Dévoué : définition de dévoué


Dévoué : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVOUÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de dévouer*.
II.− Adjectif
A.− Dévoué à
1. [Avec une coloration relig.; cf. dévouer I A] :
1. Il est naturel que l'âme dévouée au malin devienne, et sans plaisir pour elle, un docile instrument de damnation pour autrui. Gide, Journal,1916, p. 540.
2. P. ext. Qui manifeste un zèle empressé au service d'une personne, d'une cause, d'une passion, etc. Braves gens, dévoués corps et âme à leur maître (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 22):
2. Dans ce temps-là, une pièce qui n'était pas dévouée d'avance à l'esprit de parti ou aux intrigues d'un chevalier de la Morlière était jugée de la manière la plus impartiale; ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 3, 1813, p. 231.
B.− Absol. Qui fait preuve d'un grand attachement. Vous savez combien est entier pour vous mon attachement dévoué (Gobineau, Corresp.[avec Tocqueville], 1851, p. 194):
3. ... aussi la réputation qu'avait Mmede Guermantes d'incomparable amie, sentimentale, douce et dévouée, rendait difficile de commencer l'attaque; ... Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 473.
Spéc. [Dans des formules de politesse] Cf. dévouement.Votre dévoué (serviteur,...). Agréez, monsieur, l'assurance de ma haute considération et mes remerciements de votre complaisance. Votre dévoué serviteur (Balzac, Corresp.,1831, p. 552).Dès les premiers jours de l'an prochain, vous recevez un gage nouveau de mon affection. « Votre dévoué, Léon Bloy » (Bloy, Journal,1892, p. 68).
Fréq. abs. littér. : 1 933. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 195, b) 3 786; xxes. : a) 2 169, b) 1 306. Bbg. Quem. Fichier.

Dévoué : définition du Wiktionnaire

Adjectif

dévoué \de.vwe\ masculin

  1. Qui est disposé à tout faire pour être utile ou agréable à quelqu’un.
    • Enfin, sur l’ordre du docteur, on transporta dans la salle de mairie le funèbre colis que deux hommes dévoués dévêtirent et fouillèrent. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • (Ironique)Inutile de préciser que votre dévouée Chômette appartient à la deuxième catégorie et que le fouet ne lui sert qu'à mener à la baguette ses pauvres employés invisibles, plutôt qu'à battre des œufs en neige. — (Alexandra Tressos-Le Dauphin, Au boulot, chômette!, Éditions La Boîte à Pandore, 2015)
  2. Voué, exposé.
    • N’ayant jamais fait de traversée, j’ignorais encore si j’étais dévoué à ces inexprimables tortures. Les premiers balancements m’étonnèrent un peu, mais je me remis bientôt et je repris toute ma sérénité. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)

Nom commun

dévoué \de.vwe\ masculin (pour une femme on dit : dévouée)

  1. (Rare) Personne qui fait acte de dévouement.
    • Il […] se faisait fort de créer, pour le roi et le pape, une armée de quarante-quatre mille dévoués, chevaliers de l’infaillibilité papale, pour exterminer, de concert avec l'Espagne, les Turcs et les jansénistes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.111)

Forme de verbe

dévoué \de.vwe\

  1. Participe passé masculin singulier de dévouer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dévoué : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉVOUER. v. tr.
Vouer, livrer sans réserve. Il a dévoué ses enfants au service de la patrie. Se dévouer à ses amis, à sa patrie, au bien public. Se dévouer au service, aux volontés de quelqu'un. C'est un homme dévoué, l'ami le plus dévoué. Être dévoué à quelqu'un, Être disposé à tout faire pour lui être utile ou agréable. Cet homme m'est tout à fait dévoué. On l'emploie quelquefois par exagération pour exprimer une Simple disposition à obliger. Disposez de moi comme il vous plaira, je vous suis tout dévoué. Par exagération, Je suis votre dévoué serviteur, Formule de politesse par laquelle on termine souvent les lettres adressées à des égaux ou même à des inférieurs. On termine aussi quelquefois par la formule, Votre dévoué, votre très dévoué, votre bien dévoué, mais seulement lorsqu'on écrit à une personne avec laquelle on vit un peu familièrement.

SE DÉVOUER signifie particulièrement S'exposer à un grand péril, ou Se livrer à une mort certaine, par attachement pour quelqu'un, par humanité, par patriotisme, ou Se sacrifier à autrui, à une idée, à un sentiment, etc. Il se dévoua généreusement pour le sauver. Le Fils de Dieu voulut se dévouer pour nous. Se dévouer pour son pays, pour le salut, pour la gloire de sa patrie. S'il faut une victime, je me dévoue.

Dévoué : définition du Littré (1872-1877)

DÉVOUÉ (dé-vou-é, ée) part. passé.
  • 1Consacré par un vœu. Décius, dévoué suivant le rite, se précipita dans l'armée ennemie. Une jeune fille dévouée à la vie religieuse. Les Juifs massacrèrent les enfants et les femmes, parce qu'ils avaient été dévoués [dévoués à la mort], Voltaire, Mœurs, 147. Victime dévouée à notre État vengé, Voltaire, Tancr. V, 4.
  • 2Disposé à tout pour le service, le salut de. Être dévoué à sa patrie. Il lui est tendrement dévoué. Il serait à désirer que ces horribles maximes ne fussent jamais sorties de l'enfer, et que le diable, qui en est le premier auteur, n'eût jamais trouvé des hommes assez dévoués à ses ordres pour les publier parmi les chrétiens, Pascal, Prov. 14. Je ne sais s'ils me blâment de vous aimer, mais sûrement ils ne me blâmeront pas d'être dévouée à vous, quand je vous aime, Staël, Corinne, VIII, 1.

    En parlant des choses, employé à. Tous vos moments sont-ils dévoués à l'empire ? Racine, Bérén. II, 4.

  • 3Je suis votre dévoué serviteur, votre tout dévoué, votre dévoué, formule de salutation, par laquelle on clôt une lettre dans la correspondance familière.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dévoué »

Étymologie de dévoué - Wiktionnaire

→ voir dévouer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dévoué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévoué devwe play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « dévoué »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévoué »

  • "Aujourd’hui, mes sœurs et mes frères, c’est le cœur triste que nous faisons nos adieux à un brave moudjahid et à un militant nationaliste, dévoué fidèle à l’Algérie. Allah a voulu qu’il   nous quitte pour rejoindre ses compagnons et frères moudjahidines et Chouhada, c’est là Sa volonté et nous Le prions de le compter parmi eux en Son vaste Paradis. , Le défunt Belaid Abdeslam, un valeureux moudjahid et un militant nationaliste, dévoué à l’Algérie
  • “Quelle tristesse de rendre hommage à ce si grand monsieur qu’est M.Bedouet dans cette ambiance. Un serviteur, humble et dévoué. Vous avez toujours été au service du club, nous n’en doutons pas que vous continuerez. À nos côtés comme vous l’avez toujours fait”. Girondins4Ever, Florian Brunet : "Un serviteur, humble et dévoué" | Girondins4Ever
  • La plus belle fille ne donne que ce qu'elle a et l'ami le plus dévoué se tait sur ce qu'il ignore. De Alfred de Musset / Carmosine

Images d'illustration du mot « dévoué »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dévoué »

Langue Traduction
Corse cunsacratu
Basque dedicado
Japonais 献身的な
Russe посвященный
Portugais devotado
Arabe كرس
Chinois 献身
Allemand hingebungsvoll
Italien devoto
Espagnol devoto
Anglais devoted
Source : Google Translate API

Synonymes de « dévoué »

Source : synonymes de dévoué sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dévoué »



mots du mois

Mots similaires