Déluré : définition de déluré


Déluré : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLURÉ, ÉE, adj.

A.− [En parlant d'une pers.] Qui a l'esprit éveillé et libéré de tous préjugés. Tous plus âgés et plus développés que moi, ils étaient beaucoup plus délurés aussi, et plus avancés pour les choses pratiques de la vie (Loti, Rom. enf.,1890, p. 211).
PARAD. a) Synon. affranchi, astucieux, averti, débrouillard, dégourdi, déniaisé, dessalé, espiègle, futé, malin, vif. b) Anton. abruti, constipé (fam.), empoté, gauche, lourd, sot.
P. ext., péj. Effronté :
Supprimez les coiffures, les toilettes, le rang, tout l'attirail visible, et voyez l'être intérieur [d'une Française]. L'être intérieur ici, c'est un petit hussard déluré, un gamin avisé et hardi que rien ne démonte, à qui le sentiment du respect manque, et qui se croit l'égal de tous. Les jupes n'y font rien, il faut voir l'âme. Taine, Notes sur Paris,1867, p. 63.
B.− [En parlant (d'un aspect) du comportement] Qui manifeste un caractère dégourdi ou effronté. Il entendit une femme venir dans son dos et lui dire d'une voix délurée : « Monsieur, montez chez moi » (Goncourt, Journal,1870, p. 694).Un port [Alger] avec ce renouvellement continu d'êtres, et cette allure délurée de l'esprit et du caractère, qu'on ne rencontre que dans les ports (Montherl., Coups de soleil,Paris, Gallimard, 1976 [1930], p. 81).
Subst. masc. sing. avec valeur de neutre. Ce qui est déluré; comportement, aspect extérieur d'une personne délurée. L'aplomb, le déluré qui plaît aux filles (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 72).De ses cheveux de caniche à son déluré de grisette, l'accent de la fille de portière (Péladan, Vice supr.,1884, p. 29).
Prononc. et Orth. : [delyʀe]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. Ca 1790 déluré adj. (d'apr. FEW t. 16, p. 485 b); 1807 (Michel, p. 1, s.v. alluré). Prob. forme dial. (notamment norm., pic., lorr., centre, cf. FEW, loc. cit.) de déleurré, proprement « qui ne se laisse plus prendre au leurre » (1787) déleurrer « détromper » (Fér. Crit.), dér. de leurrer*, dial. lurrer; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 43. Bbg. Bruneau (C.). Romania. 1927, t. 53, p. 229. − Darm. Vie 1932, p. 98. − Sain. Lang. par. 1920, p. 296. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 335. − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Mél. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, p. 247.

Déluré : définition du Wiktionnaire

Adjectif

déluré \de.ly.ʁe\

  1. Qui a un esprit vif et hardi, une allure dégagée, qui est dégourdi.
    • C’est un garçon déluré.
    • Les gens de ce pays sont gais, actifs, délurés.
  2. Qui fait preuve de liberté dans son comportement et sa conduite, parfois jugés excessifs, voire provocants. → voir dévergondé et effronté
    • La Sarriette était une jeune coquine si délurée, que des messieurs venaient acheter des fromages uniquement pour la voir. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Ainsi marchait désormais le monde et Kurtz, qui jouissait jusque-là d'un anonymat total, allait vite se retrouver en tête de gondole du web, lui, une bande de Beatles d'outre-tombe et la fille délurée d'un maire une année d'élections, bref. — (Marc Falvo, Stan Kurtz, vol. 6 : Terribles tropiques, Saint-Hilaire-Cottes : éd. Fleur Sauvage, 2016)
    • Pendant une soirée entre célibataires, on rigole un bon coup sur les perversions ou lacunes des hommes qu'on a rencontrés. Certaines rêvent de leur prince charmant. Selon la plus délurée d'entre d'elles, il me faut un sexfriend. — (Yannick Forgé, Site-moi bien, Éditions Librinova, 2018)

Forme de verbe

déluré \de.ly.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de délurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déluré : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLURÉ, ÉE. adj.
Qui a un esprit vif et avisé. C'est un garçon déluré. Les gens de ce pays sont gais, actifs, délurés. Il se dit aussi en mauvaise part d'un Enfant, d'un écolier, d'une petite fille qui fait preuve de trop de hardiesse.

Déluré : définition du Littré (1872-1877)

DÉLURÉ (dé-lu-ré, rée) adj.
  • Dégourdi, déniaisé. Gens plus actifs, plus gais, plus délurés, suivant l'expression locale dans les pays de vignobles et de navigation, Raynal, p. 15, dans JAUBERT, Gloss.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déluré »

Étymologie de déluré - Littré

Dé… préfixe, et leurre : qui ne se laisse plus piper par le leurre. D'anciens dictionnaires ont déleurrer avec le sens de détromper ; ce qui est décisif. Le changement de eu en u ne fait pas difficulté, ces deux sons permutant facilement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de déluré - Wiktionnaire

(XVIIIe siècle) Variante de déleurré (« qui ne se laisse pas prendre au leurre »), participe de déleurrer (« détromper »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déluré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déluré delyre play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « déluré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déluré »

  • Au-delà de leur sens certifié pour mettre le feu, le groupe français n’oublie pas les messages, environnement en perdition et capitalisme déluré inclus. Et s’ils ne réveillent sans doute pas les consciences autant qu’ils le souhaitent, les Frères Smith peuvent être cependant assurés d’émoustiller les corps avec leur énergie vivifiante. Le Telegramme, La « Mutation » accomplie des Frères Smith - Musique - Le Télégramme

Traductions du mot « déluré »

Langue Traduction
Corse sciaccatu
Basque sassy
Japonais 生意気
Russe нахальный
Portugais atrevido
Arabe وقح
Chinois 厚颜无耻
Allemand frech
Italien insolente
Espagnol descarado
Anglais sassy
Source : Google Translate API

Synonymes de « déluré »

Source : synonymes de déluré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déluré »


Mots similaires