La langue française

Dresse

Sommaire

  • Définitions du mot dresse
  • Étymologie de « dresse »
  • Phonétique de « dresse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dresse »
  • Citations contenant le mot « dresse »
  • Images d'illustration du mot « dresse »
  • Traductions du mot « dresse »
  • Synonymes de « dresse »
  • Antonymes de « dresse »

Définitions du mot dresse

Trésor de la Langue Française informatisé

DRESSER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Mettre dans une position verticale, mettre droit.
1. [Le compl. d'obj. désigne une partie du suj.] Lever. Dresser la tête. Tournant vers moi la face et dressant un bras au-dessus de sa tête, droit comme s'il haussait une torche (Montherl., Olymp.,1924, p. 260).
Au fig. Dresser l'oreille ou plus rarement les oreilles (p. anal. avec l'animal aux aguets, qui dresse ses oreilles, au sens propre). Être soudain attentif. Synon. tendre l'oreille.Au mot « école », il dressa l'oreille et parut songeur (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 436).
[Le suj. désigne un inanimé] Montrer dans une position haute par rapport aux objets environnants. La cathédrale de Bourges dresse sur les plaines du Berry une silhouette plus massive (Hourticq, Hist. art, Fr.,1914, p. 54).D'antiques montagnes se délitent et se découpent toujours plus aiguës, dressant des rocs effrités, portant des glaciers bleuâtres (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 330):
1. Du petit village de Rognes, bâti sur la pente, quelques toitures seules étaient en vue, au pied de l'église, qui dressait en haut son clocher de pierres grises... Zola, La Terre,1887, p. 10.
2. [L'obj. désigne des choses concr.]
a) Placer dans une position verticale ou proche de la verticale. Dresser l'échelle contre le mur. Ces poupées de papier qu'on dresse au coin des étagères (Camus, Chev. Olmedo,1957, 1rejournée, 2, p. 722).
P. anal. [L'obj. désigne un être humain semblable à un obj.] Faire tenir droit, mettre debout :
2. ... on le souleva de nouveau [le paralytique] et on le dressa sur ses jambes en lui donnant ses béquilles, dont il se servit comme de cannes... Maupassant, Mont-Oriol,1887, p. 119.
b) Mettre debout de manière à installer ou à construire, à élever. Dresser un lit; dresser un mur, des statues. Mes hommes d'armes dressaient la tente vide dans le désert (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 606):
3. Vous voyez, représentant, continua le général... vous le vouez [le capitaine d'Auverney] à l'ignominie, moi à la gloire; vous faites dresser un échafaud, moi un trophée... Hugo, Bug-Jargal,1826, p. 271.
P. métaph. Je dresserais des cathédrales de paroles sous l'œil bleu du mot ciel (Sartre, Mots,1964, p. 152; cf. aussi écran ex. 2).
3. Au fig. Dresser (une personne ou un groupe) contre (une personne ou un groupe). Mettre en opposition. Synon. exciter, soulever, monter (l'un contre l'autre).Les Jacobins répliquaient qu'en dressant les départements contre Paris, la Gironde se rendait coupable (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 78).Deux femmes de même âge qu'une rivalité amoureuse a dressées l'une contre l'autre (Sartre, Mouches,1943, I, 5, p. 38):
4. La révolution pour la justice, par la liberté, finit par les dresser l'une contre l'autre. Il y a ainsi dans chaque révolution (...) une étape où elle suscite elle-même un mouvement de révolte... Camus, L'Homme révolté,1951, p. 355.
B.− P. ext.
1. Préparer, disposer convenablement. Toujours maladroit quand il s'agit de ranger la vaisselle ou de dresser le couvert (Mounier, Traité caract.,1946, p. 200):
5. La table est dressée dans la fraîcheur du bois. Les agneaux, les perdreaux, les coqs de bruyère, les bœufs découpés en quartiers et les vins y abondent. Jammes, Les Robinsons basques,1925, p. 135.
Loc. (gén. fig.). Dresser des embûches, une embuscade, un guet-apens, un piège. Nous marchions prudemment sur un terrain semé de pièges; j'y dressai des embûches à tous les pas (Fromentin, Dominique,1863, p. 185).
Dresser ses batteries. Préparer un plan de bataille, ,,prendre des mesures pour faire réussir un projet`` (Ac. 1835).
Vx. Dresser du linge. Le repasser. Sans bouger du carcan de sa cravate blanche dressée à l'empois (Soulié, Mém. diable,t. 2, 1837, p. 200).
Spéc. Aplanir, rendre droit.
HORTICULTURE :
6. ... lorsque le mot dresser s'applique à un terrain, il indique les diverses préparations qu'on lui fait subir avant de le planter ou de l'ensemencer; dresser une plate-bande, une planche de terre, etc., c'est la tirer au rateau et y faire des rayons; dresser un terrain, c'est en niveler la surface. Carrière, Encyclop. hortic.,1862, p. 170.
MENUIS. ,,Dégrossir et corroyer une planche`` (Chabat 1881). (Quasi-)synon. dégauchir, équarrir.
2. En partic. Préparer (un document écrit) en respectant certaines formes. Dresser un bilan, une carte, un catalogue, un inventaire, une liste. Dressant chapitre par chapitre, avec sa minutie habituelle, le plan de son livre (Bernanos, Imposture,1927, p. 448):
7. ... Jean, soucieux de battre des records, se vantait de dresser à la minute même une bibliographie complète sur le premier sujet proposé, ... Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 391.
[Style admin.] Rédiger. L'acte de décès sera dressé par l'officier de l'état civil, sur la déclaration de deux témoins (Code civil,1804, art. 77, p. 17).
Rem. Emploi fréq. sans art. Dresser contravention, procès-verbal. Un sergent de ville dressant constat d'accident (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 193).
C.− [Former de façon à faire contracter l'habitude de certains comportements]
1. [L'obj. désigne un animal] Dresser pour la chasse; dresser à mordre; dresser à la pêche des noyés. Souvent encore il dressait les chevaux rétifs (Gide, Thésée,1946, p. 449):
8. M. de Vivaut le trouve [M. du Laudier] au milieu des perdreaux et des cailles qu'il élevait dans sa chambre en train de dresser un merle à siffler un air de chasse. Tharaud, La Ville et les champs,1907, p. 89.
2. [L'obj. désigne un être humain] L'instituteur dressait ces jeunes sauvages (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 415).J'écarte de la femme le souci des tentations et par mes larges dégoûts je la dresse à ces langueurs où s'énerveront les courages, à l'infernal désœuvrement des oisivetés rêveuses (Flaub., Tentation,1849, p. 322):
9. ... vous êtes trop jeune, don Juan, et vous ne savez pas dresser vos maîtresses. Une femme, voyez-vous, est comme un cheval : si vous lui laissez prendre de mauvaises habitudes... jamais vous n'en pourrez rien obtenir. Mérimée, Les Âmes du Purgatoire,1837, p. 340.
Emploi pronom. à sens passif. Pouvoir être dressé. Les araignées s'apprivoisent mais ne se dressent pas (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 69).
Proverbe. Un bon oiseau se dresse de lui-même. ,,Pour signifier que lorsqu'on est né avec des dispositions, l'instruction est moins pénible`` (Hautel t. 1 1972).
Arg., pop. Se faire dresser le poil. ,,Être obligé d'obéir, de suivre le règlement`` (Carabelli, [Lang. milit.]).
II.− Emploi pronom.
A.− [Le suj. désigne une pers. ou une partie de la pers.] Passer à une position plus proche de la verticale que la position antérieure. Se dresser dans son lit, se dresser sur son séant; se dresser brusquement. Le Général se dressant comme mu par un ressort (Feydeau, Dame Maxim's,1914, III, 17, p. 70).Le patron [d'une ferme] m'écoutait sans se dresser s'il était assis. Il y avait toujours une sorte de royauté mais qui restait amicale (Giono, Poids du ciel,1938, p. 261).
Loc. Les cheveux se dressent (sur la tête), faire dresser les cheveux (sur la tête). Pour marquer qu'un événement cause de la frayeur. Je sentais soudain mes cheveux se dresser sur ma tête (Guéhenno, Journal« Révol. », 1937, p. 94).Quelque chose de foudroyant qui vous fait dresser les cheveux sur la tête (Claudel, Visages radieux,1947, p. 761).
Rem. 1. La docum. atteste des var. de cette loc. : les cheveux me dressent à la tête, les cheveux m'en dressent sur la tête,dresser serait employé intransitivement. 2. Dans la constr. faire dresser les cheveux (sur la tête) il y a ell. de se.
Au fig. [P. réf. à l'attitude du coq] Se dresser sur ses ergots. Avoir une attitude hautaine. Au moindre mot, leur orgueil se dresse sur les ergots, et ils ne peuvent, comme les vilains, digérer l'insulte (Gautier, Fracasse,1863, p. 222).
GÉOL. Se soulever. Le plissement hercynien s'est dressé vers la fin du primaire (carbonifère) (Combaluzier, Introd. géol.,1969, p. 138).
B.− Être posé verticalement, dans une position dominante.
1. Au sens physique. Sur la table, les fruits se dressaient en pyramides, et les gâteaux s'élevaient en monuments (Maupass., Pierre et Jean,1888, p. 398).En face la sierra se dressait haute et sombre (Heredia, Trophées,1893, p. 203):
10. ... nous sommes devant New York. ... là-bas, en face, une sorte de colosse de Rhodes, une femme exaltée se dresse sur le ciel, le bras tendu dans un geste magnifique. Loti, Quelques aspects du vertige mondial,1917, p. 171.
P. métaph. La face auguste de la Mère se dresse au-dessus des enfants qui s'entre-tuent (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 437).
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Apparaître soudain, surgir. Synon. se présenter.Telle est la question qui se dressera dans une foule d'esprits (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 378).Les calamités sans nombre et sans nom, qu'il voit se dresser devant lui (Gide, Journal,1914, p. 447).
b) [Avec une idée d'oppos.] Apparaître. Un front national se dressait face à l'occupant (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 75).Une sociologie nouvelle se dresse donc. Qui attaque son aînée (J. Vuillemin, Être et trav.,1949, p. 115).Quand nous voulons aller à Dieu, il y a toujours des non, parce que formidables qui se dressent sur la route (Green, Journal,1955-58, p. 61):
11. Nous verrons bien si la nation se dressera, folle de colère, ou si elle consentira à redevenir cette demi-morte en proie aux homoncules, et si elle cèdera de nouveau à la torpeur du désespoir. Mauriac, Bloc-notes,1958, p. 143.
c) Se dresser contre (qqn ou qqc.). S'opposer à. C'est lui qui devrait déjà s'être dressé contre l'assassin (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 568):
12. ... les quelques dames qui avaient résisté ou seulement tardé furent de la part du baron l'objet de terribles représailles, soit afin qu'elles servissent d'exemple, soit parce qu'elles avaient éveillé sa fureur et s'étaient dressées contre ses entreprises de domination. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 630.
Prononc. et Orth. : [dʀese] ou p. harmonis. vocalique [dʀese], (je) dresse [dʀ εs]. Fait partie des mots dans lesquels s double provient de c en anc. fr. et dont la prononc. a hésité entre [ə] muet et [ε] (cf. Buben 1935, § 49, 50 et caresser). Enq. : /dʀes/ (il) dresse. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 « tenir droit, lever » drecent lur sigle (St Alexis, éd. Ch. Storey, 79); ca 1100 pronom. sur piez se drecer (Roland, éd. J. Bédier, 2234); ca 1140 « faire tenir droit, élever, ériger » furches drescer (Gaimar, Hist. des Anglais, 5813 ds T.-L.); 1179 drescier l'oreille (Renart, éd. M. Roques, 2323); 2. ca 1200 « disposer comme il le faut; installer » le mangier ... drechier (Aiol, éd. J. Normand et G. Raynaud, 5892); 3. 1172-74 au fig. pronom. « s'opposer » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 4982 ds T.-L.); 4. 1169 techn. « tenir droit et plat » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 7317); 5. mil. xvies. « dompter » (Amyot, Thém. 3 ds Littré); 1580 « former, éduquer » (Montaigne, Essais, I, XIV, éd. Thibaudet, p. 69). Du b. lat. *directiare « redresser, mettre droit », dér. de directus « droit ». Fréq. abs. littér. : 4 279. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 284, b) 7 613; xxes. : a) 7 725, b) 6 670. Bbg. Archit. 1972, p. 45. − Darm. Vie. 1932, p. 97. − Gottsch. Redens. 1930, passim.La Charité (R.). The Concept of judgment in Montaigne. The Hague, 1968, passim.La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 65, 406.

DRESSÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de dresser*.
II.− Adjectif.
A.− Mis dans une position verticale.
1. [En parlant d'une partie du corps (cf. dresser I A 1)] La tête dressée. Des oreilles dressées de faune (Martin du G., J. Barois,1913, p. 317).
Spéc., BOT. [En parlant de tout ce qui est perpendiculaire au plan de sa base] Tige dressée; feuille dressée; calice dressé (Littré-Robin 1858, 1865).
2. Installé, construit (cf. dresser I A 2). Tentes dressées; une estrade de planches dressée. Tous les juges prirent place sur des bancs dressés autour de la salle d'audience (Thierry, Récits mérov.,t. 2, 1840, p. 277).Des tables dressées sur la butte avec des parasols de fortune, abritaient de petits commerces de cartes postales, de saucisson, de limonade (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 339):
1. Récemment, à Grenade, on avait fait présider la course par Notre-Dame des Angoisses (...) les cuadrillas, en arrivant, mettaient genou à terre devant sa statue dressée dans une tribune. Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 515.
B.− Placé dans une position plus haute (cf. dresser II A).
1. [En parlant de pers., p. rapp. à une position antérieure] :
2. Dressées sur la pointe des pieds, et s'accrochant aux pierres, les deux fillettes s'évertuaient à voir par-dessus le vieux mur qui leur cachait l'avenir. Rolland, Jean-Christophe,Les Amies, 1910, p. 1104.
2. [En parlant de choses par rapp. à ce qui les entoure (cf. dresser II B 1)] À droite, le Daubenhorn montrait ses rochers noirs dressés à pic auprès des énormes moraines du glacier de Lœmmern (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Aub., 1886, p. 1074).
C.− Arrangé (cf. dresser I B).Tout le déjeuner, dressé sur un guéridon au coin du feu, consistait en charcuterie et en sucreries (France, Bonnard,1881, p. 287).La nappe, dressée sur la table ainsi que sur un autel où sont célébrées les fêtes de la gourmandise (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 869).
D.− Préparé. [En parlant d'un document écrit (cf. dresser I B 2)] L'acte d'accusation, dressé en forme de réquisitoire, est lu, tout haut, devant l'accusé (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 106).
E.− Mis en opposition (cf. dresser I A 3).Deux cités dressées l'une contre l'autre jusqu'à la consommation des siècles (Mauriac, Journal 1,1934, p. 85).
F.− Apprivoisé, exercé à certains comportements (cf. dresser I C).
1. [En parlant d'un animal] Chien bien dressé. La sortie était marquée par un tas de feuilles de laitue fraîche où les bestioles bien dressées se reposaient et se régalaient (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 127).
2. [En parlant d'un être humain] Un page bien dressé. De nombreux esclaves, dressés au service comme des domestiques européens (Hugo, Bug-Jargal,1826, p. 22).C'est un faible, un homme dressé à détruire et qui ne sait pas reconstruire (Barrès, Cahiers,t. 8, 1909-11, p. 59).Notre jeunesse trouvera donc très prochainement en face d'elle des jeunesses homogènes, façonnées, dressées et, pour ainsi dire, étatisées (Valéry, Variété III,1936, p. 272).
Fréq. abs. littér. : 1 901. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 719, b) 2 246; xxes. : a) 2 890, b) 3 675.

Wiktionnaire

Nom commun

dresse \dʁɛs\ féminin

  1. Rédaction d'un devis.
    • [...] on retranchera et precomptera à l'entrepreneur du montant de l'honoraire payé à l'ingénieur pour la dresse du présent devis et plans, et pour toutes les opérations par lui faites à ce sujet [...]. — (Mémoires de la Société archéologique du midi de la France, volume 45, 1983)
  2. (Désuet) Morceau de cuir intercalé entre deux semelles, et destiné à redresser la chaussure.
  3. Drèche.

Forme de verbe

dresse \dʁɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de dresser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de dresser.
    • Et puis, la fatalité dresse un buisson imprévu où se prend la robe de Nicole et c’est là que les Athéniens s’atteignirent. — (André Benzimra, L’école buissonnière, nouvelle, 1976)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de dresser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de dresser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de dresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DRESSER. v. tr.
Faire tenir droit. Dresser la tête. Ce cheval dresse les oreilles. Dresser un mât. Dresser des quilles. Un cheval qui se dresse sur les pieds de derrière. Ce petit homme se dresse sur la pointe des pieds. Fig., Cela fait dresser les cheveux sur la tête, ou simplement, Cela fait dresser les cheveux. Les cheveux me dressent sur la tête. Voyez CHEVEU. Fig., Dresser l'oreille, Faire dresser l'oreille. Voyez OREILLE. En termes de Marine, Dresser un navire, un bateau, Lui donner une situation droite, faire qu'il ne soit pas plus incliné d'un côté que de l'autre. Dresser les vergues, Leur donner la position horizontale, lorsque le bâtiment est à l'ancre. Dresser la barre du gouvernail, La mettre ou la ramener parallèlement à la quille du bâtiment. En termes de Botanique, Tige dressée, Celle qui s'élève verticalement; Feuilles dressées, rameaux dressés, Les feuilles, les rameaux qui forment un angle très aigu avec la tige. Il signifie en outre, en termes d'Arts, Unir, aplanir, rendre droit. Dresser les côtés d'une pierre, ou simplement Dresser une pierre. Dresser une planche. Dresser une règle. En termes de Jardinage, Dresser une allée, une terrasse, un parterre, Les aplanir, les mettre de niveau. Dresser une palissade, une haie, Les tondre avec le croissant. Il signifie aussi Ériger, élever. Dresser des statues, des autels, un trophée. Il signifie encore Monter, tendre, construire. Dresser un lit, une tente, un échafaud. Il signifie, par extension, Préparer, arranger, mettre en état. Dresser la table. Dresser le couvert. Dresser le dessert. Dresser un piège pour prendre des loups. Dresser une embuscade. Dresser un buffet. Fig. et fam., Dresser ses batteries. Voyez BATTERIE. Il se dit encore dans le sens de Faire, surtout en parlant de Choses qui exigent du soin, de l'exactitude. Dresser un plan. Dresser le plan d'un ouvrage. Dresser une carte de géographie. Dresser un tableau statistique. Il signifie particulièrement Rédiger dans la forme prescrite ou ordinaire. Dresser la minute d'un acte. Dresser une contravention, Signifier à quelqu'un qu'il aura à encourir la sanction établie pour violation de tel ou tel règlement de police. Il signifie encore figurément Instruire, former, façonner. Dresser un écolier; le dresser à la vertu, à la piété. Dresser un soldat. Dresser un cheval. Dresser un chien couchant; le dresser à rapporter; le dresser à la chasse, pour la chasse.

Littré (1872-1877)

DRESSE (drè-s') s. f.
  • Morceau de cuir qui se met entre les deux semelles d'un soulier pour le redresser quand il tourne.

    La dresse d'un devis, rédaction d'un devis, Cappeau, Comp. des Alvines, p. 143.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dresse »

Voy. DRESSER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dresse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dresse drɛs

Évolution historique de l’usage du mot « dresse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dresse »

  • Un bon oiseau se dresse de lui-même. De Proverbe français
  • Pour guider les borgnes, on dresse les demi-chiens. De Pierre Doris
  • L'argent dresse son mur entre les hommes. De Eric-Emmanuel Schmitt / L'Evangile selon Pilate
  • L'athéisme dresse contre Dieu un procès-verbal de carence. De Victor Hugo
  • L'athée dresse contre Dieu un Procès-verbal de carence. De Victor Hugo / Faits et croyances
  • La tendresse; ce qui reste de l’amour derrière les barrières que le temps dresse. De Grand Corps Malade / Rencontre
  • Nous sommes plus riches que nous ne pensons ; mais on nous dresse à l'emprunt et à la quête. De Michel de Montaigne
  • C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres. De Kofi Annan
  • N'attendez pas du cinéma qu'il dresse des murs et des frontières De Isabelle Huppert / AFP, 9 janvier 2017
  • Lorsque la réalité se dresse contre nous, la force du mal d'hier atténue celle du mal d'aujourd'hui. De Adolf Rudnicki / Baguette
  • Le riche a honte de sa richesse et sait que, si le malheur se dresse, la richesse est une sablière qui s'effondre. De Jacques de Bourbon Busset
  • Ce que nous appelons mauvaise conscience est en fait la bonne conscience : c’est la vertu qui se dresse en nous pour nous accuser. De Théodor Fontane
  • Après avoir erré longtemps dans la brousse, il atteint un village où se dresse une potence : "Dieu soit loué, me voilà en pays civilisé". De Jonathan Swift
  • Mais si, aujourd’hui comme alors, une minorité active se dresse, cela suffira, nous aurons le levain pour que la pâte lève. De Stéphane Hessel / Indignez-vous !
  • Les asiles d’aliénés comportent dans leur personnel des internes et des internés. Entre ceux-ci et ceux-là, ne se dresse que l’épaisseur d’un accent aigu. De Alphonse Allais
  • Le député Pierre-Boucher‒Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval, dresse le bilan de la dernière session parlementaire qui fut particulièrement marquée par la pandémie de la COVID-19. « Je tiens d’abord à manifester ma reconnaissance envers nos concitoyens pour leur courage et la solidarité dont ils ont fait preuve tout au long de cette crise que l’on espère voir derrière nous le plus rapidement possible », a déclaré Xavier Barsalou-Duval. « Je suis très fier du travail de mon équipe qui, malgré le confinement, est demeurée proactive et est venue en aide à des centaines de citoyens qui en avaient besoin. Nous avons aussi été sensibles à la réalité difficile, vécue par les médias et les banques alimentaires, », explique le député de Pierre-Boucher‒ Les Patriotes‒Verchères. Au niveau parlementaire, monsieur Barsalou-Duval s’est particulièrement illustré dans sa défense des voyageurs à qui les lignes aériennes ont refusé de rembourser les billets à la suite de l’annulation de leurs vols. En plus d’avoir parrainé une pétition qui a recueilli plus de 30 000 signatures, il est intervenu à de nombreuses reprises à ce sujet, en Chambre et en comité. « Cet argent-là appartient aux consommateurs et non aux lignes aériennes. Je compte maintenir la pression sur le ministre Garneau jusqu’à ce que ces entreprises remettent l’argent qu’ils ont confisqué à leurs clients », a indiqué le porte-parole du Bloc québécois en matière de transports. « Tout au long de cette période, le Bloc québécois s’est efforcé de faire des propositions constructives qui se sont souvent matérialisées en gains pour les Québécoises et les Québécois. Le parti aurait néanmoins espéré davantage de soutien pour les aînés et souhaité que la PCU soit adaptée pour la rendre incitative au travail. » Le député tient aussi à déplorer les propos du chef du NPD, Jagmeet Singh, à la fin de la session. « Brandir le racisme n’est pas quelque chose qui doit se faire à la légère. Le racisme doit être combattu et non pas instrumentalisé pour mener des procès injustifiés ou pour disqualifier injustement des individus qui n’ont strictement rien à voir avec ce fléau », s’indigne le député bloquiste. Au niveau de la circonscription, même si la chose a moins retenu l’attention en raison des événements particuliers que nous avons vécus, le député a continué la bataille avec les citoyens qui sont victimes de l’érosion des berges le long du Saint-Laurent. À ce propos, il a déposé pour une deuxième fois la fameuse pétition à laquelle Marc Garneau avait refusé de répondre en 2019. « Même si la COVID-19 et les séances virtuelles de la Chambre des communes ont parfois compliqué les choses, je demeure fermement engagé et profondément dévoué envers les citoyens de Pierre-Boucher‒Les Patriotes‒Verchères. Je prends leurs préoccupations au sérieux et je me fais un devoir de les porter à Ottawa pour qu’elles soient entendues, et ce, peu importe les circonstances », a conclu Xavier Barsalou-Duval. La Relève, Xavier Barsalou-Duval dresse le bilan d’une session parlementaire marquée par la COVID-19 - La Relève
  • C'est un tableau particulièrement noir que dresse la Cour des comptes dans son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques, publié ce mardi matin. Face à la crise du coronavirus qui touche de plein fouet l'économie tricolore, «le choc subi par les finances publiques est massif» et «exceptionnel», insistent les magistrats de la rue Cambon qui confirment ainsi les très sombres prévisions économiques pour cette année. Et, contrairement à d'autres pays également touchés par la pandémie, «la France n'a pas abordé cette crise avec des finances publiques restaurées», fustige également l'institution présidée, depuis début juin, par Pierre Moscovici, ministre de l'Économie au début du quinquennat de François Hollande avant de partir à Bruxelles comme commissaire européen chargé des finances. Le Figaro.fr, La Cour des comptes dresse un tableau apocalyptique post-crise des finances publiques

Images d'illustration du mot « dresse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dresse »

Langue Traduction
Anglais trained
Espagnol entrenado
Italien allenato
Allemand trainiert
Chinois 受过训练的
Arabe تم تدريبه
Portugais treinado
Russe обученный
Japonais 訓練された
Basque trebatu
Corse addestratu
Source : Google Translate API

Synonymes de « dresse »

Source : synonymes de dresse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dresse »

Partager