La langue française

Enfournée

Sommaire

  • Définitions du mot enfournée
  • Phonétique de « enfournée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enfournée »
  • Citations contenant le mot « enfournée »
  • Traductions du mot « enfournée »

Définitions du mot enfournée

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFOURNER, verbe trans.

A.− Mettre dans un four. Anton. défourner.Ils voient le fort bras blanc qui tourne La pâte grise et qui l'enfourne Dans un trou clair (Rimbaud, Poés.,1871, p. 69):
1. Le foyer étant bien desséché et échauffé, on commence la marche régulière en enfournant des charges alternatives de combustibles (houille maigre) et de calcaire, dans les proportions de 100 kilos de combustible par tonne de calcaire. Toutes les deux ou trois heures, on défourne, ... Bourde, Les Travaux publics,1928, p. 162.
Absol. Mettre la pâte (du pain, de la pâtisserie, etc.) à cuire dans le four. Je regarde en même temps (...) le grand four tout rouge, − on enfourne avec de grandes pelles, et ça sent la croûte et la braise! (Vallès, J. Vingtras,Enf., 1879, p. 4).Le four doit être allumé 10 à 15 minutes avant l'introduction des mets. Ne jamais enfourner dans un four froid (Lar. mén.1926, p. 620).
Loc. fig., vx. Bien, mal enfourner une affaire. Bien, mal engager une affaire. Le Tellier, (...) estimait l'affaire mal enfournée (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 256).
B.− P. anal.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Faire entrer sans ménagement dans. Père Ubu [aux financiers]. − Vous vous fichez de moi! Dans la trappe, les financiers! (On enfourne les financiers) (Jarry, Ubu,1895, III, 2, p. 59).Un panier à salade s'arrêta devant la porte. Charles (...) vit enfourner de ses compagnons, le barman et M. Alexandre, plusieurs poufiasses (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 471).
Emploi pronom. réfl. Entrer dans un lieu bondé, obscur ou avec une idée de précipitation. La pluie a redoublé et le vent est devenu une trombe. (...) Il faut s'enfourner dans un café avec Mirbeau et prendre un grog (Goncourt, Journal,1890, p. 1268).Un car bourré comme un baril d'anchois stoppa! nous nous y enfournâmes à la force des coudes (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p. 160):
2. À la porte, une enluminure représentait des funambules, et on lisait en grosses lettres : spectacle gratis. Je m'enfournai avec la foule dans cet antre perfide... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 16.
Au fig. et vieilli. S'engager dans. Bonne-maman est à Paris qui s'enfourne dans les affaires de MmeSollier et de M. de Castran, qui définitivement s'enfournent dans le mariage (Balzac, Corresp.,1821, p. 95).
2. [Le compl. désigne une chose] Introduire (quelque chose) dans une large ouverture ou, en forçant, dans un lieu peu spacieux. Synon. fam. fourrer.Des bonnets de coton, dans lesquels quelques-uns enfournent leurs oreilles (Goncourt, Journal,1870, p. 629).Jean-Paul (...) se laissait donner la becquée par Daniel, dont l'adresse à enfourner, tout en causant, la cuiller pleine dans la bouche de l'enfant, témoignait qu'il n'en était pas à ses débuts dans ce rôle de père nourricier (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 830).
3. Au fig., fam. [Construit avec un compl. d'attribution; avec une intention ironique] Synon. donner, refiler (fam.).Je lui ai enfourné le conseil de se tenir coite et de faire encadrer ma lettre avec luxe (Bloy, Journal,1904, p. 65).
C.− Fam. Avaler de façon gloutonne :
3. Vous connaissez ces robustes appétits de goujats, qui vous donnent faim par leur façon de se tailler un chiffon de pain, d'enfourner de côté, à la pointe du couteau, une bouchée de viande ou de fromage... A. Daudet, La Petite paroisse,1895, p. 175.
Emploi pronom. [Il] mangea un rosbif aux pommes et s'enfourna deux pintes d'ale (Huysmans, À rebours,1884, p. 180).
D.− MAR. [Le suj. désigne un navire] Plonger l'avant dans la lame et ne se relever que difficilement (d'apr. Barber. 1969).
Rem. On rencontre ds la docum. qq. ex. de enfourneur, subst. masc. Ouvrier qui sert un four. Le chef enfourneur se rend compte de la marche du four [à porcelaine] en retirant de temps en temps des témoins ou montres (Ser, Phys. industr., 1890, p. 558).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fuʀne], (j')enfourne [ɑ ̃fuʀn̥]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « mettre au four » (Ogier le Danois, 8357 ds T.-L.); 2. 1849 spéc. et fam. « avaler gloutonnement, ingurgiter » (Flaub., Tentation, p. 436). Dér. de four*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 71. Bbg. Bruneau (Ch.). Noms créés au moy. du suff. -ment... In : [Mél. Orr (J.)]. Manchester, 1953, p. 28. − Gottsch. Redens. 1930, p. 247. − Lire le dict. Actual. terminol. 1972, t. 5, no1, p. 2.

Wiktionnaire

Forme de verbe

enfournée \ɑ̃.fuʁ.ne\

  1. Participe passé féminin singulier de enfourner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFOURNER. v. tr.
Mettre dans le four. Enfourner le pain. Enfourner de la pâtisserie.

Littré (1872-1877)

ENFOURNÉE (an-four-née) s. f.
  • Action ou moment de mettre au four le pain ou la pâtisserie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enfournée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfournée ɑ̃furne

Évolution historique de l’usage du mot « enfournée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfournée »

  • Pour faire un thé chaud, ou thé à l'anglaise, Michelle et sa fille remplissent une tasse d'eau du robinet enfournée au micro-ondes pendant une minute. Il s'agit ensuite d'allègrement verser du lait froid et d'y tremper un sachet de thé. Pendant que la mixture infuse, Michelle n'oublie pas d'arroser son breuvage, avec une générosité tout américaine, de sucre en poudre. « Acte terroriste », « abomination »… Comme l'a repéré Le Monde, les réactions outre-Atlantique ont été instantanées, la vidéo atteignant plusieurs millions de vues, sur TikTok et sur Twitter. Le Point, « Thé à l'anglaise » : la recette d'une Américaine scandalise les Britanniques - Le Point
  • Les gestes sont sûrs et rapides. La pâte pétrie, travaillée, vient d’être enfournée. Les yeux sont rivés devant les baguettes qui commencent à gonfler. « Ce n’est pas assez doré, il faut les laisser encore un peu », conseille Jean-Luc Chapuis à son jeune apprenti. Fodié acquiesce d’un signe de la tête. Il ressort les baguettes quelques minutes plus tard. Cette fois, les victorines sont prêtes. www.leveil.fr, Brives-Charensac : Jean-Luc Chapuis (La Brivoise) forme les jeunes migrants à la boulangerie - Brives-Charensac (43700)
  • Avis aux gourmands, becs sucrés et amoureux inconditionnels de cookies. Si vous avez la délicieuse habitude de goûter la pâte d’un gâteau avant qu’elle ne soit enfournée, Cupkie est la nouvelle adresse toute désignée! Le Figaro.fr, Cupkie, le premier bar à pâte à cookie ouvre à Paris
  • Anima, pour ses pizzas généreusement garnies. La pâte repose 48h avant d'être enfournée dans un authentique four au feu de bois napolitain.  AD Magazine, Nos 15 restaurants italiens préférés à Paris | AD Magazine
  • La brique est un matériau aisé à fabriquer ; il faut de l’argile, de l’eau, du beau temps pour la dessiccation des briques et elles sont prêtes à être enfournées, sauf que la fabrication ne s’effectuait que de mi-mars à mi-octobre. , Allonne : Dewulf, une briqueterie ancestrale | Actu Oise

Traductions du mot « enfournée »

Langue Traduction
Anglais baked
Espagnol horneado
Italien al forno
Allemand gebacken
Chinois 烤的
Arabe خبز
Portugais cozido
Russe запеченный
Japonais 焼きました
Basque labean
Corse affettatu
Source : Google Translate API
Partager