Fatiguer : définition de fatiguer


Fatiguer : définition du Wiktionnaire

Verbe

fatiguer \fa.ti.ɡe\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se fatiguer)

  1. Affaiblir par une trop grande dépense de force.
    • J’y trouve des Othello couverts de raisins, on a même la précaution de supprimer les mannes pour ne pas fatiguer le cépage. — (M. A. Bouchard, Une Mission viticole, imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, page 31)
    • Fatiguer un cheval.
    • Cette charge me fatigue beaucoup.
    • Fatiguer l’ennemi.
    • Cette étude fatigue l’esprit.
    • Une lumière trop vive fatigue la vue.
    • Vous me fatiguez les oreilles avec vos contes.
    • Je me fatigue inutilement à lui expliquer cela.
    • Mes yeux commencent à se fatiguer.
    • Cette liaison nouée sur les tombes dura trois semaines environ. Mais on se fatigue de tout, et principalement des femmes. — (Guy de Maupassant , Les Tombales, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 69.)
  2. Abimer par l'usage.
    • A quoi je répondrai qu'un bibliophile sérieux ne communique pas ses livres. Lui-même ne les lit pas, de crainte de les fatiguer. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Un volume fatigué : Un volume qui a beaucoup servi.
    • Une voix fatiguée : Une voix qui a perdu sa fraîcheur, son éclat.
  3. (Peinture) (Sculpture) Travailler, refaire fréquemment quelque chose.
    • Fatiguer la couleur, peindre, repeindre, changer les teintes, et les changer encore, sans une intention bien arrêtée, de manière que les tons perdent leur franchise et le coloris sa fraîcheur.
  4. (Figuré) Assourdir, atténuer.
    • Coloris fatigué, couleur qui a perdu son éclat, demi-teinte.
  5. (Figuré) Ennuyer ; lasser.
    • Lorsqu'il est fatigué de rêver à Marion et au bonheur qui sera le leur, il songe à ceux qui, au cours de ces dernières années, l'ont aidé. — (Charles Exbrayat, Les Bonheurs courts, tome 1 : La Lumière du matin, éd. Albin Michel, 1981)
    • Il fatigue tout le monde du récit de ses aventures.
    • Il me fatigue par ses visites.
    • Cet auteur fatigue le public.
  6. (Figuré) Épuiser.
    • Fatiguer un champ : L’épuiser en le forçant à produire une même récolte plus souvent qu’il ne faudrait.
  7. (Figuré) (Cuisine) Remuer fréquemment.
    • Fatiguer une salade, la remuer fortement pour y mêler l’assaisonnement.
  8. (Intransitif) Se donner de la fatigue, éprouver de la fatigue.
    • Il fatigue trop.
    • Les soldats fatiguèrent beaucoup dans cette marche.
  9. (Intransitif) Avoir à supporter un trop grand effort.
    • Cette poutre fatigue : Elle plie sous le poids.
    • Ce navire fatigue : Il a à lutter contre la violence des vagues.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fatiguer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FATIGUER. v. tr.
Affaiblir par une trop grande dépense de force. Fatiguer un cheval. Cette charge me fatigue beaucoup. Fatiguer l'ennemi. Cette étude fatigue l'esprit. Une lumière trop vive fatigue la vue. Vous me fatiguez les oreilles avec vos contes. Se fatiguer trop. Je me fatigue inutilement à lui expliquer cela. Mes yeux commencent à se fatiguer. Je me sens très fatigué. Des troupes fatiguées. J'ai le bras fatigué. Un volume fatigué, Un volume qui a beaucoup servi. Une voix fatiguée, Une voix qui a perdu sa fraîcheur, son éclat. En termes de Peinture et de Sculpture, Fatiguer un ouvrage, Le travailler, le retoucher fréquemment et avec un soin pénible qui se laisse apercevoir quand l'ouvrage est terminé. Fatiguer la couleur, Peindre, repeindre, changer les teintes, et les changer encore, sans une intention bien arrêtée, de manière que les tons perdent leur franchise et le coloris sa fraîcheur. Tableau fatigué, se dit aussi d'un Tableau qui, à force d'être nettoyé, a perdu quelque chose de ses demi-teintes. Fatiguer une salade, La remuer fortement pour y mêler l'assaisonnement. Il signifie au figuré Ennuyer, lasser. Il fatigue tout le monde du récit de ses aventures. Il me fatigue par ses visites. Cet auteur fatigue le public. Fig., Fatiguer un champ, L'épuiser en le forçant à produire une même récolte plus souvent qu'il ne faudrait. Il est aussi intransitif et signifie Se donner de la fatigue, éprouver de la fatigue. Il fatigue trop. Les soldats fatiguèrent beaucoup dans cette marche. Il signifie aussi Avoir à supporter un trop grand effort. Cette poutre fatigue, Elle plie sous le poids. Ce navire fatigue, Il a à lutter contre la violence des vagues.

Fatiguer : définition du Littré (1872-1877)

FATIGUER (fa-ti-ghé), je fatiguais, nous fatiguions, vous fatiguiez ; que je fatigue, que nous fatiguions, que vous fatiguiez v. a.
  • 1Causer de la fatigue. Fatiguer un cheval. Fatiguer l'ennemi. Ces ouvrages avaient été achevés sans fatiguer les sujets, Bossuet, Hist. III, 3. Des bourreaux son courage a fatigué la main, Legouvé, Épich. et Nér. v, 8.

    Fig. On dit qu'une poignée de chrétiens font suer les Ottomans et fatiguent leur empire, Montesquieu, Lett. pers. 19. Agiter l'Europe pour n'être pas oisif, serait le métier d'un intrigant qui fatigue la renommée un jour, parce qu'il n'a pas le crédit de vivre sur une administration bienfaisante, Mirabeau, Collection, t. v, p. 315.

  • 2Causer un certain malaise comparé à la fatigue. Cette écriture fatigue les yeux. Ce long discours lui a fatigué la voix. Ce professeur a fatigué l'attention de ses auditeurs. Cette étude fatigue l'esprit.

    Absolument. C'est une étude qui fatigue.

  • 3Fatiguer un champ, lui faire produire une même récolte plus souvent qu'il ne faudrait.

    Terme d'horticulture. Fatiguer un arbre, lui laisser trop de fruits ou trop de bois.

    Terme de boulangerie. Fatiguer les levains, les prendre trop petits à proportion de la pâte dans laquelle on les fait entrer pour la faire lever.

  • 4Importuner. Ainsi donc mes bontés vous fatiguent peut-être ? Racine, Bérén. II, 4. Elle m'a fatigué de ce nom ennemi, Racine, Brit. IV, 3. Leur prompte servitude a fatigué Tibère, Racine, ib. IV, 4. Ce sceptre, cet empire… fatiguent souvent leur triste possesseur, Racine, Esth. II, 7. Je n'ose fatiguer M. le duc d'Aiguillon de cette affaire particulière ; il est assez occupé de celles du Nord, Voltaire, Lett. d'Argental, 28 juin 1773.

    Dans le style élevé, fatiguer le ciel de ses vœux, de ses prières, adresser au ciel des demandes incessantes. [Elle]… fatigue le ciel par des vœux superflus, Corneille, Othon, v, 6. Ce fils, je l'obtins en fatiguant le ciel de vœux, Molière, le Fest. IV, 1. Et je m'en vais pleurer leurs faveurs meurtrières Sans plus les fatiguer d'inutiles prières, Racine, Phèdre, v, 7. Sans fatiguer le ciel par des vœux inutiles, Massillon, Carême, Prière 2.

  • 5 Familièrement. Fatiguer une salade, la retourner longtemps.

    Fatiguer la terre, la retourner souvent. J'ai dans mon voisinage des camarades qui fatiguent un terrain ingrat avec quatre bœufs, Voltaire, Mél. littér. à M. Dupont.

    Racine a dit, en un sens analogue, fatiguer la mer. Et la rame inutile Fatigua vainement une mer immobile, Racine, Iphig. I, 1.

    Terme d'arts. Fatiguer un ouvrage, le retoucher avec un soin trop minutieux. Saint Chrysostome fatigue son style à la manière d'Isocrate, Chateaubriand, Génie, III, IV, 2.

    Fatiguer la couleur, y porter à diverses reprises le pinceau, de sorte que le coloris perd sa fraîcheur et les tons leur franchise.

  • 6 V. n. Se donner, éprouver de la fatigue. Quoique le roi ne fût pas en état de fatiguer, Vaugelas, Q. C. 427. Certain fou poursuivait à coups de pierre un sage, Le sage… lui dit… reçois cet écu ; Tu fatigues assez pour gagner davantage, La Fontaine, Fabl. XII, 22. Plus les troupes fatiguaient, plus il semblait qu'elles redoublassent de vigueur, Racine, Siége de Namur.
  • 7 Par extension. Ce support fatigue beaucoup. Une poutre qui fatiguait rompit.

    Se dit d'un vaisseau qui, violemment tourmenté par les lames, a de grands mouvements de tangage ou de roulis, et, par cette raison, éprouve, dans ses liaisons et dans sa mâture, de certains désordres qui peuvent avoir de fâcheuses conséquences pour leur solidité, Jal

    On dit que l'argent fatigue, quand il est constamment placé à intérêt. Plus notre argent fatigue, et plus il nous rapporte, Regnard, Joueur, II, 14.

  • 8Se fatiguer, v. réfl. Ressentir de la fatigue. Je me suis fatigué à la chasse. Mes yeux commencent à se fatiguer. Je me fatiguerais à te tracer le cours Des outrages cruels qu'il me fait tous les jours, Boileau, Lutr. II.

    On dit aussi se fatiguer de. On se fatigue même du plaisir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Fatiguer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FATIGUER un arbre, (Jardinage.) en laissant trop de fruit ou trop de bois à un arbre, on le fatigue trop ; on l’expose à avorter, à devenir rabougri, & enfin à périr. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Fatiguer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « fatiguer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « fatiguer »

Étymologie de fatiguer - Littré

Provenç. et espagn. fatigar ; ital. faticare ; du latin fatigare, d'un radical fat, fass ou fess (fessus, las, fatiscere, se lasser), et un suffixe igare, comme fumigare, lævigare. Igare paraît représenter agere, pousser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fatiguer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin fatigare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fatiguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fatiguer fatige play_arrow

Conjugaison du verbe « fatiguer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe fatiguer

Évolution historique de l’usage du mot « fatiguer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fatiguer »

  • En revanche, je ne peux plus trop courir à cause d'un accident dont j'ai été victime à l'adolescence : un ski trop serré qui s'est totalement retourné. Ma jambe s'est fracturée en trois morceaux. Je me suis retrouvé en fauteuil roulant pendant un an et demi. Quand on m'a retiré les vis et que j'ai pu me tenir debout, j'étais devenu un croisement entre un cochon d'Inde et une petite saucisse - oui, mes références sont culinaires, je bouffe énormément ! En plus, avec la croissance, j'avais une jambe plus longue que l'autre. 1,5 cm de différence ! Je n'ai pas de scoliose et, avec le temps, mon corps s'est réadapté à cette géométrie, mais j'évite de fatiguer mes jambes. L'Équipe, Pio Marmaï : « J'ai longtemps alterné abdos et bide qui pend » - Culture - L'Équipe
  • Coralie Dubost. Il y avait peut-être besoin d’une nouvelle incarnation, d’une nouvelle énergie. Ces derniers mois, le gouvernement n’a pas démérité, loin de là. Il a géré avec succès des évènements historiques tels que les gilets jaunes ou la crise sanitaire. Dans le même temps, il est parvenu à concrétiser l’immense majorité des promesses de campagne d’Emmanuel Macron ; ce qui peut essouffler et fatiguer. La nouvelle équipe pourra permettre de redonner une nouvelle impulsion à notre action. Mais il s’agit d’un changement dans la continuité puisque deux tiers des ministres restent en poste. http://www.magazine-decideurs.com, Coralie Dubost (députée LREM) : "le nouveau gouvernement est plutôt gaulliste social" - Magazine Decideurs
  • La torpeur estivale ne laisse pas le PLR souffler. Mais le parti bourgeois commence à fatiguer, même si la nouvelle du renvoi du conseiller d’Etat en jugement n’est qu’un jalon de plus dans une procédure qui promet de durer encore: «Le renvoi en jugement n’est pas notre enjeu, commente Bertrand Reich, président. Le nôtre, c’est celui de l’éthique et des méthodes de Pierre Maudet. Quand on utilise les membres de son parti les uns contre les autres, ça ne va pas du tout.» Le président n’a pas digéré les révélations du Temps concernant les échanges entre Pierre Maudet et Simon Brandt au sujet de la fête d’anniversaire du Conseiller d'Etat en 2018, payée par le groupe hôtelier Manotel. Il les a convoqués lundi devant le comité directeur pour s’expliquer. Le Temps, La grosse fatigue des politiques devant la poursuite de l’affaire Maudet - Le Temps
  • Avant tout, on ne plaisante pas avec les réglages. L’élève du jour n’est pas super bien partie : sa sonnette, pourtant obligatoire, est cassée et ses pneus sont quasiment à plat… « Il faut les gonfler tous les quinze jours, recommande Laurent Chailloy, formateur chez Place au vélo. Sinon, vous allez avoir un risque de crevaison, du mal à garder votre direction, et allez vous fatiguer. » Après un petit coup de pompe et avoir enfilé son gilet jaune (recommandé mais pas obligatoire en ville), on peut démarrer. , Nantes : « Attention aux portières ! » On a testé les cours de vélo pour apprendre à se débrouiller en ville
  • La technologie comporte son lot d’avantages, mais il y a un prix à payer. « Huit heures par jour devant un écran, c’est trop, affirme François Courcy, professeur titulaire au Département de psychologie de l’Université de Sherbrooke. Il est normal de se fatiguer quand on passe des heures à faire la même chose. » Le Devoir, Comment combattre la «fatigue Zoom»? | Le Devoir
  • La méthode reflète tout son intérêt dans le suivi des sportifs, car la fatigue et les capacités de récupération sont fortement liées à la variabilité cardiaque. L’entraînement est un stress qui a pour but de fatiguer l’organisme afin qu’il s’adapte. Mais trop de fatigue induit une stagnation ou une baisse de performance. Le Temps, Entre les battements du cœur, découvrir la clé de la fatigue - Le Temps
  • La gêne du commandement fatiguera comme celle de l'obéissance. De Montesquieu
  • Le troisième empereur de la vingt et unième dynastie, à qui on apporta des pierres précieuses trouvées dans une mine, la fit fermer, ne voulant pas fatiguer son peuple à travailler pour une chose qui ne pouvait ni le nourrir ni le vêtir. De Montesquieu / De l’esprit des lois
  • La paresse ne peut se passer de travail ; on se repose voluptueusement que si l'on a pu se fatiguer. De Antoine de Rivarol

Traductions du mot « fatiguer »

Langue Traduction
Corse stancu
Basque nekatuta
Japonais 疲れた
Russe усталый
Portugais cansado
Arabe متعبه
Chinois
Allemand müde
Italien stanco
Espagnol cansado
Anglais tired
Source : Google Translate API

Synonymes de « fatiguer »

Source : synonymes de fatiguer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fatiguer »


Mots similaires