Feint : définition de feint


Feint : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FEINT, FEINTE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de feindre*.
II.− Adj. [En parlant d'un comportement, d'un sentiment] Simulé. Des larmes feintes; maux de tête feints. Une amitié feinte; une feinte réconciliation; de feintes caresses (Ac.). Synon. faux; anton. réel, vrai.Une nette attitude, dans de pareils moments, vaut mieux que toutes les larmes et que tous les désespoirs, lesquels, le plus souvent, sont feints et hypocrites (Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 56).Léon (...) maintenait ses yeux allumés par un effort de volonté, (...) dans le feint intérêt violent qu'il portait à tout ce qui touchait à son oncle (Montherl., Célibataires,1934, p. 809).Elle parlait avec une froideur qui (...) ne pouvait passer pour feinte (Abellio, Pacifiques,1946, p. 402).
Spéc., ARCHIT. [En parlant d'une partie d'un édifice] Qui est factice. Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte (Ac.). Synon. faux.[Les premières façades latérales byzantines] sont ordinairement décorées d'arcades feintes (Lenoir, Archit. monast.,1852, p. 274).
Prononc. et Orth. : [fε], fém. [-ε ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. faim, fin. Fréq. abs. littér. : 393. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 383, b) 246; xxes. : a) 544, b) 884.

Feint : définition du Wiktionnaire

Nom commun

feint \fɛ̃\ masculin

  1. Peinture qui imite le marbre.

Adjectif

feint \fɛ̃\

  1. Simulé.
    • Le journaliste n’avait guère envie de trinquer. Il lui fallait cependant, à peine de se singulariser, accepter avec une joie feinte l’offre qu’on lui faisait. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1064)
    • Peu à peu, d’ailleurs, Anne constatait que ce qui avait pu, à l’égard de ces lettres, être originairement chez Galswinthe détachement feint devenait indifférence réelle. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 91.)
    • L'homme argue de son droit avec une suffisance presque impertinente, une humilité feinte qui voile une ironie bien claire : […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Une amitié feinte.
    • Une feinte réconciliation.
    • De feintes caresses.
  2. (Architecture) Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte, etc. — Représentation d’une porte, d’une colonne, etc., que l’on fait pour la symétrie ou pour l’agrément.

Forme de verbe

feint \fɛ̃\

  1. Participe passé masculin singulier de feindre.
  2. Troisième personne du singulier du présent de feindre.

Nom commun

feint

  1. Feinte.

Nom commun

feinte \fɛ̃t\ féminin

  1. Action de feindre.
    • Toute sa dévotion n’est que feinte.
    • Parlez sans feinte.
  2. (Sport) (Escrime) Coup dirigé vers un endroit et redirigé ailleurs au dernier moment.
    • Faire une feinte.
    • Je crois que j’accepterais le combat avec joie, même dans ce petit escalier étroit que je vois là-bas ; où cependant il est difficile de faire des feintes. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 22)

Forme d’adjectif

feinte féminin singulier \fɛ̃t\

  1. Féminin de feint.

Forme de verbe

feinte \fɛ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feinter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feinter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe feinter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe feinter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe feinter.

Nom commun

feinte \fɛ̃t\ féminin

  1. Action de feindre.
    • Toute sa dévotion n’est que feinte.
    • Parlez sans feinte.
  2. (Sport) (Escrime) Coup dirigé vers un endroit et redirigé ailleurs au dernier moment.
    • Faire une feinte.
    • Je crois que j’accepterais le combat avec joie, même dans ce petit escalier étroit que je vois là-bas ; où cependant il est difficile de faire des feintes. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 22)

Forme d’adjectif

feinte féminin singulier \fɛ̃t\

  1. Féminin de feint.

Forme de verbe

feinte \fɛ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feinter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feinter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe feinter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe feinter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe feinter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Feint : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEINDRE. (Il se conjugue comme TEINDRE.) v. tr.
Présenter une chose comme réelle en lui donnant une fausse apparence. Feindre une maladie. Feindre de la joie. Feindre d'être gai, d'être en colère. Absolument, Savoir feindre. Avoir l'art de feindre. Le participe passé

FEINT, EINTE, s'emploie adjectivement. Une amitié feinte. Une feinte réconciliation. De feintes caresses. En termes d'Architecture, Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte, etc., Représentation d'une porte, d'une colonne, etc., que l'on fait pour la symétrie ou pour l'agrément.

Feint : définition du Littré (1872-1877)

FEINT (fin, fin-t') part. passé de feindre
  • 1Qui se fait, se produit pour tromper. Sa foi est feinte. Le fer étincelant, avec art détourné, Par de feints mouvements trompe l'œil étonné, Voltaire, Henr. X.
  • 2Qui n'est pas véritable. Dès vos plus jeunes ans mes soins et mes tendresses N'ont arraché de vous que de feintes caresses, Racine, Brit. IV, 2. Par de feintes raisons, je m'en vais l'abuser, Racine, Iphig. IV, 10. Mademoiselle Jennings s'en était dispensée sur une feinte indisposition, Hamilton, Gramm. 10. Non, il vous a trompé pour se venger de vous, Et ses feintes douceurs vous cachaient son courroux, Destouches, Diss. IV, 7. Par sa feinte vertu la tienne fut trompée, Voltaire, M. de César, II, 5.

    Porte, colonne, fenêtre feinte, représentation d'une porte, d'une colonne, d'une fenêtre que l'on fait pour la symétrie ou pour l'agrément.

  • 3 S. m. Terme de construction. Le feint, imitation, par la peinture, des diverses espèces de marbres, de bois, de moulures, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « feint »

Étymologie de feint - Wiktionnaire

→ voir feindre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « feint »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feint fɛ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « feint »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feint »

  • L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission, dont on se sert pour soumettre les autres. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • J'ai toujours remarqué que les gens faux sont sobres, et la grande réserve de la table annonce assez souvent des moeurs feintes et des âmes doubles. Un homme franc craint moins ce babil affectueux et ces tendres épanchements qui précèdent l'ivresse… De Gabriel Delaunay
  • Converser pendant le sexe, c'est comme parler à un étranger ; les mots sont souvent répétés, les verbes abandonnés au profit d'une charade de gestes, et une feinte compréhension s'exprime dans un sourire. De David Gilbert / Les Marchands de vanité
  • La feinte charité du riche n’est en lui qu’un luxe de plus ; il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux. De Jean-Jacques Rousseau / M. Moulton
  • Lors d’un récent entraînement sur le Vieux Continent, où les joueurs pratiquaient les tirs de barrage, l’arrière a servi une feinte magistrale au gardien des Rangers, Henrik Lundqvist, laissant ce dernier complètement pantois. Le Journal de Montréal, Feinte magistrale: un espoir du CH humilie Henrik Lundqvist | JDM
  • Alors que les locaux menaient 1-0, le défenseur central français a glissé au moment de tenter une feinte de passe dans sa surface devant Harvey Barnes. Ce dernier en a profité pour récupérer le ballon et le glisser à Jamie Vardy, qui a pu tranquillement marquer face au but vide (77e), son 100e but en Premier League. Sakho, lui, signait son retour dans le onze de départ de Palace après être resté sur le banc face à Burnley (1-0). RMC SPORT, Crystal Palace: la terrible glissade de Sakho qui offre un but à Leicester
  • Après une prestation remarquée face à Brescia, il a marqué la rencontre face à la Lazio d’un éclair de génie à la 25e minute de jeu, récupérant le ballon sur l’aile gauche de l’attaque avant d’effectuer un double-contact, une feinte de frappe suivi d’un plat du pied puissant au premier poteau. Pop & Sport, Le bijou de Franck Ribéry | Pop & Sport
  • C’est par un « On a besoin de tout le monde » que Troadec a répondu à l’inquiétude - feinte - de Chesnais-Girard. Façon de tendre la main au socialiste alors que les discussions vont déjà bon train à gauche pour construire une alliance entre les partis et les acteurs de la vie politique bretonne en vue des élections. Ce que confirme le régionaliste carhaisien. « On discute aujourd’hui ». Y compris avec Loïg Chesnais-Girard ? « Oui bien sûr. On sent un esprit d’ouverture sur la volonté de réunifier la Bretagne ». Mais aussi sur la question de l’autonomie, vieille revendication de Oui la Bretagne. « Il faut ramener de la proximité, ce que d’autres appellent régionalisation, explique Christian Troadec. Mais les mots n’ont pas d’importance. Ce qui l’est, c’est la qualité de vie des Bretons ». Le Telegramme, Régionales : Oui la Bretagne tend la main à Chesnais-Girard… et vice-versa [Vidéo] - Rennes - Le Télégramme
  • Philippe Poutou, quant à lui, fait part de sa découverte de la "démocratie municipale. On est habitué aux sifflets, à l’ambiance de manif. On va s’habituer à cette ambiance différente et on a compris qu’il fallait respecter le règlement intérieur". Il entend incarner "une critique de gauche" et feint de s’étonner : "il n’y a pas d’adjoints à la réquisition des logements vides, aux transports gratuits ou à l’interdiction des pesticides…"   SudOuest.fr, Bordeaux : voici la liste des adjoints de Pierre Hurmic
  • Pourquoi en veut-il autant à tout le monde en général, et aux femmes en particulier ? L’enfant, sans cesse en mouvement, toujours la tête baissée, avare d’explications rationnelles, reproche à sa mère de boire trop, à sa sœur de s’habiller trop légèrement, à Inès de trahir sa foi en pactisant avec l’ennemi, ici d’origine juive. Tout cela s’articule de manière laborieuse dans le « discours » de celui qui feint la maturité, mais n’hésite pas à poser des gestes violents, ou à élaborer des plans macabres qui donnent au récit une tonalité angoissante. Le Devoir, «Jeune Ahmed»: l'aveuglement | Le Devoir
  • Mais l’ex-avocat, davantage habitué au calme des prétoires, semble déstabilisé, ou feint de l’être, par les multiples interruptions des parlementaires. « C’est déjà compliqué pour moi, c’est une première… », puis il se tourne vers le président de l’Assemblée nationale, désabusé : « Est-ce qu’on décompte les interruptions ? » Richard Ferrand ironise : « Non, non, on ne décompte pas, on souffre en silence. » Le temps imparti s’écoule, la gauche de l’hémicycle égrène les dernières secondes, laissant Dupond-Moretti hagard, les bras levés. , Gouvernement Castex : Le Premier ministre sous le feu de l’Assemblée, Dupond-Moretti chahuté
  • Mais de quoi la France devrait-elle s’excuser, feint-il de s’interroger. Une conquête par la violence, cent trente ans d’occupation, une population soumise aux famines et opprimée, les massacres de Sétif, les exécutions sommaires, les viols et la torture… Ce fut, nous dit le surprenant historien, « une expérience commune aux deux pays »… Bras dessus, bras dessous en somme. Il le concède toutefois, « dans sa phase de conquête, cette colonisation a été rude pour les colonisés ». Certes, et après aussi, non ? « Mais il en a toujours été ainsi depuis la nuit des temps. » L'Humanité, Le billet de Maurice Ulrich. De quoi ? | L'Humanité
  • « C’est un garçon intelligent, posé, avait dit de lui Olivier Lagarde, lorsqu’il entraînait les gardiens de l’ASC. Quand nous l’avions fait venir en 2018, il connaissait son statut de numéro 2. Par son état d’esprit, c’est la doublure idéale ». Le compliment n’est pas feint car Matthieu Dreyer est réellement estimé par l’actuel staff lorientais qui fut le sien à Amiens. Et la réciproque est également vraie… Le Telegramme, Football. FC Lorient : Matthieu Dreyer, une doublure de luxe pour Nardi - Football - Le Télégramme
  • En français, les mots ont eu du mal à sortir. Depuis 2009, il a eu le temps de les oublier. Comme ils ont été accompagnés d'un grand sourire, tout sauf feint, Fernando Alonso sera pardonné. « C'est une bonne décision », lança-t-il, rasé de près avec un air de jeune premier, un peu avant 15 heures mercredi, pour clore la demi-heure de visioconférence partagée avec Cyril Abiteboul, qui deviendra l'an prochain son patron pour deux ans au moins, et peut-être plus si ça rigole. L'Équipe, Fernando Alonso à Renault, l'esprit d'équipe - F1 - Renault - L'Équipe
  • C’est un couple pas comme les autres qui feint de l’ignorer. Un mari et sa femme qui conquièrent chacun une mairie au soir du 15 mars dernier, cela n’a pourtant rien d’anodin.Pour Jean-Louis Costes et Marie Costes, refusant de poser ensemble, le mélange des genres est à éviter, la communication maîtrisée. SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : Jean-Louis et Marie Costes, un couple et deux écharpes
  • La feinte charité du riche n’est en lui qu’un luxe de plus ; il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux. De Jean-Jacques Rousseau / M. Moulton
  • Converser pendant le sexe, c'est comme parler à un étranger ; les mots sont souvent répétés, les verbes abandonnés au profit d'une charade de gestes, et une feinte compréhension s'exprime dans un sourire. De David Gilbert / Les Marchands de vanité
  • J'ai toujours remarqué que les gens faux sont sobres, et la grande réserve de la table annonce assez souvent des moeurs feintes et des âmes doubles. Un homme franc craint moins ce babil affectueux et ces tendres épanchements qui précèdent l'ivresse… De Gabriel Delaunay
  • Le coeur s'attendrit plus volontiers à des maux feints qu'à des maux véritables. De Jean-Jacques Rousseau / Lettre à M. d'Alembert
  • L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission, dont on se sert pour soumettre les autres. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Celui qui feint d'envisager la mort sans effroi ment. Tout homme craint de mourir, c'est la grande loi des êtres sensibles, sans laquelle toute espèce mortelle serait bientôt détruite.
  • Il arrive quelquefois qu'une femme cache à un homme toute la passion qu'elle sent pour lui, pendant que de son côté il feint pour elle toute celle qu'il ne sent pas. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • L'apparence des vertus est bien plus séduisante que les vertus mêmes, et celui qui feint de les avoir a bien de l'avantage sur celui qui les possède. De Marie-Jeanne Riccoboni
  • Ce n'est pas vis-à-vis des autres qu'on feint, c'est toujours vis-à-vis de soi-même. De José Saramago / La Caverne
  • Si l’amour n’est point feint il aura le courage De ne changer non plus que fait la vérité. De Jean de Sponde / Premier recueil de poésie
  • Le chic feint est déprimant. De Adam Thirlwell / Politique

Traductions du mot « feint »

Langue Traduction
Corse fefinatu
Basque feigned
Japonais 偽造
Russe притворный
Portugais fingido
Arabe مختلق
Chinois 装作
Allemand vorgetäuscht
Italien finta
Espagnol fingido
Anglais feigned
Source : Google Translate API

Synonymes de « feint »

Source : synonymes de feint sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « feint »


Mots similaires