Distrait : définition de distrait


Distrait : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISTRAIT, AITE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de distraire1*.
II.− Emploi adj., vieilli ou littér. [Souvent suivi d'un compl. prép. de] Séparé, retranché d'un tout.
A.− [Appliqué à un inanimé gén. concr.] :
... rien ne m'a plus formé, plus imprégné, mieux instruit − ou construit − que ces heures dérobées à l'étude, distraites en apparence, mais vouées dans le fond au culte inconscient de trois ou quatre déités incontestables : la mer, le ciel, le soleil. Valéry, Variété III,1936, p. 241.
B.− Plus rarement [Appliqué à une pers.] Il me prend des moments bien sombres, car je vis en vous sachant si distraite de moi (Balzac, Lettres Étr.,t. 2, 1830-35, p. 140).
Prononc. et Orth. : [distʀ ε], fém. [-εt]. Ds Ac. 1694.

DISTRAIT, AITE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de distraire2*.
II.− Emploi adj., gén. péj.
A.− [Appliqué à une pers.] Détourné de l'objet qui l'occupait, absorbé par autre chose. Synon. absent, inattentif.Les esprits indifférents, distraits, occupés ailleurs qui n'ont pas le temps d'observer (Michelet, Oiseau,1856, p. 230):
1. Je m'aperçois tous les jours que mon défaut de mémoire tient uniquement à mon défaut d'attention, ou à cette maladie de distraction que j'ai apportée en naissant et que je tiens de mon père... Je suis plus ou moins distrait, c'est-à-dire que je donne plus ou moins mon attention à chaque chose suivant mes dispositions organiques bonnes ou mauvaises, et j'ai des souvenirs nets ou confus en proportion... Maine de Biran, Journal,1817, p. 21.
2. Un homme absolument distrait serait un homme disant : Tiens, j'ai rencontré ce matin (...) et décrivant une machine qui n'existe pas encore. Cocteau, Essai de crit. indirecte,1932, p. 45.
Emploi subst. Personne occasionnellement ou naturellement portée à la distraction, à l'étourderie, qui manque d'attention dans ses actes ou dans ses relations avec autrui. Ces feuilles de fleurs que les belles distraites font claquer sur le dessus de leurs mains (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 130):
3. Si à dix heures et demie un distrait tirait sa montre en disant : « allons, encore une heure et demie avant le déjeuner », chacun était enchanté d'avoir à lui dire : « mais voyons, à quoi pensez-vous, vous oubliez que c'est samedi! »; on en riait encore un quart d'heure après... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 111.
PSYCHOL. Type de caractère se définissant par l'incapacité de fixer son attention. Le Distrait de La Bruyère (Balzac, Goriot,1835, p. 174).Le distrait est toujours un sujet à champ de conscience étroit, et plus ou moins crispé sur un objet exclusif (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 289).
B.− [Appliqué à une attitude de la pers.] Qui dénote de la distraction, un esprit occupé ailleurs. Avoir un air, un regard distrait. Ses doigts distraits jouaient dans ses boucles d'ébène (Lamart., Chute,1838, p. 1033).Il avait toujours écouté d'une oreille distraite les conseils de son père (Aymé, Jument,1933, p. 67):
4. Les uns voulaient attirer l'attention par des ris extraordinaires sur ce que leur voisin leur disait, tandis que dans toute autre circonstance les mêmes propos ne les auraient pas fait sourire. D'autres prenaient un air dégagé, distrait, pour n'avoir pas l'air de penser à ce qui les occupait tout entiers... Staël, Lettres de jeunesse,1778-89, p. 138.
Prononc. et Orth. : [distrε], fém. [-εt]. Enq. : /distʀe, (D); -t/. Ds Ac. 1694-1932.
STAT. − Distrait1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 723. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 367, b) 2 238; xxes. : a) 2 396, b) 2 667.

Distrait : définition du Wiktionnaire

Adjectif

distrait \dis.tʁɛ\

  1. Qui n’a pas d’attention à ce qu’il dit ou à ce qu’il fait, qui n’est pas à ce qu’on lui dit.
    • Il discernait qu’il avait affaire à un personnage exceptionnellement distrait, mais il n’était pas responsable d’une pareille balourdise chez cet hurluberlu qui visait à l’élégance. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il est toujours distrait.
    • Esprit distrait.
  2. (Par extension) Qui dénote que l’on est distrait.
    • Air distrait.
    • Des yeux, des regards distraits.

Nom commun

distrait \dis.tʁɛ\ masculin (pour une femme on dit : distraite)

  1. Personne de nature distraite.
    • La Bruyère a peint le distrait dans ses Caractères.
    • La comédie du Distrait, de Regnard.
    • Cette réserve cachait un compliment : au XXe siècle, le poète n'est pas ce distrait, ce tête en l’air cher aux clichés, mais un homme qui sait concilier vie de travail et vie de poésie. — (Robert Sabatier, Histoire de la poésie française, volume 6, La poésie du XXe siècle — III — Métamorphoses et modernité, 1975, ISBN 9782226033987)

Forme de verbe

distrait \dis.tʁɛ\

  1. Participe passé masculin singulier de distraire.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de distraire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Distrait : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISTRAIRE. (Je distrais; nous distrayons. Je distrayais. Pas de passé défini. Je distrairai. Distrais. Distrayons. Distrayant. Distrait.) v. tr.
Détourner de quelque application. Il est venu me distraire de mes études. Il cherche la solitude, afin qu'on ne puisse le distraire de son travail, le distraire dans ses prières. La moindre chose le distrait. Il signifie par extension Éloigner l'esprit de ce qui le fatigue ou l'obsède; amuser, divertir. Il chercha par toutes sortes de moyens à le distraire de sa douleur, à le distraire. Distraire un enfant. Se distraire de son travail. Vous auriez besoin de vous distraire un peu. Chercher à se distraire. D'une façon générale, il signifie Retrancher, détacher. Je n'ai rien distrait du dépôt que vous m'avez confié. De cette bibliothèque, il faut distraire les livres légués à certaines personnes. En termes de Procédure, De ces papiers, il en faut distraire ceux qui regardent telle succession. Il fit distraire des objets saisis tous ceux qui lui appartenaient. Sur cette somme, il faut distraire tant. Opposition à fin de distraire, Opposition que l'on forme pour demander qu'un immeuble compris mal à propos dans une saisie immobilière en soit distrait, retiré. Distraire quelqu'un de ses juges naturels, L'obliger à comparaître devant d'autres juges que ceux qui lui sont donnés par la loi. Nul ne peut être distrait de ses juges naturels.

Distrait : définition du Littré (1872-1877)

DISTRAIT (di-strè, strè-t') part. passé de distraire
  • 1Démembré, séparé. Une province distraite de l'empire. Une somme d'argent distraite.
  • 2Un accusé distrait de ses juges naturels.
  • 3Détourné, déconseillé. Distrait par ses amis d'une entreprise hasardeuse.
  • 4Qui est détourné de l'application, de l'attention. Nos esprits étaient donc également distraits, Corneille, Sertor. IV, 3. Je me fuis, je m'oublie, et mes esprits distraits Se plaisent à les suivre [les Muses], et retrouvent la paix, Chénier, Élég. 4. Je ne m'étonne plus qu'interdit et distrait Votre père ait paru nous revoir à regret, Racine, Iphig. II, 4.
  • 5Qui a des distractions, des absences d'esprit. Il est singulièrement distrait. Il vous dit non pour oui, oui pour non ; il appelle Une femme monsieur, et moi mademoiselle ; Prend souvent l'un pour l'autre et va sans savoir où ; On dit qu'il est distrait ; moi je le prends pour fou, Regnard, Distrait, II, 1. Souvent pensif, plus souvent distrait, mais le plus charmant des convives, lorsque, sans distraction, il se livrait à nous, Marmontel, Mém. VI.

    Substantivement. La Bruyère a peint le distrait. … Vous, monsieur le distrait, Vous êtes là debout planté comme un piquet, Regnard, le Distrait, V, 9.

    En parlant des choses. Air distrait. Regarder d'un œil distrait, regarder sans apporter une grande attention. … Je fuis des yeux distraits Qui, me voyant toujours, ne me voyaient jamais, Racine, Bérén. I, 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DISTRAIT. Ajoutez :
6 En termes de fabrication de glaces, glace distraite du mercure, glace où le mercure a disparu, s'étant bien amalgamé. Pour qu'une glace soit bien étamée, il faut qu'elle soit tout à fait distraite du mercure, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. II, p. 359.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « distrait »

Étymologie de distrait - Wiktionnaire

Du verbe distraire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « distrait »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
distrait distrɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « distrait »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « distrait »

  • Le conducteur étant négatif à l’alcool, le camion en bon état, s’est posé la question de l’origine de « ce moment d’inattention ». Les débats de l’audience se sont focalisés le GPS du camion et sa caméra, qui s’est déclenchée une minute avant le drame. Le conducteur a-t-il été distrait par l’appareil ? www.lamontagne.fr, Accident mortel de Donzenac (Corrèze) en 2018 : le conducteur distrait par son GPS ? - Brive-la-Gaillarde (19100)
  • Point positif, l'œuvre comique Le distrait sera ensuite disponible en rediffusion à 16h33. Les déboires d'un homme excessivement distrait qui, parvenu à se faire engager par une agence de publicité, l'anime de ses idées tout à fait saugrenues. Elle a été réalisée en 1970 par Pierre Richard, avec Bernard Blier, Maria Pacôme et Paul Préboist dans les rôles principaux. Pour les téléspectateurs ayant manqué ou souhaitant simplement revoir Le distrait, son replay sera disponible sur le site web de Ciné+ Famiz jusqu'au 3 juillet 2020. Télé 7 Jours, Que regarder à la télévision cet après-midi, jeudi 2 juillet 2020 ?
  • Sur quelques palissades entourant d’incertains terrains vagues, il arrive encore qu’on aperçoive, s’imposant en grosses lettres à l’œil distrait des passants : « Défense d’afficher, loi du 29 juillet 1881. » Étrange destin d’un texte de si grande portée s’il ne s’inscrivait dans la mémoire que par ce corollaire un peu dérisoire… SudOuest.fr, Les grandes heures de la presse – Episode 5 : La liberté à tous risques
  • "Car au cinéma, on ne peut pas écouter avec attention la musique, il y a les dialogues, les bruits, les effets spéciaux, tout cela distrait le public. Or, la musique doit être écoutée et les concerts permettent au public d'écouter ma musique, seulement ma musique", avait-il expliqué à l'AFP en 2017 dans le studio qu'il a aménagé dans son vaste appartement romain. Journal L'Union, Le compositeur italien Ennio Morricone s'éteint à 91 ans
  • La condition de ceux qui restent est toujours plus triste que celle des personnes qui s’en vont. S’en aller, c’est un mouvement qui dissipe, et rien ne distrait les personnes qui demeurent. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / La Vie de Marianne
  • Un mode de vie minimal a toujours procuré une sentiment de libération, la possibilité de se trouver en contact avec l’essence de l’existence plutôt que distrait par l’insignifiant. De John Pawson / Minimum
  • La vie est une perpétuelle distraction qui ne vous laisse même pas prendre conscience de ce dont elle distrait. De Franz Kafka / Préparatifs de noce à la campagne
  • Le rire distrait le vilain de la peur. Mais la loi s'impose à travers la peur, dont le vrai nom est crainte de Dieu. De Umberto Eco / Le Nom de la Rose
  • Quand une femme demande à voir un article le plus cher, elle se distrait. Quand elle demande à voir un article moins cher, elle fait ses courses. De Anonyme
  • Je n’ai pas été fâché de passer pour distrait: cela m’a fait hasarder bien des négligences qui m’auraient embarrassées. De Montesquieu
  • Je suis à la roulette de mon corps et je joue sur le rouge. Tout me distrait indéfiniment, sauf de ma distraction même. De Louis Aragon
  • Dans une société harmonisée par la courtoisie, on ne traitera plus l'autre de con mais de distrait. De Roland Topor / Pense-bêtes
  • Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait. De Lao-Tseu
  • Grêve : air distrait de celui qui s’évade de son travail en songe. De Alain Finkielkraut / Petit fictionnaire illustré
  • L'oeil ne voit rien si l'esprit est distrait. De Proverbe français
  • Je suis distrait. Je n'ai de mémoire que dans le coeur. De Montesquieu / Mes pensées
  • On ne se console pas des chagrins, on s’en distrait. De Stendhal / Armance
  • Quand on distrait le public, on l'aveugle. De Roger Fournier / Journal d'un jeune marié
  • La peur de l’inconnu nous distrait du connu. De Ylipe / Textes sans paroles

Traductions du mot « distrait »

Langue Traduction
Corse distruitu
Basque arreta
Japonais 気が散る
Russe отвлекается
Portugais distraído
Arabe مشتت الذهن
Chinois 分心
Allemand abgelenkt
Italien distratto
Espagnol distraído
Anglais distracted
Source : Google Translate API

Synonymes de « distrait »

Source : synonymes de distrait sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « distrait »


Mots similaires