La langue française

Dissoute

Sommaire

  • Définitions du mot dissoute
  • Phonétique de « dissoute »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dissoute »
  • Citations contenant le mot « dissoute »
  • Traductions du mot « dissoute »
  • Synonymes de « dissoute »
  • Antonymes de « dissoute »

Définitions du mot dissoute

Trésor de la Langue Française informatisé

DISSOUDRE, verbe trans.

I.− [L'obj. désigne un inanimé concr., parfois une pers.]
A.− Vieilli. [L'idée dominante est celle d'une décomposition, d'une dissociation; l'obj. désigne un corps solide, un organisme] Décomposer en désagrégeant les éléments constituants. Il appartient à l'homme de souffrir la mort qui dissout son corps (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 79):
1. Les vibrions? (...) ce sont des végétaux, nés de la corruption partielle des corps, et chargés d'aller corrompre, dissoudre, détruire les parties encore saines du corps qui les a engendrés. A. Daudet, Pages inédites de crit. dramatique,1897, p. 56.
Emploi pronom. à sens passif. Quand un animal meurt, toutes ses parties constitutives se dissolvent (E. Perrier, Philos. zool. av. Darwin,1884, p. 4):
2. ... si nous avions interdit à Hitler l'accès de la zone démilitarisée, quelque vingt millions de créatures humaines, au lieu d'achever de se dissoudre dans tous les charniers du monde, verraient, ce soir, naître le printemps sur les toits des villes anciennes de l'Europe qui ne sont plus, elles aussi, que poussière et que cendre. Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 493.
Rare, emploi subjectif. Mourir. La société humaine répète avec une crédulité stupide la moqueuse parole de cet empereur qui se voyait dissoudre : « Je sens que je deviens Dieu! » (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 318).
Emplois partic.
1. GÉOL. [L'obj. désigne une roche] Désagréger, corroder. Les eaux, qui traversaient sans pouvoir l'attaquer la masse schisteuse, ont dissous et corrodé de proche en proche le calcaire (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 396).
2. MÉD. [L'obj. désigne une obstruction, une concrétion] Éliminer par désagrégation. Dissoudre un engorgement, une concrétion (Ac. 1835, 1878).
Emploi pronom. à sens passif. Se résorber. Un jeune étranger (...) affligé au poignet droit d'une loupe grosse comme un œuf de poule, la vit se dissoudre (Zola, Lourdes,1894, p. 82).
B.− CHIM. usuel. [L'idée dominante est celle d'une solution, d'une absorption; l'obj. désigne un corps solide ou gazeux] Faire passer à l'état de solution, au contact d'un corps liquide ou d'une source de chaleur. Dissoudre dans l'eau; dissoudre du savon. Synon. fondre.
1. [Le sujet désigne une pers.] On dissout ces drogues avant de les faire entrer dans la composition de tel remède (Ac.1835-1932).S'il [le savon] contient un excès d'huile, celle-ci se présente en plus ou moins grande quantité quand on dissout le savon dans l'eau distillée (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 2, 1821, p. 650).Si on dissout du sucre dans l'eau, la température s'abaisse et le refroidissement diminue la solubilité du sucre (Carrel, L'Homme,1935, p. 267).Une feuille mince d'aluminium irradié est dissoute dans HCl (Joliot, Curie, Radioact. artif.,1935, p. 14).
2. [Le suj. désigne un élément solvant] L'eau dissout le sel. L'eau dissout la plupart des corps solides (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 135).Le suc pancréatique qui (...) dissolvait quelques traces graisseuses restées sur l'épithélium (C. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 236).
3. Emploi pronom. à sens passif. Passer à l'état liquide. La neige fondait. On l'entendait presque se dissoudre, se perdre en ruisselets d'eau salie dans le silence de la rue déserte (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 255).L'eau pénètre par osmose dans les hématies; (...) leur hémoglobine diffuse et se dissout dans l'eau (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 149).
P. plaisant. Il paraît que l'on fond comme du beurre en Afrique au mois d'août et, quoique je ne sois pas trop gros, j'ai peur de me dissoudre aux rayons du soleil (Mérimée, Lettres Ctesse de Montijo,1870, p. 251).
Rem. En périphrase factitive, on remarque la suppression du pronom. Quelques ouvriers de Vienne font dissoudre le copal en l'exposant à l'action de la vapeur de l'alcool (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 191). J'allai remplir un verre d'eau et j'y fis dissoudre un cachet (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 419).
II.− P. métaph. et/ou au fig.
A.− [Correspond à I A]
1. [L'obj. désigne un ensemble constitué de biens matériels, de valeurs morales ou de pers., ou le lien organique qui les unit]
a) Détruire en désintégrant, en éparpillant; faire perdre sa cohésion à un ensemble, tout ou partie. Synon. diluer.L'esprit philosophique, qui dissout, dit-on, et met en poussière les croyances politiques et les croyances religieuses (Cousin, Hist. philos. mod.,t. 1, 1847, p. 45).Que peut-il rester de Jérôme quand il n'est pas là? L'absence ne le défigure même pas, elle le disperse. Il est dissous, Jérôme, quand il n'est pas là (Giraudoux, Cantique des Cantiques,1938, 4, p. 46):
3. ... la poursuite de la pure énergie lumineuse, à laquelle se livre l'impressionnisme, va dissoudre la matière elle-même. Désintégrée, éparpillée en des myriades d'éclats colorés, elle est abandonnée en holocauste à la lumière vibrante. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 158.
Emploi pronom. à sens passif. Temps éminemment propices à la méditation de la mort et aux floraisons contraires des émotions, que ceux (...) où se dissout la cohésion organique de l'humanité (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 160).
Se dissoudre en.Se transformer en. Le christianisme s'est dissous en plusieurs centaines de sectes (Comte, Philos. posit.,t. 4, 1839-42, p. 96).
b) [L'obj. désigne un ensemble de pers., un corps constitué] Anéantir, supprimer en dispersant. Louis-Philippe a dissous le régiment d'artillerie de la Garde nationale (Stendhal, Souv. égotisme,1832, p. 49).Pour cause de compression du personnel, notre camp fut dissous (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 122).
c) [L'obj. désigne un lien moral, une alliance] Rompre, briser. Dissoudre une coalition. Le partage égal achève de dissoudre tous les liens qui unissent les membres d'une famille (Delacroix, Journal,1854, p. 207).Je vaincs le cœur le plus dur, je dissous les liens les plus solides (Claudel, Ville,1901, II, p. 454):
4. ... pour compléter la France du Nord, il fallait venir à bout des Hollandais. Pour venir à bout des Hollandais, il fallait d'abord dissoudre leurs alliances. Bainville, Hist. de France,t. 1, 1924, p. 242.
2. DR. Séparer les éléments constituant un groupe institutionnel ou une relation juridique entre personnes, et par là mettre fin à l'existence de ce groupe ou à cette relation.
a) DR. CIVIL et CANONIQUE. Dissoudre un mariage. Déclarer, faire que le lien conjugal n'existe plus. D'après la doctrine catholique, il n'y a que la mort qui puisse dissoudre le mariage (Ac.1932).En ce temps, pour dissoudre un mariage, il fallait aller à Rome; avoir à sa dévotion quelques cardinaux, et paraître devant le souverain pontife, armé de la faveur du roi (Balzac, MeCornélius,1831, p. 239).
Emploi passif et emploi pronom. à sens passif. Le mariage est dissous par la mort de la femme (Code civil,1804, art. 1570, p. 290):
5. Le mariage est un contrat et il se dissout par le consentement des parties. Tu comprends? Par le consentement des parties. Un contrat, ça se dissout par le consentement des parties. Je suis sûr d'avoir lu ça quelque part. Claudel, L'Échange,1954, II, p. 760.
b) DR. COMM.
Faire cesser l'activité et l'existence d'une société.
Emploi passif et emploi pronom. à sens passif. Une société de commerce qui se dissout par la retraite de l'un de ses associés (Ac.1835-1932).Il apprit que l'association « Andrew Ewart, Liçaliçali et Co» était dissoute par suite du décès de M. Andrew (France, Jocaste,1879, p. 49).
Mettre fin à un contrat. Synon. annuler.Dissoudre des contrats vicieux (Volney, Ruines,1791, p. 131).
Emploi pronom. à sens passif. Cf. ex. 5.
c) DR. CONSTIT. Mettre fin, avant son terme légal, au mandat d'une assemblée délibérante. Dissoudre l'assemblée. Le Président de la République peut, sur l'avis conforme du Sénat, dissoudre la Chambre des députés avant l'expiration légale de son mandat (Doc. hist. contemp.,1875, p. 38).
Emploi pronom. à sens passif. Pendant les premiers dix-huit mois d'une législature, l'Assemblée ne peut être dissoute (Lidderdale, Parlement fr.,1954, p. 67).
d) DR. PUBL. Mettre fin à l'existence d'un parti, d'une association. Nos congrégations ont été dissoutes, chassées et poursuivies (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. XXXII).L'Association des Frères musulmans a été dissoute pour activités nuisibles à l'ordre public (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 3, col. 7).
B.− [Correspond à I B]
1. Vieilli. [L'obj. désigne une pers.]
a) [Le suj. désigne une source de chaleur] Faire perdre ses forces physiques ou morales. Le chez-soi est intolérable; il y a quinze enfants dans la maison et la chaleur m'y dissout (Balzac, Lettres Étr.,t. 3, 1850, p. 361).
Emploi pronom. à sens passif. Une chambre à poêle [un Bureau] est un matras où se dissolvent les hommes d'énergie, où s'amincissent leurs ressorts, où s'use leur volonté (Balzac, Melmoth,1835, p. 323).
b) Péj. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Ôter la rigueur morale, l'honnêteté à. Synon. corrompre, gâter.
Emploi pronom. à sens passif. Perdre son identité, son intégrité morale. Si le caissier a de l'imagination, si le caissier a des passions, ou si le caissier le plus parfait aime sa femme, et que cette femme s'ennuie, ait de l'ambition ou simplement de la vanité, le caissier se dissout (Balzac, Melmoth,1835p. 320).Blaise se dissout pour ainsi dire dans cette atmosphère d'érotisme militaire, de sentimentalisme de garnison (Arnoux, Solde,1958, p. 204).
2. Usuel [L'obj. désigne un inanimé concr. ou une pers.] Faire disparaître en absorbant (dans un ensemble). Une petite pluie fine qui dissolvait la lumière des phares, se mit à tomber (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1659).On ne voyait pas les montagnes qu'enveloppait et dissolvait la brume au sein d'un bain gris (Arnoux, Solde,1958p. 25):
6. ... la dilatation progressive de la rêverie jusqu'au point suprême ou l'immensité née intimement dans un sentiment d'extase dissout et absorbe, en quelque manière, le monde sensible. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 177.
a) Dissoudre dans
[L'obj. désigne un inanimé] :
7. C'est le véritable secret de la peinture de clair-obscur que d'enlever à chaque objet sa personnalité physique, sa pesanteur propre et son contour net, pour le dissoudre dans le grand corps du tableau dont il ne constitue alors avec ses voisins que des éminences plus ou moins fortes... Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 65.
Emploi pronom. à sens passif. Être absorbé, disparaître dans. Un grand viaduc enjambe (...) la vallée creuse, plate. Sa réalité, sa masse, se dissolvent dans la brume (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 47).La forme [des figures de Renoir] tend à se dissoudre dans une lumière dansante (C. Roger-Marx, Renoir,1937, p. 30).
[L'obj. désigne une pers.] Je n'ai rien à objecter à je ne sais quel nirvâna qui tend à nous dissoudre dans le grand Tout (Proust, Sodome,1922, p. 955):
8. ... il [Pascal] ne se laisse pas absorber par ce décor [salle d'hôpital] lisse et blanc qui rend les gens anonymes comme leurs draps, les dissout dans des populations vagues, malodorantes, plaintives et ennuyées. H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 191.
Emploi pronom. réfl. Les romantiques chercheront à en briser les limites [de l'instant], à se baigner immédiatement dans l'infini, à s'y dissoudre voluptueusement, abandonnés au flux de la vie (Béguin, Âme romant.,1939, p. 57).
Emploi pronom. à sens passif et emploi subjectif. Disparaître dans. Une de ces béatitudes matérielles et ruminantes où il semble que la créature commence à se dissoudre dans le Tout vivant de la création (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 443).Enfin Reine (...) atteint l'eau libre, s'y laisse glisser sans bruit, s'y dissout (H. Bazin, Bur. mariages,1951, p. 135):
9. Chaque être ne trouve sa félicité qu'au point précis où il échappe à sa nature finie et où il a la sensation de l'infini (...) le point où il se donne sans se perdre encore, où il se sent dissoudre dans une existence supérieure en percevant cette dissolution comme une invasion de délices. Amiel, Journal intime,1866, p. 310.
b) Se dissoudre en.Emploi pronom à sens passif. [Le suj. désigne un inanimé] Se transformer en, se fondre en. Il me semble que j'écris beaucoup ce matin (...). C'est que j'ai passé une mauvaise nuit (...) la méchante nuit tend à se dissoudre en paroles nombreuses (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1913, p. 433).Les lumières de l'avenue se dissolvaient en nébuleuses, vagues et misérables (Malraux, Espoir,1937, p. 694).
Rem. On rencontre ds la docum. dissolutif, ive, adj., vx, méd. et chim. Qui a la propriété de dissoudre. Remèdes dissolutifs, vertu dissolutive (Ac. 1798-1878). Synon. usuel (dis)solvant. Attesté en outre ds Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, DG, Rob. et Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [disu:dʀ ̥], (je) dissous [disu]. Mais [ss] double ds Land. 1834, Littré, DG et, facultativement, Barbeau-Rodhe 1930. Le verbe est admis ds Ac 1694-1932. Conjug. (cf. absoudre) a) [disu-] : ind. prés. 1re, 2e, 3epers. sing., impér. prés. sing. dissous, dissout; part. passé dissous, dissoute. b) [disudʀ-] : ind. fut., cond. prés. c) [disolv-] : ind. imp., impér. prés. plur. dissolvons, dissolvez; part. prés. dissolvant; subj. prés. dissolve. Le passé simple de l'ind. et l'imp. du subj. n'existent pas. Littré préconise je dissolus, que je dissolusse. On rencontre néanmoins chez certains aut. cités ds Littré dissolvit (Thénard, Chimie, t. IV, p. 573, éd. de 1832). Dupré 1972 qualifie dissolva de gros barbarisme. Étymol. et Hist. Fin xiies. li mollece de l'omme nos avoit dissoluz (Sermons de St Bernard, 121, 17 ds T.-L.); 1269-78 que ce soit a mes dissolu (un lien) (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 19066); ca 1516 chim. dissoudre et distiller tes drogues (Complainte de nature à l'alchymiste errant ds Rose, éd. Méon, 1814, IV, 127, 36); av. 1563 dissous part. passé (La Boétie, Lettre de consol., p. 343, Feugère ds Gdf. Compl.); 1673 subst. méd. dissolvant (Denis, Huitième Conférence, 31 janv. d'apr. P. Gason ds Fr. mod., t. 23, p. 218). Empr. au lat. class.dissolvere « détruire » et refait d'apr. absoudre. Fréq. abs. littér. : 784. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 086, b) 944; xxes. : a) 812, b) 1 412. Bbg. Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1971, t. 35, p. 219 (s.v. dissolutif).Quem. Fichier (s.v. dissolutif).

DISSOUS, OUTE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de dissoudre*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'un animé ou d'un inanimé concr.; correspond à dissoudre I]
1. Vieilli. Qui a subi la dissolution. Synon. décomposé.Le froid d'un cadavre dissous et amolli (Zola, T. Raquin,1867, p. 211).Un mobilier lourd (...) où tant de corps, aujourd'hui dissous, s'étaient appuyés (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 276).
2. CHIM., usuel. Qui est passé à l'état de solution. De l'eau ne contenant aucun gaz dissous, en particulier pas de gaz carbonique, très soluble dans l'eau (Camefort, Gama, Sc. nat.,1960, p. 323).
Dissous dans + subst. désignant gén. un liquide.Diverses huiles aromatiques dissoutes dans l'alcool (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 1, 1821, p. 116).
B.− Au fig. [En parlant d'un groupe de pers.; correspond à dissoudre II]
1. Qui n'existe plus, qui a été supprimé. Drapeaux de régiments dissous (Morand, New York,1930, p. 253).
2. DR. [En parlant d'une assemblée délibérante] Qui a été dépouillé de ses pouvoirs, dont le mandat a été annulé avant son terme légal. M. Fares El Koury, président de la chambre dissoute (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 177).Les conseils municipaux dissous (...) sont immédiatement rétablis dans leurs droits (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 571).
Prononc. et Orth. : [disu], fém. [-sut]. Pour [ss] double, cf. dissoudre. L'adj. est admis ds Ac. 1694-1878. Fréq. abs. littér. : 354. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 568, b) 579; xxes. : a) 339, b) 506.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

dissoute \di.sut\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de dissous (ou dissout).

Forme de verbe

dissoute \di.sut\

  1. Participe passé féminin singulier de dissoudre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISSOUDRE. (Je dissous; nous dissolvons. Je dissolvais. J'ai dissous. Je dissoudrai. Je dissoudrais. Dissous; dissolvez. Que je dissolve. Dissolvant. Dissous.) v. tr.
Décomposer un organisme par la séparation de ses parties. L'eau dissout le sucre, dissout le sel. Ces acides dissolvent les métaux. On dissout ces drogues avant de les faire entrer dans la composition de tel remède. Dissoudre une substance dans de l'eau. Ce sel se dissout promptement. Faire dissoudre quelque chose dans un acide. Il signifie au figuré Faire cesser d'exister. D'après la doctrine catholique, il n'y a que la mort qui puisse dissoudre le mariage. Le mariage se dissout par la mort de l'un des conjoints. Dissoudre la communauté conjugale. Dissoudre une association, une ligue politique. Dissoudre une assemblée législative, une chambre élective, la déclarer dissoute. Après la mort d'Alexandre, son Empire fut dissous. Une société de commerce qui se dissout par la retraite de l'un des associés.

Phonétique du mot « dissoute »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dissoute disut

Évolution historique de l’usage du mot « dissoute »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dissoute »

  • L’association des parents d’élèves de l’enseignement public (Peep) est officiellement dissoute. Le président Pascal Bixel partage sa tristesse. Journal L'Union abonné, L’association des parents d’élèves dissoute à Vitry-le-François
  • C’est une décision sans précédent en Allemagne. Pour la première fois depuis la création de la Bundeswehr, en 1955, une de ses unités va être partiellement dissoute, après que plusieurs de ses membres ont été identifiés comme proches de l’extrême droite. Pour l’image de l’armée allemande, l’affaire est d’autant plus embarrassante qu’elle concerne une de ses unités d’élite, le commando des forces spéciales (KSK), basé à Calw, en Forêt-Noire (Bade-Wurtemberg). Le Monde.fr, Infiltrée par l’extrême droite, une unité d’élite de l’armée allemande est partiellement dissoute
  • Selon nos informations, le policier recherché avait commandé la section Alpha 1 qui a été dissoute en 2018 à la suite d'un rapport de la brigade anticriminalité (BAC) de Bondy dénonçant des méthodes troubles de la part de la CSI 93. Les agents avaient alors été recasés dans d'autres sections de la compagnie. Depuis hier, la CSI 93 qui est sous les feux de l'actualité est suivie par deux psychologues… leparisien.fr, Vaucluse : le policier de la CSI 93 porté disparu est rentré chez lui - Le Parisien
  • Dimanche soir à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, Jean Castex a été accueilli par le préfet de police Paris Didier Lallement qui a annoncé jeudi que la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis, dont quatre agents viennent d’être mis en examen pour des "faits d’une particulière gravité", allait être "dissoute". Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, La composition sera connue ce lundi : Visite surprise de Jean Castex aux policiers avant l'annonce de son gouvernement | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos

Traductions du mot « dissoute »

Langue Traduction
Anglais dissolved
Espagnol disuelto
Italien sciolto
Allemand aufgelöst
Chinois 溶解
Arabe مذاب
Portugais dissolvido
Russe растворенный
Japonais 溶解した
Basque disolbatuta
Corse dissoltu
Source : Google Translate API

Synonymes de « dissoute »

Source : synonymes de dissoute sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dissoute »

Partager