La langue française

Échevelé

Définitions du mot « échevelé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHEVELÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de écheveler*.
II.− Adj. Dont les cheveux non peignés sont épars, en désordre. Femme échevelée. Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes, Échevelé, livide au milieu des tempêtes... (Hugo, Légende,t. 1, 1859, p. 47).Il courut ouvrir, tout échevelé (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 262):
Féodor avait pris entre ses mains la bonne tête échevelée de la bonne Matrena et la serrait sur sa poitrine. G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 136.
P. anal. Qui offre une ressemblance avec les cheveux en désordre. Arbres, flots échevelés. Une espèce d'arbres, dont le feuillage échevelé, et les fruits en cristaux forment, avec les débris pendans, de beaux accords de tristesse (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 157).
Au fig.
Effréné, désordonné. Danse échevelée; galop échevelé. Maintenant voilà qu'on danse une chose excentrique et sans nom, qui ressemble à ça (...). (Il danse un pas échevelé.) (Meilhac, Halévy, Belle Hélène,1865, III, 5, p. 265).
Excessif, insensé. Bêtise échevelée; patriotisme échevelé. Romantisme échevelé (Huysmans, À rebours,1884, p. 214).
Prononc. et Orth. : [eʃ əvle]. N'est pas compris dans les exceptions où il y a hésitation entre [e] fermé et [ε] ouvert pour é protonique (cf. échelon) car le 1er[ə] muet ne tombant jamais, on prononce toujours l'initiale [e] fermé. C'est sous l'influence de chevelu, chevelure prononcés [ʃ əvly], [ʃ əvly:ʀ] que c'est le 2e[ə] qui tombe dans échevelé [eʃ əvle] et non le 1erdonnant la prononc. [eʃvəle]. Cf. Mart. Comment prononce 1913, p. 173. L'adj. est admis ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 348. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 642, b) 762; xxes. : a) 459, b) 246. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 72, 202, 238.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHEVELÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de écheveler*.
II.− Adj. Dont les cheveux non peignés sont épars, en désordre. Femme échevelée. Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes, Échevelé, livide au milieu des tempêtes... (Hugo, Légende,t. 1, 1859, p. 47).Il courut ouvrir, tout échevelé (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 262):
Féodor avait pris entre ses mains la bonne tête échevelée de la bonne Matrena et la serrait sur sa poitrine. G. Leroux, Rouletabille chez le tsar,1912, p. 136.
P. anal. Qui offre une ressemblance avec les cheveux en désordre. Arbres, flots échevelés. Une espèce d'arbres, dont le feuillage échevelé, et les fruits en cristaux forment, avec les débris pendans, de beaux accords de tristesse (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 157).
Au fig.
Effréné, désordonné. Danse échevelée; galop échevelé. Maintenant voilà qu'on danse une chose excentrique et sans nom, qui ressemble à ça (...). (Il danse un pas échevelé.) (Meilhac, Halévy, Belle Hélène,1865, III, 5, p. 265).
Excessif, insensé. Bêtise échevelée; patriotisme échevelé. Romantisme échevelé (Huysmans, À rebours,1884, p. 214).
Prononc. et Orth. : [eʃ əvle]. N'est pas compris dans les exceptions où il y a hésitation entre [e] fermé et [ε] ouvert pour é protonique (cf. échelon) car le 1er[ə] muet ne tombant jamais, on prononce toujours l'initiale [e] fermé. C'est sous l'influence de chevelu, chevelure prononcés [ʃ əvly], [ʃ əvly:ʀ] que c'est le 2e[ə] qui tombe dans échevelé [eʃ əvle] et non le 1erdonnant la prononc. [eʃvəle]. Cf. Mart. Comment prononce 1913, p. 173. L'adj. est admis ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. : 348. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 642, b) 762; xxes. : a) 459, b) 246. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 72, 202, 238.

Wiktionnaire

Adjectif

échevelé \e.ʃə.vle\

  1. Qui a les cheveux épars et en désordre.
    • Une femme échevelée.
    • Tête échevelée.
  2. (Figuré) Qui a l’aspect de cheveux en désordre.
    • Au-dessus de sa tête, Jasper Hobson voyait des nuages bas et échevelés courir avec une effrayante vitesse, […]. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La fête se termina par des réjouissances bruyantes : musique, sonneries de clairons, roulements de tambours, fantasias échevelées, décharges retentissantes d’artillerie et de mousqueterie, — une orgie de couleurs, de mouvement et de bruit. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 132)
  3. (Figuré) (Littéraire) Très excessif[1].
    • Le romantisme échevelé.

Forme de verbe

échevelé \e.ʃə.və.le\

  1. Participe passé masculin singulier d’écheveler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHEVELÉ, ÉE. adj.
Qui a les cheveux épars et en désordre. Une femme échevelée. Tête échevelée.

Littré (1872-1877)

ÉCHEVELÉ (é-cheu-ve-lé, lée ; comme deux e muets se suivent, le premier prend le son de eu) adj.
  • 1Qui a la chevelure éparse et flottante. Elle accourt l'œil en feu, la tête échevelée, Boileau, Lutr. II. Ou tel que d'Apollon le ministre terrible, Impatient du dieu dont le souffle invincible Agite tous ses sens, Les yeux étincelants, la tête échevelée, Du temple fait mugir la demeure ébranlée Par ses cris impuissants, Rousseau J.-B. Ode au comte du Luc. C'était un jeune homme d'une figure charmante ; pâle, échevelé, baigné de pleurs, il était à genoux au chevet de mon lit, Genlis, Mlle de la Fayette, p. 35, dans LACURNE. Un de ces soirs fameux, chers au peuple romain, Où des temples secrets la Vénus impudique Sortait échevelée, une torche à la main, Musset, Poés. nouv. Lett. à Lamartine.

    Poëte échevelé, s'est dit, sous la Restauration et depuis, pour poëte romantique ; tantôt par raillerie et tantôt sérieusement, comme dans ce vers : Ô poëtes sacrés, échevelés, sublimes ! Hugo, F. d'aut. 38.

  • 2 Par extension, pendant et en désordre. Qu'un jeune homme soit frappé de l'effet d'une cascade… le bruit, les masses d'ombres, les plantes échevelées, la neige de l'écume, tout se gravera dans la mémoire de l'élève, Chateaubriand, Dessin, 273. Le Danube qui, par cinq fleuves, Tombe échevelé dans la mer, Hugo, Orient. 12.

HISTORIQUE

XIe s. Là vint curante cum femme forsenede, Batant ses palmes, criant, eschevelede, St Alexis, LXXXV.

XIIIe s. Ele saut sus comme desvée, Toute nue et eschevelée, Ren. 288.

XVe s. Nymphes adonc, pleurans eschevelées, Marot, IV, 68.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échevelé »

Écheveler ; Berry, égêvé. On a dit aussi deschevelé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échevelé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échevelé eʃœvœle

Évolution historique de l’usage du mot « échevelé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échevelé »

  • Naples (Italie) - On l'attendait rugissant et échevelé, comme le joueur qu'il était. Mais sur le banc de Naples, Gennaro Gattuso s'est révélé être un entraîneur réfléchi et efficace, qui a gagné le respect de tous. LaProvence.com, Sports | Italie: Gattuso chasse les doutes | La Provence
  • Ce duo échevelé nous chante l’amour, l’humour, l’espoir et la rupture dans une partie de ping-pong vocal et théâtral. midilibre.fr, Samedi, un spectacle entre théâtre et chanson - midilibre.fr
  • Caracolant en cancanant dans une sorte de croisement impossible entre Tex Avery (les pianos y tombent de manière sensible) et le théatre de boulevard mâtiné du Magnifique de de Broca, ce vaudeville échevelé mais sans sexe (pauvre Bruce priapique) verra alors se succéder dans un désordre centrifuge le plus total : Charlotte, assistante éditrice qui en fait va s’appeler Jeanne, Jean-Christophe Flammard, des célèbres éditions Flammard (le rêve de tout écrivain), un docte avocat ou un sémillant transsexuel du nom de Coraya, sans compter de troubles personnages du nom de Krasimir (lointain cousin sans doute du flippant bonhomme enfantin), une commercante sosie exacte d’Edouard Philippe (l’ex-premier ministre de la France, dixit Laurent Rivelaygue qui n’insulte pas la postérité de son livre), un vitrier propice remplaçant une fenêtre par du bois (plus solide) ou un inspecteur de police à la vie trop brève et bien vite remplacé par sa mère. Le tout sous le regard tendre d’Albert qui, vite émasculé, continue pourtant de tisser tant bien que mal une chaussette géante qui l’occupe au moins en attendant Godot ou un quelconque rebondissement. , Laurent Rivelaygue – “Albert et l’argent du beurre” | Culturopoing

Vidéos relatives au mot « échevelé »

Traductions du mot « échevelé »

Langue Traduction
Anglais disheveled
Espagnol despeinado
Italien scarmigliato
Allemand zerzaust
Chinois 衣衫不整
Arabe غير مرتب
Portugais desgrenhado
Russe взъерошенный
Japonais 乱れた
Basque disheveled
Corse disgraziatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « échevelé »

Source : synonymes de échevelé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « échevelé »

Échevelé

Retour au sommaire ➦

Partager