La langue française

Enveloppé

Définitions du mot « enveloppé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENVELOPPÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I.− Part. passé de envelopper*.
II.− Emploi adj.
A.− Fam. [En parlant d'une pers.] Un peu gras, bien en chair. Synon. dodu.
B.− Au fig., littér. [En parlant d'un produit de la pensée, du discours]
1. Obscur, embarrassé, qui nécessite des éclaircissements. Pensée enveloppée. Le discours de la Salette (...) contient, sous une forme extrêmement symbolique et enveloppée, le secret qui désespère Lucifer (Bloy, Journal,1894, p. 149).
2. Peu clair ou allusif à dessein, pour masquer ou atténuer une réalité trop incisive. Discours enveloppé, phrases enveloppées. Synon. ambigu, insinuant.Toutes sortes de réticences, de mots voilés et enveloppés annoncent comme une rupture avec les Tuileries (Goncourt, Journal,1866, p. 306):
Elle lui laissa entrevoir la vérité. Elle s'accusa elle-même en termes enveloppés. Elle parla obscurément des âmes emportées dans le flot de la vie, et du peu qu'on est sur l'océan mouvant des choses. France, Le Lys rouge,1894, p. 223.
III.− Subst. masc., CHORÉGR. L'enveloppé est une rotation du corps qui s'exécute autour de la jambe qui reste en contact avec le sol (Bourgat, Techn. danse,1959, p. 103).
Fréq. abs. littér. Enveloppé : 1 289. Enveloppée : 814. Fréq. rel. littér. Enveloppé : xixes. : a) 2 122, b) 2 008; xxes. : a) 2 092, b) 1 335. Enveloppée : xixes. : a) 1 205, b) 1 333; xxes. : a) 1 399, b) 876.

Wiktionnaire

Forme de verbe

enveloppé \ɑ̃.vlɔ.pe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe envelopper.

Adjectif

enveloppé \ɑ̃.vlɔ.pe\

  1. (Figuré) Obscur, embarrassé, où, par circonspection, on donne plus à entendre qu’on ne dit.
    • Discours enveloppé. - Parler d’une manière enveloppée. - Raisonnement enveloppé.
  2. Bien en chair.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENVELOPPER. v. tr.
Entourer de tous côtés quelque chose avec du papier, une étoffe, un linge, etc., qui couvre, qui environne de tous côtés. Envelopper du linge, des habits. Envelopper des bas, des gants, un portrait dans du papier. Envelopper de toile, de carton, etc. S'envelopper le doigt, la tête avec du linge. S'envelopper le corps de son manteau. S'envelopper dans son manteau. Par extension, Envelopper l'ennemi de toutes parts. Il faut envelopper cette hauteur, ce village. Un tourbillon de poussière les enveloppa. Il se dit aussi de Ce qui entoure de tous côtés une chose. La toile qui enveloppe une marchandise. Les écailles qui enveloppent les bourgeons de certains arbres. Figurément, il signifie Voiler, recouvrir, cacher. Le brouillard enveloppe la forêt, la colline. Il signifie encore figurément Cacher, déguiser. Les poètes ont enveloppé de fables la vérité, ont enveloppé la vérité du voile de la fable. Il enveloppe à dessein sa pensée. Fig., Discours enveloppé, Discours où, par circonspection, on donne plus à entendre qu'on ne dit. Parler d'une manière enveloppée. Fig., Raisonnement enveloppé, Raisonnement obscur, embarrassé. Figurément, il signifie aussi Comprendre dans. Envelopper quelqu'un dans une accusation, dans une proscription. On l'a enveloppé mal à propos dans cette affaire. Il s'est trouvé enveloppé dans cette banqueroute, dans cette faillite, dans ce désastre.

Littré (1872-1877)

ENVELOPPÉ (an-ve-lo-pé, pée) part. passé d'envelopper
  • 1Garni de quelque chose qui s'enroule. Ces livres sont enveloppés avec soin. Enveloppé dans son manteau. Enveloppé jusqu'aux yeux.

    Chrysalides enveloppées, celles des lépidoptères, parce qu'en effet elles sont enveloppées d'un léger réseau de soie entre des feuilles.

    Fig. Et l'exil d'Aristie enveloppé d'ennuis, Corneille, Sertor. II, 1. … Sa valeur trompée Des maux que j'ai prévus se voit enveloppée, Racine, Alex. III, 2. Le roi d'un noir chagrin paraît enveloppé, Racine, Esth. II, 1. Cet homme caché dans son désert, enveloppé dans sa vertu et comme anéanti en lui-même, devint un des plus nobles instruments dont Dieu se soit servi dans son Église pour faire éclater sa puissance, Fléchier, Panégyr. St François de Paule. Je vois la fille de Sion enveloppée de sa honte et de son ignominie, Massillon, Villars. C'est à la sagesse humaine et corrompue à être incertaine et timide ; toujours enveloppée sous de fausses apparences, elle doit toujours craindre qu'un coup d'œil plus heureux ne la perce enfin et ne la démasque, Massillon, Pet. car. Écueils. Dans ses sombres fureurs Assur enveloppé, Voltaire, Sémir. v, 1. Pour moi, qui dans ma carrière publique n'ai jamais craint que d'avoir tort ; moi qui, enveloppé de ma conscience et armé de principes, braverais l'univers…, Mirabeau, Collection, t. I, p. 51.

  • 2Il se dit de personnes, de troupes qu'un nombre supérieur entoure. Les séditieux enveloppés par les gendarmes. Il lui importait de former le plus grand front qu'il lui serait possible, sans trop affaiblir ses phalanges, pour ne pas être enveloppé, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 206, dans POUGENS. Je veux que, d'ennemis partout enveloppée, Rome rappelle enfin le secours de Pompée, Racine, Mithr. III, 1.

    Il se dit des choses dans un sens analogue. Enveloppé par un tourbillon de poussière, par les flammes.

  • 3Qui est en butte au même accident qu'un autre, qui est atteint par le même danger. Tous deux enveloppés dans une même accusation. Il croyait qu'il ne pouvait être enveloppé dans sa ruine, Fénelon, Tél. XI. Tout Juda, comme vous, plaignant sa destinée [de Joas], Avec ses frères morts le crut enveloppé, Racine, Athal. IV, 3. Sans cette précaution, vous pourriez bien vous trouver enveloppé dans sa disgrâce, Maintenon, Lett. au duc de Noailles, 4 août 1714.
  • 4Caché comme sous une enveloppe. Ils cultivent un désir enveloppé de la mort d'autrui, La Bruyère, VI. Ce n'était point un mérite enveloppé, qui perçât difficilement au travers d'un extérieur triste et sombre, Fontenelle, Malezieu.

    Avoir l'esprit enveloppé dans la matière, être fort grossier, sans esprit.

    Un esprit enveloppé, un homme dont les idées sont confuses et les expressions obscures.

    Discours enveloppé, discours dont l'expression est rendue obscure par circonspection. Je vous fais tort de douter de votre intelligence sur ce qui est un peu enveloppé, Sévigné, 66. On craint assurément d'être entendu, ou plutôt on ne s'entend pas soi-même, quand on se charge de tant de paroles inutiles, de tant de phrases enveloppées, de tant de passages confusément entassés, Bossuet, Var. XII, § 5. Il sait parler d'une manière enveloppée, La Bruyère, X. Platon ne nous a exposé ses opinions que d'une manière enveloppée, Fénelon, Platon. Sa manière de s'expliquer était sublime, et quelquefois fort enveloppée, Fontenelle, Jugem. de Pluton. Elle n'est qu'un amas d'équivoques ou de blasphèmes enveloppés, Massillon, Av. Circ.

    Raisonnement enveloppé, raisonnement obscur, embarrassé.

REMARQUE

Voltaire a dit : Mon fils enveloppé dans un piége funeste, Mérope, IV, 1. C'est une métaphore manquée : il a pris piége pour filet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enveloppé »

→ voir envelopper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enveloppé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enveloppé ɑ̃vœlɔpe

Citations contenant le mot « enveloppé »

  • Des nappes de brouillard ont enveloppé le centre d’Israël le 3 décembre au matin. Une brume dense qui a ralenti la circulation sur certains axes du pays. Le phénomène est dû à l’air marin qui a pénétré à l’intérieur des terres, provoquant une augmentation de l’humidité dans les régions côtières. IsraelValley, Une brume épaisse enveloppe les régions centrales d’Israël. – IsraelValley
  • Plusieurs jours passent et le grand moment arrive enfin, au mois de décembre dernier. Ce jour-là, l’éleveur vient en personne déposer le chiot dans sa nouvelle maison. Le toutou est alors enveloppé dans une épaisse serviette et l’éleveur semble en prendre grand soin.  Wamiz, L’éleveur livre un adorable chiot enveloppé dans une serviette : en 1 seconde, la situation vire au drame - Sauvetage - Wamiz

Traductions du mot « enveloppé »

Langue Traduction
Anglais envelope
Espagnol sobre
Italien busta
Allemand briefumschlag
Chinois 信封
Arabe ظرف
Portugais envelope
Russe конверт
Japonais 封筒
Basque gutunazala
Corse inviluppu
Source : Google Translate API

Antonymes de « enveloppé »

Enveloppé

Retour au sommaire ➦

Partager