La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « épicé »

Épicé

Définitions de « épicé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPICÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de épicer*.
II.− Adjectif
A.−
1. Qui est assaisonné d'épices. Un ragoût épicé. (Quasi-)synon. relevé; anton. fade.Quelques mets salés et fortement épicés propres à exciter l'appétit (Mérimée, Dern. nouv.,1870, p. 92).Un bouillon fortement épicé, poivré et aromatisé (Menon, Lecotté, Vill. de Fr.,t. 2, 1954, p. 35).
[Suivi d'un compl. prép. introduit par de, à] Un grand verre de calvados brûlant, épicé de clous de girofle et de citron (Mille, Barnavaux,1908, p. 91).Saindoux bien épicé au girofle et à la muscade (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 112).
2. P. ext., littér. Qui est chargé d'un parfum d'épices. Tu aimes beaucoup leur âme, c'est peut-être aussi la senteur épicée que l'on respire sous leurs aisselles? (Flaub., Tentation,1849, p. 220).Le vent épicé fait rêver d'aventures (Samain, Chariot,1900, p. 37).
B.− Au fig. [En parlant de propos, d'œuvre littér.]
1. Égrillard. (Quasi-)synon. osé, leste; piquant (fam.), salé.Grivet hasarda quelques plaisanteries épicées qui eurent un succès médiocre (Zola, Th. Raquin,1867, p. 125):
C'était [M. de Beaumesnil] un homme déjà mûr (...) fécond en bons mots épicés qui faisaient rougir agréablement les dames au dessert. Feuillet, Histoire de Sibylle,1863, pp. 8-9.
2. [Suivi d'un compl. prép. introduit par de] Agrémenté (de quelque chose). Il s'exprimait, avec la plus complète insouciance et sans le moindre égard, − le tout épicé de jugements extrêmement originaux et de saillies burlesques (Rolland, Beeth.,t. 2, 1928, p. 580).
Fréq. abs. littér. : 56.

Wiktionnaire

Adjectif - français

épicé \e.pi.se\ masculin

  1. Assaisonné avec des épices.
    • Ainsi, alors que je me trouvais confrontée à un plat incendiaire dans un restaurant lors d'un voyage au Mexique, je demandais à quel âge on commençait à donner à manger aussi épicé aux enfants... Mon interlocuteur me répondit en souriant qu’on ne donnait pas de nourriture particulière aux bébés. Évidemment les Mexicains sont imprégnés in utero des saveurs épicées et tètent du lait épicé : ils ne peuvent donc pas être surpris par la nourriture épicée ! — (Marie-Jeanne Trouchaud, 50 exercices de psycho-généalogie, 2013, page 21)
  2. (Par extension) (Caséologie, Œnologie) Qualifie des arômes développant des notes évoquant l’anis, la cannelle, le gingembre, le girofle, la muscade, le poivre, la réglisse ou la vanille.
    • Contrairement à ces pays, apposer en France sur une étiquette la mention « chardonnay » ou « cabernet-sauvignon » en grosses lettres relève d’un désaveu de qualité flagrant. Sauf en Alsace. Dans cette région, on choisit d’abord le raisin que l’on veut boire. C’est tout simple : le croquant muscat, le sylvaner rafraîchissant, l’épicé pinot gris, l’étonnant gewurztraminer au parfum de rose, le versatile riesling. — (Ophélie Neiman, Trompeuse simplicité en Alsace, M le Mag, 20 novembre 2015)
    • La suite est donc affaire d’affinage, cette enluminure de l’esquisse qui va s’appuyer sur six grandes familles aromatiques : lactique, fruitée, torréfiée, végétale, animale et épicée.— (Le bon comté des choses de Jacky Durand pour Libération le 7 octobre 2016)
  3. (Figuré) En parlant d'une conversation, d'une publication, qui contient des traits gaillards et lestes.
    • Littérature épicée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPICER. v. tr.
Assaisonner avec des épices. Épicez moins ce pâté. Absolument, Ce cuisinier épice beaucoup trop. Il n'aime ni salé ni épicé. Par extension, Cuisine épicée. Le participe passé

ÉPICÉ, ÉE, s'emploie aussi figurément comme adjectif, en parlant de Conversations, de publications qui contiennent des traits gaillards et lestes. Littérature épicée.

Littré (1872-1877)

ÉPICÉ (é-pi-sé, sée) part. passé
  • Assaisonné avec les épices. Ragoût épicé.

    Fig. Rempli de traits mordants ou de choses graveleuses. Pamphlet fortement épicé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épicé »

(Date à préciser) Du verbe épicer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épicé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épicé epise

Évolution historique de l’usage du mot « épicé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « épicé »

Langue Traduction
Anglais spice
Espagnol especia
Italien spezia
Allemand würzen
Chinois 香料
Arabe التوابل
Portugais especiaria
Russe пряность
Japonais スパイス
Basque espezie
Corse spezia
Source : Google Translate API

Synonymes de « épicé »

Source : synonymes de épicé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « épicé »

Épicé

Retour au sommaire ➦

Partager