La langue française

Douloureuse

Définitions du mot « douloureuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOULOUREUX, EUSE, adj.

A.− [En parlant d'une douleur physique] Qui fait souffrir, qui fait mal. Maladie, opération douloureuse. La peau est ardente, la tête douloureuse, avec un peu de délire (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 896).
SYNT. Douloureuse agonie, blessure; amputation, lésion, sensation douloureuse; enfantement, pansement douloureux; élancements, syndromes douloureux.
B.− [En parlant d'une douleur de nature psychique, affective, morale]
1. [Qualifie une chose : événement, manifestation, situation, etc.]
a) Qui blesse, qui fait ressentir une peine, qui fait du mal. Spectacle douloureux; passion, séparation douloureuse :
1. Mais le souvenir douloureux d'avoir aimé Albertine ne se mêlait pas à cette sensation. Il n'est de souvenir douloureux que des morts. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 874.
Il est douloureux de + inf. :
2. Il est douloureux de penser que la noble femme, rendue à ses filles des champs, a pu suivre de ses yeux clairvoyants, la première étape de la décadence. Bremond, Hist. littér. du sentiment relig. en France,t. 4, 1920, p. 241.
Rien de plus douloureux que + subst.Rien n'était plus douloureux que l'inutilité de ce suprême effort (Gide, Si le grain,1924, p. 610).
P. méton. Chambre, journée douloureuse; en cette douloureuse circonstance. Ces heures qui certes ont été les plus douloureuses de ma vie (Green, Journal,1938, p. 158).
b) Qui s'accompagne de douleur; pénible, cruel. Drame douloureux; douloureux mystère. Il [Flaubert] fit, en pleine gloire, cet aveu douloureux : « Après tout, le travail, c'est encore le meilleur moyen d'escamoter la vie » (France, Vie littér.,1891, p. 307).
SYNT. Aveu, récit, sort, voyage douloureux; crise, déception, drame, émotion, résolution, sensation, tristesse douloureuse.
Emploi subst., pop. L'addition. MmeLebien, de crainte d'avoir à payer la douloureuse, refusait systématiquement de manger hors de chez elle (L. Daudet, Cœur et abs.,1917, p. 151).
c) Qui exprime la souffrance. Grimace douloureuse; chant, cri, lyrisme douloureux; accents douloureux. Il se répétait le douloureux axiome de Pascal « l'âme ne voit rien qui ne l'afflige quand elle y pense » (Huysmans, À rebours,1884, p. 293).
2. [Qualifie une pers. ou un de ses attributs] Qui éprouve une douleur morale, qui est plein de peine. Cœur, peuple douloureux; âme, vie douloureuse. Jérôme, mon ami douloureux près de qui mon cœur se déchire, et loin de qui je meurs (Gide, Porte étr.,1909, p. 593).Il est vrai que mon âme est douloureuse à mort; je suis dans une détresse, je n'aurais jamais cru que la mort de mon âme fût si douloureuse. Tous ceux-là que j'aimais sont absents de moi-même (Péguy, Myst. charité,1910, p. 62).
Emploi subst.
Masc. ou fém. Personne portée, par tempérament, à réagir avec douleur devant les événements. Il y a chez les socialistes des douloureux qui disent : la France est perdue (Barrès, Cahiers,t. 10, 1913-14, p. 69).
Masc. sing. avec valeur de neutre. Tempérament ou comportement de personnes sensibles à la douleur. Une amitié profonde a des mystères. Dans la nôtre tu trouverais du douloureux, de l'inconnu, de l'insaisissable (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 137).
Prononc. et Orth. : [duluʀø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1050 dolerus messages (Vie de Saint Alexis, éd. C. Storey, 388); ca 1100 duluruse, caitive « affligée » (Rol., éd. J. Bédier, 2722). Réfection d'apr. douleur* du b. lat. dolorosus « douloureux ». Fréq. abs. littér. : 4 001. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 564, b) 4 826; xxes. : a) 8 255, b) 5 568. Bbg. Darm. Vie 1832, p. 188.

Wiktionnaire

Nom commun

douloureuse \du.lu.ʁøz\ féminin

  1. (Populaire) (Figuré) Facture, note à payer, addition à payer.
    • L’argot s’est enrichi d’un mot charmant. La carte à payer, connue sous le nom d’addition, s’appelle, depuis quelque temps, la douloureuse. — (Aurélien Scholl, Les coulisses, Le Figaro, 30 janvier 1862, page 6)
    • Qu’est-ce qui t’a pris de lui balancer la douloureuse direct ?! Il n’a même pas encore consommé ! — (Maëster, Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, La Guère Sainte, Drugstore, 2008, ISBN 978-2226175601)

Forme d’adjectif

douloureuse \du.lu.ʁøz\

  1. Féminin singulier de douloureux.
    • Je sentais l’intensité du courant grandir et à mesure ma gorge, mes mâchoires, tous les muscles de mon visage, jusqu’à mes paupières se contracter dans une crispation de plus en plus douloureuse. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOULOUREUX, EUSE. adj.
Qui cause de la douleur ou Qui marque de la douleur. Une plaie douloureuse. Un mal douloureux. Cris douloureux. Plainte douloureuse. Il se dit, par extension, des Parties du corps, lorsqu'elles deviennent tellement sensibles qu'on n'y saurait toucher sans causer de la douleur. Il a le pied douloureux. Il signifie figurément Qui cause de la peine, du chagrin, de l'affliction. Cette perte m'a été douloureuse. Souvenir douloureux. Spectacle douloureux.

Étymologie de « douloureuse »

(1862) Emploi ironique de l’adjectif douloureux : payer l’addition est une épreuve douloureuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « douloureuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douloureuse dulurøz

Évolution historique de l’usage du mot « douloureuse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douloureuse »

  • Les mots restent, quoiqu'on en dise. Longtemps après qu'ils ont été prononcés, ceux qui blessent continuent de faire mal. Ils vivent en nous d'une vie tenace, douloureuse. De Jean-Paul Pinsonneault
  • Pour être capable de faire le don de soi, il faut avoir pris possession de soi dans cette solitude douloureuse hors de laquelle rien n’est à nous et nous n’avons rien à donner. De Louis Lavelle / Tous les êtres séparés et unis
  • Quand vous hésitez entre plusieurs voies, prenez toujours la plus douloureuse. De Henry de Montherlant / Le maître de Santiago
  • L'impuissance est peut-être notre plus douloureuse abdication en ce monde. De Marie-Claire Blais / Un sourd dans la ville
  • La paix, comme toute métamorphose, exige une adaptation douloureuse à laquelle bien des gens se refusent. De Jean-Paul Fugère / L'orientation
  • Le passé appartient au passé. Il ne doit pas jeter son ombre douloureuse sur le présent. De Harry Bernard
  • La vie est toujours douloureuse pour les gens qui aiment ceux qui les excluent et méprisent ceux qui les acceptent. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • L'existence du soldat est, après la peine de mort, la trace la plus douloureuse de barbarie qui subsiste parmi les hommes. De Alfred de Vigny / Servitude et Grandeur militaires
  • Au fond, la solitude, bien qu'elle soit douloureuse, est encore préférable à la destruction appliquée de l'un par l'autre. De Fernand Ouellette / La mort vive
  • On ne peut pas imposer nos libertés, ni la démocratie comme les Américains en ont fait la douloureuse expérience. De Dominique de Villepin / Le Figaro, 20 janvier 2015
  • Il y a une morsure douloureuse : le chagrin de ne pas partager avec un être aimé la beauté des moments vécus. De Sylvain Tesson / Dans les forêts de Sibérie
  • L'amour est nécessaire à la plupart des êtres parce qu'il est un des rares moyens qui leur permettent d'oublier cette réalité parfois douloureuse : je vis. De Jean-René Huguenin
  • La haine n'est-elle pas aussi douloureuse que l'amour ? Celui qui déteste son semblable s'enchaîne à sa rancune, se fait prisonnier de son ressentiment. Il n'est plus un être libre. De Jeannette Massie / Jeunesse libre
  • L'acte de naissance est un acte d'amour entre la mère et l'enfant ; une jouissance douloureuse pour l'un et pour l'autre... De Dominique Blondeau / Que mon désir soit ta demeure
  • Une rupture est toujours douloureuse, au moins permet-elle de sauvegarder l’essentiel : conserver l’estime de l’autre, éviter le pourrissement dû à l’exaspération, raviver le désir qu’on éprouve pour le monde. De Roland Topor / Journal in Time
  • Alors qu'il était placé sous respiration artificielle, le sexagénaire a été pris d'une crise de priapisme. Il a enduré une longue et douloureuse érection qui a duré 4 heures.  D'après le journal médical, ce cas "suggère fortement une relation entre le priapisme et le coronavirus" mais il ne s'agirait pas d'un nouveau symptôme pour autant. Nice-Matin, Un homme de 62 ans victime d'un drôle d'effet secondaire qui pourrait être lié au coronavirus - Nice-Matin
  • Après avoir dû retarder l’ouverture de la saison et prendre la douloureuse décision d’annuler le 18e Grand Prix du Canobus, en raison de la pandémie du coronavirus, le club de Jarnac Sports Canoë-Kayak a repris partiellement ses activités depuis la mi-juin. SudOuest.fr, Jarnac (16) : les kayakistes de retour sur l’eau

Images d'illustration du mot « douloureuse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douloureuse »

Langue Traduction
Anglais painful
Espagnol doloroso
Italien doloroso
Allemand schmerzlich
Chinois 痛苦
Arabe مؤلم
Portugais doloroso
Russe болезненный
Japonais 痛い
Basque mingarria
Corse dulore
Source : Google Translate API

Synonymes de « douloureuse »

Source : synonymes de douloureuse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « douloureuse »

Douloureuse

Retour au sommaire ➦

Partager