La langue française

Godelureaux

Sommaire

  • Définitions du mot godelureaux
  • Phonétique de « godelureaux »
  • Citations contenant le mot « godelureaux »
  • Traductions du mot « godelureaux »
  • Synonymes de « godelureaux »

Définitions du mot godelureaux

Trésor de la Langue Française informatisé

GODELUREAU, subst. masc.

Fam. Jeune homme aux manières affectées et qui se plaît à courtiser les femmes. Synon. galantin (vieilli).Le godelureau trouva digne d'intérêt cette belle jeune femme savante qui lui donnait la réplique (La Varende, Caval. seul,1956, p. 20) :
La chambrière écorche un peu le français, vous bigle ferme, et a l'air de vous dire : « J'ai vu d'autres godelureaux que vous dans les armées de Napoléon! » Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 293.
Prononc. et Orth. : [gɔdlyʀo]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Av. 1545 gaudelureau « jeune galantin » (Farce des deux hommes et des deux femmes, dont l'une a malle teste... ds Anc. Th. fr., éd. Viollet Le Duc, t. 1, p. 165); b) 1552 guodelureau « id. » (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. 65, 5); c) 1611 goguelureau « id. » (Cotgr.); d) 1668 godelureau (Molière, L'Avare, II, 5). Mot composé de l'onomat. god-, cri d'appel à l'adresse des animaux domestiques, employé également pour désigner ces animaux (1478-80, gode « vieille brebis » chez G. Coquillart, L'Enqueste ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 97, 104; cf. aussi FEW t. 4, p. 185a) et désignant péjorativement des pers. depuis le xiies. (ca 1160, godel « mignon, giton », Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 8585; xives. godon, surnom donné aux Anglais ds Gdf.). Par étymol. pop. le mot a tantôt été rattaché à gauder/gaudir « se réjouir » (xiiie-xvies. ds FEW t. 4, p. 78a) du lat. gaudere « id. » (d'où les graphies gaudelureau, guodelureau), tantôt à goguer « plaisanter » (xves. ds T.-L.), v. goguenard (d'où la graphie goguelureau). La seconde partie de godelureau provient de galureau (1530 ds Gdf.), composé de galer (v. galant) et de lureau, v. luron, cf. FEW t. 4, p. 184. Fréq. abs. littér. : 27. Bbg. Lewicka (H.). Dat. de mots Kwart. neofilol. 1954, t. 1, p. 76.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GODELUREAU. n. m.
Jeune homme qui fait l'agréable et le galant auprès des femmes. On ne le dit qu'en mauvaise part. Il est familier.

Phonétique du mot « godelureaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
godelureaux gɔdlyro

Citations contenant le mot « godelureaux »

  • Son compagnon de longue date, Simon, lui aussi a eu sa contribution au bonheur de sa femme. Attendant ce moment ensemble depuis bien longtemps, les deux godelureaux était fin prêt à accueillir cet heureux événement : le tout premier né de la famille ! Déclarant ainsi avoir trouvé l’équilibre idéal entre la vie privée et la vie professionnelle, elle et son mari. Magazine Sextant, Léa François : elle se confie sur son lien avec le chanteur Claude François !
  • La deuxième erreur est de penser qu’Alceste est sympathique, que sa recherche de la plus parfaite sincérité est une philosophie courageuse, estimable. En réalité, ce misanthrope est un intégriste, et suivre ses préceptes rendrait toute vie en société infernale. Un minimum de courtoisie, c’est-à-dire avec une once d’hypocrisie, est indispensable pour éviter la violence dans les rapports humains. Certes, il faut combattre la flagornerie et l’insincérité excessive ; certes, il faut essayer d’être courageux dans ses opinions, mais le devoir de ne pas mentir doit s’accompagner de l’impératif de ne pas blesser. En fait, la philosophie d’Alceste doit être considérée comme un idéal périlleux, une pureté dangereuse : on peut tendre vers lui, mais l’atteindre, ce serait créer un enfer. La troisième erreur, enfin, est de considérer qu’Oronte est un imbécile, alors que ce fat aspire sincèrement à l’amitié d’Alceste et à l’amour de Célimène. De même, les deux marquis, Acaste et Clitandre, ne sont pas des godelureaux stupides, mais des courtisans au projet politique arrêté : marcher sur les autres pour s’élever dans la société aristocratique. L'écharpe rouge, Le Misanthrope OU Narcisse et le désirable | L'écharpe rouge
  • Une phrase que nos jeunes godelureaux du minoritarisme victimaire seraient bien inspirés de méditer, à l’image de l’écrivain et apprenti sociologue Édouard Louis, eux qui ne risquent pas grand-chose contrairement à elle qui fut assassinée. Le Figaro.fr, «Pas de liberté (d’expression) pour les ennemis d’Édouard Louis»
  • Notre «Tintin reporter du goût» peut aisément se le permettre. À l’aide des godelureaux (et godelurettes) de l’équipe du service gastronomie, il parcourt la capitale 365 jours par an pour s’attabler au gré de ses envies et de l’ouverture de nouvelles cantines en vue. Car oui, ce ne sont pas moins de 600 restaurants qui passent sous les fourchettes caudines de nos gastronomes affûtés. Alors, quand se profilent les fêtes de fin d’année, voici que sonne l’heure du palmarès. Le Figaro.fr, Notre palmarès des meilleurs restaurants de l’année à Paris: nos César gastronomiques!

Traductions du mot « godelureaux »

Langue Traduction
Anglais godelureaux
Espagnol godelureaux
Italien godelureaux
Allemand godelureaux
Chinois godelureaux
Arabe غودلورو
Portugais godelureaux
Russe godelureaux
Japonais godelureaux
Basque godelureaux
Corse godelureaux
Source : Google Translate API

Synonymes de « godelureaux »

Source : synonymes de godelureaux sur lebonsynonyme.fr
Partager