La langue française

Épiscopaux

Définitions du mot « épiscopaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPISCOPAL, ALE, AUX, adj.

A.− Usuel
1. [En parlant d'un inanimé abstr.]
a) Qui est propre à l'évêque. Autorité, consécration, dignité, fonction épiscopale. La juridiction épiscopale, circonscrite dans un territoire déterminé (Lamennais, Religion,1826, p. 244).
b) Corps épiscopal. Ensemble des évêques de l'Église universelle ou d'un pays. Synon. épiscopat.[Locke] qui appeloit, comme vous savez, le corps épiscopal d'Angleterre, le « caput mortuum » de la chambre des Pairs (J. de Maistre, Soirée St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 476).
2. [En parlant d'un inanimé concr.]
a) Qui est distinctif de l'évêque. Crosse, mitre épiscopale; ornements épiscopaux. Sa soutane violette et son anneau épiscopal annonçaient un prince de l'église (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4 1859, p. 394).
Rare. [P. réf. à la couleur de l'habit de chœur d'un évêque] Violet. Le fond de ces étoffes est bleu, paille, (...) épiscopal (Obs. modes,1819, p. 47).
Rem. On rencontre ds la docum. par fantaisie d'aut. épiscopalement, adv. La nuit tombait, (...) Subtile et violette épiscopalement (Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p. 10).
b) Où réside l'évêque. Palais, ville épiscopal(e). Ces grands dignitaires qui se succèdent au siège épiscopal de Nancy (Barrès, Colline insp.,1913, p. 91).
3. P. ext. [En parlant d'une pers. ou d'un trait physique ou moral de cette pers.] Qui rappelle un évêque. M. Larminat leva majestueusement des mains épiscopales (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 111).Il prit un air grave, presque épiscopal (Giono, Angelo,1958, p. 48).
B.− Spéc. Église épiscopale. Église anglicane officielle qui a conservé la hiérarchie. Anton. église presbytérienne.
Épiscopaux, subst. masc. plur. Membres de cette Église. Anton. Presbytériens (cf. Ac. 1798-1932).
Rem. On rencontre Église épiscopale comme synon. de Église épiscopalienne. Le jeune pasteur de l'église épiscopale (Green, Journal, 1942, p. 192).
Prononc. et Orth. : [episkɔpal], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1erquart du xiiies. « qui a rapport à l'évêque » (Reclus de Molliens, Carité, 126, 10 ds T.-L. : mitres episcopaus); 2. 1611 subst. plur. hist. relig. angl. (Cotgr.); 1661 adj. (R. Mentet de Salmonet, Hist. des troubles de la Grand' Bretagne, II, 23 ds Quem. DDL t. 10). Empr. au lat. chrét. episcopalis « concernant l'évêque ». V. évêque. Fréq. abs. littér. : 187.
DÉR.
Épiscopalien, ienne, adj. et subst.a) Église épiscopalienne. Église anglicane implantée aux États-Unis et dans l'ancien Empire britannique. b) (Personne) qui appartient à cette Église. Le chanoine B., épiscopalien, vigoureux et agressif, attaque le monde moderne avec un humour sombre (Maurois, Journal,1946, p. 166). [episkɔpaljε ̃], fém. [-jεn]. 1reattest. 1858 (O. Comettant, Trois ans aux États-Unis, 2eéd., Paris, Pagnerre, p. 197); de épiscopal, suff. -ien*, cf. angl. episcopal subst. (1716 ds NED), episcopalian subst. (1738 ibid.).
BBG. − Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1972, t. 36, p. 232.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

épiscopaux \e.pis.kɔ.po\

  1. Masculin pluriel de épiscopal.
    • Dans ce contexte, les diocèses de Dertusa, Tarraco, Barcino, Ausa, Gerunda, Egara, Emporion, Caesaraugusta, ou Urgellum n’étaient qu'’une périphérie du pouvoir central wisigoth, périphérie fortement romanisée et par suite catholique, à proximité des sièges épiscopaux, nullement romanisée dans quelques zones de l’intérieur et surtout les Pyrénées, et faiblement « wisigothisée » ailleurs.— (Les Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, 2008, n° 39, page 284)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPISCOPAL, ALE. adj.
Qui appartient à l'évêque. Ornements épiscopaux. Dignité épiscopale. Palais épiscopal. Il s'emploie comme nom masculin pluriel pour désigner, en Angleterre, Ceux qui tiennent à l'épiscopat, par opposition aux Presbytériens. Les épiscopaux.

Phonétique du mot « épiscopaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épiscopaux episkɔpo

Évolution historique de l’usage du mot « épiscopaux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épiscopaux »

  • Dire que seuls les prêtres, devenus évêques, peuvent diriger l’Église, ne veut pas dire que les femmes n’aient pas de place dans l’Église, qu’elles n’aient pas de rôle à jouer, loin de là! D’abord les évêques peuvent appeler, pour un temps, des laïcs, hommes ou femmes, à les aider dans la charge qui est la leur, ils peuvent nommer des «délégués épiscopaux» ou autres «responsables diocésains». Et la réalité de nos diocèses, et particulièrement celle du diocèse de Lyon, démontre que nombre de femmes sont appelées à ces responsabilités - je parle d’expérience. Ces postes demandent non seulement des compétences techniques (administratives, juridiques, pastorales ou théologiques) mais aussi une vie dans l’Esprit qui est loin d’en faire des collaborateurs de «seconde zone». Cette collaboration serait d’ailleurs impensable si les fidèles n’avaient eux-mêmes reçu, dans leur baptême, participation aux fonctions sacerdotale, prophétique et royale du Christ. Bien qu’une différence essentielle existe entre sacerdoce ministériel et sacerdoce commun il n’en demeure pas moins que, là encore, cette royauté coupée du baptême ou du caractère sacerdotal c’est-à-dire de l’offrande de soi qui se dit dans l’eucharistie ou du caractère prophétique d’annonce de la parole de Dieu n’aurait aucun sens. La royauté ne peut s’exercer que dans une vie profondément marquée par le Christ. Le Figaro.fr, «Non, Madame Soupa, les femmes ne sont pas exclues de l’Église!»
  • « Plus qu’avoir un titre et être cheffes pour être cheffes, les femmes que je rencontre veulent surtout pouvoir influencer, impacter, que leur voix soit entendue », analyse toutefois Béatrice Pelleau, du réseau de coachs chrétiens Talenthéo, qui a animé l’an dernier une session avec une trentaine d’évêques et leurs conseils épiscopaux, dont dix femmes. « C’est très important que nos intuitions, notre parole soient prises en compte », confirme une femme membre de conseil épiscopal. La Croix, Les petits pas des femmes dans la gouvernance de l’Église
  • Dans ce rendez-vous hebdomadaire, notre évêque et ses vicaires épiscopaux reviennent sur la vie de l’Eglise, son actualité dans notre diocèse, l’actualité de l’Eglise Universelle, la vie liturgique. , Après le confinement : "Nos paroisses doivent ranimer leur élan et refaire du lien"
  • Trump a été vivement critiqué par les principaux dirigeants catholiques et épiscopaux après que les manifestants ont été expulsés de force pour une photo mise en scène de lui la semaine dernière devant l'église épiscopale historique de Saint-Jean à Washington en face de la Maison Blanche. News 24, Après la mort de George Floyd, une vague d'activisme religieux - News 24

Traductions du mot « épiscopaux »

Langue Traduction
Anglais episcopals
Espagnol episcopales
Italien episcoporum
Allemand bischöfe
Chinois 主教
Arabe الأساقفة
Portugais episcopais
Russe episcopals
Japonais 司教
Basque episcopals
Corse episcopali
Source : Google Translate API

Synonymes de « épiscopaux »

Source : synonymes de épiscopaux sur lebonsynonyme.fr

Épiscopaux

Retour au sommaire ➦

Partager