Éclusée : définition de éclusée


Éclusée : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLUSÉE, subst. fém.

A.− Quantité d'eau qui s'écoule entre l'ouverture et la fermeture d'une écluse; p. méton. ,,opération par laquelle on manœuvre l'écluse`` (Ac. 1932). Le volume d'une éclusée; pendant une éclusée. Bientôt, l'éclusée dégorgée, elle [une péniche] serait au ras du bord (Arnoux, Paris,1939, p. 163):
On admet que le volume d'eau nécessaire, pendant un temps déterminé, au passage des bateaux dans une écluse, est égal à autant de fois le volume d'une éclusée qu'il y a de bateaux traversant l'écluse pendant ce temps déterminé. En pratique, certaines éclusées servent à la fois pour un bateau montant et pour un bateau descendant... Bourde, Les Trav. publ.,1929, p. 358.
P. anal. Un grand nombre d'entre elles [les usines] peuvent réaliser ce qu'on appelle des éclusées afin de valoriser l'énergie de nuit en énergie de jour. À défaut d'éclusées journalières, on pourra stocker les excédents du dimanche pour les restituer dans le courant de la semaine (Thaller, Houille blanche,1952, p. 23).
B.− ,,Train de bois flotté construit pour passer dans les écluses`` (Forest. 1946).
Rem. Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop.
Prononc. et Orth. : [eklyze]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1545 moudre à esclusees [nous moullons à esclusees] trad. de l'ital. macinare a raccolta fig. pop. « faire l'amour avec fougue » [ital. : noi maciniamo a raccolta Boccace, Décaméron, 8, 2 ds Batt., s.v. macinare] (Le Maçon, trad. de Boccace, Décaméron, VIII, 2 ds Hug.); 1627 « quantité d'eau contenue dans une écluse » (Sonnet de Courval d'apr. Delb. Rec. ds DG); 1715 « quantité de bois flotté qui passe pendant la durée de l'ouverture d'une écluse » (Déclar. du 22 octobre 1715, Tarif ds Littré). Dér. de écluse*; suff. -ée*.

Éclusée : définition du Wiktionnaire

Nom commun

éclusée \e.kly.ze\ féminin

  1. Quantité d’eau qui coule depuis qu’on a lâché l’écluse jusqu’à ce qu’on l’ait refermée.
    • L’exploitation par éclusées provoque des crues artificielles. — (Examens environnementaux de l’OCDE - Suisse, 2007)
  2. Opération par laquelle on manœuvre l’écluse.
    • La première, la seconde éclusée.
    • Ce moulin ne moud que par éclusées.
    • Il y a des canaux, des rivières qui ne sont navigables que par éclusées.

Forme de verbe

éclusée \e.kly.ze\

  1. Participe passé féminin singulier de écluser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Éclusée : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLUSÉE. n. f.
Quantité d'eau qui coule depuis qu'on a lâché l'écluse jusqu'à ce qu'on l'ait refermée. On le dit aussi de l'Opération par laquelle on manœuvre l'écluse. La première, la seconde éclusée. Ce moulin ne moud que par éclusées. Il y a des canaux, des rivières qui ne sont navigables que par éclusées.

Éclusée : définition du Littré (1872-1877)

ÉCLUSÉE (é-klu-zée) s. f.
  • 1 La quantité d'eau que doit recevoir la chambre d'une écluse pour y faire entrer un bateau qui descend, ou pour en faire sortir celui qui remonte le canal, Legoarant
  • 2 Terme de commerce. La quantité de bois flotté qui passe pendant la durée de l'ouverture d'une écluse. Pour une éclusée des dits bois de 20 à 22 voies, est dû à plusieurs officiers 12 livres, 15 sols, 10 deniers, Déclar. du 22 oct. 1715, Tarif.
  • 3Masse d'eau accumulée de distance en distance, dans des rivières dont l'eau n'est pas assez abondante pour porter en tout temps les bateaux et les trains de bois, par des barrages qu'on ouvre à jour et à heure fixes. Lâcher l'éclusée. Vendredi il y aura éclusée. Il y a des rivières qui ne sont navigables que par éclusées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclusée »

Étymologie de éclusée - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de écluse avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éclusée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclusée eklyse play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « éclusée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éclusée »

  • En clair, jamais Jean Delépine n'aurait dû prendre le volant de sa Renault Vel Satis. Oui mais voilà, ce 1er décembre, l'homme, à la dérive depuis la perte de son emploi quelques mois plus tôt, doit impérativement aller chercher son épouse. Une épouse qui menace de le quitter et qu'il ne faut surtout pas décevoir. Alors peu avant 18 heures, malgré la bouteille de whisky éclusée dans l'après-midi, Jean Delépine embarque dans sa vieille berline aux freins usés. Pantoufles aux pieds, il écrase l'accélérateur en dépit des 2,59 g d'alcool qui coulent dans ses veines. Des témoins le voient zigzaguer, lancé à pleine vitesse sur le D 11 entre Crèvecœur-le-Grand et Grandvilliers. leparisien.fr, Grandvilliers : six ans de prison ferme pour le chauffard alcoolisé - Le Parisien
  • En France, la première ressource de flexibilité est la pilotabilité des centrales nucléaires, règlementairement limitée à 5% de puissance nominale par minute (PN/min) sur chaque réacteur, mais aboutissant à un volume total important, compte tenu d’un parc de 58 réacteurs. Un complément est apporté par le recours à des centrales thermiques conventionnelles au charbon et désormais surtout au gaz, aptes à des variations plus rapides (jusque 10 à 20% de PN/min). La production hydraulique, première production d’énergie renouvelable avec plus de 10% de production annuelle électrique, complète ce service de flexibilité. Le stock disponible dans les productions hydrauliques éclusées est de 3.5 TWh, soit un Tc de quelques jours. , Système énergétique : comment assurer sa flexibilité ? | ECHOSCIENCES - Grenoble
  • Il existe près de 140 centrales d’éclusée dans le pays (moins de 400 h de remplissage, avec une production annuelle moyenne de 14 TWh) et une centaine de centrales supplémentaires, dites « de lac » (plus de 400 h de remplissage avec une production annuelle avoisinant 17 TWh).  Connaissance des Énergies, La filière hydroélectrique française à la recherche d’un « nouvel élan »
  • Il l'a éclusée en trois longues gorgées, sans faire de manières. Venir à bout de la « tasse aux énormes dimensions » est le rite de passage des futurs compagnons du Beaujolais. Ce 30 avril 2016, c'est au tour de Laurent Wauquiez de faire son entrée dans cette confrérie à la devise bravache : « Vuidons les tonneaux ». Une fois le liquide avalé, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est adoubé avec un pied de ceps « par Bacchus, dieu du vin, par Noé, sauveur de la vigne et devant Saint-Vincent, patron des vignerons ». Mine réjouie, diplôme en main et affublé du cordon vert qui retient la « tassée » de dégustation, l'impétrant dit son « honneur » de devenir l'un des représentants d'« un joyau de notre région ». Un « terroir qui [l]'a touché », auquel il a promis dans son discours un « vrai programme d'accompagnement », afin de « dresser le nouvel élan, le nouveau dynamisme de cette patrie du Beaujolais, qui le mérite bien ». Mediacités, Laurent Wauquiez met de l'eau dans son plan Beaujolais | Mediacités
  • "hydroélectricité trop souvent catastrophe écologique et économique" devait être le titre de cette brève. Je voudrais juste informer les lecteurs que les participants au colloque hydroélectricité cité dans l'article de Actu E ont aussi entendu que certaines visions prospectives du rapport Dambrine leur apparaissent comme des mirages au regard des réalités économiques, même EDF a déclaré qu'il se refuse à équiper des sites où l'investissement ne serait pas amortissable. On a entendu que les microcentrales de moins de 100kW ne peuvent compenser les coûts environnementaux par leurs bénéfices énergétiques et que jusqu'à 1MW il faut soigneusement analyser la balance coût-bénéfice pour y voir des ouvrages d'intérêt public. Il est toujours facile de privatiser les bénéfices et laisser à la collectivité l'obligation de compenser la perte du pouvoir autoépurateur des eaux de la rivière, la hausse des température, les multiples effets pernicieux de l'arrêt du transport sédimentaire, les ravages sur la faune piscicole, etc... En tant que représentant des ONG à la Commision Internationale pour la protection du Rhin je suis bien placé pour rappeler que l'hydroélectricité du Rhin (française et germanoi-suisse) a des effets négatifs sur le fonctionnement du fleuve qui n'ont pas de solution technique en matière de sécurité des digues , protection contre les crues, eau potable de plus de 20 millions d'habitants en aval, incise du lit menaçant la voie navigable , arrêt du charriage des matériaux sans même évoquer les multiples conséquences environnementales sur les populations piscicoles, la ruine des populations historique de poissons migrateurs (le Rhin fut le plus grand fleuve salmonicole d'Europe avant 1950 ). Deux rapports officiels de la CIPR (donc validés par les états riverains), le rapport 108 s"appelle "décision de la Commission sur les impacts négatifs des retenues et des usines hydroélectriques sur la continuité et le fonctionnement écologique des cours d'eau", l'autre sur les effets pernicieux du fonctionnement par "éclusées" des centrales hydroélectrique sur le bassion du Rhin méritent d'être connus des zélateurs d'un mode de production d'électricité ayant d'indéniables avantages (CO2, stockage, mobilisabilité ) mais qui a aussi défiguré et profondément altéré 95% de notre réseau hydrographique . J'ai entendu mardi de la bouche d'un éminent cadre de EDf que tous les sites exploitables en France de façon économiquement rentable sont équipés et que seulement maintenir la production à son niveau actuel est un défi qui ne sera pas facile à relever. Cela devrait dissiper les mirages du rapport Dambrine et j'aimerais que tous les lecteurs de Actu Environnement puissent aussi lire le discours de clôture de Madame la Ministre Nelly Olin, oû elle invitait les industriels à développer l'hydroélectricité dans le strict respect du patrimoine environnemental, nos milieux ayant déjà trop donné à cette folie du développemnt anarchique de turbines n'ayant aucun intérêt public. Je l'ai souligné au colloque de Bercy au nom de France Nature Environnement et comme artisan de la loi sur l'eau au titre du Comité National de l'Eau, " ne plus méconnaître l'intérêt économique des milieux naturels préservés et en particuliers des rivières fonctionnelles" est le passage obligé du développement de l'hydroélectricité. Jean Wencker , membre du CNE, Vice président d'Alsace Nature et membre du directoire du réseau Eau de France Nature Environnement. Actu-Environnement, L'hydroélectricité bénéficie d'un nouveau cadre réglementaire grâce auquel elle pourra à nouveau se développer
  • Ces difficultés, Vincent Sauterau, le propriétaire et pilote du bateau de croisière L’Oussance, y est particulièrement confronté. Il est contraint de n’effectuer que trois éclusées par semaine pour ne pas faire trop baisser le niveau du canal. « À chaque éclusée, je fais baisser le niveau du canal de 13 mm, mais j’en retourne aussitôt 8, avec une pompe de relevage », précise Vincent Sauterau. www.larep.fr, À Chécy, les problèmes d'alimentation en eau inquiètent les professionnels du tourisme - Chécy (45430)

Traductions du mot « éclusée »

Langue Traduction
Corse serratura
Basque blokeoa
Japonais ロック
Russe замок
Portugais fechadura
Arabe قفل
Chinois
Allemand sperren
Italien serratura
Espagnol bloquear
Anglais lock
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires