La langue française

Écaillé

Sommaire

  • Définitions du mot écaillé
  • Étymologie de « écaillé »
  • Phonétique de « écaillé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « écaillé »
  • Traductions du mot « écaillé »
  • Synonymes de « écaillé »

Définitions du mot « écaillé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCAILLÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de écailler1*.
II.− Emploi adj.
A.− [Correspond à écailler1A] Qui se détache en petites plaques minces et légères. Plaque de peinture écaillée; vernis écaillé; écaillé par place. Un lit de fer à la peinture écaillée (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 147).Les restes écaillés d'un enduit couleur d'ivoire (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 233).
B.− [Correspond à écailler1B)] . Vx. Couvert d'écailles. Dragon écaillé. Synon. écailleux.De malheureuses sirènes dont la queue écaillée s'écrase affreusement entre les pierres de refend (Hugo, Rhin,1842, p. 253).Fort de sa peau écaillée, le boa, sourd aux cris, monte à l'assaut (Michelet, Oiseau,1856, p. 224).Mélusine sort vraiment de sa queue écaillée et pierreuse (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 108).
Prononc. et Orth. : [ekaje] ou [ekɑje]. Ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér. : 88.

Wiktionnaire

Adjectif

écaillé \e.ka.je\

  1. Qui est couvert d’écailles.
    • Animaux écaillés.
  2. (Héraldique) Se dit d’un animal dont les écailles sont d’un autre émail (couleur) que le reste du corps.

Forme de verbe

écaillé \e.ka.je\

  1. Participe passé masculin singulier de écailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCAILLÉ, ÉE. adj.
Qui est couvert d'écailles. Animaux écaillés.

Littré (1872-1877)

ÉCAILLÉ (é-kâ-llé, llée, ll mouillées, et non é-kâ-yé) part. passé.
  • 1Dont on a enlevé les écailles. Carpe écaillée.
  • 2Qui se lève, se détache par écailles, par plaques minces et légères. Peau écaillée. Émaillure écaillée. Marbre écaillé.
  • 3Couvert d'écailles. Animaux écaillés. De grands corps énormes qui volent sur la mer… et qui viennent jeter sur le rivage des gens inconnus tout écaillés de fer, Fontenelle, Les Mondes, 2e soir. Il y a beaucoup d'espèces d'animaux qui engendrent sans copulation, comme les poissons écaillés, les huîtres, les pucerons, Voltaire, L'homme aux 40 écus, mariage. Le budget… qui, laissant à flots l'or couler de ses plaies, Traîne un ventre splendide écaillé de monnaies, Hugo, Crép. 4.

    Terme de blason. Animal écaillé, animal dont les écailles sont dessinées d'un autre émail que le corps. Il porte de sable au crocodile d'argent ombré et écaillé de sinople.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCAILLÉ. Ajoutez :
4Disposé en forme d'écailles, imbriqué. Une couverture en bandes de bois écaillées, même sans doublure en toile, offre un abri suffisant contre la pluie, Journ. offic. 25 oct. 1873, p. 6543, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écaillé »

 Composé de écaille et de écailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « écaillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écaillé ekaje

Évolution historique de l’usage du mot « écaillé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « écaillé »

Langue Traduction
Anglais chipped
Espagnol escama
Italien scheggiato
Allemand abgebrochen
Chinois 碎裂
Arabe متكسرة
Portugais lascado
Russe сколы
Japonais 欠けた
Basque jaurtiketa
Corse affaccatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « écaillé »

Source : synonymes de écaillé sur lebonsynonyme.fr
Partager