Excisé : définition de excisé


Excisé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXCISE, subst. fém.

FIN. Impôt indirect perçu en Angleterre, au Canada et aux États-Unis sur certains objets de consommation, principalement sur les alcools, et sur certains services. On me doit quelque chose ici au bureau de l'excise (Hugo, M. Tudor,1833, I, 6, p. 53).« L'excise » sur l'alcool accentua les craintes, car elle provoqua une vive résistance dans les campagnes [aux États-Unis] (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 620).Cf. aussi accise.
Rem. On rencontre chez V. Hugo, excise employé pour désigner un impôt indirect perçu en France. Le peuple français (...) écrasé de gabelles, d'aides, de censives, de mainmortes, d'accises et d'excises (Nap. le Pt, 1852, p. 137).
P. méton. Bureau où l'on perçoit cet impôt (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [εksi:z] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. Cf. accise. Fréq. abs. littér. : 1.

EXCISER, verbe trans.

CHIR. Enlever à l'aide d'un instrument tranchant, pratiquer une excision. Un peloton graisseux vient s'interposer entre les lèvres de la plaie, (...) il faut le saisir avec une pince à disséquer et l'exciser avec des ciseaux courbes (Nélaton, Pathol. chir.,1844, p. 22).
P. métaph. J'aurais cru que ceux qui fuient le débat, ce sont les châtreurs de pensée qui (...) ont eu l'imprudence d'exciser encore le lambeau d'idée d'où pouvait naître un commencement de preuve (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 366).
Spéc. Femme excisée. Qui a subi l'excision, l'ablation du clitoris et parfois des petites lèvres. Toutes les femmes de la région sont excisées : « c'est, dit-on, pour calmer leur lubricité et s'assure de leur fidélité conjugale » (Gide, Journal,1938, p. 1302).
Prononc. et Orth. : [εksize] ou [e-], (j')excise [εksi:z] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. xvies. excizer les os (Tollet, Mouv. des muscles, II, ds Gdf. Compl.). Dér. du rad. du lat. excisum, de excidere « enlever en taillant, en coupant ». Fréq. abs. littér. : 3.

Excisé : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

excisé \ɛk.si.ze\

  1. Participe passé masculin singulier de exciser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Excisé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCISER. v. tr.
T. de Chirurgie. Enlever par excision. Exciser une tumeur.

Phonétique du mot « excisé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excisé ɛkssise play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « excisé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « excisé »

  • Entre 1998 et 2009, Pierre Foldes de retour en France a opéré plus de 2900 patientes. Mais en 2008, sa rencontre avec Frédérique Martz, qui cherche à se reconvertir après 25 ans passés à diriger une société d’édition, vient bousculer sa conception du traitement à apporter aux femmes excisées. «Une femme excisée, c’est avant tout une femme victime de violences», rappelle le Dr Foldes. «Elle a perdu beaucoup de choses, pas seulement son clitoris. La violence psychologique de cette mutilation est marginalisée, alors que la souffrance post-traumatique est bien au centre. Si on ne la remet pas au premier plan, on n’arrive pas à guérir ces femmes, même si on leur redonne un clitoris fonctionnel!». , Pour réparer les femmes excisées, la chirurgie ne suffit pas 
  • Il est question du "potentiel de mariabilité" : dans ces communautés, le mariage est le but d’une vie pour les femmes. Et les hommes définissent les règles lorsqu’ils choisissent d’épouser uniquement des femmes vierges, excisées et soumises. L'Obs, Excision : "Certaines patientes ne savent même pas qu'elles sont excisées"
  • C'est un cri de douleur qu'elle n'oubliera jamais. Une cicatrice laissée au plus profond de sa chair. Une couleur rouge qui teinte l'intérieur de ses cuisses et se répand sur le carrelage de la salle de bains. Elle ferme les yeux et revit la scène comme si elle avait eu lieu hier. Elle revoit les visages de ceux qui lui maintiennent les bras et les jambes, de celle qui brandit la lame, le sourire de sa grand-mère dans l'embrasure de la porte. Elle se souvient encore du jingle de la radio annonçant le flash info alors qu'on la remet sur pied. Quelques secondes. Ça n'a pas duré plus longtemps. Par la fenêtre, elle aperçoit les barres d'immeuble de la Cité des 4000, à La Courneuve. Au loin, le soleil se couche et pour Mahalia * plus rien ne sera plus comme avant. Son corps a été mutilé. Elle vient de subir une excision. À l'aide d'une lame de rasoir, son clitoris a été coupé. Pratiquée sans anesthésie, parfois accompagnée d'une ablation des petites lèvres et d'une suture des grandes lèvres, cette opération de tradition millénaire doit priver la femme de tout plaisir sexuel. « J'avais 13 ans. C'est jeune, 13 ans. Mais je n'ai rien oublié. Je savais que c'était une coutume en Mauritanie, le pays de mes parents, mais je ne pensais pas que ça m'arriverait ici. J'allais à l'école. Je regardais la 'Star Ac', on parlait des garçons. J'étais à des années-lumière de penser à l'excision », confie la jeune femme de 29 ans. Mahalia fait partie des rares femmes qui ont été mutilées en France au début des années 2000. « Au milieu des années 1980, ça s'est beaucoup fait. Puis il y a eu de très grands procès, et les familles ont été averties de ce qu'elles risquaient : dix ans d'emprisonnement, voire vingt si la mutilation s'exerce sur une mineure de moins de 15 ans et 150 000 euros d'amende », explique Marion Schaefer, vice-présidente de l'association Excision, Parlons-en !. Mais, loin d'avoir disparu, la pratique s'est déplacée géographiquement. « Les familles ont mis en place des stratégies d'évitement. Aujourd'hui, les fillettes sont en danger quand elles partent en vacances dans leur pays d'origine. Une enfant sur trois dont les parents viennent d'un pays pratiquant l'excision est menacée », s'alarme Marion Schaefer. Mali, Côte d'Ivoire, Gambie, Sénégal, Guinée-Conakry, Sierra Leone, Tchad, Nigeria, Éthiopie, Somalie, Mauritanie... Nombreux sont les pays où le pourcentage de femmes mutilées avoisine les 90 %. En France, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), le nombre de femmes adultes excisées s'élève à 124 355 alors qu'elles n'étaient que 62 000 au milieu des années 2000. , L'excision, en France aussi - Elle
  • Un tribunal égyptien a libéré un docteur qui a excisé une fille de 12 ans, provoquant sa mort et suscitant une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. La libération du gynécologue a coïncidé avec la Journée mondiale de lutte contre les mutilations génitales féminines, le 6 févier. VOA, La justice égyptienne libère un médecin qui a pratiqué une excision mortelle sur une fille de 12 ans
  • Dans tous les cas, quelles que soient les supposées preuves de sa justification (hygiène, fertilité, foi, transmission,  passage à l’âge adulte, certaines filles sont excisées à l’âge de 15 ans, porte du mariage), il s'agit de contraindre les filles à la chasteté et à la virginité pour qu’elles puissent devenir des épouses. Bien que les excisions soient interdites au niveau international et dans la plupart des législations nationales, 200 millions de filles et de femmes, dont 50 millions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, 600 000 en Europe, en Australie, au Japon et 60 000 en France, ont été coupées au couteau ces trente dernières années. France Culture, Ni race, ni couleur de peau, ni religion pour l'excision
  • Reham Awwad a fait de la chirurgie reconstructrice des femmes excisées son combat.  Le Point, Reham Awwad, cette chirurgienne qui veut guérir les femmes excisées - Le Point
  • Editorial du « Monde ». Bien que la pratique de l’excision ait quasiment disparu en France depuis une quinzaine d’années, grâce à une loi de 2004 et à une politique volontariste de prévention et de santé publique, le nombre de femmes adultes excisées y a doublé en dix ans, selon un rapport du Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié fin juillet. 124 355 femmes seraient concernées, contre 62 000 une décennie auparavant. Le Monde.fr, Accompagner les femmes excisées, un défi
  • Il existe une pression sociale obligeant les femmes à s'adonner aux MGF. Celles d'entre elles qui ne sont pas excisées ne peuvent pas participer à certaines activités coutumières et sont toujours considérées comme des enfants. Cela incite certaines femmes adultes à se faire exciser. BBC News Afrique, "Pourquoi je me suis fait exciser" - BBC News Afrique
  • C'est le cas même si la plupart d'entre elles ont déjà été excisées en tant que filles - ce qui arrive généralement entre l'âge de quatre et dix ans. BBC News Afrique, Ces Soudanaises qui se font "exciser" pour redevenir vierge - BBC News Afrique
  • L’enfance disparue pouvons-nous la ressusciter, nous, les mutilées de l’adolescence, les précipitées hors corridor d’un bonheur excisé ? De Assia Djebar / Ombre sultane, 2008

Images d'illustration du mot « excisé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « excisé »

Langue Traduction
Corse excised
Basque excised
Japonais 切除した
Russe иссеченную
Portugais extirpado
Arabe مستأصل
Chinois 切除
Allemand herausgeschnitten
Italien asportato
Espagnol extirpado
Anglais excised
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires