La langue française

Ferment

Sommaire

  • Définitions du mot ferment
  • Étymologie de « ferment »
  • Phonétique de « ferment »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ferment »
  • Citations contenant le mot « ferment »
  • Images d'illustration du mot « ferment »
  • Traductions du mot « ferment »
  • Synonymes de « ferment »
  • Antonymes de « ferment »

Définitions du mot ferment

Trésor de la Langue Française informatisé

FERMENT, subst. masc.

A.− BIOCHIM. Agent biologique catalyseur de la fermentation. Il y aura lieu de chercher des ferments dans toutes les actions organiques et pour chaque action organique. L'acide urique, l'ammoniaque sont des produits de fermentation, de même que l'acide carbonique (C. Bernard, Notes,1860, p. 165).
En partic., vieilli
Ferment figuré. Micro-organisme végétal ou microbien sécrétant des enzymes. [Les] vieilles doctrines qu'avait inlassablement combattues Pasteur, et qui voyaient dans les ferments figurés, dans les microorganismes, l'effet, non la cause des fermentations (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 173).
Ferment soluble, p. ell. ferment. Enzyme du catabolisme fermentaire. La coagulation du lait est due à un ferment soluble (Roger dsNouv. Traité Méd.,fasc. 2, 1928, p. 452).[Les] fonctions catalytiques des ferments d'origine animale ou végétale (J. Verne, Vie cellul.,1937, p. 157).
SYNT. Ferment acétique, alcoolique, caséique, lactique.
En appos. Les nitrates favorisent (...) la levure ferment et gênent la multiplication de la levure végétale (Boullanger, Malt., brass.,1934, p. 391).
B.− Au fig. Ce qui provoque ou entretient un sentiment, ce qui détermine un changement interne. (Quasi-) synon. germe, cause2.
− Dans le domaine psychol.Elle [Lydia] éprouva cette vilaine honte de sa naissance et de sa famille (...) parmi les ferments de démoralisation intime, un des pires (Bourget, Cosmopolis,1893, p. 278).Cf. aussi Zola, Argent, s.v. désorganisateur :
1. Si j'avais à considérer la vie d'Élisabeth de Bavière comme un document, comme le point de départ d'une invention artistique, je saisirais avec vivacité, pour en faire un des ferments de mon travail, le spectacle que cette impératrice offrit au jeune Christomanos, certain jour qu'elle l'avait appelé à Schœnbrunn. Barrès, Amori,1902, p. 164.
− Dans le domaine pol., soc.La valeur accumulée devient, par destination reproductive, Capital; c'est-à-dire principe, ferment, moyen ou organe de production (Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 374).[Les] masses (...) où il y a tant de germes utiles et en même temps, je le dis avec douleur, tant de ferments redoutables (Hugo, Actes et par. 1,1875, p. 155).Chenu prétendait jadis que nous [les ingénieurs] étions le ferment de la société future. Sera-ce en détruisant que nous arriverons à bâtir? (Estaunié, Ferment,1899, p. 89):
2. Chaque régime introduit chez nous des ferments nouveaux de discorde et ne supprime aucun de ceux qui existaient déjà. À l'intérieur des grandes factions visibles au premier regard, mille antagonismes cachés se révèlent peu à peu. Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 483.
− Dans le domaine artistique.Il [le Bouddha de Mathura] est peu indien, mais pas davantage hellénistique. L'art du Gandhara semble avoir agi là, sur les formes qui précédèrent son intrusion, comme un ferment (Malraux, Voix silence,1951, p. 163).
SYNT. Ferment d'anarchie, de haine, d'indiscipline, de trouble, de révolte; ferment destructeur, mortel.
Prononc. et Orth. : [fε ʀmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. fermant, ferrement. Étymol. et Hist. xives. (J. Goulain, Trad. du Ration. de G. Durant B.N. 437, fo92 vods Gdf. Compl. : ferment ou levain de malice); 1575 (Paré, Œuvres, livre XVI, chapitre 36, éd. J.-F. Malgaigne, t. 2, p. 597 : portion du ferment de ce virus). Empr. au lat. class. fermentum « ferment, levain ». Fréq. abs. littér. : 226. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 169, b) 285; xxes. : a) 332, b) 467. Bbg. Gohin 1903, p. 362. − Plantefol (L.). Ét. sur un terme de biol. : enzyme. Fr. mod. 1968, t. 36, pp. 177-185.

Wiktionnaire

Nom commun

ferment \fɛʁ.mɑ̃\ masculin

  1. Ensemble d’êtres microscopiques vivant et se développant aux dépens de certaines matières organiques dont ils provoquent la destruction moléculaire.
    • Les disaccharides sont invertis par les ferments invertissants, les monoses résultants subissent alors la fermentation alcoolique. — (Récents progrès dans la chimie des sucres, dans Le Moniteur scientifique du docteur Quesneville: journal des sciences pures et appliquées, 1911, vol.74-75, p.224)
    • Les produits de sécrétion des ferments figurés sont eux-mêmes susceptibles de provoquer la fermentation, mais, contrairement aux ferments figurés, ce sont des substances chimiques (diastase, zymase, etc.).
  2. (Par analogie) (Vieilli) Enzyme.
    • Les albumoses résultent de l'action des ferments digestifs sur les albumines vraies. Elles sont solubles dans l'eau, […], elles ne coagulent pas par la chaleur. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  3. (Figuré) Ce qui fait naître ou entretient un sentiment ou un état.
    • Cependant le ferment qui a produit l’insurrection dans le Nord existe également dans le Sud : l’exaspération créée par la rapacité des Glaoua qui règnent aujourd'hui en maîtres incontestés sur le Maroc méridional. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 248)
    • Pour chaque être humain qui croise ta route, tu peux être un ferment de liberté. — (Jean Proulx, Grandir en humanité, Fides, 2018, pp. 72-73)

Forme de verbe

ferment \fɛʁm\

  1. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de fermer.
  2. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif de fermer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FERMENT. n. m.
Ensemble d'êtres microscopiques vivant et se développant aux dépens de certaines matières organiques dont ils provoquent la destruction moléculaire. Ces ferments, qui, en général, absorbent l'oxygène du milieu où ils vivent, sont dits Ferments figurés (bactéries, champignons). Les produits de sécrétion des ferments figurés sont eux-mêmes susceptibles de provoquer la fermentation, mais, contrairement aux ferments figurés, ce sont des substances chimiques (diastase, zymase, etc.). Il se dit au figuré de Ce qui fait naître ou entretient des sentiments de haine, de révolte. Ferment de discorde. Ferment de sédition.

Littré (1872-1877)

FERMENT (fèr-man) s. m.
  • 1Substance qui a la propriété, sous certaines influences, de développer, dans les matières organiques, avec lesquelles on la met en contact, une action moléculaire d'où résultent différents produits tels que de l'alcool, de l'acide acétique, etc. La levûre de bière est un ferment.
  • 2 Fig. Ce qui excite ou entretient. Quel ferment de patriotisme dans tous les cœurs ! Rousseau, Pologne, 14. Les vertus qui n'attendaient pour éclore que le ferment de l'adversité, Rousseau, Conf. VI. Ce temple à la révolte ouvert incessamment D'une éternelle haine entretient le ferment, Guiraud, Machabées, III, 6.
  • 3Fragment d'hostie consacrée que les évêques envoyaient aux prêtres de leur diocèse.

HISTORIQUE

XVIe s. Quelque reliquat et portion du ferment de ce virus, Paré, XVI, 36.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ferment »

Du latin fermentum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ferment ; espagn. et ital. fermento ; du latin fermentum, de fervere, être chaud (voy. FERVEUR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ferment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ferment fɛrmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ferment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ferment »

  • La France est en fermentation ; donnera-t-elle du vinaigre ou du vin, on l’ignore encore. De Georg Christoph Lichtenberg
  • La vérité ne s'aperçoit et ne s'engendre que dans la fermentation des idées contraires. De Claude Adrien Helvétius / De l'esprit
  • Appeler la guerre le ferment du courage et de la vertu est appeler la débauche le ferment de l’amour. De George Santayana
  • Vin : jus de raisin fermenté connu de l'association des femmes chrétiennes sous le nom de "boisson" et quelquefois de "rhum". De Ambrose Bierce
  • Même un manque de fruits produit des ferments. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • La jalousie, même rétrospective, est un ferment d'amour. De Charlotte Savary / Le Député
  • L'adversité contient toujours le ferment d'une nouvelle chance. De W. Clement Stone / Le succès par la pensée constructive
  • Un président ne se conduit pas comme ça quand les usines ferment, que le chômage augmente et sa cote de popularité est au plus bas De Valérie Trierweiler / Merci pour ce moment
  • Le ferment économique n’est pas le seul dans lequel se prépare la rupture, il est toutefois souvent déterminant. De Philippe Dessertine / Le Figaro, 5 février 2015
  • C'est parce que la vie de la télévision repose sur une permanente dynamique de renouvellement des genres, des formats et des programmes que les chaînes publiques en constituent, en Europe, l'indispensable ferment. De Hervé Bourges / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • Il n'est pas de passion de femme qui ne renferme des ferments de crime. De Eugène Cloutier / Les Inutiles
  • Tous ceux que nous avons longtemps fait attendre dans l'antichambre de notre faveur finissent par fermenter et succomber à l'aigreur. De Friedrich Nietzsche / Humain, trop humain
  • Stériliser pour tuer des éléments malsains, c'est bon, c'est nécessaire ; mais supprimer la personnalité de l'idée et de la logique, c'est détruire les ferments de la supériorité. De Jean-Charles Harvey / Marcel Faure
  • Il n'y a guère de cause dont on souhaiterait le succès si l'on voyait tout ce qui fermente dans le coeur de ses défenseurs. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste
  • Les centres Covid-19 ferment en Mayenne, comme partout en France, alors que l'épidémie connaît un rebond dans notre département depuis une dizaine de jours. France Bleu, Coronavirus : les huit centres Covid-19 ferment ce vendredi soir en Mayenne
  • « Nous savons que cela peut être difficile à comprendre pour les parents que certaines écoles ferment et que d’autres restent ouvertes alors qu’il y a au moins un cas avéré de Covid-19 à chaque fois, souligne l’ARS. Mais il n’y a pas de mode d’emploi applicable à tous les établissements. Tout est vraiment étudié au cas par cas. » , Covid-19 dans des écoles de Rouen : pourquoi certaines ferment et d'autres restent ouvertes | 76actu

Images d'illustration du mot « ferment »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ferment »

Langue Traduction
Anglais close
Espagnol cerca
Italien vicino
Allemand schließen
Chinois
Arabe أغلق
Portugais perto
Russe близко
Japonais 閉じる
Basque itxi
Corse vicinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ferment »

Source : synonymes de ferment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ferment »

Partager