La langue française

Déplacé

Définitions du mot « déplacé »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPLACÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de déplacer*.
II.− Adjectif
A.− Qui n'est plus à sa place.
1. [En parlant d'une chose] Il reclasse avec humeur les papiers déplacés (Martin du G., Taciturne,1932, I, 3, p. 1249).
2. [En parlant d'une pers.] À qui l'on a retiré sa place (c'est-à-dire sa situation ou son emploi). Cf. muté.Fonctionnaire déplacé. L'aiguilleur, déplacé, était venu lui faire ses adieux (Zola, Bête hum.,1890, p. 217).
Personne déplacée. Personne contrainte à vivre en dehors de son territoire à cause de la guerre ou d'une oppression politique. Camp de personnes déplacées (Lar. encyclop.). J. C. Flujel rend compte (...) des névroses particulières aux personnes déplacées et à beaucoup d'émigrés (Choisy, Psychanal.1950, p. 125).Par ces temps (...) de personnes déplacées, d'apatrides (...) la méfiance, le soupçon constant règnent (Arnoux, Solde,1958, p. 163).
B.− Au fig. Qui ne se trouve pas à la place qu'il devrait occuper. Dans « la ville où on ne joue pas », elle [la coquette de la troupe] apparaît déplacée, saugrenue, avec son profil bourbonien (Colette, Music-hall,1913, p. 5):
1. Dans ce monde, il y a de ces hommes puissants et déplacés, qui, n'étant pas sous le vrai jour qui leur convient, choquent par le fait de leur puissance même... Barbey d'Aurevilly, Mémorandum 1,1836, p. 96.
Emploi subst. :
2. D'abord, elle s'y [dans Paris] trouvait presque à l'étroit, ayant dans les veines ce sang des coureurs de mer. Et puis, elle s'y sentait une étrangère, une déplacée : (...) elle se trouvait mal à l'aise dans les rues de Paris, ne se rendant pas compte que, si on se retournait tant pour la voir, c'est qu'elle était très charmante à regarder. Loti, Pêcheur d'Islande,1886, p. 35.
P. ext. Qui ne convient pas, qui n'est pas conforme
1. à l'usage (cf. inopportun, intempestif) :
3. ... les plantes crucifères (...) sont plutôt des assaisonnemens et des remèdes que des alimens, et (...) leur abus, ou leur usage déplacé peut quelquefois porter un principe de dissolution dans les humeurs... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 213.
2. aux bonnes mœurs (cf. inconvenant, malséant, incorrect, hors de propos). Propos déplacés; cela est déplacé; il est déplacé de (+ verbe inf.). Je crains qu'on ne trouve déplacé que vous dansiez avec moi (Duras, Édouard,1825, p. 153).Quel homme exquis! quel malheur qu'il ait fait un mariage tout à fait déplacé! (Proust, Swann,1913, p. 149).
Fréq. abs. littér. : 566. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 732, b) 603; xxes. : a) 918, b) 906.

Wiktionnaire

Adjectif

déplacé \de.pla.se\

  1. Qui est mal placé, qui n’est pas où il doit être.
    • Cet homme, dans le nouvel emploi qu’il exerce, paraît déplacé.
    • Elle dut se trouver toute déplacée dans cette société.
    • Il y a dans cette comédie des traits brillants, mais souvent déplacés.
  2. (Figuré) Qui est inconvenant, qui ne convient pas.
    • Il a tenu des propos tout à fait déplacés.
    • Cela est très déplacé.
  3. Qui a subi un déplacement non volontaire de son lieu de vie.

Nom commun

déplacé \de.pla.se\ masculin (pour une femme on dit : déplacée)

  1. Personne déplacée.

Forme de verbe

déplacé \de.pla.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe déplacer.
    • La conclusion est : le procureur général est limogé et le procureur de la République est déplacé ! — (Bulletin municipal de Lyon, 1919, page 370)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPLACÉ, ÉE. adj.
Qui est mal placé, qui n'est pas où il doit être. Cet homme, dans le nouvel emploi qu'il exerce, paraît déplacé. Elle dut se trouver toute déplacée dans cette société. Il y a dans cette comédie des traits brillants, mais souvent déplacés. Il signifie figurément Qui est inconvenant, qui ne convient pas. Il a tenu des propos tout à fait déplacés. Cela est fort déplacé.

Littré (1872-1877)

DÉPLACÉ (dé-pla-sé, sée) part. passé.
  • 1Ôté de sa place. Ce livre, déplacé, ne put être retrouvé.
  • 2Révoqué d'une fonction, d'un emploi. Aucun des ministres déplacés ne fut exilé, Condorcet, Maurepas.

    Changé de résidence, ordinairement par punition. Un professeur déplacé, un professeur changé de lycée, d'une ville à une autre.

  • 3 Fig. Qui n'est pas dans un lieu, dans une situation, dans un emploi convenable. Cette personne est déplacée dans cette société. Il faut encore louer les enfants de tout ce que l'amitié leur fait faire, pourvu qu'elle ne soit point déplacée ou trop ardente, Fénelon, Éduc. filles, ch. 5. Si, par une affection déplacée, il eût porté des secours à quelque autre… il eût été coupable d'injustice, Diderot, Ess. s. la vertu. Dans ce monde, toutes les vertus sont déplacées, aussi bien que les vices ; les bons et les mauvais cœurs ne se trouvent point à leur place, Marivaux, Paysan parv. t. I, 1re partie, p. 78, dans POUGENS.

    Qui manque de mesure, inconvenant. Propos déplacés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déplacé »

Du participe passé de déplacer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déplacé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déplacé deplase

Évolution historique de l’usage du mot « déplacé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déplacé »

  • Tous les vendredis matin, durant l’année, le marché hebdomadaire se tient sur la place Beaumarchais, la place de la mairie. Ce vendredi 3 juillet, il a été déplacé sur la place Maurice Janot en face de l’Espace Berlioz. Motif : le plateau de tournage du film « Le Voyageur » occupait la place Beaumarchais. , Culture - Loisirs | Le marché déplacé en raison d’un tournage
  • Pour ce geste déplacé, Marler (29 ans, 71 sélections), habitué des dérapages et flirtant régulièrement avec la limite, avait été cité par le Comité des Six Nations pour avoir «saisi, tordu ou pressé les parties génitales d’un joueur gallois» à Twickenham. Et l’impétueux pilier gauche du XV de la Rose a été sanctionné de 10 semaines de suspension. Avant que toutes les compétitions ne soient arrêtées en raison de la crise sanitaire, il aurait pu rejouer à compter du 8 juin.  Sport24, Joe Marler sur son geste déplacé : «J’ai eu une panne de cerveau» - 6 Nations - Rugby
  • Conscient de son comportement déplacé, l’homme a présenté ses excuses. sudinfo.be, Un facteur de Bpost renvoyé après des comportements déplacés avec des personnes: il filmait et diffusait les scènes sur les réseaux sociaux
  • Le bus du film « Into the wild » a été déplacé pour protégérer des randonneurs parfois trop téméraires. Courrier picard, Le célèbre bus du film «Into the wild» a été déplacé
  • Jugé dangereux pour les randonneurs mal préparés, le bus rendu célèbre par le film "Into the wild" a été déplacé le 19 juin dernier. Le véhicule se trouve désormais dans un lieu sûr, tenu secret. Geo.fr, Alaska : le vieux bus d'Into the wild a été déplacé pour des raisons de sécurité - Geo.fr

Images d'illustration du mot « déplacé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déplacé »

Langue Traduction
Anglais moved
Espagnol movido
Italien mosso
Allemand gerührt
Chinois 感动
Arabe انتقل
Portugais mudou-se
Russe переехал
Japonais 動いた
Basque mugitu
Corse mossa
Source : Google Translate API

Synonymes de « déplacé »

Source : synonymes de déplacé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déplacé »

Déplacé

Retour au sommaire ➦

Partager