La langue française

Décru

Sommaire

  • Définitions du mot décru
  • Phonétique de « décru »
  • Évolution historique de l’usage du mot « décru »
  • Citations contenant le mot « décru »
  • Traductions du mot « décru »
  • Synonymes de « décru »
  • Antonymes de « décru »

Définitions du mot « décru »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCROIRE, verbe trans.

Vx, fam., employé absol. Ne pas croire; cesser de croire ce que l'on a cru; ne pas ajouter foi à quelque chose. Denuelle croit que c'est [la fresque du Puy] une peinture à l'huile. Je ne crois ni ne décrois, mais cela me paraît plutôt une détrempe vernie (Mérimée, Lettres à Viollet-le-Duc,1870, p. 11).Je ne sais pas, je ne sais pas plus que vous. Si vous l'avez cru, il faut décroire (Giono, Lanceurs de graines,1943, II, 10, p. 156):
[La jeunesse] nous avait vus si souvent croire et décroire, nous les anciens, qu'elle était arrivée à ne plus nous croire du tout. G. d'Esparbès, Ceux de l'an 14!1917, p. 11.
Rem. Gén. employé en oppos. avec croire.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. ds DG : dé-krwàr. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme descroire; ds Ac. 1740-1878 sous la forme mod. Homon. et homogr. formes de décroître. Étymol. et Hist. [Ca 1175 descreü adj. « peu digne de foi, mécréant » (B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 12593)]. Début xiiies. descreire « ne pas croire » (Clement pape, ms. Trinity College, 14878 ds T.-L.) − av. 1770, Trublet ds Guérin; rare dep. le xviies., le verbe n'a survécu quelque temps que ds les loc. ne croire ni (ne) décroire, croire ou décroire (1559 [éd. 1567] Amyot ds Hug.). Composé de dé-* et de croire* d'apr. le b. lat. discredere « ne pas croire, refuser de croire » (surtout au sens relig.). Fréq. abs. littér. : 34.

DÉCROÎTRE, verbe intrans.

[Le suj. désigne gén. un inanimé, souvent considéré du point de vue de ses qualités intrinsèques ou d'une échelle de valeurs explicitement exprimée ou non]
A.− Diminuer de façon progressive, devenir plus petit (du point de vue de l'intensité, de la durée, du volume, du nombre, etc.). Le bruit décroît, s'affaiblit, s'éteint d'heure en heure (Latouche, L'héritier, Lettres amans,1821, p. 62).Les yeux à la portière, comme s'il eût quitté pour des années la ville peu à peu décrue et noyée de vapeurs (Zola, Œuvre,1886, p. 341):
1. On diroit que le génie de l'homme, un flambeau à la main, vole incessamment autour de ce globe, au milieu de la nuit qui nous couvre : il se montre aux quatre parties de la terre, comme cet astre nocturne, qui croissant et décroissant sans cesse, diminue à chaque pas pour un peuple, la clarté qu'il augmente pour un autre. Chateaubriand, Génie du christianisme,t. 1, 1803, p. 118.
Expr. Décroître en + subst.Ces révoltes (...) décroissaient en nombre et en violence, à mesure que des forces s'en allaient (Van der Meersch, Invas.14, 1935, p. 405).Aller en décroissant.
B.− En partic.
1. Littér. [Le suj. désigne un être hum., un animé] S'affaiblir, vieillir, mourir. Voici l'âpre vieillesse et je me sens décroître (Hugo, Toute la lyre,t. 1, 1885, p. 230):
2. ... et puis il y a ce qui croît et décroît comme moi, c'est-à-dire les bêtes et les plantes. Barrès, Mes Cahiers,t. 3, 1904, p. 267.
2. [P. allus. à la Genèse; cf. croître A 2 a, ex. 3] La propagande malthusienne, ses produits et ses appareils (...) emblèmes du : « Décroissez et ne multipliez plus », (Morand, Londres,1933, p. 94).
Rem. On trouve except. ds la docum. un emploi trans. dans le sens de « faire décroître ». L'indépendance de la justice est la sauvegarde de la liberté; (...) la tyrannie du Forum comme celle du Sérail, ont toujours essayé de décroître l'inamovibilité (Chateaubr., Disc. et op., 1826, pp. 69-70).
Prononc. et Orth. : [dekʀwa:tʀ ̥] ou [dekʀwɑ:tʀ ̥], (je) décrois [dekʀwa] ou [dekʀwɑ]. Enq. : (il) décroît, (ils) décroissent /dekʀwa, -s, (D)/. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme decroistre; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Pour [a] ou [ɑ], et pour la conjug. (notamment la présence de l'accent circonflexe) cf. croître. Homon. : formes de décroire. Étymol. et Hist. Ca 1119 ici trans. (Ph. de Thaon, Comput, 1973 ds T.-L.). Dér. de croître*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 294 (décrû : 2). Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 363, b) 516; xxes. : a) 367, b) 442.

croître/accroître -

Wiktionnaire

Forme de verbe 1

décru \de.kʁy\

  1. Participe passé masculin singulier de décroître (ou décroitre).

Forme de verbe 2

décru \de.kʁy\

  1. Participe passé masculin singulier de décroire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCROÎTRE. (Il se conjugue comme CROÎTRE, sauf au participe passé DÉCRU qui s'écrit sans accent circonflexe.) v. intr.
Diminuer peu à peu. La rivière décroît lentement. Les eaux ont bien décru, sont bien décrues. Après la Saint-Jean, les jours commencent à décroître.

Littré (1872-1877)

DÉCRU (dé-kru, krue) part. passé de décroître
  • Qui a éprouvé un décroissement. La rivière, décrue, laissait à découvert les prairies qu'elle avait inondées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « décru »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décru dekry

Évolution historique de l’usage du mot « décru »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décru »

  • Un pouvoir partagé c'est un pouvoir décru. De Marie José Thériault / La cérémonie
  • Car la part relative de la population loyaltienne au sein de la population totale n'a cessé de s'affaiblir, et pour la première fois a décru entre les recensements de 2004 (à l'époque elle contenait encore 22 080 habitants, soit 9,57 % de la population toale) et de 2009, période de cinq ans pendant laquelle elle perd 4 644 résidents (une décrue globale de 21,03 % et une moyenne de -4,2 % chaque année). C'est surtout un solde migratoire largement négatif qui explique cette déprise démographique, puisqu'il était encore de -152 personnes en 2007, du fait de la forte migration des jeunes actifs vers la Province Sud, et plus particulièrement le Grand Nouméa, plus attractif et pourvoyeur d'emplois. Et contrairement à la Province Nord, aucun projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) économique d'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) n'a permis de renversement progressif de ce flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun....), ou tout du moins de retenir les travailleurs loyaltiens dans les îles. Cet exode rural est à l'origine de la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) inédite qui fait que désormais, il y a plus d'inscrits sur les listes électorales des îles que d'habitants recensés dans celle-ci (pour les élections provinciales du 10 mai 2009, il y avait 19 607 inscrits aux Loyauté). Cela provoque des problèmes dans l'organisation (Une organisation est) et la gestion du scrutin du fait du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) important de procuration, à l'origine de l'annulation des opérations électorales de 1999 puis de 2009 notamment. Techno-Science.net, 🔎 Province des îles Loyauté - Définition et Explications
  • Le ministère précise que ce nombre, établi pour la semaine du 15 au 20 juin, est "en baisse" et à comparer avec un nombre révisé en hausse (1,540 contre 1,508 initialement estimé) pour la semaine précédente. Il illustre néanmoins la difficile décrue du chômage alors que les autorités peinent à maîtriser la pandémie de Covid-19. BFM BUSINESS, Le nombre d'Américains touchant des allocations chômage passe sous la barre des 20 millions
  • Le taux de chômage des personnes provenant de l'UE/AELE reste supérieur à la moyenne nationale. La concentration d'une partie de l'immigration de l'UE/AELE dans des secteurs relativement plus touchés par le chômage l'explique principalement. Le taux de chômage des ressortissants suisses s'est maintenu ces dernières années à un faible niveau, il a décru en 2019. , Libre-circulation des personnes en 2019: Le marché du travail reste équilibré

Traductions du mot « décru »

Langue Traduction
Anglais decrease
Espagnol disminución
Italien diminuire
Allemand verringern
Chinois 减少
Arabe تخفيض
Portugais diminuir
Russe снижение
Japonais 減少
Basque beherakada
Corse diminuite
Source : Google Translate API

Synonymes de « décru »

Source : synonymes de décru sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décru »

Partager