Fermail : définition de fermail


Fermail : définition du Wiktionnaire

Nom commun

fermail \feʁ.maj\ masculin

  1. (Vieilli) Agrafe, boucle, broche tenant fermé un vêtement, une ceinture, etc.
    • Son costume se compose d'une mitre précieuse, imitant un décor de broderies de perles, et d'une chape à bords orfrayés, recouvrant une tunique à larges manches, retenue au niveau de la poitrine par un gros fermail. — (Didier Rykner, La sculpture du XVe siècle en Franche-Comté de Jean sans Peur à Marguerite d'Autriche (1404-1530), Édition des Amis des musées du Jura, 2007, p. 121)
  2. (Vieilli) Fermoir d’un livre.
    • Maître Huylten agrafa le fermail de sa bible, …. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842 )

Nom commun

fermail \Prononciation ?\ masculin

  1. Fermail.
    • As fermaus de lor cols oster — (Roman du comte de Poitier, édition de F. Michel, p. 60)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fermail : définition du Littré (1872-1877)

FERMAIL (fèr-mall, ll mouillées) s. m.
  • Agrate, crochet, boucle, surtout en parlant de livres. Un gros volume bien relié et garni de fermaux d'argent.

    Terme de blason. Boucle ronde ou en losange.

    Au plur. Des fermaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Fermail : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FERMAIL, s. m. & FERMAUX, au pl. (Blason.) ce vieux mot signifie les agrafes, crochets, boucles garnies de leurs ardillons, & autres fermoirs de ce genre, dont on s’est servi anciennement pour fermer des livres, & dont l’usage a été transporté aux manteaux, aux chapes, aux baudriers ou ceintures, pour les attacher. On les a aussi nommé fermalets ou fermaillets ; & ils faisoient alors une espece de parure tant pour les hommes que pour les femmes.

Les fermaux sont ordinairement représentés ronds & quelquefois en losange ; ce qu’alors il faut spécifier en blasonnant. Quelques-uns appellent un écu fermaillé, quand il est chargé de plusieurs fermaux. Stuard comte de Buchan, portoit de France à la bordure de gueule fermaillée d’or : on dit maintenant semée de boucles d’or.

J’ai avancé tout-à-l’heure que le fermail étoit autrefois une espece de parure. Joinville décrivant une grande fête, qu’il appelle une grand’court & maison ouverte, dit : « Et à une autre table mangeoit le roi de Navarre, qui moult estoit paré de drap d’or, en cotte & mantel, la ceinture, fermail & chapel d’or fin, devant lequel je tranchoie ». Selon Borel, le fermail étoit un crochet, une boucle, un carquant, & autre atifet de femme. Mais on voit par cet endroit de l’histoire de Joinville, que les hommes & les femmes se servoient de cette parure, que les hommes mettoient tantôt sur le devant du chapeau, & tantôt sur l’épaule en l’assemblage du manteau. Aussi lisons-nous ces paroles dans Amadis, liv. II. « Et laissant pendre ses cheveux qui étoient les plus beaux que nature produit, onc n’avoit sur son chef qu’un fermaillet d’or enrichi de maintes pierres précieuses ». Sur quoi Nicod ajoûte : Et il a ce nom, parce qu’il ferme avec une petite bande, laquelle est appellée fermeille ou fermaille. Et quant aux femmes, elles plaçoient leur fermail sur le sein. Il est dit dans Froissard, II. vol. ch. cljv. « Et si eut pour le prix un fermail à pierres précieuses, que madame de Bourgogne prit en sa poitrine ». Voyez Ducange. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Fermail : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « fermail » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « fermail »

Étymologie de fermail - Wiktionnaire

 Dérivé de fermer avec le suffixe -ail. Attesté circa 1080-1105 dans les Gloses de Rachi. Rachi écrivait les mots dans les marges des textes qu’il étudiait. Il est attesté dans une phrase pour la première fois circa 1176 dans Cligès[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de fermail - Littré

Provenç. fermalh, fermal ; bas-lat. firmaculum, ce qui sert à fixer ; de firmare, fixer (voy. FERMER). Fermail signifiait, dans l'ancienne langue, une boîte : Un fermail d'or, faict à maniere d'un paon qui faict la roe, à pierres et à perles, De Laborde, Émaux, p. 312.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fermail - Wiktionnaire

 Dérivé de fermer avec le suffixe -ail.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fermail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fermail fermaj play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fermail »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fermail »

  • D'autres ont simplement disparu. Comme cet anneau d'or garni d'un petit saphir et la main de justice remise au roi Saint-Louis lors de son sacre en la cathédrale de Reims en 1226. Répertoriés dans l'inventaire de 1634, ces deux objets garnis de saphirs du Puy reposaient dans la basilique de Saint-Denis aux côtés de l'épée de Jeanne-d'Arc et du fauteuil de Dagobert. C'est là qu'étaient entreposés les insignes royaux qui avaient figuré aux sacres ou aux funérailles des rois et des reines. Comme beaucoup d'autres, ils ont disparu en 1793, lors de la profanation des tombeaux royaux par les révolutionnaires. Ce jour-là, la plupart des objets précieux qui composaient le trésor ont été dispersés ou fondus. Ceux qui ont traversé les siècles en restant intacts se comptent sur les doigts d'une main. Le musée du Louvre, à Paris, en conserve bien quelques-uns comme l'anneau pontifical et le fermail de Saint-Louis. Exposés au premier étage de l'aile Richelieu, dans le département des objets d'arts du Louvre, ces bijoux « possèdent des saphirs, mais l'inventaire ne fait pas mention de leur provenance. Il faudrait effectuer des analyses », suggère Marie-Cécile Bardoz, conservatrice au musée. www.leveil.fr, Des saphirs ramassés dans le Riou Pezouillou, à Espaly, ont appartenu à des rois et des reines - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Le visage s’inspire des traditionnelles « Sainte Face » souvent considérées comme miraculeuses. La barbe bifide, les cheveux longs et bouclés, et le fond d’or sont caractéristiques.  La préciosité des orfèvreries, fermail, monture du globe de cristal surmonté d’une croix, accentue ce caractère céleste presque irréel. , Un peu d'Art dans ce monde virusé !
  • L’histoire se passe à Limeuil, en 1366 : Marie, fille de gabarier, adolescente heureuse et insouciante malgré l’occupation de son village par les Anglais, sait déjà qu’elle n’acceptera pas son destin tout tracé d’épouse au foyer. Un mystère plane sur sa naissance. Quel secret renferme ce mystérieux fermail (1) que sa mère a caché au fond d’un tiroir ? Edouard, fils d’un riche propriétaire anglais, quitte le confort de son Kent natal pour s’engager dans l’armée de son prince Edouard de Woodstock et le suivre en Aquitaine. Il part à la recherche d’un certain chevalier templier. Trouvera-t-il lui aussi sa vérité ? SudOuest.fr, Un roman sur la batellerie

Traductions du mot « fermail »

Langue Traduction
Corse fermail
Basque fermail
Japonais フェルメール
Russe fermail
Portugais fermail
Arabe فيرميل
Chinois 邮寄
Allemand fermail
Italien fermail
Espagnol fermail
Anglais fermail

Synonymes de « fermail »

Mots similaires

Site partenaire

Ma Dictée