La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « escarlate »

Escarlate

Définitions de « escarlate »

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

escarlate \Prononciation ?\

  1. Tissu chamarré et précieux.
    • Robe d'escarlate.
    • Donc devint li sainz hom plus vermeilz quant ço vit, Que nen est escarlate. — (Thomas le martyr, 139, XIIe s.)
    • Et li firent faire reube [robe] d'escarlate fourée de vair. — (Chr de Rains, 169, XIIIe s.)
    • Une chape.... D'escrelate si est fourée. — (Amad. et Yd. ms. 6987, XIIIe s.)
    • Une tente toute faite de bone escarlate fine. — (Joinville, XIIIe s.)
    • Et fut ce jour le roi de Portingal vestu de blanche escarlatte à une vermeille croix de Saint Georges. — (Froissard, XIVe s.)
    • Elle vous avoit puis après Mancherons d'escarlate verte, Robbe de pers large et ouverte. — (Marot, XVIe s.)
    • Tout ainsi que, pour juger du lustre de l'escarlatte, on nous ordonne de passer les yeux par dessus, en la parcourant à diverses veues, soubdaines reprinses et reiterées. — (Montaigne, XVIe s.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « escarlate »

De l’arabe *sikirlāṭ ou du persan saqallāṭ (« tissu décoré de sceaux, à figures bordées ou imprimées »), remontant, via le grec au latin sigillatus (« orné de figurines »)[1], sigillum (« cachet, sceau, signe, marque, figurine »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « escarlate »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
escarlate ɛskarlat

Vidéos relatives au mot « escarlate »

Escarlate

Retour au sommaire ➦

Partager