La langue française

Fraîche

Définitions du mot « fraîche »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRAIS1, FRAÎCHE, adj., adv. et subst.

A.− Qui est à une température relativement basse, qui est presque froid ou un peu froid.
1. [En parlant de l'atmosphère, quand la température est assez basse; d'un lieu, d'un moment, d'une période où règne une telle température] Air, vent, temps frais; matinée, nuit fraîche; printemps frais; le fond de l'air est frais; avoir les mains fraîches. Grandes écuries vides, hautes et fraîches comme une cathédrale (Renard, Journal,1908, p. 1205).Une vague de vent fraîche et pure qui, venue de l'Océan, avait couru sur les cimes des pins innombrables (Mauriac, Génitrix,1923, p. 331):
1. Nous trouvons fraîche en été et tiède en hiver une cave dont la température ne varie pas sensiblement avec les saisons. Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 140.
Emploi adv. Il fait frais. Le temps est frais (et parfois humide); il règne une atmosphère fraîche (et humide). Synon. fam. frisquet.La température enfin baisse. Il fait presque frais au matin (16 degrés) (Gide, Retour Tchad,1928, p. 948).Il fait très frais sur ces hauteurs, quelque mille mètres (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 36).
Rem. Avoir frais, loc. La grotte fera une salle où l'on aura frais et où l'on ira prendre le café (Balzac, A. Savarus, 1842, p. 31).
Emploi subst.
a) Le frais, subst. masc. Air frais; température fraîche. Sentir, respirer le frais. Permettez-moi d'aller me rasseoir sur la pierre du perron; le frais du soir me détendra les nerfs (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 48).
Prendre le frais. Jouir de l'air frais du dehors. On prend le frais, au fond du jardin, en famille. Le serein mouille un peu les bancs sous la charmille (Hugo, Contempl.,1856, p. 37).La société prend le frais sur la terrasse. Le lent crépuscule joue dans le ciel avec un croissant de lune (Duhamel, Nuit St Jean,1935, p. 151).
Loc. adv. Au frais. Dans un endroit frais ou froid, à l'abri de la chaleur. Au frais et au sec; tenir au frais; mettre du beurre au frais. Table mise, champagne au frais, melons à l'ombre (Gozlan, Notaire,1836, p. 282).Ses olives et ses anis au frais dans des seaux d'eau de puits (Malraux, Espoir,1937, p. 515).
Vx, au fig. À l'écart du monde. Les hommes se mettent beaucoup trop au frais, ce me semble, pour admirer le génie de l'homme (Sainte-Beuve, Portr. contemp.,t. 5, 1846-69, p. 463).
Loc. fam., p. plaisant. Mettre qqn au frais. Le mettre en prison. Synon. fam. mettre à l'ombre.
b) La fraîche, subst. fém., dans la loc. adv. fam. à la fraîche. À l'heure du jour ou de la nuit où il fait frais.
Sortir à la fraîche. Demain matin, on mettrait les voiles, sur les quatre heures, à la fraîche (Colette, Fin Chéri,1926, p. 73).Dans un endroit frais. De jeunes cyclistes, chargés de provisions qui s'en allaient sans doute déjeuner à la fraîche, dans les bois (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 333).V. aussi C 3 subst. fém.
2. Au fig. Dépourvu de cordialité, de chaleur humaine; qui marque de la froideur, de la réserve. Réserver, recevoir un accueil (assez, plutôt) frais. Synon. froid.− Eh bien, vrai! moi qui pensais vous surprendre! Pour un vieux serviteur, voilà ce qui peut s'appeler un accueil plutôt frais (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 108):
2. Enfin des remarques désagréables... On est reparti sans se dire « au revoir »... On avait bien deux heures de route pour rentrer chez nous à Blême... On avait tout le temps de repenser à ce frais accueil! Céline, Mort à crédit,1936, p. 604.
3. Spéc. [En parlant d'une boisson] Agréablement froid, rafraîchissant et/ou désaltérant. Vin frais; eau fraîche; verre d'eau fraîche; vivre d'amour et d'eau fraîche. Boissons fraîches. Rafraîchissements. Une pinte de bière fraîche, qui moussait doucement dans des pots de grès, sur les tables d'auberge (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 241).Enfoncé dans son fauteuil de rotin, devant deux hauts verres de menthe fraîche couverts de buée (Malraux, Conquér.,1928, p. 32):
3. « ... Veux-tu boire quelque chose de frais? Whisky? Non? ... Roy va te fabriquer une citronnade » (...) Roy pressait un citron sur de la glace pilée... Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 118.
Emploi adv. Le vin coulait frais dans la gorge, vous laissait au palais une rustique et bonne âpreté (Genevoix, Raboliot,1925, p. 134).
Boire, servir frais. Boire, servir une boisson refroidie ou rafraîchie jusqu'à une température agréable. Boire frais mais non glacé. Chose étrange, on accepte de ne plus boire frais; on accepte une eau presque tiède (Gide, Retour Tchad,1928, p. 935).
Emploi subst. fém.
Pop. De la fraîche. De l'eau potable.
Loc. exclam., vx. [Cri de marchands de boissons ambulants] À la fraîche! Rafraîchissez-vous, achetez des boissons fraîches! Les marchands de coco criaient : − À boire, à la fraîche! (Balzac, Melmoth,1835, p. 348).
4. P. anal. Qui donne
a) Qui donne une sensation de fraîcheur agréable.
[Sensation gustative et tactile] Du raisin et ces tomates crues qui sont des choses fraîches pour l'été (Montherl., Songe,1922, p. 156).
[D'un vin jeune, fruité et d'une certaine acidité] Reprenez plutôt hardiment de ce petit vin, il est franc comme l'or et frais comme l'œil (Bernanos, Dialog. Carm.,1948, 3etabl., 9, p. 1634).
[Sensation tactile et thermique] Léger et agréable à porter en été, qui ne dégage pas de chaleur. Étoffe, robe fraîche. Elle flottait dans la voluptueuse ampleur d'un frais vêtement d'été (Michelet, Journal,1849, p. 27).Belles jeunes filles que chaque été ramène dans les châteaux d'alentour, vêtues d'étoffes fraîches (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1303).
b) Qui donne une impression de fraîcheur, de légèreté (synesthésie des sensations).
[Sensation olfactive] Haleine fraîche; fraîche odeur, senteur. Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèle; Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala (Hugo, Légende,t. 1, 1859, p. 85).Une odeur fraîche de lilas montait du jardin de l'Évêché (Zola, Rêve,1888, p. 41).
Emploi adv. Sentir frais. Dégager une odeur de propreté :
4. ... mais il trouvait, tous les soirs, un feu flambant, la table servie, des meubles souples, et une femme en toilette fine, charmante et sentant frais, à ne savoir même d'où venait cette odeur, ou si ce n'était pas sa peau qui parfumait sa chemise. Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 69.
[Sensation auditive] Timbre, rire frais; voix fraîche et pure; frais babil. Le bruit harmonieux et frais de l'eau soulevée par les avirons (Sand, Lélia,1833, p. 38).Une de ces causeries gazouillantes qui font le bruit d'une source, un de ces babillages frais, limpides, intarissables, qui se brisent dans un éclat de rire (Goncourt, R. Mauperin,1864, p. 134).
Emploi adv. Une Madelon bien coiffée, Blanche et limpide, et riant frais (Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 63).
[Sensation visuelle] Tons frais; frais coloris; vert frais. Le satin bleu fait toujours à merveille en tenture. Est-ce frais! (Balzac, Sarrasine,1831, p. 405).Il a deux petits yeux clairs, d'un bleu frais, presque froid (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 69):
5. Je trouvai sur sa table une dizaine de volumes aux fraîches couleurs de bonbons acidulés : des Montherlant vert pistache, un Cocteau rouge framboise, des Barrès jaune citron, des Claudel, des Valéry d'une blancheur neigeuse rehaussée d'écarlate. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 185.
B.− Qui est tout nouveau, récent.
1. Qui vient d'arriver, de se produire. Plaie, blessure, trace, marque (toute) fraîche; souvenir, exemple frais. Les volumes, arrivés récemment de Paris, exhalaient une odeur de papier frais et d'encre neuve (Bourget, Disciple,1889, p. 95).Je vous comprends. La Libération est encore toute fraîche; vous nagez tous en pleine euphorie (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 35):
6. Des trous, des cratères, les uns tout neufs, tout frais, d'un jaune d'argile éclatant, les autres vieillis et pleins d'herbe. Au milieu de ces vestiges était le camp des travailleurs forcés. Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 360.
Air frais. Air vivifiant, riche en oxygène. Anton. air vicié.Au fig. Idées nouvelles ou climat nouveau. Faire circuler un peu d'air frais dans qqc. Rajeunir. Synon. sang frais, sang neuf.Courant d'air frais qui balaie les faux chagrins. Je voudrais que mon prochain roman fût plus aéré que Climats (Maurois, Mes songes,1933, p. 155).V. air1ex. 53.
P. ext. Des nouvelles fraîches. Synon. récent.Son mari, d'après de très fraîches nouvelles, était en bonne santé (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 2, 1823, p. 620).Prendre de leurs nouvelles que je me faisais déjà un plaisir de lui apporter toutes fraîches! (Billy, Introïbo,1939, p. 88).
Loc. adv. De fraîche date (v. date C 1).Anton. de longue, de vieille date.
Région. (Est). Vache fraîche. Vache qui vient de vêler, fraîchement vêlée. Roesel est fraîche à lait; je veux lui laisser nourrir sa petite génisse blanche (Erckm.-Chatr., Ami Fritz,1864, p. 51).
Emploi adv. [Précédant un part. passé-adj., avec accord au fém.] Tout récemment, depuis peu. Synon. fraîchement, récemment, nouvellement.
a) Frais débarqué. Petite pensionnaire, fraîche émoulue du couvent, causait avec une pénétration exquise (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 219).Une escadrille ennemie, fraîche arrivée d'Italie, était partie de Talavera ce matin-là pour Tolède (Malraux, Espoir,1937, p. 577).
b) [En rapport avec fraîcheur C 2] Foin frais coupé; rose fraîche éclose; café frais moulu; frais cueilli, repassé, imprimé. Voilà un paquet de roseaux tout frais coupés de ce matin (A. Daudet, Arlésienne,1872, II, 2etabl., 2, p. 386).Un tablier blanc, frais lavé, fleurant encore le grand air et le vent (Guèvremont, Survenant,1945, p. 58).
Rem. Parfois certains écrivains ne font pas l'accord au fém. Tête frais tondue (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 92). Moules bien frais pêchées (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 18).
Loc. adv. De frais. Depuis peu. Rasé, badigeonné, lavé de frais. Et ses joues roses, ses yeux bleus si clairs et ses sourcils jaune d'or avaient l'air peints de frais (Barbusse, Feu,1916, p. 179).La maison était alors, si j'en crois mes souvenirs, sinon ravalée de frais, du moins fort avenante (Duhamel, Terre promise,1934, p. 72).
2. [En parlant de choses corruptibles, périssables, qui s'altèrent rapidement]
a) Qui vient d'être produit, récolté, fourni ou employé, et qui n'est pas encore altéré (ou qui a gardé toutes ses qualités par un procédé de conservation). Lait, beurre, pain frais; œufs (extra) frais; paille, herbe, fleur fraîche; crème fraîche. Anton. sec, avarié, pourri.Sur les quatre heures, ces demoiselles mettaient dans la poche de leur tablier un croûton frais et des cerises (Pourrat, Gaspard,1930, p. 96).J'ai du caviar tout frais, arrivé de ce matin (Bourdet, Sexe faible,1931, II, p. 390):
7. le chœur. − Attends, je vais te montrer quelque chose. Tu sais ce que font les ménagères pour voir si les œufs sont frais? l'ours. − Elles les mirent dans un rayon de soleil pour juger ainsi de leur transparence. Claudel, Ours et lune,1919, 3, p. 616.
Loc. exclam., région. (Ouest). À la fraîche! [Cri des marchands de poissons, en parlant de la marée fraîche] La voix est couverte par les bruits du marché. − À la fraîche, à la fraîche! (Camus, État de siège,1948, p. 203).
b) [En parlant d'un produit, d'un aliment] Qui est consommé tel quel, sans préparation de conservation, dès sa production. Chair* fraîche (anton. mariné, faisandé, salé, fumé); poisson frais (anton. salé, fumé, séché, surgelé, en conserve, en boîte); légumes frais (anton. secs); fruits frais (anton. secs, séchés); (petits) fours frais, pâtisserie fraîche. De jolies lèvres, des dents blanches comme des quartiers de noix fraîches (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 283).Cette nuque couleur d'abricot frais (Montherl., Olymp.,1924, p. 328):
8. Ce gibier fut mangé frais, mais on conserva les jambons de cabiai, en les fumant au-dessus d'un feu de bois vert, après les avoir aromatisés avec des feuilles odorantes. Verne, Île myst.,1874, p. 117.
3. Qui n'a pas encore séché (après une application par exemple). Encre, colle (encore) fraîche; sang frais; attention, peinture fraîche! J'ai une chambre d'ami, ou j'aurai, car les plâtres sont encore trop frais pour habiter (Balzac, Corresp.,1838, p. 421).L'enfant glisse comme une ombre sur le carrelage frais encore du dernier lavage (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 148):
9. Aimé descendit pour l'aider. À eux deux, ils montèrent les meubles; et tout se passa bien, seul le dessus de la table à tréteaux, à cause des tournants, leur donna des difficultés. − Faites bien attention, leur criait d'en bas MmeSallé, les vernis sont frais! Ramuz, A. Pache,1911, p. 114.
4. Au fig. Argent frais. Argent liquide qui vient d'arriver, fonds nouveaux qui alimentent une trésorerie. Mon oncle le banquier (...) regorge d'argent liquide, d'argent frais (L. Daudet, Entremett.,1921, p. 136).On vous arrache de force votre vie! Et pour en faire quoi? Du capital frais, dans les coffres des grands banquiers! (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 695).
Emploi subst. fém., arg. Argent monnayé (ds Esn. 1966).
C.− Qui a gardé l'éclat, la vigueur de ce qui est nouveau.
1. [En parlant d'êtres vivants, de pers. ou d'un aspect extérieur de la pers.]
a) Qui donne une impression agréable de vie, de jeunesse, de santé. Une femme âgée encore fraîche; frais comme le jour, comme l'œil, comme une fleur, comme une pomme d'api; fraîche et rose; visage, teint frais; peau, bouche, lèvres fraîche(s); fraîche carnation. Anton. fané, flétri.De beaux yeux, les joues fraîches, la taille bien prise, toutes choses qui annoncent de la santé chez une femme (Becque, Corbeaux,1882, II, 4, p. 115).Encore jolie par exemple, et encore fraîche, avec les pommettes bien roses, comme certains vieillards ont le don de les conserver (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 23):
10. Cette belle et forte fille, fraîche, réjouie, à l'air sain, d'une gaieté débordante et d'un féroce appétit s'inquiétait de sa santé. Elle gémissait sur sa faiblesse, tout en mangeant comme quatre. Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 333.
b) [En parlant d'une pers. ou de son comportement] Qui est plein d'allant, d'entrain, sans marque de fatigue. Se sentir frais et dispos (v. ce mot ex. 2); frais comme l'œil; esprit frais. Synon. gaillard, reposé, en forme.J'ai vu l'Empereur (...) lever la séance avec les idées aussi nettes, la tête aussi fraîche qu'au commencement (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 225).Pour avoir bien dormi je me sens ce matin d'humeur si fraîche que je ne reconnais plus l'homme harassé que j'étais hier (Gide, Journal,1931, p. 1085):
11. Carlotta, écrasée par les émotions des jours précédents, avait dormi magnifiquement, rassurée, et reposée, fraîche, ce matin, elle avait une beauté d'aurore et une jeunesse que Quesnel ne lui connaissait pas. Aragon, Beaux quart.,1936, p. 488.
Spéc. Troupes fraîches, chevaux frais. Troupes, chevaux destinés à remplacer ceux qui sont fatigués. À trois lieues seulement de la ville, tout au matin, je changeai de monture et en pris une plus fraîche pour arriver (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 53).Et même les démarches sont si alertes qu'on imaginerait des troupes fraîches nouvellement débarquées et prêtes à rejoindre le front (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 75):
12. Je suggérai également au lieutenant-général Wilson d'opérer un échange entre les divisions britanniques fraîches qui se trouvaient en Italie et des divisions fatiguées de France qui iraient achever leur reconstitution au delà des Alpes. Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 231.
c) Au fig., fam. et iron. Être frais. Être dans une situation embarrassante, être mal en point physiquement ou moralement. Nous voilà frais! Synon. avoir bonne mine, être dans de beaux draps.Me voilà frais, avec celle-ci qui pleure encore! (Genevoix, Raboliot,1925, p. 60).Ça nous fera trois heures de sommeil. Nous serons frais. − Dormez cet après-midi, lui dis-je (Abellio, Pacifiques,1946, p. 370):
13. Car, ajouta le maître de poste en prenant un air piteux, le mérite n'est pas grand'chose en ce pays-ci, c'est le rang qu'on a et la noblesse qui font tout. « En ce cas je suis frais », [it. ds le texte] pensa Lucien. Stendhal, L. Leuwen,t. 1, 1836, p. 78.
2. [En parlant de choses concr.] Qui a, ou a gardé, l'aspect du neuf, du propre. Chapeau, gants frais; linge frais; peintures, tapisseries encore fraîches; toilette fraîche. Anton. sali, terni, usé, dégradé.Je fis ma toilette avec un soin singulier et choisis ma plus fraîche cravate (France, Vie fleur,1922, p. 530).Les draps de lit, pas frais, sentaient l'urine (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 313):
14. À quatre heures, la grosse Joséphine m'invita à mettre ce que j'appelais « mes plus beaux vêtements ». En l'espèce, une robe de popeline écossaise, rose et bleue, que j'avais eue quatre ans plus tôt, mais qui, rarement portée, était restée très fraîche. Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 240.
3. MAR. Vent frais. Vent relativement fort et froid, dont la vitesse est comprise entre 22 et 33 nœuds (selon l'échelle de Beaufort), favorable à la navigation (d'apr. Sizaire Marine 1972). Brise fraîche. Pour peu que la brise fût fraîche, la mer s'élevait d'une manière alarmante pour la conservation de nos mâts (Voy. Pérouse,t. 3, 1797, p. 57).
Emploi subst. masc. Vent assez froid et assez fort. [Avec une épithète antéposée] La force du vent. Grand, joli, beau frais. Les vents étaient au sud-ouest, petit frais, la nuit très-claire (Voy. Pérouse,t. 2, 1797, p. 387).Il ventait bon frais, et la barque faisait six à sept milles à l'heure (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 384):
15. Poussés par les grands frais de l'Ouest, les grands voiliers franchissent en 24 jours, sans voir terre, la distance entre le Cap et Wellington. Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 262.
Emploi subst. fém. La fraîche. Vent faible du matin ou du soir. Synon. brise de terre, brise de mer (selon qu'elle vient de la terre ou de la mer).
4. [Dans l'ordre moral, psychol.]
a) [P. allus. hist.] La guerre fraîche et joyeuse (p. iron.). Formule résumant une phrase écrite par le Kronprinz en 1913. Le balcon doré, d'où l'Empereur, le 2 août 1914, annonçait au peuple de Berlin que rien ne résisterait à la guerre fraîche et joyeuse (Tharaud, Qd Israël n'est plus roi,1933, p. 154).La guerre fraîche et joyeuse, c'était une grande fille à face rose, qui riait aux éclats (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 62).
Emploi p. ell. Talonné par la fraîche et joyeuse, l'exode fait bourdonner les vieilles amitiés et les nouvelles connaissances. On flirte, on pelote, on fera mieux ce soir (H. Bazin, Tête contre murs,1949, p. 570).
b) D'une grande candeur, d'une pureté morale extrême. Fraîche joie; imagination fraîche; âme fraîche et naïve. Synon. candide, pur, spontané.Cette maison lui rappelait les plus fraîches années de sa vie, les plus pures scènes de sa jeunesse (Sand, Pauline,1841, p. 180).L'éternelle jeunesse de la nature encadre de fraîche poésie les œuvres du lointain Moyen Âge (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 133):
16. Cette fois encore, en effet, une espèce de curiosité aussi fraîche, aussi neuve que celle des enfants devait finir par l'emporter sur le premier mouvement du dégoût, et elle essayait d'assister en spectatrice à sa propre aventure. Bernanos, Joie,1929, p. 600.
Fam., p. iron. D'une pureté douteuse. Synon. propre.Elle est fraîche, votre politique! (Rob.)
REM.
Fraîchet, ette, adj.Légèrement frais ou tout frais. Air fraîchet (Lorrain, Contes chandelle,1897, p. 18).Eau fraîchette (Montherl., Bestiaires,1926, p. 531).
Prononc. et Orth. : [fʀ ε], fém. [fʀ ε ʃ]. Enq. : /fʀeʃ, (D)/ fraîche. La différence entre la finale du masc. et celle du fém. s'explique étymologiquement : dans le fém. [ʃ] vient de l'anc. [k] devant [a] de frisca; dans le masc. [k] devenu final ne s'est pas maintenu. Ds Ac. dep. 1694 (fém. fraische ds Ac. 1694 et 1718). Devant un autre adj. ou un part. passé frais a la valeur d'un adv. et devrait, par conséquent, être invar. Cette règle est suivie par certains auteurs, mais on observe le plus souvent l'accord que ce soit devant consonne ou devant voyelle : une robe fraîche repassée, une lettre fraîche écrite. Cette remarque vaut pour grand* : des fenêtres grandes ouvertes et en partie pour tout*, car s'il y a variabilité devant consonne : elle fut toute choquée, on respecte, cependant, l'invariabilité devant voyelle : elle fut tout émue, bien que les dernières mises au point de l'Ac. admettent aussi maintenant : toute émue. Noter que cela ne change rien à la prononc. contrairement à frais/fraîche et à grand/grande dans lequel au masc. d final sonne assourdi dans la liaison devant voyelle : grand ouvert [gʀ ɑ ̃tuvε:ʀ]. L'usage n'hésite pas dans le cas de court : elle allait court vêtue et dans celui de nouveau : une petite fille nouveau-née. Au masc. plur. on ne peut distinguer s'il y a variation devant un masc. plur. : des loups frais sortis du bois (cf. Dupré 1972, p. 1056). Homon. frai, frais2, certaines formes de frayer, fret. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. a) [Fin xies. fresc « (vin) frais, tiré immédiatement du tonneau » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1)]; ca 1100 fresche (herbe) « qui est tout à fait récent, qui n'est pas altéré (en parlant de choses corruptibles) » (Roland, éd. J. Bédier, 2492); adv. 1393 « récemment, nouvellement » (Ménagier, éd. Ste Bibliophile fr., t. 2, p. 90 : les perdris [...] sont fresches tuées); b) 1160-74 frois « ce qui n'est ni salé, ni fumé » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 2889); c) 1563 argent frais « argent récemment reçu » (Ronsard, Eglogue, 104 ds Œuvres complètes, éd. P. Laumonier, t. 12, p. 99); d) 1643 « qui vient d'être appliqué, qui n'est pas encore séché » (Rotrou, Bélissaire, II, 9 ds Littré : écriture fraîche); 2. a) 1155 fresche (vertu) « qui a recouvré ses forces, sa vitalité » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 12831); b) 1160-74 un destrier tot freis « qui respire la santé et la vie » (Id., Rou, éd. A. J. Holden, III, 8352); c) ca 1165 fresche (flor) « qui a de l'éclat, du lustre » (B. de Ste-Maure, Troie, 26904 ds T.-L.); 3. mar. a) 1559 vent frais « vent qui souffle avec une certaine force et bon pour faire route » (Amyot, Pompée, 110 ds Littré); b) 1643 frez subst. « vent » (Fournier, Hydrographie contenant la théorie et la pratique de toutes les parties de la navigation, p. 8), emploi isolé; de nouv. 1691 (beau) frois « vent favorable à des degrés plus ou moins forts » (Ozanam). B. Ca 1200 frais « légèrement froid » (Aiol, 9029 ds T.-L.); 1549 fraiz subst. « air frais, température fraîche » (Du Bellay, Deffence et illustration de la langue françoyse, éd. H. Chamard, p. 160, 31); fin xives. il fait fresc adv. (Froissart, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 10, p. 288, 5-6). Du germ. occ. *frisk « récent, inaltéré, frais »; cf. a. h. all. frisc « id. » (Graff t. 3, col. 832); m. h. all. vrisch « récent, inaltéré, vigoureux » (Lasch-Borchl.); all. frisch « nouveau, récent; légèrement froid ». Fréq. abs. littér. : 5 921. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 8 152, b) 9 097; xxes. : a) 9 365, b) 7 717. Bbg. Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, pp. 164-165; p. 227, 232, 234, 236. − Wolf (H.-J.). Kratylos. 1973 [1974], t. 18, p. 83.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

fraîche \fʁɛʃ\ féminin singulier (orthographe traditionnelle)

  1. Féminin singulier de frais.
    • Avec ça, je m’exhibe dans les boîtes de nuit et les grands restaurants la plus superbe poule qui se puisse rêver, ma dactylo, Suzanne, une enfant de dix-huit ans, fraîche, brune, émoustillante en diable, avec des yeux spirituels, dans une frimousse d’ingénue. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930, page 180)

Nom commun

fraîche \fʁɛʃ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Marine) Vent faible du matin ou du soir.
    • Aller pêcher à la fraîche.
  2. Au moment le plus frais du jour, tôt le matin.
    • En été, mieux vaut faire du jogging à la fraîche, plutôt qu'en plein soleil à 2 ou 3 heures de l'après-midi.
    • Nous irons demain matin pêcher à la fraiche.
  3. (Argot) Argent.
    • En attendant, les festivals sont eux-mêmes victimes de cette course aux cachets et doivent sans cesse trouver plus de fraîche pour attirer des vedettes. — (Jérôme Canard, Des festivals qui ne manquent pas de cachets, Le Canard Enchaîné, 9 août 2017, page 4)
    • Dites donc, mon petit père, si vous voulez prendre de la fraîche, faut aller braquer les prolos. — (Michel Audiard, Bons baisers... à lundi, d’après Alain-Yves Beaujour, 1974)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRAIS, AÎCHE. adj.
Qui est médiocrement froid, plus froid que chaud, et propre à tempérer une trop grande chaleur. Un vent frais. Une matinée fraîche. Nuit fraîche. Temps frais. Il fait un petit air frais. Eau fraîche. Boire du vin frais, ou, adverbialement, Boire frais. Avoir les mains fraîches. Cette cave est très fraîche. Ombrage frais. Il signifie aussi Qui est froid. Au printemps les matinées sont encore fraîches. Des vêtements frais, Des vêtements qui ne tiennent pas chaud. Les vêtements de coutil sont frais. En termes de Marine, Vent frais, Vent médiocrement fort et bon pour faire route. Nous partîmes par un vent frais. On dit de même Une brise fraîche. On exprime aussi les différentes forces du vent en ajoutant à Frais une épithète qui les distingue : Il vente beau frais, bon frais, grand frais, etc.

FRAIS se dit aussi de Ce qui est nouvellement produit, nouvellement cueilli, tué, pêché, etc. Du pain, des œufs, du beurre frais. De l'herbe fraîche. De la viande fraîche. Du poisson frais. Il signifie aussi Qui n'a point été salé, fumé, séché, etc. Du saumon frais. De la morue fraîche. Du porc frais. Des harengs frais. Des figues, des amandes fraîches. Il signifie encore Qui est récent, qui vient d'arriver. De fraîche date. Des nouvelles fraîches. Pendant que j'en ai la mémoire fraîche. Fig., La plaie est encore fraîche, toute fraîche, L'affliction est encore toute récente. Fig., Être frais de quelque chose, En avoir la mémoire récente. Je suis tout frais de cette lecture. Il était encore tout frais de ses leçons, de ses exercices, de sa philosophie. On dit à peu près de même Il est encore tout frais du collège, Il ne fait que d'en sortir. Il se dit figurément de Ce qui n'est point fané, usé, altéré. Cette toilette est restée fraîche. Cette cave conserve le beurre frais. Il signifie en outre Qui a de l'éclat, du lustre, etc., et se dit des Fleurs, du teint, des couleurs, des étoffes, etc. Cette jeune fille est fraîche comme une rose. Une bouche fraîche. Des lèvres fraîches. Un teint frais. Une toilette fraîche et printanière. En termes de Peinture, Coloris frais. Être frais, en parlant des Personnes, signifie Avoir bon visage, avoir un air de vigueur, de santé. Être frais et gaillard. Ce vieillard est encore très frais. Je ne vous ai jamais vu si frais. On le dit aussi, figurément, populairement et par moquerie, de Quelqu'un à qui il est arrivé un accident, ou qui en est menacé. Après ce qui vient de se passer, je suis frais! Vous avez perdu tout votre argent au jeu; vous voilà frais. Il signifie aussi Qui est délassé, qui a recouvré ses forces par le repos. Il est frais et reposé. Frais et dispos. Nous prîmes des chevaux frais. Troupes fraîches, Troupes qui ne sont point fatiguées, qui n'ont point encore donné. Il s'emploie aussi comme nom et se dit d'un Froid modéré. Goûter l'ombre et le frais. Voyager au frais. Se tenir au frais. Prendre le frais. Mettre du vin au frais. Il commence à faire frais. Il fait frais. Par abréviation, À la fraîche. Partir, voyager à la fraîche, Au moment où la température fraîchit.

FRAIS s'emploie aussi adverbialement pour signifier Nouvellement, récemment. Appartement tout frais décoré. Du beurre frais battu. Il est tout frais émoulu de ses études. Bien qu'employé adverbialement, FRAIS prend la forme du féminin, par attraction avec le participe passé qui le suit. Maison toute fraîche faite. Une fleur fraîche éclose. Des roses fraîches cueillies.

DE FRAIS, loc. adv. Tout récemment. Rasé de frais.

Littré (1872-1877)

FRAÎCHE (frê-ch') s. f.
  • 1 Terme rural. Prairie qui donne plus souvent que les autres de l'herbe fraîche, par suite d'un cours d'eau constant ou d'un arrosement facile. Il y a une belle fraîche au bas de la terrasse du jardin, Legoarant
  • 2 Terme de marine. Brise, vent frais et chargé de quelque humidité soufflant avec peu de force le matin et le soir.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fraîche »

Frais 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fraîche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fraîche fraiʃ

Évolution historique de l’usage du mot « fraîche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fraîche »

  • Farine fraîche et pain chaud font la ruine de la maison. De Proverbe suisse
  • Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. De Francis Bacon / Essais
  • Ne lis jamais une prose encore fraîche. De Jean Guitton
  • Les bonnes paroles désaltèrent plus que l'eau fraîche. De George Herbert
  • Dans son puits de science, il n'y avait pas d'eau fraîche. De Jules Renard
  • La femme est une eau fraîche qui tue, une eau profonde qui noie. De Proverbe nigritien
  • Sous la pluie, voir le soleil brillant. Dans les flammes, boire à la source fraîche. De Sagesse taoïste
  • En amour quand on manque le train de midi, il vaut mieux ne pas prendre celui du soir. Les nuits sont fraîches. De Alexandre Dumas, fils
  • Dites aux gens qu'il existe un milliard d'étoiles dans la galaxie et ils vous croiront. Dites-leur qu'il y a de la peinture fraîche sur une chaise et ils auront besoin d'y toucher pour se convaincre. De K. Garbutt
  • Pour l'homme, la femme frigide est à l'image d'une piscine trop fraîche : on met du temps à y entrer. Pour en ressortir très vite ! De Bruno Masure / Le Dictionnaire analphabétique
  • A l'échelle astronomique, la lumière progresse à pas de tortue. Les nouvelles qu'elle nous apporte ne sont plus fraîches du tout ! De Hubert Reeves / Patience dans l'azur
  • La jeunesse, c'est plus qu'une peau fraîche ! C'est un état d'esprit ! C'est une vigueur, une pensée possiblement aussi fugitive que la beauté ! De Hélène Holden / La chaîne
  • Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au coeur. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • Il y a plus de noblesse dans un chou fraîchement cueilli que dans un homard surgelé. De Guy Savoy / Vivement dimanche - 19 Novembre 2000
  • (Montréal) À défaut de pouvoir compter sur un climatiseur, la combinaison d’un ventilateur et d’eau fraîche vaporisée sur le corps est à privilégier pour rester au frais pendant cette période de canicule, démontrent des travaux réalisés à l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM). La Presse, Ventilateur et eau fraîche pour remplacer le climatiseur
  • Les Polynésiens ont pour habitude de servir le poisson cru avec du riz. Mais aucun problème si vous voulez le consommer comme ça. Cela vous fait une salade fraîche, parfaite pour les grosses chaleurs de l’été.  Europe 1, La recette du bar mariné, fraîche et de saison
  • Bonne couvrance ou mine fraîche tout en transparence? Ces fonds de teint fluides assurent. Châtelaine, 4 fonds de teint pour une mine fraîche - Châtelaine
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial du marché Emballage Volaille fraîche 2020 se concentre sur la taille du marché, la part, la croissance, les fabricants et les prévisions jusqu’en 2026. Son vaste référentiel fournit des statistiques et des données analytiques importantes pour donner une compréhension complète du marché. Le rapport est bénéfique pour les stratèges et les acteurs de l’industrie pour planifier leurs futures stratégies commerciales. Le rapport d’étude de marché de Emballage Volaille fraîche se base principalement sur les facteurs sur lesquels les entreprises se positionnent sur le marché et sur ce facteur utile à l’entreprise. De plus, le rapport présente des graphiques, des chiffres et des tableaux sportifs qui offrent un point de vue transparent sur le marché des cartes commerciales / d’entreprise. , Marché mondial Emballage Volaille fraîche 2020 par entreprise, régions, type et application, prévisions jusqu’en 2026 – JustFamous
  • La France est actuellement sur une série record de 12 mois consécutifs plus chauds que la normale. Avec les températures plus fraîches de la première quinzaine de juin, cette série est-elle sur le point de s'achever ? , Première quinzaine de juin plus fraîche que la normale en France - 16-juin-2020.html

Images d'illustration du mot « fraîche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fraîche »

Langue Traduction
Anglais fresh
Espagnol fresco
Italien fresco
Allemand frisch
Chinois 新鲜
Arabe طازج
Portugais fresco
Russe свежий
Japonais 新鮮な
Basque freskoa
Corse frescu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fraîche »

Source : synonymes de fraîche sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fraîche »

Fraîche

Retour au sommaire ➦

Partager