La langue française

Dévirilisant

Définitions du mot « dévirilisant »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVIRILISER, verbe trans.

A.− MÉD. Mettre en état de dévirilisation, ôter la qualité d'homme (cf. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845).
B.− Au fig. [Le compl. désigne une pers. du sexe masculin] Enlever au caractère les qualités (dynamisme, énergie, etc.) traditionnellement liées à la virilité. Synon. efféminer; anton. masculiniser, viriliser :
Cette femme qui semble adorer son mari, parce qu'elle le gâte et qu'elle le gave, désire secrètement le déviriliser par cet esclavage domestique. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 153.
Emploi pronom. réfl. Ces grognards de la décadence latine se sont dévirilisés aux griffes des sphinx dont ils ne savaient pas les énigmes (Péladan, Vice supr.,1884, p. 168).
P. ext. [Le compl. désigne une collectivité, un peuple] Enlever toute volonté de réagir, réduire à l'impuissance. On a prétendu qu'Offenbach avait été envoyé par la Prusse pour déviriliser la France (Péladan, Vice supr.,1884p. 182).
Rem. On rencontre ds la docum. dévirilisant, ante, part. prés. en emploi adj. Qui fait perdre la virilité du caractère. Anarchie, athéisme, ne sont souvent qu'une révolte prolongée contre une paternité trop pesante. Quand ce complexe domine, l'influence dévirili sante de la fixation est généralement atténuée (Mounier, op. cit., p. 99).
Prononc. : [deviʀilize], (je) dévirilise [deviʀili:z]. Étymol. et Hist. 1. 1585 « châtrer » (Cholières, 4eMatinée, p. 140 ds Hug.); 2. 1808 « amollir, efféminer » (Boiste). Dér. de viril*; préf. dé-*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 5 (dévirilisant : 1).

Wiktionnaire

Adjectif

dévirilisant \de.vi.ʁi.li.zɑ̃\

  1. (Figuré) Qui ôte ce qu'il est convenu être propre à cette construction sociale qu'est la virilité.
    • Voilà ce qu'il faut réapprendre aux Français, gâtés d'un côté par les prétentions, le snobisme, la fausse élégance, de l'autre par une philosophie pleurnicharde, toute faite d'abandons à une sensibilité assez vile, à une sensiblerie aussi vaine que dévirilisante. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p.23)
    • L'étrenner pour dire que je ne savais pas changer une roue, c'était on ne peut plus dévirilisant !
      Grace rit de nouveau, tout doucement.
      Dévirilisant! répéta-t-elle.
      — Oui, dévirilisant, confirmai-je, heureux de l'entendre rire.
      — (Maggie Stiefvater, Saga Frisson 3 - Fusion, Hachette Black Moon, 2011)

Forme de verbe

dévirilisant \de.vi.ʁi.li.zɑ̃\

  1. Participe présent de déviriliser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dévirilisant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévirilisant devirilisɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dévirilisant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévirilisant »

  • Dans le sport et, au-delà, dans la société, il faut déviriliser le management et la performance afin de réduire les risques physiques et psychiques des pratiquants. Il y a assurément une autre manière de produire de la performance, une autre manière que d’être constamment dans le « dur » ou dans un rapport guerrier. Selon moi, nous parviendrons plus facilement à une réelle féminisation du sport en le dévirilisant. Le Monde.fr, Coupe du monde féminine 2019 : « Il est temps de déviriliser la performance »
  • Les hommes qui veulent s’investir dans leur rôle de parents souffrent encore souvent du fait que les tâches de la parentalité sont encore considérées par un large pan de la population comme “un truc de gonzesse”, donc comme des tâches avilissantes, dévirilisantes. Le Huffington Post, La charge maternelle, une pression sournoise qui touche tout le monde, y compris les hommes | Le Huffington Post LIFE
  • Je me souviens de t'avoir entendu ricaner après une interview de Joan Baez expliquant qu'un homme qui faisait la vaisselle n'était pas sexy. Oh là là. On est en 2018, mec. Je crois pouvoir t'affirmer qu'on est beaucoup de filles à trouver que faire la vaisselle, s'occuper de son môme ou faire la cuisine n'est pas dévirilisant, bien au contraire. L'Obs, Réhabilitons Charles Bovary !
  • Est-ce tabou? : oui, encore car tout ce qui touche à l'anus est évidemment connoté "homo" chez les hommes. Ils craignent d'être non compris ou regardés différemment s'ils parlent de ce genre de pratique. Et peuvent être désagréablement surpris si une partenaire l'évoque: l'acte peut sembler dévirilisant dans une société où le plaisir masculin est très phallo-centrée.  , Point P ou comment faire monter la température des hommes - DH Les Sports+
  • Elle fait souvent peur à ceux qui ne la connaissent pas : « Ce n'est pas pour nous, on n'est pas des intellos », et elle peut aussi facilement être perçue comme dévirilisant pour les hommes : « Je suis un mec, un dur, je ne vais pas me maquiller, clamer des poèmes ou pousser la chansonnette ! » Les éditions Sciences Humaines, Sortir. Des lumières en prison (Bruno Poissonnier et Patrick Rigolet)

Traductions du mot « dévirilisant »

Langue Traduction
Anglais devirilizing
Espagnol desvirilizante
Italien devirilizing
Allemand teuflisch
Chinois 脱毒
Arabe شيطانية
Portugais desvirilizante
Russe devirilizing
Japonais 除染
Basque devirilizing
Corse devirilizante
Source : Google Translate API

Antonymes de « dévirilisant »

Dévirilisant

Retour au sommaire ➦

Partager