. Je me pris à essayer de développer mon sentiment ou mon idée infuse de l'Europe (Valéry, Regards sur monde act.,1931, p. 13).
Emploi subst.masc. sing. à valeur de neutre. Tout ce qu'il y a de saisissant dans un héros : l'infus, l'intime, le natif, ce qui est seul vrai, s'unifia [dans ce chant des bardes] en quelques mots simples (D'Esparbès, Bris. fers,1908, p. 215).
THÉOL. Qui n'est pas acquis mais dont Dieu a gratifié quelques privilégiés. Don infus; grâce, vertu infuse. L'Homme éclairé possède de Dieu une sagesse infuse qui lui fait connaître distinctement la vérité sans nul labeur (Philos., Relig., 1957, p. 3614).
P. iron. Vous allez me dire que le Bourgeois (...) a autre chose à faire que de lire saint Luc ou saint Mathieu. En effet, que pourrait lui apprendre l'Évangile? Il a le blasphème infus (Bloy, Lieux communs,1902, p. 264).
Science infuse. Science qu'Adam a reçue de Dieu :
... l'apport de la tradition ne dérive pas précisément de la révélation primitive surnaturelle faite à Adam, mais seulement de la Science religieuse infuse par accident qu'il reçut, de l'avis de tous les théologiens, au moment de sa création... Théol. cath.,t. 4, 1, 1920, p. 835.
Usuel. Avoir la science infuse. Posséder un savoir sans avoir fait d'efforts pour l'acquérir. L'homme ne peut rien apprendre qu'en allant du connu à l'inconnu; mais d'un autre côté, comme l'homme n'a pas en naissant la science infuse et qu'il ne sait rien que ce qu'il apprend, il semble que nous soyons dans un cercle vicieux et que l'homme soit condamné à ne pouvoir rien connaître (Cl. Bernard, Introd. ét. méd. exp.,1865, p. 73).Une génération qui, croyant avoir la science infuse, se dispense de rien étudier (A. de Broglie, Diplom., et dr. nouv.1868, p. 217).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fy], fém. [-y:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xiiies. [ms.] infus en « enduit de » (Livre des simples medecines, Bibl. Ste Gen. 3113, fo33c, éd. P. Dorveaux, p. 88, § 496); 2. xiiies. [ms.] infus a « répandu dans, infusé » (ibid., fo11a, p. 28, § 143); 3. a) théol. α) xves. grace infuse et celestine (Annales archéologiques, XV, 167 ds IGLF); β) 1680 science infuse (Rich.); b) fin xves. « répandu dans l'âme (se dit de connaissances, vertus, etc.) » (Jean Molinet, Faictz et dictz, éd. N. Dupire, t. 2, p. 511, 159); c) 1834 p. iron. avoir la science infuse (Balzac, Langeais, p. 275). Empr. au lat.infusus, part. passé de infundere « verser dans, répandre dans (ou sur); faire pénétrer ». Le sens théol. remonte au lat. chrét. scientia infusa « versée par Dieu dans l'âme, et non acquise » (cf. Blaise Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér. : 60.

INFUSER, verbe trans.

A. − Faire tremper pendant un temps plus ou moins long une substance dans un liquide afin que celui-ci s'en imprègne. Laisser infuser de la verveine; mettre (à) infuser du thé; infuser à chaud, à froid. On peut, si on veut, y faire infuser quelques pincées de fleurs de camomille ou de sureau (Geoffroy, Méd. pratique,1800, p. 181).
P. métaph. Le premier, il infusa, il fit fermenter l'exotisme dans la poésie, et il composa un poison nouveau (France, Vie littér.,1888, p. 257).
Emploi pronom. [En parlant d'une substance] Être infusé. Le tilleul s'infuse.
B. − Faire pénétrer une substance liquide dans un corps :
1. − Mourir?... s'écria la vieille fille (...). J'ai de la vie pour deux, et je vous infuserais mon sang, s'il le fallait. Balzac, Cous. Bette,1846, p. 58.
P. métaph. Offenbach, avec sa nature primesautière, son instinct merveilleux des ressources du théâtre, infusait à l'Opéra-comique un sang nouveau (Saint-Saëns, Harm. et mélod.,1885, pp. 218-219).
Au fig. Faire pénétrer en insufflant. Infuser la connaissance, le principe de vie, la vigueur :
2. L'esprit de dieu étendit ses ailes paternelles, et infusa la vertu vitale et la chaleur vitale à travers la masse fluide... Chateaubr., Paradis perdu,1836, p. 97.
Emploi pronom. Son bonheur dura quinze années, sans le plus léger nuage; et comme une vive lumière, il s'infusa jusque dans les menus détails de l'existence (Balzac, Rech. absolu,1834, p. 138).
REM.
Infusé, subst. masc.Le produit d'une infusion. Infusé de pavot, de rhubarbe. Le produit de cette opération a reçu le nom d'infusé (Deschamps d'Avallon, Compendium pharm. prat.,1868, p. 129).
Prononc. et Orth. : [ε ̃fyze], (il) infuse [ε ̃fy:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1380 « faire pénétrer, introduire (une âme dans un corps) » (Jean Lefèvre, Trad. La Vieille, p. 222, 4699 ds T.-L.); 2. 1478 « faire pénétrer, verser un liquide dans un corps, un récipient » ([G. de Chauliac], Le Guidon en françois, fo199 ds Sigurs, p. 535); 3. ca 1516 « faire pénétrer en communiquant (un sentiment, une vertu, etc.) » (J. Perreal, Remonstrances de nature, 544 ds Roman de la Rose, éd. D. M. Méon, t. 4, p. 147, 544); 4. a) 1516 alchim. « communiquer une vertu à une substance » (Id., ibid., t. 4, p. 146, 525); b) α) 1575 « faire tremper une substance dans de l'eau pour en tirer le suc » (Paré, Œuvres complètes, XVI, 38, t. 2, p. 599); β) infusé subst. masc. 1798 « liqueur dans laquelle une substance a séjourné » (Encyclop. Méthod. Méd.). Dér. de infusion*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 108. Bbg. Gohin 1903, p. 364.

Infusé, subst. masc.Le produit d'une infusion. Infusé de pavot, de rhubarbe. Le produit de cette opération a reçu le nom d'infusé (Deschamps d'Avallon, Compendium pharm. prat.,1868, p. 129).

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

infuse \ɛ̃.fyz\

  1. Féminin singulier de infus.

Forme de verbe

infuse \ɛ̃.fyz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de infuser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de infuser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de infuser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de infuser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de infuser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFUS, USE. adj.
Il se dit des Connaissances ou des vertus que l'on possède sans avoir travaillé à les acquérir. Savoir infus. Science infuse. Sagesse infuse. Fam., Il croit avoir la science infuse, se dit, par raillerie, de Quelqu'un qui se croit savant sans avoir étudié.

Phonétique du mot « infuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infuse ɛ̃fyz

Citations contenant le mot « infuse »

  • Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage. De Henri Michaux / Tranches de savoir
  • Comment la science infuse et se diffuse? Revue de presse scientifique de juin 2020 RFI, Comment la science infuse et se diffuse? Revue de presse scientifique du mois de juillet 2020 - Autour de la question
  • Ce « fêlé », comme il se qualifie, récolte « les mémoires et coutumes » de la région depuis l’âge de 20 ans. Derrière les légendes il esssaye de découvrir les faits : « Je n’ai pas la science infuse alors j’apporte la preuve de ce que j’écris ».   www.lepopulaire.fr, Daniel Buisson parcourt les archives françaises à la recherche de documents sur la Haute-Vienne et Châlus - Châlus (87230)
  • PortraitSa BD à succès vient d’être adaptée en film sur Netflix. En phase avec les mouvements #metoo et « Black Lives Matter », le scénariste et romancier américain infuse ses idées progressistes dans ses personnages et ses histoires. Le Monde.fr, « The Old Guard » : Greg Rucka, le comics féministe
  • Un Premier ministre à faire démissionner, une réforme trop favorable aux femmes qu'il faut faire annuler : ce qu'il veut, ce n'est pas un parti de l'Islam mais bien que l'Islam infuse dans tous les partis. C'est pour ça qu'il ne se pose jamais en candidat. Mahmoud Dicko préfère son rôle d'autorité morale, à la croisée entre politique et religion, une forme de national-salafisme.  Europe 1, Mali : l'imam Mahmoud Dicko, l'homme qui inquiète la France
  • le top c'est d'avoir un serveur plex et un lecteur infuse. iGeneration, Un an d'Infuse 6 offert aux utilisateurs des versions 4 et 5 | iGeneration

Images d'illustration du mot « infuse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « infuse »

Langue Traduction
Anglais infused
Espagnol infundido
Italien infusa
Allemand infundiert
Chinois 注入
Arabe مملوء
Portugais infundido
Russe перелитый
Japonais 注入された
Basque utzi
Corse infusatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « infuse »

Source : synonymes de infuse sur lebonsynonyme.fr

Infuse

Retour au sommaire ➦

Partager