Enveloppement : définition de enveloppement


Enveloppement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENVELOPPEMENT, subst. masc.

Action d'envelopper ou de s'envelopper; état qui en résulte.
A.− Action d'entourer délicatement quelque chose autour de quelqu'un ou de quelque chose (avec idée de protection). Un arbuste précieux (...) dont on protège certaines feuilles par des enveloppements d'ouate ou des applications de plâtre (Proust, Prisonn.,1922, p. 226).Le lavage des couverts dans très peu d'eau; l'enveloppement dans la serviette, etc. (Gyp, Souv. pte fille,1928, p. 122):
1. C'est là qu'il [Zara] avait pris l'habitude de s'abandonner (...) pourvu que la reine l'appelât (...) qu'il sentît l'enveloppement tendre de ses bras et son épaule toute prête à ses fatigues d'enfant. A. Daudet, Les Rois en exil,1879, p. 324.
MÉD. (VÉTÉR.) Remède consistant à appliquer des pansements, des compresses humides sur le corps. Enveloppement froid, sinapisé; faire des enveloppements. Si les efforts de vomissement sont par trop douloureux, on pourra appliquer des enveloppements chauds sur l'abdomen (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 58):
2. Le vulnéraire m'emporte la gueule, on me recouvre tout d'arnica... Je brûle sous les enveloppements..., les terribles frictions. Je suis garroté dans trois peignoirs... Céline, Mort à crédit,1936, p. 144.
B.− Action d'environner de toutes parts.
1. En encadrant, recouvrant complètement. Une rivière (...) cache ses abondantes eaux sous l'enveloppement penché des grands arbres (Gide, Voy. Congo,1927, p. 813):
3. L'enveloppement obscur des nuits, dans le silence de ma demeure perdue, cachée, noyée sous les feuilles des grands arbres, m'était si reposant et si bon, que j'hésitais chaque soir, pendant plusieurs heures, à me mettre au lit pour le savourer plus longtemps. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Qui sait? 1890, p. 1188.
En partic., au fig., littér. Afflux soudain, envahissement (d'une sensation, d'un sentiment). Il retrouvait les insomnies nerveuses d'autrefois. Deux fortes cuillerées de valériane lui firent au bout de trois quarts d'heure perdre le contact des draps. Il savoura l'enveloppement d'un écrasant repos (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 335):
4. Mais ce qui les suffoquait surtout, c'était la chaleur, une chaleur égale de calorifère, dont l'enveloppement les surprenait, les joues glacées du vent de la route. Zola, Germinal,1885, p. 1319.
2. Domaine intellectuel ou artistique
a) Obscurcissement spontané des idées dans certaines conditions. Il y a une obscurité, un enveloppement d'idées invincible à toute l'activité de l'esprit, quand les conditions organiques manquent (Maine de Biran, Journal,1818, p. 121).
b) Fait d'englober (plus ou moins confusément) dans. La touche se fait plus large, les nuances plus réduites; et cette atmosphère familière, ces coins d'ombre, ces chauds passages, cet enveloppement général des formes dans une pâte onctueuse, font place à une répartition précise, une évidence plastique déjà impitoyable (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 75).
C.− Péj. [Avec une idée d'hostilité contre laquelle on se protège ou que l'on provoque]
1. Dissimulation ou obscurcissement pour se protéger. Léon vint donner de la lumière, et Gise n'osa pas lui dire qu'elle préférait l'enveloppement de cette demi-obscurité (Martin du G., Thib.,La Consult., 1928, p. 1087).
En partic., au fig., domaine de la pensée, de l'expression.Obscurcissement, dissimulation. Un accent de sincérité, de droiture qui détonnait dans ce milieu ouaté de toutes sortes de compromissions, d'enveloppements (A. Daudet, Immortel,1888, p. 277).
2. Action de prendre au piège (comme dans un filet).
a) Avec idée de menace. Et ces claquements de dents, sur le pavé de Paris, dans l'enveloppement circulaire de la pluie (Psichari, Voy. centur.,1914, p. 16).
b) Au fig. Avec des ruses, pour tromper, circonvenir. Les catholiques français (...) ont été l'objet de diverses tentatives de séduction ou d'enveloppement, de la part des communistes d'abord, puis de certains éléments radicaux (Civilis. écr.,1939, p. 3612).
P. ext. Avec un charme insinuant, pour séduire. Synon. charme, envoûtement, séduction.Le souvenir dévorant de la femme traîtresse, de son charme, de son enveloppement, de son ensorcellement inavouable (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Champ d'oliv., 1890, p. 79).La voix du père chantait un triomphe, l'enveloppement de l'enfant extasié s'achevait (Estaunié, Empreinte,1896, p. 59).
c) TECHN. MILIT. Manœuvre stratégique de déploiement des troupes autour de l'ennemi, en un cercle de plus en plus resserré, en vue de l'attaquer. Ulm est un meilleur type de bataille d'enveloppement que l'avenir verra se reproduire (Proust, Guermantes 1,1920, p. 115).Amorcer l'enveloppement de l'aile droite ennemie (Joffre, Mém.,t. 1, 1931, p. 324):
5. ... l'évolution commençait, cette attaque de flanc, cet enveloppement gigantesque à marches forcées et dans un ordre admirable, au travers de la Champagne et des Ardennes. (...) les Prussiens faisaient jusqu'à quarante kilomètres par jour, dans leur cercle immense de rabatteurs, poussant le troupeau d'hommes qu'ils traquaient, vers les forêts de la frontière. Zola, La Débâcle,1892, p. 98.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃vlɔpmɑ ̃]. Enq. : [ãvlopmã]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1214 (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 542, 31 : envolopement, p. 566, 11 : envelopement); 2. 1864 méd. (J. de méd. et de chir. pratiques, XXXV, 257 ds Quem. Fichier). Dér. du rad. de envelopper*; suff. -(e)ment1*. La date de ca 1090, fournie s. réf. par Bl.-W.3-5pour le sens 1, correspond peut-être, erronément, à la Règle cistercienne, p. 480 ds T.-L., s.v. envolepement, texte qui date en fait de ca 1250 (L'ordre monastique des Cisterciens a été fondé en 1098). Fréq. abs. littér. : 114.

Enveloppement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

enveloppement \ɑ̃.vlɔp.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’envelopper.
    • …, et, malgré tout, les Italiens du Gers semblent ne pas être inaccessibles aux enveloppements qui devrons conduire à leur assimilation. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Médecine) Linges, compresses appliqués sur le corps.
    • Faire des enveloppements d’ouate, des enveloppements froids, des enveloppements sinapisés.
    • (Figuré) Près de la photographie un bouquet de violettes artificielles dans un joli vase funéraire semble chargé de subvenir aux menus besoins du mort. Ce bouquet a pleins pouvoirs et s’occupe jour et nuit à un sourd travail d’enveloppement, d’apaisements, d’anesthésie. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, pages 33-34)
    • On fait des enveloppements d’heure en heure. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 257)
    • Il étouffait. Des chaleurs subites l’assaillaient de toute part. Chaque soir, ma mère entourait sa poitrine d’un grand drap qu’elle avait rafraîchi en l’enfermant, plié, dans le réfrigérateur. Elle appelait ça « faire des enveloppements ». — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 236)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Enveloppement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENVELOPPEMENT. n. m.
Action d'envelopper. En termes de Médecine, Faire des enveloppements d'ouate, des enveloppements froids, des enveloppements sinapisés.

Enveloppement : définition du Littré (1872-1877)

ENVELOPPEMENT (an-ve-lo-pe-man) s. m.
  • 1Action d'envelopper. L'enveloppement est nécessaire pour conserver les marchandises.
  • 2 Par extension, on dit que des germes sont à l'état d'enveloppement lorsqu'ils sont encore dans leurs enveloppes ; et fig. que des idées, des principes sont à l'état d'enveloppement, quand ces idées, ces principes n'ont encore reçu aucun développement.
  • 3Dans le langage de Leibnitz, état d'un germe qui n'a pas commencé à se développer. Ces idées n'ont rien de commun avec cet enveloppement dont parle Leibnitz ; il est manifeste qu'il l'oppose au développement ou à ce qu'il nomme une augmentation dans le tout organique préformé, Bonnet, Palingén. philos. VII, 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENVELOPPEMENT. Ajoutez : - HIST. XIVe s. Involucrum, envelopemens, Escallier, Vocab. Latin.-.franç. 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Enveloppement : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENVELOPPEMENT, (Comm.) action d’envelopper. Ce terme n’est guere en usage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enveloppement »

Étymologie de enveloppement - Littré

Envelopper ; provenç. envolopament, evolopament ; ital. inviluppamenlo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de enveloppement - Wiktionnaire

 Dérivé de envelopper avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enveloppement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enveloppement ɑ̃vlɔpmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « enveloppement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enveloppement »

  • Christo, qui a fui le régime communiste de sa Bulgarie natale, arrive dans la capitale française en 1958, pour y rester six ans, prélude à ses aventures new-yorkaises. C'est ici qu'il se tourne vers l'empaquetage et conçoit déjà des projets monumentaux. Ses installations les plus remarquées comme l'enveloppement du Reichstag, à Berlin, ou encore celui du Pont Neuf à Paris, auront mis des années, voire des décennies à voir le jour, exclusivement financées par la vente de ses oeuvres. euronews, Christo emballe le centre Pompidou | Euronews
  • Efféa, votre centre minceur à Aubenas est ouvert le lundi de 11 à 19 heures, du mardi au vendredi de 9 à 19 heures et le samedi de 9 à 15 heures. Electro-stimulation, presso plastie, enveloppement… À chaque dilemme minceur, sa solution ! , Brand Content | Solid'R Ardèche Méridionale
  • Le son produit manque forcément des sensations d’enveloppement que seules des enceintes arrières pourraient apporter. Pareillement, nous avons trouvé que même si l’équilibre sonore de la barre de son était juste et bien dosé, des basses venaient parfois à lui manquer. Un subwoofer s’imposera donc aussi pour les cinéphiles les plus exigeants. Cela tombe bien, la panoplie d’enceintes Sonos permet à l’Arc d’être évolutive et de lancer ses flèches à destination du caisson de basse maison (le Sub, vendu 799 euros) ou d’un pack de deux enceintes que l’on pourra placer à l’arrière du canapé (les One, vendues 229 euros l’unité). Reste qu’au final, la note peut considérablement s’alourdir : 899 + 799 + 229 + 229 = 2.156 euros pour un ensemble complet ! , La barre de son Sonos Arc est-elle idéale pour se reconfiner devant ses films préférés?

Traductions du mot « enveloppement »

Langue Traduction
Corse spinghja
Basque wrap
Japonais ラップ
Russe заворачивать
Portugais embrulho
Arabe لف
Chinois
Allemand wickeln
Italien avvolgere
Espagnol envolver
Anglais wrap
Source : Google Translate API

Synonymes de « enveloppement »

Source : synonymes de enveloppement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enveloppement »


Mots similaires