La langue française

Démobilisatrice

Définitions du mot « démobilisatrice »

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

démobilisatrice \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de démobilisateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « démobilisatrice »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démobilisatrice demɔbilisatris

Évolution historique de l’usage du mot « démobilisatrice »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démobilisatrice »

  • “C’est une injustice pour les soignants de l’hôpital dignois, note Patricia Granet-Brunello, car la décision prise de moduler en fonction des territoires le montant de la prime est particulièrement démobilisatrice pour ceux qui ont eu à faire face à cette crise inédite. L’hôpital de Digne-les-Bains est l’établissement support du Groupement hospitalier de territoire des Alpes-de-Haute-Provence. Il a été le premier à se mobiliser face à la crise. Alors pourquoi se retrouve-t-il à être le seul hôpital de Paca, avec un Samu et une réanimation, à ne pas être concerné par cette prime ? L’iniquité doit cesser. Les soignants de Digne-les-Bains sont tout aussi méritants que les autres”. , Santé | Digne-les-Bains : le maire exige l’octroi de la prime aux soignants
  • « Pour moi, c’est plié ! » De la liste « Un avenir durable et solidaire », seuls deux noms seront donc proposés aux électeurs. « Laurent Lawrjaniec et Jean-Yves Damien seront à la hauteur », concède celui qui n’était pas encore prêt à passer le relais. Sur la liste adverse, l’équation est plus favorable puisque dix personnes sont déjà élues. La tête de liste, Gérard Meyer est de ceux dont le nom figure parmi les élus (avec 51,87 % des voix). « Cette longue période d’entre-deux-tours est un peu démobilisatrice. Ça casse le rythme d’une campagne normale. Il va falloir entrer dans le vif du sujet », s’engage tout de go le premier adjoint sortant. Pour éviter la dispersion des voix, ici aussi, on a choisi deux candidats : Emilien Xolin et Mickaël Fischer. Reste aux Sapoisiens à trancher, le 28 juin prochain. , Coronavirus | Deuxième tour à Sapois : une inconnue à deux noms sans le maire sortant
  • Dès lors, on est en droit de s’interroger ici sur l’utilité de la participation des directions syndicales à ces nouvelles pseudo-discussions, qui finissent une nouvelle fois par accoucher des arbitrages voulus par le gouvernement. Alors que le patronat et le gouvernement n’entendent négocier que les miettes et souhaite faire payer la crise aux salariés, la participation à ces négociations dans l’espoir d’arracher des concessions minimes est une attitude dangereuse et démobilisatrice. Pour préparer la bataille et refuser les attaques, ce sont des mobilisations qu’il faudra préparer – comme ont commencé à le faire les ouvriers de Renault Flins, comme l’ont fait les travailleurs de Derichebourg - et celles-ci sont plus que jamais antinomiques avec le maintien des négociations à l’Elysée. Révolution Permanente, « Dialogue social » : le gouvernement baissera le niveau d'indemnisation du chômage-partiel à partir d'octobre
  • Cette attitude démobilisatrice de la majorité de la gauche politique et sociale s’ajoutait à celle qu’ils avaient déjà adoptée depuis les Pactes de la Moncloa [*], mais elle est devenue plus grave au vu de la menace contre la fragile démocratie que cette tentative putschiste représentait. Même lors des manifestations du 27 février 1981, ces forces politiques et syndicales n’ont pas osé exiger des mesures pour purger tout le réseau civil et militaire du coup d’État et du complot militaire (par contre elles ont su attaquer ceux qui manifestaient en faveur de cette épuration), se limitant à sanctifier le roi et à faire confiance à certains juges qui finiraient par réduire autant que possible l’enquête et la punition de ceux qui faisaient partie du tissu civil et militaire à l’origine du 23-F. , Le 23-F, Juan Carlos Ier et son coup de gouvernail à tribord | A l'encontre
  • NWP : Oui, on en a un bel exemple avec l'avis rendu par les médecins parisiens à la demande du roi Philippe VI avant l'arrivée de la peste à Paris, où ils font un compte-rendu de tout ce que l'on peut savoir sur la maladie. Ils signalent que, selon les astrologues, la cause première de la peste serait la conjonction des trois planètes supérieures, Mars, Saturne et Jupiter, un phénomène déjà observé en 1345 et qui aurait produit une corruption de l'air, responsable de l'épidémie. Cette causalité est donc naturaliste, et elle n'est pas démobilisatrice : elle pousse le médecin à se demander comment on va pouvoir rectifier la qualité de l'air. France Culture, Potions magiques et rituels occultes, la science fut-elle toujours la seule guérisseuse ?
  • Pour Habib Karaouli, PDG de la Cap Bank Tunisie et fin observateur de la scène politique et économique du pays, Elyès Fakhfakh, a commis une faute politique et communicationnelle en annonçant qu’on aura par anticipation un taux de croissance de 1%. «Un chef, a-t-il dit, ne doit pas faire des déclarations en partant battu d’avance. A travers une telle déclaration démobilisatrice, il introduit un élément d’échec sans avoir livré bataille. Car une crise c’est à la fois des opportunités et des menaces», a indiqué Karaouli qui participait à un débat organisé par le magazine l’Economiste Maghrébin, sur l’impact du Covid-19 sur l’économie tunisienne. Webmanagercenter, Coronavirus : Les bourdes communicationnelles du gouvernement Fakhfakh | Webmanagercenter
  • Les bénéfices sociaux sont ainsi désormais soumis à une double imposition généralisée, largement démobilisatrice pour les entrepreneurs. Contribuables Associés, Une bonne réforme des impôts : rétablir l’avoir fiscal pour les entreprises – Contribuables Associés
  • En outre, la victoire éclatante du PSG, la veille face à Guingamp (6-0), a certainement été perturbante, voire démobilisatrice. , 14h56 - Ligue 1: les jeunes Lyonnais ont fini par craquer - DH Les Sports+
  • Pour l’administrateur du territoire de Basoko, Balthazar Angali, cette église est fermée car son action démobilisatrice empêche que le but de la campagne de vaccination contre la méningite soit atteint. Radio Okapi, Tshopo : 26 fidèles d’une église aux arrêts pour avoir découragé la population à se faire vacciner | Radio Okapi
  • Comme souvent dans le domaine de la démocratie participative, ces dispositifs permettent rarement dans la pratique d’aller au-delà de la consultation (au mieux) ou de la simple communication institutionnelle. Les conditions pour la création d’un espace de dialogue et de travail menant à des décisions co-construites ne sont pas réunies : le cadre et l’ordre du jour restent généralement l’apanage de l’institution ; il est difficile d’obtenir la transparence des données et la prise de décision revient, en dernier ressort, à l’institution. Cette asymétrie de pouvoirs est de plus démobilisatrice et peu d’efforts sont faits pour aller vers les publics qui ne viennent pas spontanément participer à ces dispositifs. The Conversation, Les citoyens peuvent-ils participer à la production de la sécurité ?
  • Quand j’interroge des militants, peu sont positivement optimistes quant à l’avenir. C’est plutôt une forme d’inquiétude qui domine… Et pourtant ils s’engagent. C’est ce paradoxe-là qui m’intéresse en tant que chercheur. On dit que l’angoisse, la peur ou l’inquiétude sont démobilisatrices, mais cela me semble une idée reçue invalidée par le terrain, ou du moins à nuancer au regard du terrain. Depuis les années 1960-1970, la perspective catastrophiste fait partie de l’écologie politique, et donc les mobilisations écologistes sont confrontées à l’angoisse, l’inquiétude ou la peur. Et c’est de plus en plus vrai, à mesure que les horizons écologiques s’assombrissent. Dans les Transition Towns, l’idée centrale est de reconstruire la résilience locale afin d’encaisser le double choc du pic pétrolier et du réchauffement global sans sombrer dans le chaos : l’angoisse est là, ce serait absurde de le nier. Mais elle s’articule avec de la délibération débouchant sur des actions concrètes et positives – créer une monnaie locale, faire des jardins partagés, organiser des circuits courts, etc. , « ll faut parler d'effondrement sans sombrer dans la sidération »
  • Il faut ensuite rendre aux savoirs leur légitimité scientifique. Sous prétexte d’esprit critique, on fait comme si tout se valait, on distille une remise en cause de la validité des savoirs qui est intellectuellement démobilisatrice. Sous prétexte de participation des élèves, on accepte des « débats » qui s’inscrivent dans le registre de l’opinion plutôt que dans la logique de la recherche de la vérité [2]. C’est justement parce que tous les discours ne se valent pas que les savoirs sont émancipateurs. Il faut former les élèves au rationalisme critique, combiner refus des discours de sens commun et exigence de rigueur. Il faut rendre aux savoirs leur portée démystificatrice. Il faut mettre en œuvre, dans la pratique ordinaire de la classe, la satisfaction intellectuelle que l’on éprouve quand on parcourt « les sentiers escarpés de la connaissance », comme l’indiquait Karl Marx. Observatoire des inégalités, Pour réduire les inégalités à l’école, il faut repenser le rapport au savoir
  • L’objectif du Kremlin est d’éviter la répétition de manifestations. Outre le contrôle des médias, le pouvoir a utilisé une astuce «démobilisatrice» consistant à avancer le scrutin de décembre à septembre, pour que la campagne se déroule au moment où le maximum de citadins sont en vacances. En parallèle, un redécoupage systématique des circonscriptions électorales a permis de diluer le vote contestataire, habituellement concentré dans les centres urbains, avec des zones rurales, à la fois plus conservatrices et plus vulnérables aux pressions administratives, note la sociologue Ella Paneïakh. Le Temps, L’opposition démocratique russe est exclue de la Douma - Le Temps
  • Il souligne que le bombardement en continu d'annonces de catastrophes aboutit au final à une angoisse démobilisatrice et rappelle que ”l'excès d'information sur les problèmes sans montrer les solutions peut avoir un effet contraire à celui prévu.” Les Inrockuptibles, Mais oui, malgré les apparences, le monde va mieux
  • Or, cette logique volontiers paternaliste entérine, voire accentue, le déséquilibre fondamental qui caractérise la relation entre les deux acteurs. Côté groupe, s'enracine un sentiment de supériorité qui n'incite pas à faire des efforts pour mieux coopérer, partager davantage ses informations et ses données, et se montrer plus accommodant dans ses processus. Côté startup, s'insinue une subordination implicite qui peut s'avérer très démobilisatrice, attisant notamment la crainte de se voir dépossédé du fruit de ses efforts. La Tribune, Grands groupes et startups : la confiance, accélérateur de la France 4.0 (8/31)
  • Merci pour les voeux. Ah si cela pouvait être vrai ?! Hélas ! ...Une erreur historique ! Séparer Coufouleux de Rabastens à défaut d'une fusion totale refusée par qui ? Hypocrisie des élus qui soutiennent que la question n'est pas à l'ordre du jour. Si, justement, elle l'est ! Mais ils tiennent à leurs prérogatives personnelles - les coquins - au détriment des associations, d'un seul comité des fêtes renforcé, du social, de l'équipe des sapeurs pompiers bénévoles, etc. Voici une des résultantes : Elections aux primaires de dimanche dernier. Quelle satisfaction d'avoir pu voter à 300 mètres de chez nous, sur notre bassin de vie (St Sulpice) alors que nos élus locaux de Coufouleux 81800, refusant d'étudier le redécoupage de la commune devenue bicéphale, nous contraignent à parcourir chaque fois 6 km au lieu de quelques centaines de mètres à pied. Ce dimanche 22 janvier 2017, ouf !, votant à St Sulpice nous avons économisé 6 euros (rebelote dimanche prochain), fait de la marche à pied (bon pour la santé), nous n'avons pollué qu'avec notre propre haleine. Ironie du sort : ceux de Coufouleux côté Rabastens (refusant la fusion des 2 communes reliées par un pont sur le Tarn - 2 mairies distantes de 800 mètres !!! - 48 conseillers municipaux pour 8000 habitants - une gestion scandaleuse !) ont pu mesurer ce qu'était de parcourir 6 km aller (12 km aller-retour) pour aller voter. Comment avoir de la reconnaissance, de la sympathie pour de tels élus !!! ??? On dirait des cheveux sur un caillou !!! Ils ont des ponts mais construisent des murs artificiels. A quand un seul conseil municipal de 29 élus seulement comme leur voisin St Sulpice par exemple (population sensiblement équivalente) ? Rabastens, pauvre chef lieu de canton, quel dommage de ne pas entrer dans un schéma renforcé ! D'autre part, séquestrer des administrés de Coufouleux côté St Sulpice (plus de 100 foyers), nous mutiler civiquement à ce point, criminel dis-je ! Je n'éprouve malheureusement plus aucune affection pour de tels élus très laxistes et qui nous privent d'être acteurs à part entière sur notre bassin de vie. Impossible d'y émettre un avis, d'y être acteur voire élu, par exemple. Quelle éducation civique pour nos enfants ? Pourquoi ??? L'Etat, le préfet, le Conseil départemental peuvent-ils comprendre, intervenir pour que cesse cette situation intolérable et citoyennement démobilisatrice ou devons-nous faire un coup d'éclat pour attirer l'attention des médias et de la justice ??? A l'heure des rassemblements nécessités par les contraintes économiques, à l'orée du XXIème siècle, j'en appelle aux jeunes qui comprennent bien ce qui se passe et péjore nos vies, à renverser cette table conservatrice pour une gestion plus adéquate, plus efficace et plus respectueuse des deniers et devoirs de chacun. Merci. ladepeche.fr, Couffouleux. Olivier Damez : «rendre belle l'année 2017» - ladepeche.fr
  • Il n'est pas necessaire d'avoir fait OXFORD pour constater cette redondance démobilisatrice mais... L'enfance est une progression inégale vers la maturité. Le réponse officielle est qu'il faut laisser les enfants grandir pour qu'ils puissent maturer. C'est d'ailleurs pour cela qu'un docteur en médecine à 17 ans ne serait pas possible. Ce cas est marginal, démonsratif mais pas universellement transposable. Maintenant qu'il y ait des sources de gain, des marges de progerssion c'est certain mais alors il faut aussi apporter la polyvalence necessaire a l'accomplissement des individus parce que là nul ne parle de sa capacité relationnelle, manuelle, autonomique. Un etre accompli est complet, polyvalent pas que informaticien, ou alors il y amieux encore, l'IA, l'implant, la transposition mémorielle ou... les robots. Bravo tout de même! Le Figaro Etudiant, Le fulgurant parcours scolaire d’Hugo Sbai, docteur à seulement 17 ans - Le Figaro Etudiant
  • Je regrette notre position défensive, nous ne connaissons que des défaites ou au mieux des maintiens de situation. La stratégie des centrales syndicales dont la FSU ces dernières années est incompréhensible, désordonnée et à terme démobilisatrice. Révolution : Tendance marxiste internationale, Mobilisation contre la fusion des universités de Toulouse - Entretien avec Christophe Bex (FSU) - Révolution : Tendance marxiste internationale
  • Mais si Lagarde se garde de mentionner les aspects bonapartistes et fascisants de Bolsonaro, elle se garde également de dire pourquoi Temer n’a pas pu appliquer sa réforme des retraites. En effet, en 2017, la classe ouvrière brésilienne avait réussi à arrêter Temer après avoir mené la grève générale la plus importante du pays depuis la fin de la dictature. Seule l’action démobilisatrice des directions syndicales liées au Parti des Travailleurs de Lula avait alors empêché que le mouvement n’aille plus loin, imposant une défaite décisive à Temer et au patronat. Révolution Permanente, Brésil. Bolsonaro compte supprimer le Ministère du Travail
  • Une orientation politique "néfaste et démoralisatrice""Socialistes et sociaux-démocrates, nous sommes affligés par l’orientation politique du gouvernement actuel. Nous l’estimons néfaste et démobilisatrice pour les électeurs de gauche qui avaient nettement indiqué vouloir rompre avec le sarkozysme en 2012", ont-ils également détaillé. Selon eux, "ce choix fragilise le PS et la gauche dans son ensemble". Contestant tous les deux vivement "le virage politique que l’exécutif a imposé à la gauche", ils souhaitent ainsi "montrer qu’un programme socialiste est plus que jamais crédible en France et en Europe". Leur objectif à long terme étant de "préserver l’identité socialiste et transmettre le témoin aux générations futures de militants". Planet, Déçus par la politique de Hollande, ils lancent le "Club des socialistes affligés"
  • Des remarques ont fusé dans l'assemblée : « Si les meubles appartiennent à la mairie, c'est à elle de les entretenir ! » ; « On ne va pas bosser pour la commune qui nous a saqués comme des malpropres ! » ; « Quel est notre avenir ? » ; « Que fait-on des objets rachetés ? » ; « L'immobilité est démobilisatrice. » www.larep.fr, Quel avenir pour les Amis du château de Saint-Brisson ? - Saint-Brisson-sur-Loire (45500)
  • Cette rhétorique sur les promesses républicaines a bien des inconvénients. Elle a tendance à surévaluer ce que les institutions sont capables d’accomplir. Elle déresponsabilise, démobilise l’ardeur individuelle, fournit un argumentaire tout prêt pour rationaliser ses propres insuffisances et transforme les institutions en guichet. Elle fait oublier que la devise républicaine n’est pas un programme d’action publique dont il suffirait que les institutions l’appliquent scrupuleusement pour satisfaire tout le monde mais que tous doivent contribuer, par l’effort sur soi, pour qu’elle s’incarne. La devise républicaine n’est pas une vapeur qui flotte dans l’air. Elle résulte de l’application de tous à la faire vivre, avec le soutien des institutions. Cette rhétorique des promesses est démobilisatrice pour ceux qui ont le plus d’efforts à fournir et consolante pour ceux qui occupent les places enviables conquises grâce au système méritocratique. Christopher Lasch fait remarquer que les gens de gauche comme de droite, qui n’ont pas de mot assez dur pour les privilèges héréditaires, « se contentent d’arguments douteux pour dire que l’éducation ne tient pas ses promesses d’encourager la mobilité sociale. Ils semblent sous-entendre que, si c’était le cas, personne n’aurait, supposent-ils, la moindre raison de se plaindre » . Atlantico.fr, Assimilation : pourquoi le modèle français ne fonctionne plus | Atlantico.fr
  • L'occidentalisme islamophobe des tenants d'Eurabia est une impasse. C'est en premier lieu un mythe incapacitant : si l'islamisation de l'Europe est déjà advenue, si les peuples européens sont minoritaires sur leur continent, s'ils n'ont plus de conscience historique et politique, à quoi sert de lutter pour une civilisation déjà morte ? Penser Eurabia est une posture décliniste et démobilisatrice. Le Monde.fr, Le monde manichéen d'Eurabia
  • La majorité sortante ne propose rien de tout cela. Elle ne propose que des mesures techniques sans les inscrire dans la perspective d'un combat contre les bureaucraties syndicales. Programmer une rencontre nationale privé/public, remettre en place une CILT, cela est utile et indispensable mais ne peut guère avoir de sens que si l'objectif est de rassembler les équipes les plus combatives pour construire un courant syndical lutte de classe. Si les militants du parti ne voient pas à quoi peuvent servir ces outils, ils ne s'y investiront pas, et ceux-ci se déliteront comme ils se sont délités dans le passé. Mais la majorité sortante n'a pour projet que de « réaffirmer » le NPA et de recommencer ce qui a échoué, de continuer dans sa politique routinière et démobilisatrice, en espérant que les mêmes causes produiront des effets différents. Il faut au contraire réorienter profondément le NPA, pour en faire un outil attractif pour les militants lutte de classe qui veulent construire la grève générale. , 4e congrès du NPA : le débat continue sur internet | NPA
  • L'UFC diffuse donc des informations fausses et démobilisatrices, pour le plus grand contentement d'Enedis et de son compteur Linky. Club de Mediapart, Comment la direction de l'UFC-QueChoisir trompe les citoyens au profit d'ENEDIS LINKY | Le Club de Mediapart
  • Avec le dogme défendu par les prêtres à l’intérieur d’une Eglise tournée vers le Vatican moscovite, il n’y avait plus de place pour les chercheurs angoissés, pour les hommes du refus et du présent. Le doute lui-même était crime en raison de sa fonction démobilisatrice. Servant objectivement l’ennemi de classe, Camus était tantôt traité de gentil écrivain philosophant au-dessus de ses moyens, tantôt de pasteur bêlant au service de la bourgeoisie. L'Obs, Notre Camus
  • Les plus âgés d’entre nous avaient vécu la guerre d’Algérie en étant déjà adultes. Ils avaient vécu dans leur chair la trahison pure et simple du Parti communiste qui, après avoir voté les pouvoirs spéciaux à Guy Mollet en mars 1956 (avant de se taire devant l’attaque franco-anglo-israélienne de Suez en octobre et de soutenir l’écrasement par les tanks soviétiques de l’insurrection de Budapest en novembre), s’était refusé à organiser l’insoumission et/ou la désertion des jeunes appelés ou rappelés pour aller faire la sale guerre coloniale. Résultat : sur les 1 800 000 soldats français envoyés en Algérie, seuls 886 désertèrent, alors que 5000 membres de la Légion étrangère, principalement allemands, le firent. Le slogan du PCF, « Paix au Vietnam », axe de cette « propagande larmoyante, défaitiste et démobilisatrice » n’était qu’un remake du sinistre « Paix en Algérie » qui avait justifié les pires compromissions. , Six Huit : mémoires d’une année en révolution (1) | Investig’Action
  • Mais si le torrent de l’émotion ouvrière était rentré dans son lit, était-ce la faute de la tactique démobilisatrice de la social-démocratie? C’est ici que la problématique s’élargit et sort du domaine limitatif de la sphère des dirigeants de l’Internationale. Elle s’étend à deux «inconnues»: le comportement des masses ouvrières et les calculs des gouvernements. , «Guerre ou révolution? L'Internationale et l'Union sacrée en août 1914» | A l'encontre
  • Le vendredi 1er octobre, la direction a annoncé qu'elle allait faire intervenir l'huissier, qui est venu constater le blocage le mardi 5, et remettre à chaque salarié impliqué une convocation au tribunal de Privas pour le lundi suivant. Il a alors fallu lever les doutes et les craintes, pour beaucoup de gens participant pour la première fois à une lutte et qui étaient impressionnés par la simple présence de l'huissier. Le lundi, au tribunal, l'entreprise a tout simplement demandé 1 000 euros de dédommagement par heure et par salarié !!! Pourtant, le blocage est certes déclaré illégal par le juge des référés, mais avec une certaine lenteur et sans « punition » financière immédiate à l'encontre des salarié-e-s. Un éventuel « Plan B de lutte » est toutefois évoqué parmi les assiégeants, en cas d'intervention des forces de l'ordre – la perspective d'une évacuation brutale des salariés par les CRS étant ici plutôt considérée a priori comme démobilisatrice, pour des salarié-e-s déjà inquiets de ne pas respecter une décision de justice. Mercredi 13, armée d'une copie de la décision de justice, la direction demande aux salarié-e-s la levée du blocage. Ceux-ci, légèrement tatillons et procéduriers, réclament un nouveau passage de l'huissier, qui a lieu le jeudi. Vendredi 15, la direction écrit au préfet pour demander une éventuelle intervention des forces de l'ordre. Ce même jour, pour conserver la solidarité des salariés des deux autres sites – qui en étaient à une semaine de chômage technique du fait de la rupture des approvisionnements provenant de Saint-Julien – les grévistes envisagent de laisser sortir un camion. Club de Mediapart, Usine Payen (Ardèche) : Un blocage victorieux contre les licenciements | Le Club de Mediapart
  • Les civilisations qui réunissent des populations sont un ensemble d'émanations de l'esprit humain dans les sciences, les arts, l'architecture, la sculpture, la littérature, la philosophie, l'agriculture, la navigation....La pensée humaine se développe hors des religions qui se préoccupent du lien entre l'essence de l'homme (son âme ?) et un devenir hors du temps, maîtrisé par une divinité. Parfois les religions utilisent ou manipulent les civilsations. La civilisation grecque ancienne avec ses penseurs (philosophes, sociologues politiques, architectes, sculpteurs, mathématiciens, physiciens, poètes et dramaturges...) ne procède pas des religions polythéistes, même si ses penseurs et élites scientifiques et technologiques sont intervenus pour la construction de temples (Apollon à Delphes, Athéna au Parthénon d'Athènes...). La civilisation romaine, hors quelques temples et "prêtres" dédiés aux divinités, est réputée pour ses philosophes, écrivains, architectes, ingénieurs, artistes sculpteurs et céramistes, maîtres de spectacles grandioses et ses armées conquérantes d'un grand empire. Les réalisations, hors des temples dédiés aux divinités, sont diversifiées et nombreuses dans les infrastructures (ponts, routes, aqueducs, égouts, voiries, cirques et stades, palais, urbanisme, ports...). L'organisation administrative et militaire pour gérer et contrôler l'empire est très moderne et efficace. La République romaine était exemplaire, l'Empire a succombé aux dérives du pouvoir personnel dictatorial (jusqu'à se proclamer Dieu), à la sous-traitance des armées romaines aux mercenaires étrangers récemment conquis, aux délices du "pain et des jeux" pour le peuple et la bourgeoisie romaine, aux révoltes des derniers pays conquis aux marges de l'empire et surtout de l'influence pacifique et démobilisatrice du christianisme des premiers siècles. Lors de la conversion (en 330) au christianisme de l'empereur Constantin à Byzance, la partie occidentale et romaine de l'empire était en décrépitude et déliquescence. La construction de la basilique Sainte Sophie, d'abord sous forme classique (détruite à plusieurs reprises par des incendies) puis sous la forme actuelle vers 532 par Justinien avec sa majestueuse coupole (grande copie du Panthéon de Rome) utilise les technologies grecques, romaines et perses. Les grandes mosquées arabes et ibériques puis les cathédrales chrétiennes sont des évolutions des architectures grecques, romaines, persanes et byzantines. AgoraVox, Les religions destructrices des civilisations, hier et maintenant ? - AgoraVox le média citoyen
  • C’est donc un cercle vicieux qu’apparemment vous n’avez pas l’air de voir : cette stratégie du Front de gauche est démobilisatrice et démoralisante car elle laisse un boulevard au gouvernement pour ses sales coups. AgoraVox, Le PCF en son congrès « d'équilibrisme » ! - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « démobilisatrice »

Langue Traduction
Anglais demobilizer
Espagnol desmovilizador
Italien demobilizer
Allemand demobilisierer
Chinois 复员
Arabe المسرّح
Portugais desmobilizador
Russe demobilizer
Japonais デモビライザー
Basque demobilizer
Corse demubilizatore
Source : Google Translate API

Démobilisatrice

Retour au sommaire ➦

Partager