La langue française

Dévasté

Définitions du mot « dévasté »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVASTÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de dévaster*.
II.− Emploi adj. Qui a subi une dévastation*.
A.− [Correspond à dévaster A]
1. [En parlant d'un lieu, avec ses richesses naturelles ou créées par l'homme] Qui a été détruit ou gravement endommagé. La reconstruction, le relèvement, la remise en état des régions dévastées; la reforestation d'immenses territoires dévastés. Synon. désert, détruit, ravagé, (en) ruines, saccagé.Israël au milieu de ses champs dévastés et de ses citernes sèches (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 79):
1. Ce temps est venu où il faut prouver à nos adversaires que les institutions de la liberté n'empêchent pas un pays, aussi ruiné par la guerre et par l'occupation ennemie, aussi dévasté que nous le sommes, de retrouver sa force. Mauriac, Bâillon dénoué,1945, p. 417.
P. métaph. Les ruines d'un passé fraîchement dévasté (Sand, Elle et lui,1859, p. 275).L'édifice énorme des ancêtres en ruine et dévasté (Faure, Hist. art,1914, p. 468).
2. P. anal. [En parlant de la nature] Dépouillé, dénudé. Des champs de blé, des cultures du Nord; tout cela dévasté, abandonné, désert (Loti, Fleurs d'ennui,1882, p. 47).Sur les pelouses mornes, les arbres dévastés, en forme de fourche, piquaient le ciel (Noailles, Nouv. espér.,1903, p. 3).
[En parlant d'un lieu créé par l'homme] Qui présente un aspect de désordre ou de vide, consécutif à une dévastation. Synon. défait, désert, (en) désordre, nu, vide.Pendant les jours de déménagement, Riquet errait tristement dans l'appartement dévasté (France, Bergeret,1901, p. 16):
2. Joseph (...) s'arrache à cette démente grande ouverte, dont le mouvement d'emportement entraîne, avec la lourde chair, toute la masse molle de son lit, dévasté, déversant le désordre de ses linges. Valéry, Variété V,1944, p. 190.
B.− [Correspond à dévaster B; en parlant de l'être humain] Au fig., vieilli ou littér. Synon. détruit, ravagé.
1. Qui a subi la dévastation d'une force intérieure ou d'une cause externe. Cœur, esprit dévasté. Elle voyait Saccard à nu, cette âme dévastée d'un homme d'argent (Zola, Argent,1891, p. 236).Ce corps dévasté, sans doute rongé à l'intérieur par quelque fibrome (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 82):
3. C'est pourquoi le visage de la jeune fille assise dans le fauteuil devient (...) un chantier de démolition où des fragments de cintres, de piliers et d'escaliers suggèrent les yeux, le nez, la bouche et les oreilles de cette créature dévastée où il n'est pas défendu de voir une image du monde actuel. Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 92.
Emploi subst. Nous sommes tous des misérables et des dévastés, mais peu d'hommes sont capables de regarder leur abîme (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 79).
2. Qui porte les stigmates d'une dévastation. Dans une partie de nos Alpes, où les communaux se reconnaissent trop vite à leur aspect détérioré et dévasté (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 252).
Spéc. Vieilli prématurément. Elle [Mathilde] était ainsi laide à inquiéter, dévastée déjà, la peau cuite, collée sur les os (Zola, Œuvre,1886, p. 74).Le visage, imberbe, était d'un homme âgé : visage raviné, dévasté, énergétique (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 245).
En partic., vieilli. Crâne, front, tempes dévasté(es). Dégarni, dépouillé de cheveux. Synon. chauve.Elle a un front dévasté de vieil homme (Mauriac, Fin nuit,1935, p. 12).Les traits épaissis et avachis, le front dévasté, le cheveu plat et rare, de lourdes poches sous les yeux enfouis et anxieux (Durry, Nerval,1956, p. 155).
P. métaph. Les prophètes dévastés qui penchent leur front sur la ville (Faure, Hist. art,1914, p. 368).
Fréq. abs. littér. : 301. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 508, b) 404; xxes. : a) 388, b) 395.

Wiktionnaire

Forme de verbe

dévasté \de.vas.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe dévaster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉVASTER. v. tr.
Ruiner un pays par la destruction de tout ce qu'il renferme. Les ennemis ont dévasté cette province. Ces campagnes furent dévastées par un ouragan. Un pays dévasté. Fig., Un cœur dévasté par les passions.

Littré (1872-1877)

DÉVASTÉ (dé-va-sté, stée) part. passé.
  • Les campagnes dévastées par l'ennemi, par un ouragan.

    Par extension. Alors son langage si abondant et si riche, sa diction si virile et si noblement accentuée, sa pantomime si spontanée, si heureuse, tout, jusqu'à sa physionomie dévastée [défigurée par les ravages d'une maladie], était expression, mouvement, peinture, entraînement, Carrel, Œuvres, t. V, p. 218.

    Dans un sens moqueur. Moi aussi, j'ai eu la physionomie dévastée et une chevelure renouvelée des rois mérovingiens, Reybaud, Jér. Paturot, I, 1.

    Un crâne dévasté, un crâne devenu chauve.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dévasté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévasté devaste

Évolution historique de l’usage du mot « dévasté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévasté »

  • L’être idéal ? Un ange dévasté par l’humour. De Emil Michel Cioran
  • Il est beaucoup plus digne de garder le silence quand on est dévasté. De Daphné du Maurier / La poupée
  • À peine idéalismes, rêves, belles espérances ont-ils le temps de germer en nous, qu’ils sont aussitôt atteints et totalement dévastés par l’épouvante de la réalité. De Anne Frank / Journal
  • Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. De Saint Matthieu / L’Evangile
  • L'histoire ne nous fournit que des exemples de paix violées, de guerres injustes et cruelles, de champs dévastés, de villes réduites en cendres. De Denis Diderot / Encyclopédie
  • Une exploitation agricole abritant un élevage bovin et d'importantes quantités de fourrage s'est embrasé dans la nuit du 3 au 4 juillet à Saint-Epain, dans l'Indre-et-Loire. Deux personnes ont été blessées et une surface de 4000m² a été dévastée. France 3 Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire : un incendie dévaste plusieurs bâtiments d'une exploitation agricole
  • encore Chalencon pas possible !!! à chaque décès d un personnage pipole, il va nous refaire le coup de " mon plus grand ami disparu , je suis dévasté " !!!!! depuis qu il est apparu dans affaire conclue , vous savez bien, l émission où les gens viennent mendier " c est pour me payer mes nouvelles dents, pour mamie pour lui payer ses bonbons , pour payer le coiffeur de la tantine " !!! le voilà qui nous rejoue les pleureuses le Pierre Jean !!! après l anniversaire de la douairière, Line , à l Élysée avec toute la panoplie qui défilait derrière, bientôt, brizitte va proposer à manu de le mettre au chaud dans un ministère ...... commedia Del arte que tout ce bazar !! et ça n a pas honte , ça madame ! Closermag.fr, Hermine de Clermont-Tonnerre : Pierre-Jean Chalençon dévasté poste un vibrant hommage - Closer
  • Entre 21 h et minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, un orage a dévasté cultures, entreprises, maisons, et routes aux abords de Lectoure. Le phénomène s’est formé à l’est d’Auch, gonflant à mesure qu’il remontait vers la Lomagne. Et dans son sillage, des abats d’eau impressionnants : il est tombé en une heure 80 mm d’eau à Fleurance, et autour de Lectoure, 90 à 120 mm, et jusqu’à 160 mm sur une exploitation voisine. Le cours du Gers a bondi de 2 m en près d’une heure. Il a fallu fermer la RN21. L’eau n’a pas fait de dégâts importants à Fleurance. En revanche à Lectoure, la pluie s’est déversée sur les pentes, entraînant la terre des cultures, les arbres, gonflant les ruisseaux, emportant partout des embâcles. A l’entrée de la ville, la zone industrielle est lourdement touchée. Un ruisseau, que tout le monde avait oublié, a déversé des tonnes de boue sur les entreprises. "Tous les véhicules sont morts, se désole Julien Sourbes, spécialiste en pierre de taille. Les bureaux sont inutilisables, les engins aussi… On a 58 salariés qui ne peuvent pas travailler." Les Fleurons de Lomagne, juste à côté, ont 5 000 m2 de locaux. Et 5 cm de boue partout. "C’est la cata… Les pompiers finiront par ici, vu la surface, explique la directrice, Cécile Liot. On a eu le Covid, et maintenant ça… Vivement que 2020 se termine !" Elle a fait partie des foyers coupés du réseau électrique. "C’était terrifiant à voir… Terrifiant." Plus loin, sur les collines, les agriculteurs ont souffert aussi. ladepeche.fr, L’orage dévaste Lectoure - ladepeche.fr
  • La reine Elizabeth II, dévastée par les opinions de Meghan sur elle: Pétulante, rancunière | Instagram Breakingnews.fr, La reine Elizabeth II dévastée par les opinions de Meghan sur elle devant les tribunaux
  • Un incendie a dévasté deux bâtiments agricoles dans la nuit du samedi au dimanche 28 juin à Baillolet, dans le pays de Bray. 46 sapeurs-pompiers ont été déployés. tendanceouest.com, Seine-Maritime. Un violent incendie dévaste deux bâtiments agricoles

Images d'illustration du mot « dévasté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • I was sending someone off at the airport when I looked up and noticed the symmetry in the design of the ceiling. After looking at the picture for a while, I realized that it resembled the human body’s diaphragm, in a way… Photo de timJ via Unsplash

Traductions du mot « dévasté »

Langue Traduction
Anglais devastated
Espagnol devastado
Italien devastato
Allemand am boden zerstört
Chinois 被毁
Arabe دمر
Portugais devastado
Russe опустошенный
Japonais 荒廃した
Basque suntsitutako
Corse devastati
Source : Google Translate API

Synonymes de « dévasté »

Source : synonymes de dévasté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dévasté »

Dévasté

Retour au sommaire ➦

Partager