La langue française

Flambé, flambée

Définitions du mot « flambé, flambée »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLAMBÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de flamber*.
II.− Emploi adj.
A.−
1. [En parlant d'une préparation culinaire]
a) Passé à la flamme. Une volaille flambée (Littré).
b) Tarte flambée. Préparation d'origine alsacienne faite d'une mince couche de pâte à pain, recouverte de crème épaisse, garnie d'oignons et de lardons, et cuite rapidement à four très chaud. Avant la cuisson du pain, la tarte flambée se cuit dans le four à pain ouvert, chauffé aux feux de fagots de bois de pin ou de sarments de vigne. Elle doit être « léchée » par les flammes (M. Doerflinger, Petit Recueil de la gastronomie alsacienne,Colmar-Ingersheim, S.A.E.P., 1977, p. 11).
c) Arrosé d'alcool qu'on fait brûler. Des bananes flambées.
2. [P. anal. de forme avec les flammes; en parlant d'un tissu] Dont la couleur n'est pas uniforme, présente des jaspures, des marbrures. [Sylvie] avait trouvé une grande robe en taffetas flambé, qui criait du froissement de ses plis (Nerval, Filles feu,Sylvie, 1854, p. 606).V. flammé.
Rem. 1. Havard 1888 mentionne que flambé dans ce sens n'est plus employé qu'en parlant de la porcelaine ou de l'acajou; la docum. atteste dans ce cas un emploi subst. La garniture de la cheminée est [faite] avec des flambés (E. de Goncourt, Mais. artiste, 1881, p. 295). 2. La docum. atteste flambé, subst. masc. Papillon d'Europe aux belles couleurs. De lourds morios traînant le velours épais de leurs ailes, des flambés jaunes et rayés comme des tigres (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 27).
B.− Au fig. et fam.
1. [En parlant d'une chose] Perdu. Notre voyage dans le midi est flambé. Synon. fichu, foutu (vulg.).Si vous veniez à faire faillite avant trois mois et que mes dix mille francs fussent flambés (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 283).Coupeau emmenait toute la coterie boire un canon, (...) c'était encore une après-midi flambée (Zola, Assommoir,1877, p. 496).
2. [En parlant d'une pers.] Ruiné, atteint dans sa position sociale, dans sa santé, perdu. Nous sommes flambés, mon petit; c'est la cavalerie des Prussiens qui nous sabre (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 50).Si le duc apprend jamais la vraie généalogie des Château-Mailly, je suis un prétendant flambé (Ponson Du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 420).Vous avez une gastrite. Si vous ne vous soignez pas, vous êtes flambé (Kock, Ficheclaque,1867, p. 141).

Wiktionnaire

Forme de verbe

flambé \flɑ̃.be\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe flamber.

Adjectif

flambé \flɑ̃.be\ masculin

  1. Enflammé à l’aide d’alcool ou d’un spiritueux.
    • Ce n’est pas boire, je suppose, que goûter à ces pêches flambées. — (Le Roi lépreux, page 136, Pierre Benoît, 1927)
  2. (Figuré) Qui est ruiné ou perdu ; dont il n’y a plus rien à attendre.
    • […]; et voilà ma comédie flambée, pour plaire aux princes mahométans, dont pas un, je crois ne sait lire, et qui nous meurtrissent l’omoplate, en nous disant: Chiens de chrétiens ! — (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, 1878, acte 5, scène 3)
    • C’est un homme flambé. — Mon argent est flambé.
    • Il me faut cent francs pour dimanche, reprit Hutin. Si je ne me fais pas mes douze francs par jour en moyenne, je suis flambé. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  3. (Textile) Qualifie un tissu chiné par la chaîne.
    • Elle y avait trouvé une grande robe en taffetas flambé, qui criait du froissement de ses plis. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
  4. (Marine) Qualifie un navire, à qui l’amiral signalait par un pavillon que sa manœuvre était mal exécutée.

Nom commun

flambé \flɑ̃.be\ masculin

  1. Insecte lépidoptère de la famille des papilionidés, grand papillon diurne vivement coloré (blanc, bandes noires, bleu et jaune-orange), et pourvu d'une longue queue aux ailes postérieures.
    • La chenille du flambé se nourrit sur des rosacées : fruitiers, Prunus (prunelier).
    • [Un papillon] portant queue, à la manière des flambés de France. — (A. Gide, Souvenirs et voyages, Gallimard, Pléiade, 2001, page 354)

Nom commun

flambée \flɑ̃.be\ féminin

  1. Feu de bourrée, de paille, de petit bois qui flambe et ne dure pas.
    • C’est pourquoi la meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l’odeur de renfermé d’une chambre ou dans l’odeur d’une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-même ce que notre intelligence, n’en ayant pas l’emploi, avait dédaigné, la dernière réserve du passé, la meilleure, celle qui, quand toutes nos larmes semblent taries, sait nous faire pleurer encore. — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, in À la recherche du temps perdu, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1988, p. 4)
    • Mais il fallait bien annoncer mon départ à Thérèse. Elle vint dans la bibliothèque avec une brassée de bois pour allumer un petit feu, « une flambée », disait-elle. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 39-40.)
    • A cette occasion, les villageois se rassemblaient autour de la flambée, chantant, buvant et dansant jusqu'à l'aube sous la surveillance de quelques soldats de la Wehrmacht, pas bien méchants et qui ne rechignaient pas eux-mêmes à gouloter. — (Jacques Mazeau, Le Bâtard et la Colombe, Éditions Plon, 2000, chap. 4)
  2. (Figuré) Explosion soudaine et brève de sentiments violents.
    • Son amour n’a été qu’une flambée.
    • Une flambée de jeunesse.
  3. (Suisse) Recueil de chansons, bréviaire

Forme de verbe

flambée \flɑ̃.be\

  1. Participe passé féminin singulier de flamber.

Nom commun

flambée \Prononciation ?\ féminin

  1. (Botanique) Iris.

Nom commun

flambée \flɑ̃.be\ féminin

  1. Feu de bourrée, de paille, de petit bois qui flambe et ne dure pas.
    • C’est pourquoi la meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l’odeur de renfermé d’une chambre ou dans l’odeur d’une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-même ce que notre intelligence, n’en ayant pas l’emploi, avait dédaigné, la dernière réserve du passé, la meilleure, celle qui, quand toutes nos larmes semblent taries, sait nous faire pleurer encore. — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, in À la recherche du temps perdu, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1988, p. 4)
    • Mais il fallait bien annoncer mon départ à Thérèse. Elle vint dans la bibliothèque avec une brassée de bois pour allumer un petit feu, « une flambée », disait-elle. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 39-40.)
    • A cette occasion, les villageois se rassemblaient autour de la flambée, chantant, buvant et dansant jusqu'à l'aube sous la surveillance de quelques soldats de la Wehrmacht, pas bien méchants et qui ne rechignaient pas eux-mêmes à gouloter. — (Jacques Mazeau, Le Bâtard et la Colombe, Éditions Plon, 2000, chap. 4)
  2. (Figuré) Explosion soudaine et brève de sentiments violents.
    • Son amour n’a été qu’une flambée.
    • Une flambée de jeunesse.
  3. (Suisse) Recueil de chansons, bréviaire

Forme de verbe

flambée \flɑ̃.be\

  1. Participe passé féminin singulier de flamber.

Nom commun

flambée \Prononciation ?\ féminin

  1. (Botanique) Iris.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLAMBER. v. intr.
Jeter de la flamme. Ce bois ne flambe point. Faites flamber ce feu. Il est aussi verbe transitif et alors il signifie Faire passer par le feu ou par-dessus le feu. Flamber des instruments de chirurgie, Les passer à la flamme de l'alcool pour les aseptiser. En termes de Cuisine, Flamber un poulet, flamber un cochon, flamber des alouettes. Les exposer à la flamme pour brûler les restes de plumes ou de poils. Le participe passé

FLAMBÉ, ÉE, signifie, figurément et par plaisanterie, Qui est ruiné, perdu, dont il n'y a plus rien à attendre. C'est un homme flambé. Mon argent est flambé.

Littré (1872-1877)

FLAMBÉ (flan-bé, bée) part. passé.
  • 1Passé à la flamme. Une volaille flambée.
  • 2 Terme d'histoire naturelle. Qui offre des dessins ondoyants en forme de flammes.
  • 3 Fig. et familièrement. Ruiné, perdu, en parlant des personnes. C'est un homme flambé. Et comment il était flambé, Si vous n'eussiez à notre patte Soustrait sa débile omoplate, Scarron, Virg. v.

    Dont on ne peut rien espérer, en parlant d'une affaire. C'est une affaire flambée. Je tremble que Pondichéri ne soit flambé ; il y a trois ans que je crie : Pondichéri, Pondichéri, Voltaire, Lett. d'Argental, 25 juill. 1760. Et voilà ma comédie flambée, pour plaire aux princes mahométans, Beaumarchais, Mar. de Fig. V, 3.

  • 4 S. m. Flambé, espèce de papillon.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flambé »

Participe passé du verbe flamber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « flambé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flambé flambe

Évolution historique de l’usage du mot « flambé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flambé »

  • Lemonade, l’une des start-up qui promet de révolutionner le secteur de l’assurance, a brillamment réussi son entrée à la Bourse de New York. Jeudi, lors de son premier jour de cotation, son cours a flambé de 140%! Alors que son prix d’introduction était fixé à 29 dollars, l’action a clôturé à 69,41 dollars. Ce qui valorisait la jeune pousse américaine à un peu plus de 3 milliards de dollars en Bourse, selon le cabinet FactSet. Le Figaro.fr, La start-up de l’assurance Lemonade flambe en Bourse
  • (AOF) - Les Bourses européennes reprennent des couleurs ce vendredi. Si les marchés ont débuté la séance dans le rouge sur fond de prudence face au risque de seconde vague pandémique, les indice se sont ensuite ressaisis à l’annonce de résultats satisfaisants concernant le traitement contre le Covid-19 de la biotech américaine Gilead. Au chapitre des valeurs, Devoteam a flambé après l’annonce d’une OPA par ses fondateurs. A la clôture, le CAC 40 a avancé de 1,01% à 4 970,48 points et l’EuroStoxx 50 a progressé de 1,03% à 3 294,48 points. Capital.fr, Analyse AOF clôture France/Europe - La biotech Gilead sauve une journée de Bourse entamée sous le signe de la prudence - Capital.fr
  • Le scénario de la reprise économique en V prend forme aux Etats-Unis. Après les incroyables chiffres de l'emploi américain récemment publiés au titre du mois de mai, les opérateurs prennent aujourd'hui connaissance de chiffres tout aussi ébouriffants de la consommation. Ainsi, les ventes de détail aux USA pour le mois de mai 2020 ont flambé de 17,7% en comparaison du mois précédent, contre un consensus de place de +7,5%, et après un recul révisé à -14,7% pour le mois d'avril. Bourse Direct, Wall Street flambe avec la consommation, Powell reste prudent

Images d'illustration du mot « flambé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « flambé »

Langue Traduction
Anglais flamed
Espagnol flameado
Italien fiammato
Allemand geflammt
Chinois 火焰状
Arabe ملتهب
Portugais flamejou
Russe flamed
Japonais 燃える
Basque flamed
Corse flamatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « flambé »

Source : synonymes de flambé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « flambé »

Flambé

Retour au sommaire ➦

Partager