Demandant : définition de demandant


Demandant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DEMANDER, verbe trans.

I.− [Le suj. désigne un animé ou un attribut, une manifestation d'un animé] Faire savoir que l'on souhaite quelque chose.
A.− Faire savoir que l'on souhaite connaître quelque chose.
1. [Le compl. d'obj. est un subst.]
a) [Le subst. désigne un objet de connaissance] Demander des nouvelles, un renseignement, sur, au sujet de quelqu'un ou de quelque chose. Risquer une question respectueuse, demander des éclaircissements (H. Bazin, Vipère,1948, p. 111).
[Le subst. désigne une manifestation ou le contenu de la pensée de qqn] Demander à qqn son avis, un conseil, ses impressions, ses instructions, son opinion :
1. Je ne donne pas de conseils, même quand on n'en demande pas, ce qui ne serait tout de même pas aussi bête que d'en donner quand on en demande. A. France, Au petit bonheur,1898, p. VII.
Demander conseil à qqn. Vraiment je ne sais plus que faire. Je viens vous demander conseil sur cette affaire (Collin d'Harl., Vieux célib.,1792, p. 72).
[Le subst. désigne un document dont on souhaite connaître le contenu] Demander la liste des prix; demander l'addition à un serveur. Voilà trois fois, au moins, que je demande les listes de souscriptions (Flaub., Corresp.,1871, p. 323).
Demander compte*.
b) P. ext. [Le subst. désigne un objet sur lequel on est insuffisamment informé]
[Le subst. désigne une chose concr.] Demander son chemin, sa route. À dix heures du soir, nous arrivâmes au village de Lans (...) Nous demandons la meilleure auberge de l'endroit, on nous l'indique (J.-J. Ampère, Corresp.,1826, p. 384):
2. ... ceux auxquels je demandais la rue du Bouloi me répondaient tous : − Toujours devant vous! Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 2, 1870, p. 303.
[Le subst. désigne une chose abstr.]
[Qui est un attribut d'une pers.] Demander l'adresse, le nom de qqn. Je n'ai pas été de but en blanc (...) lui demander son âge, ses noms, prénoms et qualités (Balzac, Annette,t. 3, 1824, p. 139).
Emploi pronom. réfl. indir. :
3. ... je remarquai (...) une jeune femme gentille et assez modeste (...). Je m'installai en face d'elle et je la regardai en me demandant tout ce qu'on doit se demander quand on aperçoit une femme inconnue qui vous intéresse : sa condition, son âge, son caractère. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Un Échec, 1885, p. 999.
[Qui est une caractéristique d'une chose, d'une situation] Demander la cause, le prix, la raison de qqc.; demander l'heure à qqn. [Le médecin] se leva (...) Augustin (...) se leva aussi, le remercia, lui demanda le chiffre de ses honoraires (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 283).
Emploi pronom. réfl. indir. Je me demande la raison du succès écrasant de la scène de Daudet et du « four » complet de la mienne (Goncourt, Journal,1884, p. 364).
2. [Le compl. d'obj. est une prop. interr. indir. ou, p. ell., un mot interr. qui peut être substantivé] Elle me demandait à mots pressés ce que j'avais contre elle; à qui j'en voulais; à quoi j'avais songé? (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 113):
4. Je me confessai à un vieux bourru qui, ne comprenant rien aux révoltes intérieures contre le respect filial dont je m'accusais, me demanda le pourquoi et le comment, et si ces révoltes de mon cœur étaient bien ou mal fondées. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1835, p. 396.
SYNT. Demander combien..., comment..., où..., pourquoi..., quand..., si...; demander quel..., qui..., ce que..., ce qui...; demander à combien..., par où..., depuis quand...; demander à qui..., avec quoi..., dans quel..., par qui...
Rem. Quand la prop. interr. indir. est introduite par si, l'interr. porte sur la totalité de la prop.; dans les autres cas, l'interr. ne porte que sur une partie de la proposition.
Emploi pronom. réfl. indir. Pour l'instant, j'ai surtout des remords. − Je me demande bien pourquoi! dit Dubreuilh (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 485).
Emploi impers. Le Führer déclara à ses généraux qu'il ne serait pas demandé au vainqueur, plus tard, s'il avait dit la vérité ou non (Camus, Homme rév.,1951, p. 226).
[Dans la conversation fam.]
[Pour exprimer l'étonnement devant le comportement d'une pers.] Demandez-moi pourquoi... Inutile de me demander pourquoi, car je ne saurais vous donner une réponse satisfaisante. Demandez-moi pourquoi il s'est mis en colère (Ac.).
[Pour marquer sa désapprobation] Je vous demande un peu si...! :
5. Ils sont tous les mêmes, ces jeunes gens. Quel ramassis de lieux communs, de niaiseries ils ont dans la tête! Je vous demande un peu ce qu'il avait besoin d'expliquer? Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 480.
[Pour exprimer une évidence; le verbe est gén. employé avec une négation] :
6. Tout se sait. Le partage, l'escompte à huit du cent, et surtout le testament avec le mot de Jérôme Grange sur les deux millions, il ne faut pas demander si cela fit gloser. On en parla jusque dans les diligences sur les routes de Clermont et du Puy. Pourrat, Gaspard des Montagnes,1922, p. 16.
3. [Le compl. d'obj. est un propos au discours dir., le verbe pouvant être placé en incise, ou un pron. neutre qui le reprend] Il demanda : « Tu n'as pas regardé les jambes, ces jours-ci? » (Martin du G., Thib.,Consult., 1928, p. 1066).Tu as donc soif, toi aussi? lui demandai-je. Mais il ne répondit pas à ma question (Saint-Exup., Pt Prince,1943, p. 479):
7. Elle n'a pas protesté tantôt, lorsque j'ai dit : Si tu le reprends aux Escures... Serait-elle vraiment pour le reprendre? Il mourait d'envie de le demander. Pourrat, Gaspard des Montagnes,1931, p. 55.
Emploi pronom. réfl. indir. D'où venait cette senteur insaisissable? De la robe, des cheveux ou de la peau? Il se demandait cela (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Yvette, 1884, p. 509).Je me demandais en moi-même : − Qu'est-ce que cela veut dire? (A. France, Balth.,1889, p. 65).
[Dans la conversation (supra 2 in fine)]
[Pour marquer son étonnement, sa désapprobation] (...), je vous le demande un peu! Tu as lu aussi cette stupide histoire d'une morte qui se venge? Se venger, je vous le demande un peu! (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 60):
8. Un jour ou l'autre, ils te prendront, il faudra bien que tu y passes... et moi, et les petits, qu'est-ce qu'on deviendra, je te demande? GenevoixRaboliot,1925, p. 147.
[Le compl. d'obj. désigne une évidence; le verbe est employé avec une négation] Qu'est-ce que ça fout dehors au moment d'une relève, ces poux-là, faut pas le demander... (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 38).
Emploi pronom. passif :
9. ... − Cette partie de campagne?... me demanda-t-il avec hésitation. Alors, vraiment, il faut que j'y aille?... − Mais voyons, répliquai-je, cela ne se demande pas. Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 253.
4. [Le compl. d'obj. est un adv. de quantité à valeur nominale] :
10. Cette religion est donc mauvaise, et plus on s'en éloigne, meilleur on est; n'est-ce pas la conséquence de votre opinion? − Vous m'en demandez trop long, disait ma mère; je n'ai pas été habituée à raisonner mes sentiments, ... Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 364.
Emploi pronom. réfl. indir. :
11. ... je voyais bien que mon maître me regardait d'une drôle de façon et qu'il me chatouillait les joues; mais je ne m'en demandais pas plus long. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, L'Odyssée d'une fille, 1883, p. 1248.
5. Emploi abs., fam. « Demandez toujours, Monsieur, je répondrai tout à la fois... » (Maupassant, Contes et nouvelles,Fenêtre, 1883, p. 886).
[Le verbe est suivi d'un compl. secondaire] Demander après qqn. Demander des renseignements sur quelqu'un, de ses nouvelles; p. ext. demander des nouvelles de quelqu'un et souhaiter sa venue. Allez donc voir à Nant, ce que font les institutrices de Sarevaz. Si vous y montez, demandez après la Seytives (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 432):
12. − Qu'est-ce qu'il y a? Qu'est-ce qu'il y a?... Il est malade... Il est tombé, Kobus! (...). − Oui, entrez, dit la vieille servante; il demande après vous. Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 213.
B.− Faire savoir que l'on souhaite entrer en possession de quelque chose.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose concr. dont on ressent le manque] Demander de l'argent à qqn. L'autre soir j'arrête sur le Pont-Neuf un gaillard d'assez bonne apparence, je lui demande la bourse ou la vie (Gautier, Fracasse,1863, p. 318):
13. Insensible à tout ce qui l'entourait, elle ne sortait de sa léthargie que pour demander quelques louis à son mari; et, s'il ne les lui donnait pas, elle lui jetait un regard de dégoût, ... A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 380.
Loc. Ne pas demander son reste*. ,,Demander son pain, sa vie, ou, absol., Demander. Demander l'aumône. Il est réduit à demander son pain. Il demande de porte en porte`` (Ac.).
Emploi abs. Demander, c'est vivre du salaire d'autrui, profiter de la peine d'autrui (J. Simon, Relig. natur.,1856, p. 338).
Proverbe. Qui nous doit nous demande. ,,Se dit lorsqu'on a sujet de se plaindre de la personne même qui se plaint`` (Ac. 1835, 78).
Spéc. Faire savoir que l'on souhaite acheter quelque chose. Demander un livre à un libraire. La soie trouve son emploi dans tout l'univers civilisé; elle est demandée sur tous les marchés du globe (About, Grèce,1854, p. 118).Au guichet, le vétérinaire demanda cinq billets de deuxième classe (Aymé, Jument,1933, p. 120).
2. P. ext. [Le compl. d'obj. désigne une somme d'argent réclamée en échange d'un travail, d'un service, etc.; le verbe est gén. suivi d'un compl. ind. (subst. ou prop. inf.) qui désigne l'unité d'évaluation (prép. de) ou la prestation fournie (prép. pour)] Faire connaître le prix que l'on souhaite de quelque chose. Demander trente francs de l'heure. Alors, Monsieur, vous demandez cent mille francs pour rendre les papiers? (Zola, Curée,1872, p. 520).
[Le compl. ind. est le pron. pers. en « pour cela »] Chez Mmede Coulanges, magnifique salle à manger de Gerdolle. Je l'entends qui en demande 35 000 francs (Barrès, Cahiers,t. 4, 1906, p. 213).
Demander cher :
14. ... les canailleries de Derenbourg, qui avait voulu faire racheter à Porel un congé de Dumény, après lui avoir écrit une lettre, où il le poussait à demander très cher en lui insinuant qu'ils partageraient, ... Goncourt, Journal,1890, p. 1270.
[Parfois le compl. prép. de désigne la nature de la rémunération et donc de la prestation fournie] :
15. ... MmeMalassis avait été touchée par la modicité des prétentions de Maître Aventure, qui ne demandait que six cents francs de gage, la nourriture et le logement. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 2, 1859, p. 128.
C.− Faire savoir que l'on souhaite ou veut avoir quelque chose ou quelqu'un à sa disposition.
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr.]
[Le compl. d'obj. est un subst.] Demander un taxi, une chambre dans un hôtel, de l'eau. Allons, je vais demander une lampe. Je ne te vois plus (Lenormand, Simoun,1921, p. 39).Il (...) fit un banco de trente louis, ramassa un point, demanda une carte, et obtint un cheval (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 403):
16. La Comtesse voulut aller rendre grâces à Dieu du rétablissement de Monsieur de Mortsauf, elle fit dire une messe et me demanda mon bras pour se rendre à l'église; ... Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 218.
Rem. Quand la chose qui est demandée appartient au suj. du verbe, la demande suppose que l'obtention est un droit : demander son manteau au vestiaire.
Spéc. [Le suj. désigne une pers. investie d'une autorité; le compl. d'obj. désigne un document] Faire savoir que l'on entend avoir quelque chose à sa disposition pour le contrôler. Demander ses papiers à qqn. Dans les trains, quand un contrôleur allemand lui demande ses billets, (...) Charles Schweitzer s'empourpre de colère patriotique (Sartre, Mots,1964, p. 26).
[Le compl. d'obj. est un verbe signifiant boire ou manger, employé absol. et précédé de la prép. à] Demander à boire. Viens donc me demander à déjeuner, demain matin, midi, 17, rue du Coq-qui-chante (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Ami Patience, 1883, p. 1241).Le petit dormait. Que répondrait-elle, s'il s'éveillait et s'il demandait à manger? (Zola, Bonh. dames,1883, p. 565).
Emploi abs., fam. :
17. J'ai fini mon pain! Ma mère m'a dit qu'il ne fallait jamais « demander », les enfants doivent attendre qu'on les serve. J'attends! mais M. Laurier ne s'occupe plus de moi... J. Vallès, Jacques Vingtras,L'Enfant, 1879, p. 194.
b) [Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.] Demander son dû. Je demande la parole. J'ai une question à poser (Courteline, Client sér.,1897, 3, p. 50).
En partic.
[Le compl. d'obj. désigne un emploi, une charge que l'on souhaite occuper] MmeLeturc, la veuve du capitaine, qui demande un bureau de tabac (Zola, E. Rougon,1876, p. 56).J'aurais dû demander la chaire de rhétorique quand elle s'est trouvée vacante (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 86).
Demander du travail. Faire savoir que l'on souhaite occuper un emploi rémunéré. Mon cher Robelin, je reçois cette lettre. (...). C'est un ouvrier qui demande du travail. Pouvez-vous lui en donner, vous architecte? (Hugo, Corresp.,1867, p. 1).
[Le compl. d'obj. désigne une distinction honorifique] On l'avait vivement supplié de briguer l'Académie et de demander la Légion d'honneur (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 163).
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) [Le compl. d'obj. désigne une jeune fille, une femme, ou p. méton., sa main] Demander une jeune fille (en mariage); demander la main d'une jeune fille. Faire savoir qu'on souhaite l'épouser. Ainsi faite, Heurtebise l'aima [la fille du bijoutier], la demanda, et, comme il avait quelque fortune, n'eut pas de peine à l'obtenir (A. Daudet, Femmes d'artistes,1874, p. 26):
18. Le toucheur de bœufs triomphe (...). Les couronnes qu'il a reçues des filles d'Arles lui donnent la certitude d'honorer Mireille en la demandant pour épouse. Lamartine, Cours familier de litt.,40eentretien, 1859, p. 285.
Rare. [Le compl. d'obj. désigne un homme] Quand le mari se dérobe, on est bien obligé de l'aller chercher. − Au besoin, on ira soi-même, haut la main, le demander en mariage (Taine, Notes Paris,1867, p. 212).
b) Faire savoir que l'on souhaite avoir quelqu'un à sa disposition, que l'on souhaite sa venue.
[Pour lui parler] La bonne parut sur le perron... On demandait Madame au téléphone (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 451).
[Pour qu'à un moment donné il exerce son activité professionnelle auprès de qqn] Demander un médecin, un prêtre :
19. Le nombre des hommes amenés à l'ambulance, depuis midi, dépassait quatre cents, et le major avait fait demander des chirurgiens, sans qu'on lui envoyât autre chose qu'un jeune médecin de la ville. Zola, La Débâcle,1892, p. 351.
[Pour l'engager] Son ancien patron, un mécanicien, demandait des apprentis (Zola, Assommoir,1877, p. 608):
20. Je fonde une ferme modèle, je demande un directeur au gouvernement : on m'envoie un Rouge, un gredin qui passait sa vie à déblatérer contre les riches... Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 222.
[Le compl. d'obj. ou le suj. du verbe passif est suivi d'un attribut introduit par une prép. ou une loc. prép. comme, pour, à titre de, etc.] Elle est demandée comme institutrice par une famille américaine (Goncourt, Journal,1856, p. 243).En 1916, le professeur Sègre (...) l'avait demandé pour collaborateur à l'hôpital de gazés qu'il était chargé de créer dans le Midi (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 761).
D.− Faire savoir que l'on souhaite que quelque chose soit fait.
1. Faire savoir que l'on souhaite que quelqu'un fasse quelque chose, se comporte d'une certaine manière.
a) [Le compl. d'obj. est un subst. désignant une action] M. Jannois demanda et obtint la permission de venir quelquefois causer après son dîner (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1853, p. 161):
21. ... une délégation venue de la Martinique (...), faisait part à Jean Massip du ralliement de la colonie et demandait l'envoi par le général de Gaulle d'un délégué muni de pleins pouvoirs. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 130.
SYNT. Demander l'aide, le pardon, la protection de qqn; demander l'aumône, le secret, le silence (à qqn); demander (à qqn) l'autorisation, la faveur de faire qqc.; demander de l'aide, du secours (à qqn); demander une audience, une faveur, des preuves, un rendez-vous, des secours, un service (à qqn).
En partic. [La demande s'adresse à une autorité judiciaire]
[L'obj. de la demande intéresse le suj. du verbe demander] Demander l'annulation d'un contrat. Lorsque la garantie a été promise, (...) si l'acquéreur est évincé, il a droit de demander contre le vendeur, (...) la restitution du prix (Code civil,1804, art. 1630, p. 300).
[L'obj. de la demande intéresse une pers. autre que le suj. de demander] Demander la mise en liberté de qqn. Très-Saint-Père, au nom du Sacré Collège, je demande un châtiment immédiat pour ces blasphèmes (Montherl.Malatesta,1946, II, 4, p. 470).
Loc. usuelles. [Le compl. d'obj. désignant une action courante, de type très connue, n'est pas précédé de l'art.] Demander rendez-vous à qqn.; demander aide, appui. L'expression (...) si suppliante des pauvres chiens battus qui demandent grâce (Maupass., Pierre et Jean,1888, p. 436):
22. ... un jour, M. le Préfet, en personne, se trouvait à la mairie dans la grande salle des mariages, et même que vous pourriez demander attestation du fait à des notabilités présentes, ... Romains, Knock,1923, II, 1, p. 8.
SYNT. Demander asile, audience; demander armistice; demander confirmation, congé, excuse (fam.), justice, merci, pardon, pitié, protection, réparation, raison, secours, vengeance (à qqn).
[P. ell. d'un subst. d'action facile à suppléer, désignant notamment l'intervention, la réalisation de ce qui est désigné par l'obj.] Demander ses leçons à un élève. En 1651, les ordres de la noblesse et du clergé, réunis à Paris, demandèrent les États-Généraux (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 193).Demander un barrage à l'artillerie (Romains, Hommes b. vol.,Verdun, 1938, p. 51):
23. N'ai pris un peu de plaisir à vivre qu'avec Montaigne, que je relis cursivement, en vue d'une anthologie que me demande un éditeur d'Amérique; ... Gide, Journal,1938, p. 1295.
En partic. [La demande s'adresse à une autorité judiciaire]
[L'obj. de la demande intéresse le suj. du verbe demander] Demander le divorce, des dommages et intérêts.
[L'obj. de la demande intéresse une pers. autre que le suj. de demander] Demander la tête de qqn; demander vingt ans de prison pour qqn. Le procureur du Roi (...) demandait contre moi treize mois de prison et mille écus d'amende (Courier, Pamphlets pol.,Au réd. La Quotid., 1824, p. 205).
b) [Le compl. d'obj. désigne un procès exprimé par un verbe]
[Le compl. d'obj. est un inf. introduit par de; demander est suivi d'un compl. secondaire qui désigne le suj. implicite de l'inf., et différent de celui du verbe demander] Va-t'en, François, Va-t'en... Je te demande de t'en aller (Druon, Gdes fam.,t. 2, 1948, p. 37):
24. Vingt fois par jour, je me sentais prêt à me jeter à ses pieds, et à lui demander comme une grâce de me donner le coup de la mort ou de me rendre le bonheur que j'avais entrevu; ... Musset, La Confession d'un enfant du siècle,1836, p. 303.
[Le compl. d'obj. est une prop. complétive introduite par que, plus rarement par à ce que (fam.), dont le verbe est au subj.; le suj. de la complétive, gén. indéf., est différent de celui du verbe demander; l'éventuel compl. secondaire désigne le plus souvent une pers. différente de ces deux suj.] Je demande à ce qu'il soit sursis à l'audition d'autres témoins (Martin du G., J. Barois,1913, p. 394).Aujourd'hui il écrivait à Julie. Il lui demandait qu'elle lui ordonnât elle-même de partir (Guéhenno, Jean-Jacques,1950, p. 158):
25. ... En ce qui concerne la publication de l'Otage, si elle a lieu dans la N.R.F., je vous demanderais que ce ne fût pas avant le numéro de janvier. Claudel, Corresp.[avec Gide], 1910, p. 151.
c) [Le compl. d'obj. est un propos rapporté au discours dir. ou un pron. neutre qui le représente] Je te le demande à genoux, ne te laisse pas mourir pour cette femme (A. Daudet, Arlésienne,1872, II, 2etabl., 6, p. 400):
26. Mérodack lui présenta le justaucorps. Elle se leva (...), passa les manches. − « Agraffez-moi », demanda-t-elle. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 117.
d) Rare, fam. [Le compl. d'obj. est souvent un subst. abstr. suivi d'un attribut exprimant le contenu de la demande] Demander la justice égale pour tous. La mère de Louis Clairon a demandé la cantine gratuite pour son enfant (Frapié, Maternelle,1904, p. 252):
27. Ce qu'il rêvait (...) c'était (...) une femme qui l'aimât (...) Il la voulait ainsi, avec une peau couleur d'ambre, et même une pointe de rouge sur la pommette (...) et il la désirait avec un esprit alambiqué et savant; il la demandait excessive et troublante à des moments convenus, sage et dévouée pour l'ordinaire. Huysmans, Marthe,1876, p. 50.
Rem. Au lieu de cette dernière constr., on emploie plus couramment une prop. compl. (que la justice soit égale pour tous) ou un subst. abstr. transposant l'adj. attribut (la gratuité de la cantine).
2. [Le compl. d'obj. est un inf. introduit par la prép. à (plus rarement par de); le suj. du verbe demander et le suj. implicite de l'inf. désignent la même pers.; demander est suivi ou non d'un compl. secondaire] Faire savoir que l'on souhaite faire quelque chose. Si je te demandais De m'asseoir à ta place un instant sous ton dais, Et d'essayer un peu ta pose et ta parure? (Dierx, Poèmes,1864, p. 43).Un jeune chevalier de Normandie, (...) lui demanda à venir le voir, vint et lui proposa une « petite terre » en Normandie (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 330).
P. ext. Faire savoir que l'on souhaite avoir le temps de faire quelque chose. Demander à réfléchir. Je vous remercie de votre offre (...) seulement, je demande à réfléchir (...) il me faudra beaucoup de temps peut-être (Zola, Page amour,1878, p. 876).
E.− [Le souhait n'est pas toujours explicité]
1. [Le compl. secondaire désigne une pers. ou un attribut, une manifestation d'une pers.] Faire savoir à quelqu'un que l'on s'attend à quelque chose d'heureux, de favorable de sa part; p. ext., s'attendre à quelque chose d'heureux, de favorable de la part de quelqu'un.
a) [Le compl. d'obj. est un subst.] Demander un effort à qqn. L'amour que Notre-Seigneur demande de moi doit être un amour de dépendance entière, de toutes les heures (Dupanloup, Journal,1867, p. 284).Nous devons demander de hautes capacités mentales aux jeunes gens qui désirent se consacrer à la biologie (Carrel, L'Homme,1935, p. 55):
28. Il ne faut pas demander d'esprit à la conversation du monde; la perfection est qu'elle soit, non pas vide, mais presque vide; ... Taine, Notes sur Paris,1867, p. 191.
Rem. Le subst. n'est pas précédé de l'art. dans une énumération, ou si l'art. est remplacé par un adj. déterminatif. On me demande tête et cœur et bras : me voici prêt (Blondel, Action, 1893, p. XII) :
29. ... l'Empereur et le sire de Beyrouth (...) eurent l'élégance (...) de prendre congé l'un de l'autre avec une parfaite courtoisie. Seulement il ne fut pas possible de demander pareille tenue à la foule... Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 338.
b) [Le compl. d'obj. est un adv. de quantité à valeur nominale] Il faut être indulgent aux convalescents, et ne pas trop demander à leurs forces trébuchantes (Barrès, Homme libre,1889, p. 228):
30. poil de carotte. − (...) Je ne te promets pas d'être le premier de ma classe en tout. monsieur lepic. − Essaie quand même. poil de carotte. − Non, Papa, tu m'en demandes trop. Renard, Poil de Carotte,1894, p. 156.
Loc. fam. Il ne faut pas trop lui (en) demander :
31. ... elle n'avait pas eu le temps d'apprendre. La lecture, l'écriture, un peu d'orthographe et de calcul, il ne fallait point lui en demander davantage. Zola, La Débâcle,1892, p. 491.
2. P. ext. [Le compl. secondaire désigne une chose] S'attendre à quelque chose d'heureux, de favorable de la part d'une chose qui tombe sous l'expérience.
a) [Le compl. d'obj. est un subst.] Le vrai clerc, (...) ne demande sa joie qu'à l'exercice de la pensée et dédaigne le sensationnel (Benda, Trahis. clercs,1927, p. 216):
32. ... il [Gobseck] les sortait de l'écrin, les y remettait, les y reprenait encore, les faisait jouer en leur demandant tous leurs feux (...) − Beaux diamants! ... Balzac, Gobseck,1830, p. 412.
Rem. Le subst. peut ne pas être précédé de l'art. Je reviens demander vie à l'océan. Moi, le plus frileux des hommes, (...) je vais me promenant le long des froides eaux de la Manche (Michelet, Journal, 1860, p. 532).
b) [Le compl. d'obj. est un adv. de quantité à valeur nominale] [Les peuples latins] demandent trop aux choses, et, par manque de conduite, ils n'obtiennent pas même ce que les choses pourraient leur fournir (Taine, Philos. art, t. 1, 1865, p. 235).
II.− P. ext.
A.− [Le suj. désigne un animé ou un attribut, une manifestation d'un animé] Souhaiter (de la part d'une puissance mystérieuse non définie, du sort, de l'entourage etc. considérés comme une réserve de potentialités).
1. Rare. [Le verbe est employé sans négation] Mon souvenir ne me présente pas dans ce moment, parmi les grands peintres, un modèle parfait de cette perfection que je demande (Delacroix, Journal,1824, p. 28).
Loc. Que demander de plus? Il ne sait pas exactement d'où il vient, mais il sait où il va : que demander de plus? (Bernanos, Imposture,1927, p. 514).
2. Cour. [Le verbe est employé avec une négation]
a) Ne demander que
Ne demander que + subst. Cette nombreuse classe d'hommes laborieux, qui ne demandent que la paix et la tranquillité (Crèvecœur.Voyage,t. 2, 1801, p. 325).
Ne demander qu'à (plus rarement, que de) + inf. Sa « Dernière Gerbe » [de Victor Hugo] paraîtra en février 1902 : je ne demande que de vivre jusque-là (Renard, Journal,1901, p. 700):
33. De notre côté, nous ne sommes pas moins heureux que vous à l'idée d'une union si bien assortie et nous ne demandons qu'à faire le nécessaire pour la voir aboutir. Aymé, Clérambard,1950, II, 8, p. 112.
P. ext. [En parlant d'un inanimé]
Ne demander que + subst. Une sorte de fureur démoniaque ne demandant qu'une occasion d'éclater (Bloy, Journal,1899, p. 324):
34. À ce moment où je viens de me lever, fatigué à la vérité par l'excès de travail d'hier, je n'ai pas une idée : le corps et l'esprit ne demandent que du repos. Delacroix, Journal,1849, p. 212.
Ne demander qu'à + inf. Travaillé. (...) − rompant ainsi une chaîne d'idées entraînantes et qui ne demandaient qu'à m'agiter si je n'avais pas résisté (Barb. d'Aurev., 1erMemor.,1838, p. 37):
35. Dubourg (...) rompait la miche, attaquait le fromage crémeux, qui ne demandait qu'à se couler sur le pain. Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 287.
b) Ne pas demander mieux que de + inf. Donnez-nous des fusils! des fusils! Nous ne demandons pas mieux que de nous battre, nous!... (Dumas père, Napoléon,1831, II, p. 89).Mon cher Villars, vous avez peut-être raison. Je l'admets. Je ne demande pas mieux que de l'admettre (Arland, Ordre,1929, p. 264).
Rare. Ne pas demander mieux + prop. compl. dont le verbe est au subj. Je puis avoir des illusions. Je ne demanderais pas mieux qu'on m'en dépouille (Bernanos, Dialog. Carm.,2etabl., 1, 1948, p. 1584).
Emploi abs. :
36. Nous avons connu ensemble des plaisirs inimaginables. Et tu n'en refusais pas ta part. Oh! Je ne te prenais pas de force. Tu voulais bien. Il y a six semaines encore, tu ne demandais pas mieux. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 234.
c) N'en pas demander tant, plus, davantage. Pourvu que la République eût son compte en argent et en hommes, il [Robespierre] n'en demandait pas davantage (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 2, 1870, p. 533).Je ne suis pas difficile. Sortons, ne sortons pas, ça m'est égal. Je me sens très bien, je n'en demande pas plus (Zola, Assommoir,1877, p. 441):
37. « ... Je vous pardonne bien volontiers, et si je peux vous aider... » La brave fille n'en demandait pas tant. Elle me disait : « Merci, merci », célébrait ma « bonté », ... Colette, La Naissance du jour,1928, p. 38.
B.− [Le suj. désigne un inanimé ou un animé considéré du point de vue de son développement temporel] Nécessiter (en vertu d'exigences inhérentes à la nature profonde ou à l'état actuel de la chose désignée par le suj.).
1. [Le compl. d'obj. est un subst.] De continuelles conciliations qui demandaient du doigté, de la patience (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 309).Le verbe aimer, suivi d'un infinitif, demande la préposition (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 181):
38. À mesure qu'elle l'avait vu grandir [son fils] et ne plus demander autant de soins, elle s'était mise à le sacrifier, sans dureté au fond, simplement parce qu'elle sentait ainsi. Zola, L'Œuvre,1886, p. 228.
Fam., Ce vêtement demande un remplaçant, ,,Il est usé et ne peut plus être porté`` (Ac. 1932).
[Le subst. n'est pas précédé de l'art.] Les machines demandent adresse, vivacité, sûreté de l'œil et de la main (Michelet, Journal,1834, p. 152).
2. [Le compl. d'obj. désigne un procès exprimé par un verbe]
a) [Le compl. d'obj. est un inf. introduit par à (plus rarement par de); le suj. implicite de l'inf., à la forme passive ou pronom. passive, est le même que celui du verbe demander] Être en vie implique l'impitoyable rapt du temps vital. Mais cette expérience confuse demande à être médiatisée (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 407):
39. Paul a lu en petit comité votre lettre philosophique; (...). On a trouvé que c'était un programme très bien fait de hautes et grandes questions qui demanderaient d'être traitées chacune à part et d'une manière complète; ... M. de Guérin, Correspondance,1834, p. 135.
40. ... l'esprit de Christophe fut pris brusquement du besoin de créer. (...). C'était un débordement de passions, qui demandaient impérieusement à s'exprimer. Elles étaient de toute sorte; par toutes, il était sollicité avec la même ardeur. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 771.
b) Rare. [Le compl. d'obj. est une prop. complétive introduite par que, plus rarement par à ce que (fam.) dont le verbe est au subj.; son suj. est différent de celui du verbe demander] :
41. ... l'exercice, (...) n'est point favorable à la réflexion, à la méditation, aux travaux qui demandent qu'on rassemble et concentre toutes les forces de son esprit sur un sujet particulier; ... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 96.
42. ... la féroce convoitise avec laquelle ses yeux sauvages se fixaient sur le collier de perles d'Isabelle demande à ce qu'on surveille ses démarches. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 69.
Prononc. et Orth. : [d(ə)mɑ ̃de], (je) demande [d(ə)mɑ ̃:d]. Cf. demande. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 950-1000 « exprimer le désir de, émettre la volonté d'avoir » (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 204); b) 1172-74 emploi abs. « solliciter (pour obtenir quelque chose) » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 623); 2. a) 950-1000 « s'enquérir de savoir (suivi d'une question) » (Passion, 134); b) fin xves.-début xvies. pronom. « se questionner, se poser la question de savoir si » (P. Gringore, Œuvres, éd. A. de Montaiglon et Ch. d'Héricault, II, 129 ds IGLF); c) fin xves.-début xvies. rare « poser (une question) » (G. Coquillard, Poésies, éd. Ch. d'Héricault, I, 126, ibid.); 3. a) fin xiies. « ordonner de faire, exiger » (J. Bodel, Saxons, éd. F. Menzel et E. Stengel, XXXI, 712); b) fin xiiies. « nécessiter, rendre indispensable » (Nativité N.-D., 497 ds T.-L.); 4. 1547 ne demander que « souhaiter vivement sans l'exprimer ouvertement » (N. du Fail, Propos rustiques, éd. J. Assézat, p. 80). Du lat. impérial demandare « confier, charger de » d'où « ordonner, exiger » et en b.-lat. « mander, faire venir » et prob. « demander » attesté ds la plupart des lang. rom. (REW3, no2547), lui-même dér. du lat. class. mandare « donner en mission, confier ». Fréq. abs. littér. : 48 653. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 60 089, b) 72 581; xxes. : a) 73 436, b) 72 587. Bbg. Demandez à ce que. Intermédiaire (L') des chercheurs et des curieux. 1886, t. 19, p. 737; 1887, t. 20, p. 52, 138. − Gottsch. Redens. 1930, passim.Martin (E.). Différence entre demander à et demander de. Courrier (Le) de Vaugelas. 1876, t. 7, p. 35, 52. − Wind 1928, p. 180.

Demandant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

demandant \də.mɑ̃.dɑ̃\

  1. Qui sollicite, qui cherche à obtenir quelque chose.
    • Arthur a ses baux à débattre avec les fermiers (ils sont si demandants), les réparations à refuser ou à consentir, les machines agricoles à fournir ou à remplacer (ils sont si négligents), si le bail stipule que ce soin revient au propriétaire. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 134)

Forme de verbe

demandant \də.mɑ̃.dɑ̃\

  1. Participe présent de demander.
    • Bennett réfléchit quelque temps, en se demandant comment on quantifiait la nullité. — (Gill Hornby, Tous en chœur, traduit de l’anglais par Denyse Beaulieu, éditions Jean-Claude Lattès, 2017 & éditions France Loisirs, 2018 (s retiré à quelques))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Demandant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DEMANDER. v. tr.
Indiquer à quelqu'un par des paroles, par un écrit ou tout autre moyen ce qu'on désire obtenir de lui. Je vous demande votre amitié, votre secours, votre protection. Demander de l'argent. Demander du temps, un délai. Demander une permission, une autorisation. Demander l'aumône. Demander audience. Demander sa retraite. Demander pardon. Demander grâce. Je demande seulement que vous m'écoutiez. Demander à boire, à entrer, à parler. Je vous demande de m'écouter, de m'entendre. Je demande qu'on veuille bien m'entendre. Absolument, Cet enfant est toujours à demander. Il demande toujours. Vous n'avez qu'à demander pour obtenir. Ce n'est pas tout que demander, il faut fournir de bonnes raisons pour obtenir. Il se dit spécialement en parlant des Choses pour lesquelles on s'adresse à la justice. Demander un règlement, un renvoi. Demander une provision. Demander communication des pièces. Fam., Ne demander qu'à s'amuser, qu'à manger, etc., N'avoir d'autre désir que celui de s'amuser, de manger, etc. Demander la bourse, demander la bourse ou la vie. Voyez BOURSE. Demander son pain, sa vie, ou, absolument, Demander, Demander l'aumône. Il est réduit à demander son pain. Il demande de porte en porte. Ne demander que plaie et bosse. Voyez BOSSE. Demander raison, demander compte. Voyez RAISON, COMPTE. Je ne demande pas mieux, Je consens volontiers à cela, j'en suis content. Il veut que je parte, je ne demande pas mieux. Nous ne demandons pas mieux que de partir. Il signifie, dans une acception plus étendue, Dire ou prier de donner, d'apporter, d'expédier quelque chose, d'envoyer ou d'aller chercher quelqu'un, etc. Ce libraire n'a pas les livres que vous demandez. Elle demande ses gants, son châle. Demander le journal. Il demanda sa voiture. Demander les sacrements. Demander un prêtre. Demander un médecin. Demander de l'aide, du secours. Demander une jeune fille, La demander en mariage. Demander un commis, un associé, un ouvrier, un domestique, etc., Faire savoir, par les journaux ou autrement, qu'on a besoin d'un associé, d'un commis, d'un ouvrier, etc. Il signifie encore Chercher quelqu'un pour le voir. On est venu pour vous demander. Qui demandez-vous? On vous demande. Il signifie aussi Chercher à savoir, à connaître en questionnant. Je vous demande si vous viendrez. Demander des nouvelles. Je lui demandai son avis. Je ne vous demande pas votre secret. Il lui a demandé son nom, sa demeure. Demandez-lui d'où il vient. Demander le chemin, son chemin. Que demandez-vous? On lui demanda pourquoi il n'était pas venu. Peut-on tolérer cela? je vous le demande. Cela ne se demande pas, C'est une question qui n'a pas lieu d'être posée, la réponse étant trop facile à prévoir. Fam., Demandez-moi pourquoi, se dit en parlant d'une Chose dont on ne saurait rendre raison. Demandez-moi pourquoi il s'est mis en colère.

SE DEMANDER signifie Demander à soi-même, chercher à se rendre compte, raison d'une chose. Je me demande d'où cela peut venir. Avec un nom de chose pour sujet, DEMANDER signifie Exiger, avoir besoin de. Cela demande explication. Cela demande beaucoup de soin, de grands soins. Cette étude demande une grande application. La vigne ne demande que du beau temps. Cette pièce de poésie demande à être lue tout haut. Ce rôle demande à être joué avec chaleur. Fam., Ce vêtement demande un remplaçant, Il est usé et ne peut plus être porté.

Demandant : définition du Littré (1872-1877)

DEMANDANT (de-man-dan, dan-t') adj.
  • Qui demande.

HISTORIQUE

XVe s. [Les femmes] à tous propos, Sans nul repos, Sont demandantes, Guillaume Alexis, Blason de faulses amours, dans PALSGR. p. 788.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DEMANDANT. Ajoutez : Jamais l'âme, selon lui [Cassien], n'est plus demandante que lorsqu'elle est devenue plus simple, Bossuet, Et. d'orais. V, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « demandant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
demandant dœmɑ̃dɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « demandant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « demandant »

  • Avant cette demande formelle, une première lettre avait été envoyée à Apple, le 11 juin dernier, demandant à la société de mettre fin à l’obsolescence programmée de ses iPhones et d’indemniser les consommateurs européens suite à l’annonce « d’un settlement de 310 millions de dollars aux États-Unis ».Autre information sur laquelle l’association européenne de consommateurs étaye son propos, celle du 16 juin dernier, par la Commission européenne qui avait annoncé le lancement de deux enquêtes antitrust sur les services d’Apple afin de déterminer si elle traite de manière déloyale ses concurrents via l’Apple Store et son service de paiement mobile, Apple Pay. Cette décision intervient deux semaines seulement après la confirmation par le tribunal administratif italien du Lazio de l’amende de 10 millions d’euros infligée en octobre 2019 à Apple pour les problèmes de performances de l’iPhone liées au système d’exploitation IOS. En effet, l’Autorité italienne de la concurrence AGCM avait indiqué qu’Apple « a indûment influencé les consommateurs, en les encourageant avec insistance à installer des mises à jour sur leurs iPhones, sans leur offrir d’informations claires et directes sur l’impact de ces dernières ». Ainsi, le consommateur aurait identifier certaines caractéristiques fonctionnelles de son Smartphone modifiées, « altérant considérablement ses performances et réduisant artificiellement sa durée de vie ». Mieux Vivre Votre Argent, Apple : indemnité demandée contre l'obsolescence programmée des Iphones
  • FedEx, qui possède les droits d’appellation du stade de l’équipe depuis 1999 jusqu’à 2025, est l’un des trois commanditaires à avoir reçu une lettre cosignée par 87 firmes d’investissement lui demandant de couper ses liens avec le club d’ici à ce qu’il change de nom. RDS.ca, NFL : FedEx demande aux Redskins de changer de nom | RDS.ca
  • À l’occasion de la fête des saints Pierre et Paul, lundi 29 juin, le pape François a ouvert un nouveau front dans sa lutte pour assainir les finances du Vatican en demandant une enquête sur la Fabrique de Saint-Pierre, l’organisme qui, depuis le XVIe siècle, gère la basilique Saint-Pierre, plus grande église du monde. La Croix, Le pape demande une enquête sur la basilique Saint-Pierre
  • Tiens j’avais reçu une enquête comme celle-ci il y a quelques années, me demandant également les points que je souhaitais améliorer sur les iPhone. J’avais répondu autonomie et étanchéité notamment. Un an après sortait le premier iPhone étanche. Je pense que ces enquêtes sont vraiment utilisées lors de la conception des produits et que si un point particulier est plébiscité ils en tiennent compte. iGeneration, Apple demande aux utilisateurs d'iPhone ce qu'ils font de l'adaptateur secteur | iGeneration
  • Mais le Français lui aurait fait comprendre que les choix revenaient à l'entraîneur et qu'il devait simplement les exécuter. Un positionnement louable pour éviter de mettre de l'huile sur le feu. D'ailleurs, l'attaquant s'est rapidement échiné à calmer le jeu en demandant par exemple à son père, Alain, de retirer un message offensant envers Quique Setien, posté sur les réseaux sociaux. RMC SPORT, Barça: Griezmann demande des explications, selon la presse catalane
  • La Screen Actors Guild-American Federation of Television and Radio Actors (SAG-AFTRA) a rendu une ordonnance demandant à ses membres de ne pas travailler sur le film, déclarant que la société de production n'avait pas conclu le processus de signature, et que travailler sur le film pourrait entraîner des sanctions disciplinaires. Radio-Canada.ca, La Screen Actors Guild demande à ses membres d’éviter le plateau du film Songbird | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • C’est trop compliqué de se torturer en se demandant pourquoi les gens vous aiment, pourquoi ils vous choisissent. L’important est qu’ils le fassent pour les bonnes raisons et que vous ayez bossé pour le mériter. De Vanessa Paradis / Première, novembre 2011
  • Puisque nous ne savons pas à l'heure actuelle comment rendre les ordinateurs sages, nous ne devons pas leur confier de tâches demandant de la sagesse. De Joseph Weizenbaum / Puissance de l'ordinateur et raison de l'homme
  • Il ne faut pas empiéter sur l'avenir en demandant avant le temps ce qui ne peut venir qu'avec le temps. De Arthur Schopenhauer / Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • Même en plein harmattan, le soleil de temps en temps, s'arrête en demandant aux nuages de le voiler. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Mieux vaut partir sans demander son reste que de rester en se demandant à quelle heure on va pouvoir partir. De Pierre Perret
  • À qui on aura donné beaucoup il sera beaucoup demandé, et à qui on aura confié beaucoup on réclamera davantage. , Évangile selon saint Luc, XII, 48
  • Que les femmes donnent ou refusent, elles sont toujours heureuses qu'on leur demande. Ovide en latin Publius Ovidius Naso, L'Art d'aimer, I, 345

Traductions du mot « demandant »

Langue Traduction
Corse dumandendu
Basque galdetuz
Japonais 求める
Russe просить
Portugais perguntando
Arabe يسأل
Chinois
Allemand fragen
Italien chiede
Espagnol preguntando
Anglais asking
Source : Google Translate API

Synonymes de « demandant »

Source : synonymes de demandant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « demandant »


Mots similaires