La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fuor »

Fuor

Définitions de « fuor »

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

fuor \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de fuer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fuor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fuor fyɔr

Évolution historique de l’usage du mot « fuor »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fuor »

  • Plusieurs artistes seront invités, notamment ceux de la nouvelle génération qui ont demandé à participer à cette fête nationale, dit le commissaire général. « Il y aura des collaborations avec quelques artistes de la nouvelle génération, pour que les moins de 35 ans sachent qui est l’artiste. Notamment, Josey, Serge Beynaud, Fuor de buor. Dès 10 heures le palais sera plein », a-t-il prévenu. AFRIK SOIR, Côte d’Ivoire : Luckson Padaud célèbre ses 40 ans de carrière le 3 septembre 2022 - AFRIK SOIR
  • Strasbourg. Palais de la Musique et des Congrès, Salle Erasme. 5-XI-2021. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Idomeneo, Re di Creta, K.366, « Fuor del Mar », Ouverture ; Le Nozze di Figaro, K.492, « Hai già vinta la causa ! » ; Gioacchino Rossini (1792-1868) : Il Barbiere di Siviglia, « Largo al factotum » ; Giuseppe Verdi (1813-1901) : I Masnadieri, Ouverture ; Gioacchino Rossini (1792-1868) : Otello, « Ah sì, per voi già sento » ; Adolphe-Charles Adam (1803-1856) : Giselle, Ouverture ; Le Postillon de Lonjumeau, « Mes amis, écoutez l’histoire » ; Richard Wagner (1813-1883) : Lohengrin, Prélude de l’Acte III, « Aux bords lointains » ; Giuseppe Verdi (1813-1901) : Il Trovatore, « Tutto è deserto… Il balen del suo sorriso » ; Ambroise Thomas (1811-1896) : Hamlet, Ouverture, « Oh, vin ! Dissipe la tristesse » ; Franz Lehár (1870-1948) : Die lustige Witwe, Ouverture, « Da geh ich zu Maxim » ; Jacques Offenbach (1819-1880) : Les Contes d’Hoffmann, « Va pour Kleinzach ! » : Gaetano Donizetti (1797-1848) : La Fille du Régiment, « Ah, mes amis ! ». Michael Spyres, ténor et baryton. Chœur de l’Opéra national du Rhin (chef de chœur : Alessandro Zuppardo), Orchestre philharmonique de Strasbourg, direction : Marko Letonja ResMusica, Récital de Michael Spyres à Strasbourg : Baritenorissimo ! - ResMusicaResMusica
  • Mozart : Idomeneo, K. 366,  Acte II: "Fuor del mar" (Idomeneo) Mozart : Le nozze di Figaro,  K. 492,  Acte III: "Hai gia vinto la causa?" (Il Conte d'Almaviva) , Michael Spyres : Baritenor - Erato - Critique CD | Forum Opéra

Fuor

Retour au sommaire ➦

Partager