La langue française

Frimant, frimante

Sommaire

  • Définitions du mot frimant, frimante
  • Étymologie de « frimant »
  • Phonétique de « frimant »
  • Citations contenant le mot « frimant »
  • Traductions du mot « frimant »
  • Synonymes de « frimant »

Définitions du mot frimant, frimante

Trésor de la Langue Française informatisé

FRIMANT, ANTE, subst.

Arg. de théâtre, de cin. Figurant. [G., arrivé au studio] pur et honnête (...) fut un jour culbuté par une jeune frimante (Trignol, Pantruche,1946, p. 125).Rien de plus rare qu'un figurant de race, qui ne semble pas un endimanché, qui se distingue de la tourbe des frimants (Arnoux, Roi,1956, p. 133):
[Je fus chef de figuration pendant neuf ans] J'observais les frimants qui sont des gens vraiment curieux, hantés par leur art et leur talent relatif. Trignol, Pantruche,1946p. 111.
P. ext. Type, mec. L'autre frimant, celui qui la regarde, ça doit être sûrement son frangin, il lui ressemble avec de la barbe (Céline, Mort à crédit,1936, p. 253).
REM.
Frimande, subst. fém.Ensemble de frimants. Tous les connards, les pilons, tous les curieux, toute la frimande qui déambule sous les arcades (Céline, Mort à crédit,1936p. 475).
Prononc. : [fʀimɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. [1890 d'apr. Esn.] 1905 (Bruant, Dict. fr.-arg., p. 224). Dér. de frime2* par formation d'un part. prés. subst. de frimer*. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 517.

Wiktionnaire

Nom commun

frimant \fʁi.mɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : frimante)

  1. (Familier) (Cinéma) Figurant.
    • — Vous avez fait du cinéma ?
      — Deux ou trois fois, comme frimant.
      Frimant ?
      — Figurant, si vous préférez.
      — (Patrick Pécherot, La saga des brouillards (Trilogie parisienne), Editions Gallimard (Folio Policier), 2013, chap. 14)
    • Elle téléphone de temps en temps aux uns et autres... mais surtout elle surveille son Léon qu'il aille pas tringler les frimantes pendant le tournage. Elle vient aussi mettre son grain dans le scénario, elle en papote avec Gloria. — (Alphonse Boudard, Cinoche, éd. Gallimard, 1974)

Forme de verbe

frimant \fʁi.mɑ̃\

  1. Participe présent de frimer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « frimant »

Pour le nom : de frime, dans le sens de figuration.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frimant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frimant frimɑ̃

Citations contenant le mot « frimant »

  • L’une des pertes due à la pandémie que je ne regrette pas, car bénéfique pour mon mariage, c’est la perte de mon ego. En confinement, le masque tombe, on ne se cache plus – fini le temps où je rentrais le soir et racontais en frimant à quel point j’étais surchargée et importante au bureau, ou à quel point mes amis avaient été drôles pendant le dîner. J’ai réalisé qu’avant le Covid, je rapportais beaucoup d’ego à la maison – que je voulais impressionner. Ayant vécu en survêtement et sans maquillage ni épilation depuis le mois de mars, ma seule contribution est désormais de lui faire un compte-rendu des points forts et des points faibles créatifs et techniques des candidats du Meilleur pâtissier. Avec moins de raisons de parler de moi, j’ai appris à écouter plus attentivement et à prêter attention à ses sentiments – qui sont plus subtils mais tout aussi importants que les miens. Vogue Paris, Témoignage : une première année de mariage en confinement | Vogue Paris
  • Il y aura des drames et des amours passionnées, la mort qui rôde dans la vie quotidienne et pas seulement au JT, des crises et des fous rires. Des étés à la base nautique, des garçons qui plongent en frimant, l'angoisse devant un panneau d'affichage ou un logiciel de l'Éducation nationale. Il y aura le feu et le froid, la maladie et l'incompréhension. Le temps qui passe et les saisons qui reviennent. Slate.fr, «Adolescentes», «Un soupçon d'amour», toutes ces belles histoires réelles | Slate.fr
  • La scène se déroule en bord de mer, un paysan vient de sauver de la noyade Don Juan et Sganarelle. « Parquienne, il ne s’en est pas fallu l’époisseur d’une éplinque qu’ils ne se sayant nayés tous deux ! » s’exclame Piarot. C’est donc sous l’aimable appellation de « clause Molière » qu’une série d’assemblées départementales et régionales de droite entendent obliger les salariés à parler le français pour les entreprises candidates à un marché public en leurs fiefs et sénéchaussées. La cause, c’est entendu, transpire de bons sentiments, le détachement des travailleurs européens en ligne de mire. Dans sa course à l’échalote avec le FN, la droite française s’enfonce donc dans la bipolarité, votant à Bruxelles et Strasbourg les textes qu’elle dénonce avec tambours et trompettes passé la ligne bleue des Vosges. Au grand plaisir salivaire de l’« universelle araigne » se frottant les huit pattes de satisfaction. Évidemment, il serait beaucoup plus facile, à l’échelle européenne, de voter une loi imposant la fin du dumping social par le jeu de l’application d’un principe de primauté de la règle salariale la plus favorable, la compensation fiscale du différentiel des cotisations sociales, et donnant les moyens de lutter contre les fraudes et les conditions d’exploitation salariale indignes. De cela, ni la droite « républicaine » ni, bien entendu, le FN ne veut en entendre parler. Il est plus facile, et moins coûteux pour le patronat prédateur, tapi sous son masque, de faire caillasser les travailleurs étrangers en frimant avec une « clause » qui n’a de rapport avec Molière que par sa tartuferie. C’est que c’est « queuque gros gros monsieux, ces monsieux », s’exclame Piarot : « Ils ont du dor à leur habit tout de pis le haut jusqu’en bas ! » Comme le chantait Jean-Louis Foulquier sur un texte d’Allain Leprest écrit dans la « langue de Molière » : « Tout c’qu’est dégueulasse porte un joli nom. » L'Humanité, Parquienne… la « clause Molière » ! | L'Humanité
  • Aujourd’hui, il faut dire que cet héritage laissé par Douk Saga se gère mal depuis quelques années. A l’époque, il avait été créé pour procurer la joie et permettre à une classe sociale de s’amuser en frimant. AfrikMag, Bébi Philip : « J’en ai marre des problèmes de leadership et d’égo dans le couper-décaler »

Traductions du mot « frimant »

Langue Traduction
Anglais showing off
Espagnol presumiendo
Italien mettersi in mostra
Allemand angeben
Chinois 炫耀
Arabe نهاية العرض
Portugais exibir
Russe хвастаясь
Japonais 自慢している
Basque erakusten
Corse mustrendu si
Source : Google Translate API

Synonymes de « frimant »

Source : synonymes de frimant sur lebonsynonyme.fr
Partager