La langue française

Désarmé

Sommaire

  • Définitions du mot désarmé
  • Phonétique de « désarmé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « désarmé »
  • Citations contenant le mot « désarmé »
  • Traductions du mot « désarmé »
  • Synonymes de « désarmé »
  • Antonymes de « désarmé »

Définitions du mot désarmé

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSARMÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de désarmer*.
II.− Adjectif
A.− [Correspond à désarmer I A]
1. [En parlant d'une pers. ou d'une collectivité] Qui a été privé de ses armes. Ennemi désarmé. Un vaincu désarmé qui tend les bras (Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 58).
2. [En parlant d'un inanimé concr.] Démuni de ce qui est nécessaire à son bon fonctionnement ou à sa protection. Un petit port (...) dans lequel trois ou quatre bâtiments désarmés peuvent passer l'hiver (Voy. Pérouse,t. 3, 1797, p. 151).Je posais mon fusil désarmé à côté de moi (Dumas fils, Dame Camélias,1848, p. 242).La vieille forteresse devenue inoffensive et désarmée (Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 113).Sur les quais, de grandes grues désarmées (Camus, Peste,1947, p. 1280).
HÉRALD. [En parlant d'une aigle ou d'un lion] Dépourvu d'ongles ou de griffes. Anton. armé (cf. armé II C).
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Littré, Guérin 1892, Lar. 19e-Lar. encyclop.
3. DIPLOM. [En parlant d'un pays militairement organisé] Qui n'a plus de potentiel militaire :
1. Il dit qu'une nation désarmée ne pourrait pas vivre, parce qu'elle ne serait pas assez clairvoyante pour distinguer, chez les nations voisines, la sincérité de la fausseté. À chaque instant on entendrait : « l'Allemagne ne ferait pas ça si nous étions armés. » Renard, Journal,1907, p. 1105.
B.− [Correspond à désarmer I B; en parlant d'une pers. ou d'un animal]
1. Qui est décontenancé, désemparé. M. Thomas, tout retourné et désarmé (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 229).Personne n'est plus désarmé devant l'imbécile que le sage de ce monde (Bernanos, Enf. humil.,1948, p. 175).
2. Qui est faible et sans défense. Qu'y a-t-il de plus foible que le passereau, et de plus désarmé que l'hirondelle? (Lamennais, Paroles croyant,1834, p. 110).Ô mon enfant, quoi de plus faible et de plus désarmé que Dieu, quand il ne peut rien sans nous? (Claudel, Otage,1911, II, 2, p. 265).
Emploi subst. :
2. Un petit impôt à solder et dont, après des mois de révoltes contenues, on finissait par prendre son parti, avec le haussement d'épaule résigné, le sourire aigre et ironique des désarmés qui n'en peuvent mais. Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 1repart., II, p. 21.
Fréq. abs. littér. : 564. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 598, b) 579; xxes. : a) 904, b) 1 033.

Wiktionnaire

Forme de verbe

désarmé \de.zaʁ.me\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe désarmer.
    • Et plus déroutante encore est cette certitude que tout se déroulera entre nous sans raisonnement et sans préméditation, pas un instant je ne me demande comment agir pour la gagner ou ne pas la perdre, je ne fais que vaciller en moi et tomber lentement en elle, délogifié, dénervé, désarmé, aspiré par le fluide et la fluidité qui se dégagent de son regard, de sa chair, de ses phrases, de son sourire. — (Jacques Sternberg, Suite pour Eveline, sweet Evelin, 201)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSARMER. v. tr.
Dépouiller quelqu'un de ses armes. On se jeta sur lui pour le désarmer. En termes d'Escrime, il signifie Faire sauter l'épée de la main de son adversaire. Il se battit contre un tel et le désarma. Il signifie encore Obliger quelqu'un à livrer, à rendre les armes qu'il a en sa possession. Le gouverneur de la ville a désarmé les habitants. Il se dit aussi d'une Forteresse qu'on dégarnit de tout ce qui lui servait de moyen offensif et défensif; et aussi d'un Navire qu'on dégarnit de ses agrès, de ses canons, de son équipage et qu'on laisse dans le port. Par analogie, Désarmer un fusil, un revolver, Les dégarnir de leur charge. Il signifie au figuré Toucher, fléchir, adoucir, rendre moins rigoureux. Se laisser désarmer par les soumissions, par le repentir. Ses pleurs me désarmèrent. Désarmer la critique. On dit de même Désarmer la colère, la haine, la vengeance, le ressentiment, etc., de quelqu'un. Je fus désarmé par sa bonne humeur, par sa candeur. Il s'emploie aussi intransitivement, en termes de Droit international, et signifie Supprimer totalement ou partiellement une armée permanente. On n'a pas encore réglé qui désarmerait le premier. Il se dit également d'un Vaisseau qu'on désarme. Ce vaisseau doit aller désarmer dans tel port. L'escadre a désarmé.

Littré (1872-1877)

DÉSARMÉ (dé-zar-mé, mée) part. passé.
  • 1Qui n'a plus ses armes. Mars désarmé par Vénus. Tu me vois désarmé ; comment puis-je répondre ? Voltaire, Mér. V, 2. Mais seuls et désarmés, esclaves et victimes…, Voltaire, Orph. V, 5.
  • 2 Par extension. Venir en visite amoureuse avec… un chapeau désarmé de plumes, Molière, Préc. rid. 5. Et le front désarmé de ce regard terrible, Corneille, Sert. III, 2. Ne pourrai-je surprendre un regard favorable, Un regard désarmé de toutes ces rigueurs ? Corneille, Nicom. I, 2.
  • 3Qui n'a plus des sentiments de haine, de colère, de ressentiment, etc. Mais, malgré ses soupçons, le cruel Amurat N'osait sacrifier ce frère à sa vengeance Ni du sang ottoman proscrire l'espérance ; Ainsi donc pour un temps Amurat désarmé Laissa dans le sérail Bajazet enfermé, Racine, Baj. I, 1. Un roi qui… Laisse aux pleurs d'une épouse attendrir sa victoire, Et, par les malheureux quelquefois désarmé, Sait imiter en tout les dieux qui l'ont formé, Racine, Iphig. III, 4. [Je pensais] Que son fils me la dût renvoyer désarmée, Racine, Androm. II, 5. Croirai-je que vos yeux à la fin désarmés…, Racine, ib. IV, 3. … J'ai ri, me voilà désarmé, Piron, Métrom. III, 9.
  • 4 Terme d'histoire naturelle. Qui est dépourvu de piquants, d'aiguillons, de cornes.
  • 5En parlant des petites armes à feu, dont la batterie est au repos. Fusil, pistolet désarmé.

    Terme d'artillerie. Canon désarmé, canon dont on a ôté le boulet.

  • 6 Terme de blason, qui se dit de l'aigle sans ongles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désarmé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désarmé desarme

Évolution historique de l’usage du mot « désarmé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désarmé »

  • La philosophie, cette sœur de la religion, a désarmé des mains que la superstition avait si longtemps ensanglantées. De Voltaire / Traité sur la Tolérance, 1763
  • Aucun progrès ne peut être acquis par une société sans passer la souffrance, et c'est là le matérialiste est désarmé. De Rabindranàth Tagore / Vers l'homme universel
  • L'enfance et la vieillesse se ressemblent, dans les deux cas, pour des raisons différentes, on est plutôt désarmé. De Susanna Tamaro / Va où ton coeur te porte
  • Dans une contestation ne te laisse pas gagner par la colère, elle t’enlève une partie de ta force, et te livre désarmé à ton ennemi. De Proverbe algérien
  • Je considère le suicide comme une lâcheté : c’est un duel avec un adversaire désarmé. De Alfred Capus
  • J'ai ri, me voilà désarmé. De Alexis Piron

Traductions du mot « désarmé »

Langue Traduction
Anglais disarmed
Espagnol desarmado
Italien disarmato
Allemand entwaffnet
Chinois 解除武装
Arabe منزوع السلاح
Portugais desarmado
Russe разоружены
Japonais 武装解除
Basque desarmaturik
Corse disarmata
Source : Google Translate API

Synonymes de « désarmé »

Source : synonymes de désarmé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désarmé »

Partager